Bahia

Infos
L'État de Bahia est un État fédéré du Brésil situé dans le sud de la Région Nord-Est sur la côte Atlantique. Sa capitale est Salvador. Avec 13 800 000 habitants (en 2005) pour une surface de 564 273 km², il est le cinquième État du Brésil par sa population. Depuis 2003, son gouverneur est Paulo Ganem Souto. Son fuseau horaire est UTC - 3, et c'est l'un des États brésiliens qui n'appliquent pas le passage à l'heure d'été.
Bahia

L'État de Bahia est un État fédéré du Brésil situé dans le sud de la Région Nord-Est sur la côte Atlantique. Sa capitale est Salvador. Avec 13 800 000 habitants (en 2005) pour une surface de 564 273 km², il est le cinquième État du Brésil par sa population. Depuis 2003, son gouverneur est Paulo Ganem Souto. Son fuseau horaire est UTC - 3, et c'est l'un des États brésiliens qui n'appliquent pas le passage à l'heure d'été.

Histoire

Amérindiens Pataxó Bahia était l'un des lieux de débarquement des Portugais au Brésil et l'actuel Nordeste fut la première région du Brésil colonisée, il y a plus de 500 ans. Son premier gouverneur-général, Tomé de Sousa, fonda Salvador qui devint la capitale du pays en 1549. Les colons portugais y développèrent la culture de la canne à sucre et du coton grâce à des esclaves noirs déportés en masse d’Afrique (voir esclavage). Les attaques de la part des Anglais et des Hollandais au furent repoussées. En 1798, la conjuration de Bahia propose la formation d'une République de Bahia. Avec l'indépendance du Brésil, les habitants de Bahia exigèrent de la fédération une plus grande autonomie, qui fut refusée. Un soulèvement armé fut réprimé par le gouvernement central. En 1926, une loi reconnaissait 9 millions d’hectares aux Amérindiens de l’État de Bahia. Mais ils ont été décimés, et dans les années 1960 il n’y avait pratiquement plus d’indiens sur ces terres depuis occupées par des grands propriétaires (fazendeiros) avec la complicité des militaires. Depuis 1982, quelques familles survivantes de la communauté Pataxó Hãhãhãe tentent de faire reconnaître leur culture, droits et terres en menant des actions juridiques et d’occupations dites « retomadas ». Le gouvernement leur a reconnnu 54100 hectares délimités, mais en 2005, ils n'en disposent effectivement que d’un tiers. Et ils sont toujours confrontés aux pressions de grands propriétaires terriens voulant les garder. Comme dans d'autres régions du Brésil, plusieurs indiens Pataxó ont été assassinés en luttant pour la défense de leurs droits, dont l'un brûlé vif. En 2006, une campagne visant à réduire les tensions entre communautés et à promouvoir la paix par une meilleure connaissance mutuelle des cultures indiennes et non indiennes de la région a eu lieu avec le soutien de l'État de Bahia et de la France. Un livre en portugais décrira la culture Pataxó Hãhãhãe pour les brésiliens de la région, avec une version française prévue.

Géographie

Les frontières de l'État sont
- au Nord : Alagoas, Sergipe, Pernambuco et Piauí ;
- au Sud : Minas Gerais et Espírito Santo ;
- à l'Ouest : Goiás et Tocantins ;
- à l'Est : la côte Atlantique. Les principaux fleuves traversant Bahia sont le São Francisco, le Paraguaçu, la Jequitinhonha, l'Itapicuru, le Capivari e le Contas. Ses principales villes sont Salvador (capitale), Feira de Santana, Vitória da Conquista, Itabuna, Ilhéus, Juazeiro et Jequié. 90% du territoire de l'État sont situées à plus de 200 m d'altitude.

Économie

L'économie de Bahia est agraire (canne à sucre, manioc, maïs, noix de coco, cacao), industrielle (chimie, informatique, automobile et pétrochimie) et minière. Il existe aussi un important et un complexe industriel de Ford Motor Company à Camaçari, dans la proximité de Salvador. Bahia est également réputé pour la qualité de ses cafés, dont les grains sont séchés au soleil et protégés de la rosée matinale par de grands pans de toile. Cette attention particulière offre aux cafés de Bahia des saveurs douces et fruitées très appréciées.

Tourisme

Chapada Diamantina. Cliquez pour agrandir.Grâce à son importante façade maritime et la beauté de ses plages, l'État de Bahia connaît depuis une dizaine d'années un fort développement du tourisme balnéaire dans des lieux tels que Porto Seguro, Praia do Forte, Itaparica ou encore Trancoso. Depuis la rénovation de son centre historique (Le Pelourinho), classé Patrimoine de l'Humanité en 1985 par l'UNESCO, Salvador est devenu un endroit incontournable pour tout touriste souhaitant visiter le Brésil, transformant ce quartier réputé malfamé dans les années 1980 en un lieu totalement tourné vers le tourisme. Plus récemment, la Chapada Diamantina, haut plateau situé dans l'intérieur des terres, est devenue un paradis pour les trekkeurs avec de nombreuses randonnées partant de Lençois ou encore de Capao permettant notamment de contempler le "Veu da Noiva" (Voile de la Mariée - gigantesque chute d'eau située sur la Chapada Diamantina).

Démographie

L'État de Bahia compte 417 municipalités pour une population totale de habitants. La ville principale de l'État, Salvador, compte habitants Voir le tableau récapitulatif de la population par municipalités : municipalités de l'État de Bahia par population (Source IBGE - Estimation de 2006)

Culture

Religion

Le catholicisme commun au Brésil, plus une forte implantation du candomblé, religion afro-brésilienne pratiquée dans de nombreux pays d'Amérique du Sud : Uruguay, Paraguay, Argentine ou encore Vénézuéla, particulièrement présente du fait de la forte proportion de Brésiliens originaires d'Afrique noire.

Gastronomie

-La Moqueca de poisson

Danse

-Une des danses populaires est le Forro (note l'état capital du Forro est Recife plus au nord de Bahia) . Elle se danse à deux et est très joyeuse. Les instruments caractéristiques sont entre autres le triangle et l'accordéon.
-Le Forro est trés populaire dans le Nordeste, à Bahia, il est principalement dansé au cours des fêtes de la São João, qui se déroule sur une semaine dans la période du 21 Juin. Cette Fête est l'analogue de la Saint Jean française, Nourriture, Danse et Feux d'artifices y sont à l'honneur.
-Bahia est l'état originaire d'une autre "danse", puisque la capoeira que l'on connait aujourd'hui trouve ses racines à Bahia, plus précisément entre les communes de Salvador et de Santo Amaro da Purificação.
-Il est difficile d'attribuer une origine bahianaise avec certitude à ces danse mais : - le Puxada de Rede, danse traditionnelle de pêcheurs tirant les filets de la mer. - le Maculélé, danse africaine pratiquée avec des machettes ou des batons y sont pratiquées fréquemment. C'est Mestre popo, Capoeiristes de Santo Amaro da Purificação, qui a développé l'enseignement du maculélé à Bahia.

Bibliographie

- Anthropologie du carnaval. La Ville, la fête et l'Afrique à Bahia de Michel Agier - Parenthèses (février 2000) Collection : Eupalinos - 253 pages, 17€

Notes


-1 ar:باهيا ast:Bahía (Brasil) bg:Баия bpy:বাহিয়া br:Bahia ca:Estat de Bahia cs:Bahía de:Bahia en:Bahia eo:Bahio es:Bahía (Brasil) et:Bahia osariik fi:Bahia ga:Bahia gl:Bahia he:באהיה hr:Bahia id:Bahia io:Bahia it:Bahia (stato) ja:バイーア州 ka:ბაია (შტატი) ko:바이아 주 kw:Bahia la:Bahia lv:Baija nl:Bahia (staat) nn:Bahia no:Bahia oc:Bahia pl:Bahía pms:Bahia pt:Bahia ro:Bahia ru:Баия simple:Bahia sr:Баија sv:Bahia tg:Баия tr:Bahia uk:Баїя vo:Bahia zh:巴伊亚
Sujets connexes
Agriculture   Alagoas   Altitude   Angleterre   Argentine   Automobile   BA   Brésil   Cacao   Candomblé   Canne à sucre   Capoeira   Catholicisme   Chimie   Conjuration Baiana   Esclavage   Espírito Santo   Feira de Santana   Ford   Goiás   Hectare   Hollande   Ilhéus   Industrie   Informatique   Itabuna   Jequié   Manioc   Maïs   Minas Gerais   Municipalités de l'État de Bahia par population   Noix de coco   Nord   Nordeste (Brésil)   Paraguay   Piauí   Point cardinal   Portugal   Pétrochimie   Rio São Francisco   Salvador (Bahia)   Sergipe   Temps universel coordonné   Tocantins   Tomé de Sousa   Uruguay   Vitória da Conquista  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^