Droit naturel

Infos
Le droit naturel est l'ensemble des normes prenant en considération la nature de l'homme et sa finalité dans le monde (définition du Petit Larousse). Ainsi, les droits naturels de l'homme sont des droits qui viennent du fait que l'homme est un être humain, indépendamment de sa position sociale, de son ethnie, de sa nationalité, ou de toute autre considération. Au sens large, le droit naturel désigne toute recherche objective de normes de droit en fonction des seules car
Droit naturel

Le droit naturel est l'ensemble des normes prenant en considération la nature de l'homme et sa finalité dans le monde (définition du Petit Larousse). Ainsi, les droits naturels de l'homme sont des droits qui viennent du fait que l'homme est un être humain, indépendamment de sa position sociale, de son ethnie, de sa nationalité, ou de toute autre considération. Au sens large, le droit naturel désigne toute recherche objective de normes de droit en fonction des seules caractéristiques propres à l'être humain, indépendamment des conceptions du droit déjà en vigueur dans les sociétés humaines. L'expression droit naturel est susceptible d'acceptions légèrement différentes :
- Recherche du juste par une analyse rationnelle et concrète des réalités sociales dans leur contexte mondial, orientée par la considération de la finalité de l'homme dans l'univers,
- Principes immuables, découverts par la raison, permettant d'éprouver la valeur des règles de conduite admises par le droit objectif, qui dérivent du comportement « naturel » (instinctif) des êtres.

Historique de la notion de droit naturel

Le thème du droit naturel occupe une place centrale dans la réflexion philosophique, qu'elle soit éthique, politique, religieuse ou juridique, depuis les premières traces écrites de la pensée humaine jusqu'à nos jours. Dans la tradition occidentale, la philosophie de la Grèce antique s'est beaucoup préoccupée de la différence entre la "nature" (physis, φúσις) d'un côté et la "loi" ou "coutume" (nomos, νóμος) de l'autre. Ce que la loi commande varie d'un endroit à l'autre, mais ce que l'on entend par "nature" devrait être la même chose partout. En accord avec cette dernière, les philosophes ont lutté pour la vie. Le philosophe Aristote est sans doute celui qui a posé les fondements conceptuels les plus structurés dans la Grèce antique sur ces questions, à travers ses ouvrages sur l'éthique (éthique à Nicomaque), la politique, l'économie, et la nature. Le développement de cette tradition dans une loi naturelle est habituellement attribuée aux Stoïciens. Cette loi naturelle préconisait comment un être humain rationnel, recherchant le bonheur, pouvait agir. Ces théories devinrent très influentes parmi les juristes romains, et en conséquence jouèrent un grand rôle dans les théories du droit qui en découlèrent. Le christianisme s'est penché sur la notion de droit naturel. Dans l'Europe des et , le droit était une des principales disciplines dans les universités (Bologne, Paris, Oxford, Salamanque...) et il était nécessaire de dégager par la raison les règles de droit à partir de la nature de l'homme et de sa finalité dans le monde. La Grande Charte de 1215 (Magna Carta), qui fut définie en Angleterre, intégra les conceptions du droit naturel de cette époque. Thomas d'Aquin chercha à concilier le christianisme avec la philosophie d'Aristote. A la Renaissance, 'école de Salamanque' a reformulé le concept de droit naturel . Elle est aussi à l'origine de réflexions approfondies dans le domaine économique, qui inspirèrent les économistes de l'école française et autrichienne. Le philosophe néerlandais Hugo Grotius (1583-1645) est souvent considéré comme l'un des fondateurs du droit naturel moderne. Il est le premier philosophe de l'époque moderne à avoir étudié cette question, en relation avec le droit international et le droit du commerce, à une époque où le commerce maritime se développait considérablement. Grotius s'est appuyé sur la pensée de Thomas d'Aquin. Le philosophe britannique John Locke a étudié le droit naturel sous l'angle de la philosophie politique. Le premier ouvrage qu'il a publié était Law of Nature (loi de nature). Le doit naturel est ainsi le fondement du libéralisme. Pendant les Lumières, le droit naturel est apparu, en France, comme incompatible avec la notion d'absolutisme et de monarchie absolue, par le seul fait que les écarts dans les conditions sociales, entre l'aristocratie qui détenait des privilèges, et le tiers état, ne satisfaisaient plus les exigences de justice sociale. Jean-Jacques Rousseau développa le droit naturel en rapport avec la notion d'égalité. Sieyès appliqua ces théories en développant des réflexions sur le suffrage universel. Samuel von Pufendorf s'est aussi penché sur la question, il influença l'élaboration de la constitution américaine. Le droit naturel a ainsi conduit au à la formulation des droits de l'homme, aux États-Unis et en France, dans la conception libérale du , ce qui conduisit à l'élaboration de constitutions incluant des déclarations des droits de l'homme. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 s'appuie sur quatre types de droits naturels fondamentaux :
-Liberté,
-
Propriété,
-
Sûreté,
-
Résistance à l’oppression. Finalement, seul le positivisme des XIXe et s a essayé de nier l'existence du droit naturel, en considérant qu'il s'agissait d'une question non scientifique. Au , les théories du droit positif (Hans Kelsen) introduisirent une hiérarchie des normes sur des principes positivistes (voir positivisme juridique). Au , après la Seconde Guerre mondiale, on a beaucoup parlé de droits sociaux, ce qui a engendré la création de la Sécurité sociale, qui serait une forme de sûreté.

Le droit naturel aujourd'hui

Le développement du constitutionnalisme depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale a conduit à traduire les principes fondamentaux de droit naturel dans le droit constitutionnel et les constitutions. Ils figurent également dans les principes des institutions européennes ou internationales. Le juriste Alain Sériaux, professeur émérite à l'université de droit de Perpignan, a étudié la question du droit naturel. Il a étudié les doctrines classique et moderne, en prenant comme point de repère la pensée d'Aristote et de Thomas d'Aquin. Le philosophe Abraham Maslow a introduit la notion de pyramide des besoins. L'évolution de la société et la perception des enjeux contemporains posent de nouvelles questions sur le sujet, comme les questions écologiques. C'est ainsi que sont apparues des chartes de l'environnement : la "Green charter" en Australie (et dans le monde anglo-saxon), et la charte de l'environnement, en France, qui est l'un des textes fondamentaux inscrits dans le préambule de la constitution de 1958 avec la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Les juristes considèrent que le principe de sécurité juridique correspond au droit naturel de la sûreté. Dans les institutions européennes, la sécurité juridique est un principe explicitement reconnu dans les textes. En France, il figure dans la constitution par l'intermédiaire de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui inclut la sûreté, sans être décrit explicitement.

Le droit naturel par rapport au droit en général

La conception du droit naturel devrait être la même pour tout le monde. Il apparaît que le droit anglo-saxon, fondé sur la common law, et la conception européenne du droit de tradition romano-germanique (droit écrit, puis évolution vers le droit positif), sont différents, de sorte que le rapport entre le droit naturel et le droit en général est sensiblement différent selon que l'on se place dans le monde anglo-saxon ou en France. (à compléter)

Théoriciens du droit naturel

- Antiquité
- Aristote
- Stoïciens (Épictète)
- Période médiévale
- Thomas d'Aquin (1225-1274)
- Renaissance
- École de Salamanque
- Hugo Grotius, néerlandais (1583-1645)
- Lumières
- Thomas Hobbes (1588-1679)
- Samuel von Pufendorf (1632-1694)
- John Locke (1632-1704), Law of nature
- François Quesnay (1694-1774)
- Montesquieu (philosophe), De l'esprit des lois
- Jean-Jacques Rousseau
- Sieyès
- Emmanuel Kant (1724-1804)
-
- Lysander Spooner (1808-1887)
- Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
-
- Leo Strauss (1899-1973)
- Murray Rothbard (1926-1995)

Bibliographie

- Le droit naturel, Alain Sériaux, collection Poche, 1999, ISBN 2130458424.

Voir aussi

Concepts éthiques
- Éthique | Concepts éthiques
- Devoir
- Liberté | Propriété | Sûreté
Droit
- Droits de l'homme
- Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789
- Droit constitutionnel
- Constitution
- Charte de l'environnement
Déclarations des droits, chartes'''
- Comparaison entre le préambule de la constitution de 1946 et la Déclaration de 1789 :
- Préambule de la , qui :
- fait référence à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen,
- rappelle le préambule de la constitution de 1946 (ajout à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789) : .
- introduit la charte de l'environnement depuis 2004.
- :en:Green Charter en Australie

Citations

La loi naturelle est écrite dans le cœur de l'homme (Cicéron). ==
Sujets connexes
Abraham Maslow   Absolutisme   Aristocratie   Aristote   Australie   Bonheur   Charte de l'environnement   Christianisme   Commerce   Common law   Concepts éthiques   Constitution   Constitution de 1958   De l'esprit des lois   Devoir   Droit   Droit constitutionnel   Droit international   Droit positif   Droits de l'homme   Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789   Emmanuel Kant   Enjeu   Ethnie   Europe   Finalisme   France   François Quesnay   Grèce antique   Hans Kelsen   Hiérarchie des normes   Homme   Hugo Grotius   Institution   Jean-Jacques Rousseau   John Locke   Juriste   Justice sociale   Law of Nature   Leo Strauss   Liberté   Liste des concepts de la philosophie   Loi   Lysander Spooner   Magna Carta   Monde (univers)   Moyen Âge   Murray Rothbard   Nationalité   Nature   Norme   Perception   Philosophe   Philosophie   Philosophie politique   Politique   Positivisme   Positivisme juridique   Propriété   Raison   Religion   Renaissance (période historique)   Samuel von Pufendorf   Scientifique   Seconde Guerre mondiale   Siècle des Lumières   Société (sciences sociales)   Suffrage universel   Sécurité juridique   Sécurité sociale   Sûreté   Thomas Hobbes   Thomas d'Aquin   Tiers état   Tradition   Univers   Université   Université de Bologne   Université de Paris   Vie   XIXe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^