Polonais

Infos
Le polonais est une langue appartenant au groupe slave occidental de la famille des langues indo-européennes.
Polonais

Le polonais est une langue appartenant au groupe slave occidental de la famille des langues indo-européennes.

Distribution

On le parle en Pologne, mais également dans plusieurs pays de l'Europe centrale et orientale, notamment la Biélorussie et l'Ukraine, les républiques tchèque et slovaque, en Amérique du Nord et en Australie.

Histoire

Le polonais est une langue slave, au même titre que le russe par exemple, mais qui appartient à une sous-famille particulière. La langue polonaise s'est très tôt détachée des langues slaves de l'Est, ce qui fait qu'elle conserve les voyelles nasales (ą et ę) et adopte une écriture latine, à l'opposé de la majorité qui conserve l'alphabet cyrillique. Le polonais a reçu l'influence de langues étrangères (surtout du latin, de l'allemand, du tchèque, du français, de l'italien, du biélorusse et ukrainien, du russe et de l'anglais). Les premières traces du polonais nous viennent de textes latins du comportant des noms propres. Mais il faut remonter au avant de trouver des textes significatifs.

Phonétique

Voyelles

Les voyelles polonaises sont au nombre de 8 : six orales, et deux nasales. Les voyelles ne se combinent pas entre elles : oi se prononce o-i (pas oua' comme en français). Les voyelles orales : Contrairement aux autres langues slaves, les voyelles nasales (ę correspond au « ein » français et ą correspond au « on » (
-)) ont été conservées en polonais, bien qu'elles commencent à disparaître (dans la prononciation, mais pas à l'écrit) - surtout à la fin d'un mot. Ces voyelles, marquées d'un ogonek, ne commencent jamais un mot. -- (
-) REMARQUE IMPORTANTE : Cette comparaison vise à donner une grossière idée de la façon dont les lettres ę et ą se prononcent, cependant ces indications de prononciation ne sauraient en aucun cas constituer un support tout à fait fiable ou à mettre en application tel quel. En effet, « on » et « ein » semblent être les sons les plus proches de la réelle prononciation de ces lettres ; néanmoins ils demeurent éloignés de la réalité. Ces voyelles spécifiques au polonais ne se prononcent pas « sèchement », car leur « timbre » évolue en quelque sorte au cours de la prononciation avec une « extinction » finale, ceci ne durant qu'une fraction de seconde sans effort particulier bien-entendu malgré la difficulté apparente. Par exemple, en référence aux exemples du tableau qui suit, un polonais a des réelles chances de ne pas comprendre « serpent » si vous lui dites et encore moins « des serpents » si vous prononcez c'est-à-dire . Il vous faudra absolument prononcer plutôt pour « serpent » mais SANS séparer les syllabes, autrement dit avec l'accent tonique regroupant les syllables « an » et « on ». De même, pour dire « des serpents », vous devrez prononcer ou (peu différenciables ici vu la vitesse de prononciation), avec un accent plus proche de celui du Sud de la France, bouche moins ouverte pour le « un », et toujours l'unique accent tonique sur l'ensemble « un »-« on » sans hacher. -- Avant une occlusive, les voyelles nasales sont suivies d'une consonne nasale : par exemple kąt sera prononcé, phonétiquement, kont (prononcer le t), et gęba sera prononcé gemba. À la fin d'un mot, le ę nasal est souvent ignoré au profit d'un e normal par les Polonais. La plupart des voyelles nasales sont conservées avant une consonne fricative, et à la fin des mots pour la nasale ą. Contrairement au français, les voyelles nasales du polonais sont asynchrones : ce sont en fait deux sons, une voyelle orale immédiatement suivie d'une semi-voyelle nasale. Par exemple ą sera prononcé (a-an) plutôt que (an). Cependant, ce point n'est pas essentiel et la plupart des voyelles nasales du polonais sont considérées comme des voyelles ordinaires, c’est-à-dire synchrones. En polonais, la longueur d'une voyelle n'est pas phonémique : la présence de voyelles longues ne change pas le sens du mot.

Consonnes

Le polonais possède 35 consonnes, dont l'usage est un peu plus complexe que celui des voyelles : il existe des séries de consonnes affriquées et de palatales. Les affriquées sont parfois des digrammes : dz, ts.... Les palatales, ou consonnes « douces », sont soit marquées par un accent aigu, soit suivies par un i. On peut regrouper les consonnes en trois grands groupes :
- les alvéolaires : z s dz c
- les postalvéolaires : ż sz dż cz
- les alvéolo-palatales : ź ś dź ć Dans certains dialectes, par exemple le Masurien, il arrive qu'une consonne d'un groupe passe dans un autre groupe. Les consonnes palatales et alvéolo-palatales (ź ś dź ć ń j) ainsi que celles qui précèdent la voyelle i sont des consonnes « douces ». Toutes les autres sont « dures ».

Accent tonique

En polonais, l'accent tonique tombe sur l'avant dernière syllable :
zrobił (il a fait), zro'bili (ils ont fait). Font exception à la règle :
- les verbes, conjugués au passé avec la première ou la seconde personne du pluriel : zro'bi
liśmy (nous avons fait) - accent sur l'antépénultième.
- les verbes, conjugués sur le mode conditionnel :
zrobiłbym (je ferais) - accent sur l'antépénultième..
- les verbes conjugués à la première ou la seconde personne du pluriel au conditionnel : zro'bilibyśmy
(nous ferions) - accent sur la syllabe précédant l'antépénultième..
- certains mots issus du latin (exemple : mate'ma
tyka'') peuvent être accentués sur l'antépénultième., bien que cet usage tende à se perdre.

Écriture

Il s'écrit au moyen de l'alphabet latin enrichi de diacritiques : l'ogonek (Ą ą Ę ę), l'accent aigu (Ć ć Ń ń Ó ó Ś ś Ź ź), la barre oblique (Ł ł) et le point suscrit (Ż ż). Il fait aussi usage de sept digrammes (ch, cz, dz, dź, dż, rz, sz). Les lettres Q, V et X n'existent que dans les emprunts et les mots étrangers.

i / y

La différence entre i et y n'est pas qu'orthographique: contrairement à d'autres langues, elle est considérable. Le i se prononce de façon similaire au français, tandis que le y est un son situé entre le é français et le eu (attention, comme dans eu'le mais pas comme dans beurre), en fait plus proche du é - bien que légèrement plus grave, presque équivalent. ci, si et zi se prononcent , et respectivement, mais en aucun cas , . Notez que l'i modifie la consonne précédente, il palatalise celle-ci. Tandis que l'y n'offre pas cette modification. Certaines consonnes changent particulièrement leur prononciation.

Caractéristiques grammaticales

Comme plusieurs langues baltes et slaves, le polonais comporte sept cas (nominatif, génitif, datif, accusatif, vocatif, instrumental et locatif). Il existe cinq genres (le masculin personnel, le masculin animé, le masculin inanimé, le féminin et le neutre) et deux nombres (singulier et pluriel). La flexion du verbe se fait non seulement pour indiquer la personne et le nombre, mais également pour déterminer le genre. L'usage de pronoms personnels est donc superflu et sert par exemple d'emphase. La conjugaison des verbes est fortement irrégulière. L'ordre des mots dans une phrase a souvent peu d'importance, de sorte que le sujet et l'objet peuvent s'insérer autant avant qu'après le verbe. Ils peuvent aussi disparaître si le contexte les rend superflus, particulièrement dans le cas de pronoms personnels.

Exemples

Voir aussi

liens internes

- linguistique
- dictionnaire des langues
-
- langues par famille
-
- langues indo-européennes
-
-
- groupe balto-slave
-
-
- langues slaves
-
-
-
- langues slaves occidentales
- liste Swadesh du polonais ===
Sujets connexes
Accent aigu   Accent tonique   Accusatif   Allemagne   Allemand   Alphabet cyrillique   Alphabet latin   Alphabet phonétique international   Anglais   Australie   Autriche   Azerbaïdjan   Balto-slave   Barre oblique   Biélorusse   Biélorussie   Brésil   Canada   Cas   Conjugaison   Consonne   Consonne affriquée   Consonne fricative   Consonne nasale   Consonne occlusive   Consonne palatale   Datif   Diacritiques de l'alphabet latin   Digramme   Estonie   Europe   Finlande   France   Français   Genre grammatical   Génitif   Hongrie   Instrumental   Israël   Italien   Kazakhstan   Langue   Langues indo-européennes   Langues par famille   Langues slaves   Latin   Lettonie   Linguistique   Liste Swadesh du polonais   Lituanie   Locatif   Nominatif   Ogonek   Personne (grammaire)   Point suscrit   Pologne   Roumanie   Russe   Russie   République tchèque   Semi-voyelle   Slovaquie   Tchèque   Ukraine   Ukrainien   Union européenne   Vocatif   Voyelle   Voyelle nasale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^