Le Vésinet

Infos
Le Vésinet est une commune française, située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France. Le Vésinet est une commune résidentielle de l'ouest parisien, s'articulant autour de parcs, lacs et rivières artificielles, desservies par des artères vertes aux arbres plus que centenaires (quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris). Ses habitants sont appelés les Vésigondins, ou bien les Vésinettois.
Le Vésinet

Le Vésinet est une commune française, située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France. Le Vésinet est une commune résidentielle de l'ouest parisien, s'articulant autour de parcs, lacs et rivières artificielles, desservies par des artères vertes aux arbres plus que centenaires (quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris). Ses habitants sont appelés les Vésigondins, ou bien les Vésinettois.

Géographie

La commune du Vésinet se trouve au milieu d'un méandre de la Seine, sans accès au fleuve, à 19 kilomètres à l'ouest de Paris et à quatre kilomètres à l'est de Saint-Germain-en-Laye. Les communes limitrophes sont Chatou à l'est, Croissy-sur-Seine au sud, Le Pecq à l'ouest et Montesson au nord. Le territoire est constitué par une plaine alluviale s'étageant entre 45 et 30 mètres d'altitude, en légère pente du nord-est vers le sud-ouest. Le lac des Ibis C'est une commune entièrement urbanisée, formée très majoritairement d'habitations individuelles. Les espaces verts représentent 20 % du territoire. Dans ces espaces verts, distribués dans la commune, ont été aménagés des plans d'eau : le lac supérieur, le lac inférieur, le lac des Ibis, avec une grande île centrale, et le lac de Croissy. Certains de ces plans d'eau sont reliés par des ruisseaux. Les communications sont assurées par trois grands axes rayonnant à partir du rond-point de la République (qui est une ancienne étoile forestière) : au nord la route de Montesson (RD 311), au sud la route de Croissy (RD 121), au centre le boulevard Carnot (RD 186). Ce dernier qui relie le pont de Chatou au pont du Pecq constitue l'artère principale de la commune. Sur le plan ferroviaire, Le Vésinet est desservi par deux stations du RER A : Le Vésinet-Centre et Le Vésinet-Le Pecq.

Histoire

Le nom du Vésinet dérive du latin visiniolium, lieu voisin. Le territoire actuel du Vésinet était autrefois recouvert par une forêt, une partie de l'ancienne forêt d'Yveline, qui fut acquise par le roi François I au , et resta longtemps un domaine de chasse de la couronne. Sous la Révolution, ce territoire fut partagé entre les nouvelles communes de Croissy, Chatou, Montesson et Le Pecq. En 1837, la nouvelle ligne de chemin de fer de Paris-Saint-Lazare au Pecq est inaugurée. En 1848, le tracé de la ligne est modifié pour permettre son prolongement jusqu'à Saint-Germain-en-Laye. La gare du Vésinet est ouverte en 1862. Le 29 septembre 1859, l'asile impérial du Vésinet, destiné à recevoir des ouvrières convalescentes, est inauguré. Le 24 mai 1856 fut fondée la société Pallu et Cie, dont l'objectif était d'urbaniser la forêt du Vésinet afin de créer une ville nouvelle. Le gérant en était Alphonse Pallu qui avait pour associé Charles Auguste de Morny, demi-frère de Napoléon III (Auguste de Morny est aussi a l'origine de l'urbanisation de Deauville et de Biarritz). À cet fin, elle procéda à un échange de terrains avec Napoléon III, troquant 321 ha de terrains situés entre les forêts de Saint-Germain et de Marly, ce qui permettait à l'empereur de réunir ses terrains de chasse en un seul tenant contre 436 ha au Vésinet (et 49 ha dans le forêt de Saint-Germain). La création du plan de la ville est confié au comte Paul de Choulot suivant un plan de cité-jardin « à l'anglaise » avec un plan en damier pour le centre-ville mais des voies courbes en second réseau de circulation, ainsi que des coulées vertes accompagnées de rivières artificielles. Les travaux de défrichement, de terrassement, de création des réseaux de lacs et rivières, d'installation du réseau d'eau potable ainsi que les ouvrages d'art, sont réalisés par Pierre-Joseph Olive, architecte attitré de la société Pallu. Choulot et Olive cosignent la vue cavalière du Vésinet (Mairie du Vésinet) datée de 1858. Le centre-ville comporte comme le veut la tradition une église, l'église Sainte-Marguerite, qui est un des premiers bâtiments publics réalisé en béton en France. Quelques exemplaires de l'architecture vésigondine : Image:Woodcottage 122 Etats Unis.jpg La société Pallu aménage ce qui va devenir un des tout premiers lotissements de France et le 10 octobre 1858 commence la vente par adjudication des premiers lots. En 1858, un cahier des charges est établi. Modifié en 1863, il fixe les règles auxquelles doivent se conformer les acquéreurs pour préserver le caractère résidentiel du lotissement. En particulier, sont interdites toutes les activités industrielles, seuls sont autorisés à s'installer les jardiniers et fleuristes. C'est l'un des premiers règlements d'urbanisme établis en France. Le 31 mai 1875, le Vésinet est érigé en commune autonome. Son premier maire est élu, c'est Alphonse Pallu.

Les armoiries du Vésinet

De gueules au cor de chasse d'or, contourné et virolé d'argent, au chef cousu d'azur, chargé d'une marguerite d'argent, boutonnée d'or, tigée et feuillée de sinople, accotée de deux feuilles de chêne d'or en bande et en barre Les armoiries du Vésinet se présentent sous la forme d'un blason entouré d'une couronne de feuilles de chêne et, posée au dessus du blason, une couronne en argent. Dans la partie supérieure du blason, sur fond d'azur (bleu), une marguerite est entourée de deux feuilles de chêne en or. Dans la partie inférieure, sur fond de gueules (rouge), un cor est dessiné, suspendu par le milieu du blason. Signification des éléments des armoiries :
- La couronne en argent rappelle l'ancienne appartenance du territoire du Vésinet aux rois de France tels que Henri IV, Louis XIII, Louis XIV...
- La couronne de feuilles de chêne rappelle que le Vésinet était une forêt avant de devenir une ville, c'est pour cela qu'il y a tant d'arbres au Vésinet...
- La marguerite est un hommage à sainte Marguerite, patronne du Vésinet, et prénom de la première fille d'Alphonse Pallu.
- Le cor est associé aux parties de chasse que faisaient les rois dans la forêt du Vésinet. Les armoiries ont été dessinées par Eugène Bénard, et définitivement officialisées en 1898. Il n'y a plus de devise associée aux armoiries.

Démographie

Histogramme (élaboration graphique par Wikipédia) Colors= id:lightgrey value:gray(0.9) id:darkgrey value:gray(0.7) id:sfondo value:rgb(1, 1, 1) id:barra value:rgb(0.7, 0.9, 0.7) ImageSize = width:750 height:350 PlotArea = left:50 bottom:50 top:30 right:30 DateFormat = x.y Period =from:0 till:20000 TimeAxis = orientation:vertical AlignBars = justify ScaleMajor = gridcolor:darkgrey increment:5000 start:0 ScaleMinor = gridcolor:lightgrey increment:1000 start:0 BackgroundColors = canvas:sfondo BarData= bar:1872 text:1872 bar:1881 text:1881 bar:1891 text:1891 bar:1901 text:1901 bar:1911 text:1911 bar:1921 text:1921 bar:1926 text:1926 bar:1936 text:1936 bar:1946 text:1946 bar:1954 text:1954 bar:1962 text:1962 bar:1968 text:1968 bar:1975 text:1975 bar:1982 text:1982 bar:1990 text:1990 bar:1999 text:1999 PlotData= color:barra width:30 align:left bar:1872 from:0 till: 2285 bar:1881 from:0 till: 3329 bar:1891 from:0 till: 4342 bar:1901 from:0 till: 5414 bar:1911 from:0 till: 6353 bar:1921 from:0 till: 7610 bar:1926 from:0 till: 9405 bar:1936 from:0 till: 11712 bar:1946 from:0 till: 13020 bar:1954 from:0 till: 15665 bar:1962 from:0 till: 17964 bar:1968 from:0 till: 18459 bar:1975 from:0 till: 17986 bar:1982 from:0 till: 17272 bar:1990 from:0 till: 15945 bar:1999 from:0 till: 15921 PlotData= bar:1872 at: 2285 fontsize:S text: 2285 shift:(-10, 5) bar:1881 at: 3329 fontsize:S text: 3329 shift:(-10, 5) bar:1891 at: 4342 fontsize:S text: 4342 shift:(-10, 5) bar:1901 at: 5414 fontsize:S text: 5414 shift:(-10, 5) bar:1911 at: 6353 fontsize:S text: 6353 shift:(-10, 5) bar:1921 at: 7610 fontsize:S text: 7610 shift:(-10, 5) bar:1926 at: 9405 fontsize:S text: 9405 shift:(-10, 5) bar:1936 at: 11712 fontsize:S text: 11712 shift:(-10, 5) bar:1946 at: 13020 fontsize:S text: 13020 shift:(-10, 5) bar:1954 at: 15665 fontsize:S text: 15665 shift:(-10, 5) bar:1962 at: 17964 fontsize:S text: 17964 shift:(-10, 5) bar:1968 at: 18459 fontsize:S text: 18459 shift:(-10, 5) bar:1975 at: 17986 fontsize:S text: 17986 shift:(-10, 5) bar:1982 at: 17272 fontsize:S text: 17272 shift:(-10, 5) bar:1990 at: 15945 fontsize:S text: 15945 shift:(-10, 5) bar:1999 at: 15921 fontsize:S text: 15921 shift:(-10, 5)

Économie

Ville résidentielle.

Culture

Le Vésinet comporte de nombreuses villas à l'architecture pittoresque du , notamment la villa "romaine" Olivia, rue Rembrandt, due à P.J.Olive, la Villa Berthe ou La Hublotière construite en 1896 par l'architecte Hector Guimard . L'église Sainte-Marguerite fut le premier bâtiment non industriel réalisé en béton en France. Elle fut construite de 1862 à 1865 sur commande de la société Pallu par l'architecte Louis Auguste Boileau qui adopta un parti novateur, l'emploi d'une structure métallique accompagnée d'une maçonnerie de remplissage en béton selon le procédé Coignet, imitant la pierre, couvrement par un système de pendentifs à nervures métalliques. En 1866, création de la paroisse du Vésinet par Napoléon III. En 1896, ajout d'une sacristie dans l'axe du chœur et de deux chapelles latérales reliées par un déambulatoire sur les plans de l'architecte Gilbert. De 1901 à 1903, décor des chapelles par Maurice Denis. Cette église fut très critiquée lors de sa réalisation en raison de sa morphologie mais aussi du procédé Coignet qui a provoqué très rapidement des marbrures noires sur les murs.

Personnalités liées à la commune

- Alain, écrivain et philosophe, a vécu de 1917 à sa mort en 1951 au Vésinet où il avait acheté une villa. Il est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris.
- Guillaume Apollinaire, poète, a vécu son enfance au Vésinet avec sa mère et son frère Albert.
- Joséphine Baker, a vécu de 1929 à 1947 dans la villa « Le Beau-Chêne », au 52, avenue Georges-Clemenceau,
- Jean-Louis Barrault, acteur et directeur de théâtre
- Julien Carette, acteur prolifique, vécut au Vésinet.
- Fernand Fournier-Aubry, aventurier. Sa famille était originaire du Vesinet.
- Charles de Gaulle installa son quartier général en mai 1940 à 'la Gouvrière', 34, boulevard Carnot ;
- Jeanne Lanvin, fabricante de parfum et couturière, vécut plusieurs années au Vésinet dans sa villa, « les vieilles tuiles », au 8, boulevard de Belgique où elle est morte en 1946. Elle est enterrée dans le cimetière communal.
- Auguste Le Breton, écrivain, a vécu ses dernières années au Vésinet, au 7, rue Pasteur. Il est enterré dans le cimetière communal.
- Francis Lopez, compositeur d'opérettes, habita au vésinet de 1948 à 1950 dans une villa située dans l'île-du-Rêve (lac Inférieur)
- Jean Marais, acteur de cinéma, vécut une partie de son enfance au Vésinet, 90, boulevard de Belgique, où il fut élevé par sa mère, sa tante et sa grand-mère.
- Luis Mariano, chanteur d'opérettes, habita dans la villa "Les Lionceaux", 86 Boulevard Carnot ;
- Maurice Utrillo, artiste peintre, a vécu au Vésinet avec sa femme Lucie Pauwels une vingtaine d'années jusqu'à sa mort en 1955.
-Jean-Louis Costes, un artiste performer et musicien français, y a été élevé, dans la maison de ses grands-parents
-Charles Rigoulot, Charles Rigoulot est un haltérophile et coureur automobile français, né au Vésinet en 1903, décédé d'un cancer le 22 août 1962 à Paris, et inhumé à Saint-Mandé.
-Anna de Noailles, poète
-Georges Mandel
-Marcel Gotlib, dessinateur et scénariste de bande dessinée.
- Patrick Font, humoriste et chansonnier français ayant fait parti de l'équipe de Laurent Ruquier

Jumelages

-Autrefois zone agricole occupée par quelques fermes, Oakwood est devenu une cité résidentielle d'environ 10 000 habitants, située au sud de la ville universitaire de Dayton (Ohio) et au nord de Cincinnati. Voir Oakwood, Montgomery County, Ohio sur la Wikipédia anglophone ou .
-En 1833, Louis-Tancrède Bouthillier s’installa au pied du Mont Royal près de Montréal, sur l’autre versant de la montagne. C’est donc le nom d’Outre Mont qui fut choisi en 1875, lorsque la cité fut érigée en commune, la même année que Le Vésinet. C’est aujourd’hui un site résidentiel de plus de 20 000 habitants.
-En 1533, Unterhaching comptait 57 maisons et seulement 93 en 1880, avec 476 habitants. La physionomie du village changea après la première Guerre mondiale. Actuellement, avec plus de 20 000 habitants, Unterhaching est l’une des trois plus grandes communes de l’arrondissement de Munich.
-Ville médiévale de 100 000 habitants au nord-ouest de Londres. Chef-lieu du comté de Worcestershire, c’est une ville campagnarde animée, dotée d’une superbe cathédrale.
-Fondée en 1847 par les Français Jules et Didier Joubert, Hunter’s Hill, dans l'état de Nouvelle-Galles du Sud, est actuellement un site très apprécié de ses plus de 12 000 habitants pour sa situation exceptionnelle au cœur de la baie de Sydney. Voir Hunter's Hill, New South Wales sur la Wikipédia anglophone ou .
-

Voir aussi

===
Sujets connexes
Anna de Noailles   Arrondissement de Saint-Germain-en-Laye   Auguste Le Breton   Biarritz   Béton   Cahier des charges   Canton du Vésinet   Charles Rigoulot   Charles de Gaulle   Charles de Morny   Chatou   Chemin de fer   Cincinnati   Cité-jardin   Communauté de communes de la Boucle de la Seine   Commune française   Communes des Yvelines   Concours des villes et villages fleuris   Cor de chasse   Croissy-sur-Seine   Dayton (Ohio)   Deauville   Département français   Fernand Fournier-Aubry   Forêt   Forêt de Marly   Forêt de Saint-Germain-en-Laye   France   Francis Lopez   François Ier de France   Gare   Gare du Vésinet - Centre   Gare du Vésinet - Le Pecq   Gentilé   Georges Mandel   Guillaume Apollinaire   Hector Guimard   Henri IV de France   Institut géographique national (France)   Jean-Louis Barrault   Jean-Louis Costes   Jean Marais   Jeanne Lanvin   Joséphine Baker   Julien Carette   Latin   Laurent Ruquier   Le Pecq   Le Vésinet   Ligne A du RER d'Île-de-France   Lotissement   Louis XIII de France   Louis XIV de France   Luis Mariano   Marcel Gotlib   Marguerite   Maurice Denis   Maurice Utrillo   Montesson   Montréal   Munich   Napoléon III   Nouvelle-Galles du Sud   Patrick Font   Pierre-Joseph Olive   Première Guerre mondiale   Révolution française   Saint-Germain-en-Laye   Sydney   Villa Berthe ou La Hublotière   Ville nouvelle   Worcestershire   Yvelines  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^