VT100

Infos
Le VT100 était un terminal informatique à écran cathodique produit par Digital Equipment Corporation (DEC), qui est devenu un standard de fait dans le domaine des terminaux. Le VT100 a été commercialisé en août 1978, en tant que successeur du VT52. Il communiquait avec le système auquel il était connecté via des lignes séries. Les données étaient composées de caractères ASCII et de codes de contrôle (appelées séquences d'échappement). Ces séquences permettaie
VT100

Le VT100 était un terminal informatique à écran cathodique produit par Digital Equipment Corporation (DEC), qui est devenu un standard de fait dans le domaine des terminaux. Le VT100 a été commercialisé en août 1978, en tant que successeur du VT52. Il communiquait avec le système auquel il était connecté via des lignes séries. Les données étaient composées de caractères ASCII et de codes de contrôle (appelées séquences d'échappement). Ces séquences permettaient de entre autres déplacer le point d'écriture à l'écran, de modifier la taille des lignes (80 ou 132 colonnes), de fixer les attributs du texte (clignotant, gras, vidéo inverse, souligné) et d'utiliser un jeu de caractères graphiques (pour le dessin de formulaires). Ces dernières fonctionnalités étaient innovantes à l'époque. La configuration du VT100 était réalisée au moyen d'écrans interactifs affichés sur le terminal lui-même. Les paramètres étaient sauvegardés dans une mémoire non volatile. Les séquences de contrôle du VT100 sont basées sur le standard ECMA-48, également normalisé ISO/IEC 6429 et ANSI X3.64. Pour ces raisons, on parle parfois de codes d'échappement ANSI. Le VT100 n'était pas le premier terminal à utiliser le standard X3.64 : la société Heath avait déjà réalisé un terminal vidéo qui utilisait un sous-ensemble du standard. Le VT100 a été le premier terminal de DEC a être équipé d'un microprocesseur standard du marché, le 8080 d'Intel. On pouvait adjoindre au terminal une imprimante externe et un dispositif de graphisme et de mémoire supplémentaire (l'« AVO », pour advanced video option). Sans cette dernière option, le VT100 ne pouvait pas afficher 24 lignes de texte lorsqu'il fonctionnait en mode 132 colonnes. Des versions à coût réduit du VT100 ont été crées par la suite : le VT101 et le VT102 (qui était équipé de l'AVO et de l'imprimante). Le VT100 est devenu une plateforme sur laquelle DEC a construit d'autres produits. Le VT105 contenait un système graphique simple, largement compatible avec le VT55. Le VT125 disposait d'une implémentation de ReGIS, Remote Graphic Instruction Set. Le VT103 intégrait un processeur LSI-11, et le VT278 un processeur PDP-8, ce qui lui permettait de faire fonctionner le traitement texte de DEC WPS-8. Le VT180 (nom de code « Robin ») comportait une carte mère de micro-ordinateur basée sur le Z80, ce qui lui permettait de faire fonctionner CP/M. En 1983, le VT100 a été remplacé par la série des VT200, par exemple le VT220. En août 1995, la branche « terminaux » de DEC a été vendue à Boundless Technologies. ==
Sujets connexes
CP/M   Digital Equipment Corporation   Ecma International   Intel 8080   RS-232   Terminal informatique   Tube cathodique   Zilog Z80  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^