Schismogenèse

Infos
Créé par l'anthropologue, psychologue et épistémologue américain Grégory Bateson, le concept de la schismogenèse fut conçu lors de son étude du peuple des Iatmul, tout particulièrement en observant le comportement d'une mère qui, dans un type de communication paradoxale, attirait l'enfant par la parole, mais le repoussait par un geste. Ce concept se rapproche de la double contrainte (double bind). La schismogenèse introduit une analyse interactionnelle du comportement humain. Le psyc
Schismogenèse

Créé par l'anthropologue, psychologue et épistémologue américain Grégory Bateson, le concept de la schismogenèse fut conçu lors de son étude du peuple des Iatmul, tout particulièrement en observant le comportement d'une mère qui, dans un type de communication paradoxale, attirait l'enfant par la parole, mais le repoussait par un geste. Ce concept se rapproche de la double contrainte (double bind). La schismogenèse introduit une analyse interactionnelle du comportement humain. Le psychologue et sexologue québécois Yvon Dallaire appliqua ce concept de schismogenèse à la relation conjugale et la nomma schismogenèse complémentaire, ou escalade, pour décrire un type de relation action-réaction par laquelle la réponse de l'un à une action ou une parole de l'autre provoque des réactions de plus en plus divergentes et émotives, comme dans l'exemple suivant tiré de son livre Cartographie d'une dispute de couple (éd. Jouvence, 2007): L’un : « Tu es encore en retard ! » L’autre : « J’ai eu une urgence de dernière minute au bureau. » L’un : « Tu aurais pu me téléphoner au moins pour m’en avertir. » L’autre : « Je viens de te dire que j’ai eu une urgence au bureau ; je ne pouvais donc pas t’appeler. » L’un (en soupirant) : « Ce n’est pas la première fois que tu me fais ce coup-là. » L'autre (de plus en plus exaspéré) : « Et en plus, il y avait un trafic épouvantable qui m'a encore retardé. » L'un : « T’es toujours en retard. » L’autre : « Allons donc ! Ce n’est pas vrai, ça arrive très rarement. » L’un : « Au contraire, ça arrive de plus en plus souvent. L’autre (en montant le ton) : « Est-ce de ma faute si le patron me donne un dossier urgent à la dernière minute ? Je te rappelle que nous avons besoin de mon salaire pour vivre. » L’un (avec un air dégoûté) : « C’est ça, ton patron est plus important que moi. » L’autre (incrédule) : « Qu’est-ce que tu dis là ? T’exagères encore comme d’habitude. » L’un (suppliant, sur le bord des larmes ou de l’explosion) : « Comment veux-tu que je te fasse confiance ? Tu me prends pour qui ? Quelqu’un qui n’a rien d’autre à faire que de t’attendre ? » L’autre (cherchant à sortir de la pièce) : « Bon, c’est reparti ! » L’un : « C’est de ta faute aussi. N’essaie pas de te dérober. Quand vas-tu enfin tenir compte de moi ? » La schismogenèse complémentaire possèderait des base neuro-bio-psychologiques qui poussent inévitablement deux personnes qui s'aiment et de bonne foi à des difficultés de communication de plus en plus grandes. La tension provoquée par cette schismogenèse complémentaire serait à l'origine de la majorité des disputes de couples et des explosions de violence verbale et physique trop souvent rencontrées dans la vie conjugale et familiale.
Sujets connexes
Double contrainte   Yvon Dallaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^