Procès de Moscou

Infos
Les Procès de Moscou sont une série de procès truqués spectaculaires, organisés par Joseph Staline, pour éliminer politiquement (et pour la plupart physiquement) les vétérans bolcheviks de la révolution russe, qui avaient mené à bien la création de l'Union soviétique en compagnie de Lénine. Ils se sont déroulés de 1936 à 1938.
Procès de Moscou

Les Procès de Moscou sont une série de procès truqués spectaculaires, organisés par Joseph Staline, pour éliminer politiquement (et pour la plupart physiquement) les vétérans bolcheviks de la révolution russe, qui avaient mené à bien la création de l'Union soviétique en compagnie de Lénine. Ils se sont déroulés de 1936 à 1938.

L'objectif

Les Procès de Moscou s'inscrivent dans la lignée des Grandes purges des années 1930. En avril 1933, le Comité Central décrète une campagne d'épuration du PCUS. Les procès touchent d'abord les premiers bolchéviks, ceux qui jouissent d'une forte popularité au sein de la population. Pour les éliminer, il ne faut pas à Staline simplement les envoyer dans un goulag, ou bien les exécuter : il faut les discréditer au sein de la population. C'est ainsi que des dossiers d'accusations seront créés de toutes pièces par le NKVD (la police politique). Des bolchéviks de la première heure seront accusés de haute trahison, de sabotages, d'assassinats et autres crimes du même genre.

Les procès

Il y eut quatre procès clés menés par le procureur général Andrei Ianourievitch Vychinsky :
- celui des 16 (août 1936)
- celui des 17 (janvier 1937)
- des généraux de l'Armée rouge (juin 1937)
- celui des 21 (mars 1938) La particularité de ces procès est l'absence totale d'avocat et bien souvent les aveux des accusés ont été obtenus après plusieurs semaines de torture et de menaces sur leurs familles. En ce qui concerne l'opinion publique, elle était préparée par les journaux à la trahison de la vieille garde bolchévique. C'est ainsi que les rédacteurs recevaient des ordres pour accuser des pires crimes les futurs accusés.

Le Procès des 16

Le procès dit du Centre terroriste trotskyste-zinoviéviste se déroula à Moscou du 19 août au 24 août 1936. Voici la liste complète des accusés : Les accusations vont de terrorisme, à l'assassinat de Kirov, en passant par le sabotage et la préparation d'assassinat de plusieurs hauts responsables du gouvernement soviétique comme Staline. Le verdict est la condamnation à mort pour tous. Les condamnés sont exécutés dans les vingt-quatre heures.

Le procès des 17

Un deuxième procès, dit du Centre antisoviétique trotskyste de réserve, s'ouvre le 23 janvier 1937, cette fois, 17 personnes, principalement des hauts responsables économiques, seront accusées : L'accusé-vedette est Gueorgui Piatakov. Les accusations sont presque les mêmes que pour le procès précédent. S'y ajoutent les contacts avec des pays étrangers et l'appartenance aux services secrets allemand (nazi) ou tchécoslovaque. Le procureur est toujours Vychinsky. À l'exception de Sokolnikov, Radek, Arnold et Sroilov (condamnation de 8 à 10 ans de camp), les autres seront tous condamnés à mort le 30 janvier 1937 et exécutés le jour suivant.

Le procès des généraux de l'Armée rouge

Un troisième procès s'ouvre en juin 1937, mais cette fois-ci il vise exclusivement les plus hauts généraux de l'Armée rouge. Ce procès sera secret et se déroule en tant que tribunal militaire. Parmi les accusés il y a : Ils sont accusés de conspiration anti-communiste et seront condamnés à mort. Ils sont exécutés le 11 juin 1937.

Le procès des 21

Ce procès, dit du Bloc des droitiers et des trotskystes antisoviétiques se déroule du 2 au 13 mars 1938. Les principaux accusés sont : Dans la même veine que les précédents procès, ils furent accusés de complot visant à assassiner Staline, conspiration pour détruire l'économie et la puissance militaire du pays, de travailler avec les services d'espionnage de l'Allemagne, de la France, du Japon ou encore du Royaume-Uni. Des accords secrets aurraient également été conclu avec l'Allemagne et le Japon. Tous sont passés aux aveux, à l'exception de Krestinsky, mais qui le jour suivant avoua tout les chefs d'accusations. À l'exception de Pletnev (25 ans), Rakovsky (20 ans) et Bessono (15 ans), tous les accusés sont condamnés à mort. "Le verdict de la Cour fut accueilli, titra la Pravda du 13 mars, par de nombreuses manifestations de joie populaire." Nicolas Werth, Les procès de Moscou, Éditions Complexe p. 42 L'exécution de Genrikh Iagoda, qui fut à la tête du NKVD durant les premiers moments de la Grande Purge, n'a pas vraiment marqué la fin de cette période de terreur. Elle diminua notablement avec l'éclatement de la « Grande Guerre Patriotique » contre l'Allemagne nazie, mais c'est véritablement avec la mort de Staline, en 1953, que les choses commencèrent à changer.

Le résultat des ces procès

Au final, tous les membres du Politburo du temps de Lénine ont été jugés, à l'exception de Staline, Mikhaïl Kalinine et Viatcheslav Molotov. Staline a arrêté ou exécuté la plupart des bolcheviks de la révolution russe de 1917. Sur les 1966 délégués du Congrès de 1934, 1108 sont arrêtés. Sur les 139 membres du Comité central, 98 sont arrêtés. Trois cinquième des maréchaux soviétiques et un tiers des officiers de l'Armée rouge ont été arrêtés ou/et fusillés. En dehors des prisonniers politiques, plusieurs millions d'autres sont morts durant les purges. L'accusé principal, Léon Trotsky, (expulsé d'URSS en janvier 1929) a réussi à échapper aux procès en partant en exil. Mais il fut retrouvé au Mexique par Ramón Mercader, un agent du NKVD qui l'exécuta le 20 juillet 1940 sur l'ordre de Staline.

Bibliographie

- Nicolas Werth, Les Procès de Moscou : 1936-1938, seconde édition de juillet 2006, ISBN 2-8048-0101-2
- Victor Serge, 16 fusillés à Moscou, éditions Spartacus, 1972
- Arthur Koestler, dans son livre Le Zéro et l'Infini, se base sur les Procès de Moscou pour relater l'histoire imaginaire d'un haut responsable communiste, Roubachof, qui se retrouve accusé, tout comme les véritables accusés des années 1930.
- Michel Heller, Aleksandr Nekrich : L'utopie au pouvoir. Histoire de l'U.R.S.S. de 1917 à nos jours, Calmann-Lévy, 1982

Liens

-

Voir aussi

- Procès de Prague
- Arnaldo Ochoa Sanchez Moscou Catégorie:URSS sous Staline de:Moskauer Prozesse en:Moscow Trials nn:Moskvaprosessane no:Moskvaprosessene ro:Procesele de la Moscova sv:Moskvarättegångarna
Sujets connexes
Alexeï Rykov   Allemagne   Andrei Ianourievitch Vychinsky   Années 1930   Armée rouge   Arthur Koestler   Avocat (métier)   Bolchevik   Christian Rakovsky   Comité central   France   Goulag   Grigori Zinoviev   Guenrikh Iagoda   Gueorgui Piatakov   Japon   Joseph Staline   Karl Radek   Le Zéro et l'Infini   Lev Kamenev   Lénine   Léon Trotsky   Mexique   Mikhaïl Kalinine   NKVD   Nicolas Werth   Nikolaï Boukharine   Politburo   Pravda   Procès   Procès de Prague   Ramón Mercader   Royaume-Uni   Révolution russe   Sergueï Kirov   Terrorisme   Torture   Union des républiques socialistes soviétiques   Viatcheslav Mikhaïlovitch Molotov   Victor Serge  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^