Benny Goodman

Infos
Benjamin David "Benny" Goodman ( né le 30 mai 1909 à Chicago, mort le 13 juin 1986 à New York ) est un clarinettiste, et chef d'orchestre de jazz américain, .
Benny Goodman

Benjamin David "Benny" Goodman ( né le 30 mai 1909 à Chicago, mort le 13 juin 1986 à New York ) est un clarinettiste, et chef d'orchestre de jazz américain, .

Biographie

Benny Goodman était l'un des douze enfants de David Gutman et Dora Grisinsky, famille pauvre d'immigrants juifs. Il apprend la clarinette dès l'âge de 10 ans aux cours de la Kehelah Jacob Synagogue, dont il intègre l'orchestre à 11 ans. Professionnel à 14 ans, il se produit à Chicago et sur les bateaux qui naviguent sur les Grands Lacs imitant à l'époque le style du clarinettiste Ted Lewis. Il aide ainsi financièrement sa famille. C'est avec la formation du batteur Ben Pollack avec qu'il enregistre, pour la première fois, en 1926. Après un séjour en Californie, il se fixe à New York où il se produit dans de nombreuses formations. En 1934, il crée un big band qui sera un des orchestres les plus populaires de "l'ère du swing". Fin 1934, il auditionne à "Dansons", un programme radiophonique de la BBC et se fait alors connaître, d'abord dans l'est des Etats-Unis. Parmi les musiciens qui vont participer, au fil des années, à cet orchestre, on peut citer, entre autres, les arrangeurs Fletcher Henderson, Edgar Sampson, Benny Carter et Eddie Sauter, les trompettistes Bunny Berigan, Harry James, Ziggy Elman, les saxophonistes Vido Musso, Bud Freeman et Georgie Auld, le guitariste Charlie Christian, le pianiste Jess Stacy, les batteurs Gene Krupa et Dave Tough. En parallèle à son big band, Benny Goodman dirige aussi des petites formations (trios, "quartets", "sextets"). C'est pour ces combos, qu'il est un des premiers musiciens blancs à embaucher, à une époque où sévit une sévère ségrégation raciale, des musiciens noirs. Le premier est le pianiste Teddy Wilson en 1936. Suivent le vibraphoniste Lionel Hampton, le guitariste Charlie Christian et le trompettiste Cootie Williams (ces deux derniers musiciens font aussi partie du big band). Le 16 janvier 1938 est la date la plus marquante de sa carrière musicale, le carnegie Hall de New York lui ouvrant ses portes. Sa carrière est managée par son beau-frère John H. Hammond. C'est grâce à ce dernier qu'en 1938, Benny Goodman est le premier musicien de jazz à se produire au Carnegie Hall de New-York. Il est alors sacré "the king of swing" (le roi du swing). Le morceau Taking a Chance on Love est numéro 1 aux États-Unis en juin 1943 trois semaines consécutives http://en.wikipedia.org/wiki/Number-one_hits_of_1943_%28USA%29. En 1947, Benny Goodman dissout son big band. Il se produit à partir de cette date essentiellement comme leader de petites formations. Même s'il n'occupe plus le devant de la scène du jazz, il reste très actif. Il participe à de nombreux films dont "A song is born" (Howard Hawks, 1948) et "The Benny Goodman story" (Valentine Davies, 1955). Dans le cadre de "L'US State Cultural Departement Exchange Program", il fait des tournées en Asie (1956) et en Europe. C'est dans ce cadre, qu'en 1962, accompagné d'un big band formé pour l'occasion, il est le premier musicien de jazz américain à se produire en Union soviétique. Il meurt d'un arrêt cardiaque en 1986.

Le virtuose de la clarinette

S'appuyant sur des arrangements étudiés pour l'ensemble de l'orchestre, il était le maître des solos d'improvisation basés sur une dextérité technique remarquable et fluide, à l'intonation précise et au vibrato assorti. Son jeu était parsemé de glissandos du grave à l'aigu et vice-versa. La prise directe d'une note dans le haut de l'octave supérieure, exercice particulièrement délicat, en faisait partie. Musicien accompli, Benny Goodman a aussi pratiqué la musique classique, enregistrant, entre autres, le concerto pour clarinette de Mozart. Sa notoriété lui a permis de commander des pièces à des compositeurs comme Béla Bartók ("Contrastes" pour clarinette, violon et piano, 1940), Aaron Copland ("Concerto pour clarinette", 1948) ou Leonard Bernstein ("Prélude, fugue et riffs"). Il a joué également George Gershwin, Darius Milhaud et Brahms, dont, peu de temps avant sa mort, il s'exerçait à jouer une sonate.

Discographie

Bibliographie

-Stanley Buron. "Benny, King of swing : a pictorical biography", Da capo press, 1987.
-James Lincoln Collier. "Benny Goodman and the swing era", Oxford university press, 1984.
-Donald Russell Connor. "B.G. on record", Arlington House, 1969.
-Donald Russell Connor. "Benny Goodman : listen to his legacy", Scarcrow press, 1988.
-Roy Firestone. "Swing, swing, swing : the life and times of Benny Goodman", Norton, 1993.

Lien externes

-

Notes et références

Catégorie:Chef d'orchestre de jazz Catégorie:Clarinettiste de jazz Catégorie:Clarinettiste classique Catégorie:Naissance en 1909 Catégorie:Décès en 1986 da:Benny Goodman de:Benny Goodman en:Benny Goodman eo:Benny Goodman es:Benny Goodman et:Benny Goodman fa:بنی گودمن fi:Benny Goodman hr:Benny Goodman hu:Benny Goodman it:Benny Goodman ja:ベニー・グッドマン nl:Benny Goodman no:Benny Goodman pl:Benny Goodman pt:Benny Goodman ro:Benny Goodman sr:Бени Гудман sv:Benny Goodman uk:Бенні Гудмен
Sujets connexes
Aaron Copland   Benny Carter   Big band   Bluebird   Bunny Berigan   Béla Bartók   Carnegie Hall   Charlie Christian   Chef d'orchestre   Chicago   Clarinettiste   Darius Milhaud   Dave Tough   Fletcher Henderson   Gene Krupa   George Gershwin   Georgie Auld   Grands Lacs (Amérique du Nord)   Harry James   Howard Hawks   Jazz   Jazz Royalty   John Hammond (producteur)   Leonard Bernstein   Lionel Hampton   New York   Swing (musique)   Teddy Wilson   Union des républiques socialistes soviétiques   Wolfgang Amadeus Mozart   Ziggy Elman  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^