Mindon Min

Infos
Mindon Min (birman မင္‌းတုန္‌းမင္‌း ; né Maung Lwin le 8 juillet 1808 à Amarapura, mort le 1878 à Ava), fut le dixième et avant-dernier roi de Birmanie, du 18 février 1853 à sa mort. Il fut l'un des plus populaires et respectés de son peuple. Sous le règne de son demi-frère Pagan Min (1848-1853), la Seconde Guerre Anglo-birmane s'était conclue en 1852 par l'annexion de la Basse-Birmanie par le Royaume-Uni. Mindon et son
Mindon Min

Mindon Min (birman မင္‌းတုန္‌းမင္‌း ; né Maung Lwin le 8 juillet 1808 à Amarapura, mort le 1878 à Ava), fut le dixième et avant-dernier roi de Birmanie, du 18 février 1853 à sa mort. Il fut l'un des plus populaires et respectés de son peuple. Sous le règne de son demi-frère Pagan Min (1848-1853), la Seconde Guerre Anglo-birmane s'était conclue en 1852 par l'annexion de la Basse-Birmanie par le Royaume-Uni. Mindon et son jeune frère le prince royal Ka Naung renversèrent Pagan Min et conclurent la paix. Mindon passa la plus grande partie de son règne à défendre la Haute-Birmanie contre les menées britanniques et à essayer de moderniser son royaume.

Réalisations

Le roi Mindon fonda la dernière capitale royale de Birmanie, Mandalay, en 1854. Son frère Ka Naung fut un grand administrateur et modernisateur. Au cours du règne de Mindon, des savants furent envoyés en France, en Italie, aux États-Unis et en Grande-Bretagne, pour étudier les progrès de la révolution industrielle. Mindon introduit la première presse à monnaie en Birmanie et tint en 1871 le Cinquième Concile bouddhique à Mandalay. Il avait déjà créé le plus grand livre du monde en faisant inscrire entre 1860 et 1869 le Tipitaka (canon bouddhiste en pâli) sur 729 stèles en marbre, chacune abritée par un petit stupa à la pagode Kuthodaw, au pied de la colline de Mandalay. En 1871, il donna aussi un nouveau htee ("ombrelle" ou couronne d'or incrustée de pierres précieuses) à la pagode Shwedagon à Rangoun (alors aux mains des britanniques, et où il n'était pas autorisé à se rendre). À l'ouverture du canal de Suez, il établit une flotille de navires à vapeurs pour faciliter le commerce avec les britanniques. Son frère le prince royal Ka Naung a encore la réputation parmi les birmans d'un avide modernisateur, capable de visiter les usines par les petits matins d'hiver, enveloppé d'une couverture, pour simplement parler avec les mécaniciens du fonctionnement des machines. Il était en charge de l'Armée royale, comme tout prince royal birman, et importa des fusils, des canons et des obus.

Révolution de palais

Le 18 juin 1866, les princes Myin Kun and Myin Khondaing (fils de Mindon, jaloux de n'être pas nommés comme héritiers et soutenus par les anglais inquiets de la modernisation de l'armée royale), le prince Ka Naung fut assassiné. Les deux princes s'enfuirent en Basse-Birmanie, où ils reçurent l'asile des britanniques. Le roi Mindon lui-même survécut d'une manière extraordinaire, que les birmans interprétèrent comme un signe de son hpon (une accumulation de bonnes actions dans les vies antérieures, qui affectent la vie présente) : Dans sa fuite, il rencontra juste celui qui était chargé de le tuer, qui le reconnut, mais, saisi de rencontrer son souverain face-à face, laissa tomber son épée et s'agenouilla par la force de l'habitude. Le roi put s'échapper sur le dos de son assassin et atteindre les cantonements de soldats loyaux.

Crise de succession

La révolte rendit Mindon très réticent à nommer un successeur à Ka Naung par crainte d'une guerre civile. Une de ses reines, Hsinbyumashin, domina ses derniers jours. Elle ordonna de tuer tous les héritiers possibles, de sorte que sa fille Supayalat et son gendre Thibaw pussent devenir reine et roi. Les membres de la famille royale proche, quel que soit leur âge ou leur sexe, furent exécutés après avoir été attirés sous prétexte que le roi mourant voulait leur dire adieu. Thibaw Min, fils d'une reine secondaire de Mindon, lui succéda donc en 1878. Il fut vaincu en novembre 1885 par les britanniques, ce qui conduisit à l'annexion totale de la Birmanie. ==
Sujets connexes
Amarapura   Ava (Birmanie)   Basse-Birmanie   Birman   Canal de Suez   Conciles bouddhiques   Dynastie Konbaung   France   Grande-Bretagne   Guerres anglo-birmanes   Haute-Birmanie   Italie   Ka Naung   Mandalay   Pagan Min   Pagode Shwedagon   Pâli   Royaume-Uni   Révolution industrielle   Supayalat   Thibaw Min   Tipitaka  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^