Heure d'été

Infos
L'heure d'été est un régime utilisé par un grand nombre de pays consistant à ajuster l'heure locale officielle, généralement d'une heure par rapport au fuseau horaire standard pour les périodes du printemps, de l'été et du début de l'automne. L'intérêt de l'heure d'été réside, selon ses promoteurs, dans les économies d'énergie qu'elle est censée permettre, sur la base d'une meilleure utilisation de la lumière solaire naturelle pendant la période estivale ; c
Heure d'été

L'heure d'été est un régime utilisé par un grand nombre de pays consistant à ajuster l'heure locale officielle, généralement d'une heure par rapport au fuseau horaire standard pour les périodes du printemps, de l'été et du début de l'automne. L'intérêt de l'heure d'été réside, selon ses promoteurs, dans les économies d'énergie qu'elle est censée permettre, sur la base d'une meilleure utilisation de la lumière solaire naturelle pendant la période estivale ; cette approche est cependant rejetée par ses détracteurs. Cette mesure est principalement utilisée dans les régions tempérées, où les variations saisonnières de luminosité rendent la mesure pertinente. Pour l'Europe (sauf Islande) la période s'étend par décret du dernier dimanche de mars au dernier dimanche d'octobre. Chaque pays est libre de choisir comme heure d'hiver une heure calée sur le méridien de son fuseau horaire comme la Grande-Bretagne ou le Portugal ou de la décaler d'une heure comme la France. Pour l'Amérique du Nord, et à partir de 2007, cette période estivale débute dans la nuit du deuxième dimanche de mars, tandis que le retour à l'heure normale se fait le premier dimanche de novembre. (Note du mois d'octobre 2006 : après l'adoption de l'« Energy Policy Act of 2005 », à partir de 2007, les États-Unis et le Canada basculent entre les heures d'été et les heures d'hiver de la façon suivante : le passage à l'heure d'été se fait le deuxième dimanche de mars alors que le retour se fait le premier dimanche de novembre. Il faudra s'attendre à ce que d'autres pays changent aussi leurs dates de passage pour s'aligner sur l'Amérique du Nord.) Lors du passage à l'heure d'été, à une heure en temps universel coordonné, soit à deux heures du matin en heure européenne d'hiver (une heure en Grande-Bretagne et au Portugal, trois heures en Europe de l'Est), les montres sont avancées de soixante minutes, de sorte qu'il est couramment dit qu'« une heure de sommeil est perdue ». Lors du passage à l'heure d'hiver, à une heure en temps universel, soit à trois heures du matin en heure européenne d'été (deux heures en Grande-Bretagne et au Portugal, quatre heures en Europe de l'Est), les montres sont retardées de soixante minutes, et « une heure de sommeil est gagnée ».

Histoire

Franklin au Journal de Paris (publiée en traduction française) mentionnant pour la première fois la possibilité de décaler les horaires. En avril 1784, Benjamin Franklin évoque pour la première fois dans le quotidien français Le Journal de Paris la possibilité de décaler les horaires afin d'économiser l'énergie de l'article de Benjamin Franklin (en anglais). L'idée reste cependant sans suite et n’est reprise qu'à partir de 1907 par le Britannique William Willet qui démarre une campagne contre « le gaspillage de la lumière ». L'Allemagne est la première à instaurer ce changement d'heure le 30 avril 1916 et est rapidement suivie par les anglais le 21 mai 1916 : le Parlement met en place le British Standard Time, en avance d'une heure sur l'heure du méridien de Greenwich. L'idée est reprise par l'Irlande et l'Italie, ainsi que par la plupart des pays européens après la guerre. En Allemagne, entre 1947 et 1949, on instaure même un Hochsommerzeit où les montres étaient décalées d'une deuxième heure entre le 11 mai et le 29 juin sur le site Calendriers Saga. En France, l'heure d'été a été proposée par le député bas-alpin André Honnorat puis instituée en juin 1916 (loi votée en avril 1916) et abandonnée en 1946 avec une certaine confusion entre zone libre et occupée pendant l'Occupation (la zone occupée étant à l'heure allemande). C'est le 28 mars 1976, suite au choc pétrolier de 1973, que l'on a rétabli l'heure d'étéDécret n° 75-866 du 19 septembre 1975: l’objectif était d'effectuer des économies d'énergie en réduisant les besoins d'éclairage en soirée. Le changement d'heure estival a été introduit dans l'ensemble des pays de l'Union européenne au début des années 1980. Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l'UE, il a été décidé d'harmoniser les dates de changement d'heure en 1998, par la directive 2000/84/CE du Parlement européen et du Conseil du Parlement européen et du Conseil du 19 janvier 2001 concernant les dispositions relatives à l'heure d'été.

Heure d'été dans le monde

En raison de la faible variation de la durée diurne dans les régions proches de l'équateur, les pays tropicaux n'ont généralement pas recours au changement d'heure.

Hémisphère nord

Les pays de l'hémisphère nord qui ont recours au changement d'heure, notamment les États-Unis (comme dans l'État de Californie du gouvernement de Californie (fichier en anglais)), le Canada sauf la province de Saskatchewan et les pays européens sauf l'Islande, le font à des dates voisines. Au Maroc, un système d'heure d'été similaire à celui de la France est en projet. L'État marocain évoque de nombreux avantages à ce projet, à diverses échelles : tant au niveau des économies d'énergie que sur le plan du tourisme.
-Les pays et régions suivants observent l'heure d'été à partir du premier dimanche du mois d'avril, à 2 heures du matin, jusqu'au dernier dimanche d'octobre :
- Bahamas
- Bermudes
- Cuba
- Groenland, dans sa partie nord-ouest autour de Pituffik
- Mexique, sauf :
-
- le Sonora
- Nicaragua
- Saint-Pierre-et-Miquelon
- Îles Turques et Caïques
-Le Canada et les États-Unis suivaient jusqu'en 2006 l'horaire de changement précédent. Suite à l'adoption du Energy Policy Act de 2005 par les États-Unis, le passage à l'heure d'été a lieu le deuxième dimanche du mois de mars, à 2 heures du matin, et le retour à l'heure d'hiver a lieu le premier dimanche du mois de novembre. Le Canada a adopté les mêmes dates afin d'harmoniser les échanges économiques entre les paysSource : ) ; cela permet d'avancer de trois semaines le passage à l'heure d'été« 4, 4 milliards de dollars : économies attendues aux États-Unis d'ici à 2020 avec l'avancement de l'heure d'été », dans Le Monde du 14/03/2007, . Les experts estiment que cette décision pourrait entraîner une économie d'énergie de 4, 4 milliards de dollars d'ici à 2020.
- Canada, sauf :
-
- la partie est de la Colombie-Britannique
-
- la Saskatchewan (la partie de l'agglomération de Lloydminster se situant dans cette province applique cependant l'heure d'été, comme dans l'Alberta voisin)
-
- l'île de Southampton au Nunavut
-
- les régions d'Atikokan, New Osnaburgh et Pickle Lake dans l'Ontario
- États-Unis, sauf :
-
- l'Arizona. La Nation Navajo la respecte cependant mais la réserve Hopi, enclavée à l'intérieur de celle-ci, ne la respecte pas.
-
- La majorité des comtés de l’Indiana avant avril 2006.
-
- Les territoires extérieurs
- Les pays et régions suivants observent l'heure d'été à partir du dernier dimanche du mois de mars jusqu'au dernier dimanche d'octobre, dans les deux cas à 1h00 UTC :
- Toute l'Europe, à l'exception de l'Islande
- Açores
- Arménie
- Azerbaïdjan
- Canaries
- Égypte
- Géorgie
- Groenland (côte sud, sud-ouest et est, sauf la région de Danmarkshavn)
- Liban
- Russie
- Tunisie
- Turquie
- D'autres pays, particulièrement au Moyen-Orient, appliquent l'heure d'été suivant des dates propres :
- Autorité palestinienne, du troisième vendredi d'avril au troisième vendredi d'octobre, à minuit.
- Irak, du au à 3h.
- Iran, à minuit le premier jour de Farvardin (le 22 mars en 2005) jusqu'au 30 jour de Shahrivar (le 22 septembre en 2005).
- Israël, du dernier vendredi avant le 2 avril jusqu'au samedi précédant le Yom Kippour, à 2h.
- Jordanie, du dernier jeudi de mars au dernier jeudi de septembre, à minuit.
- Mongolie, du dernier samedi de mars au dernier samedi de septembre, à 2h.
- Syrie, du au à minuit.

Hémisphère sud

Le changement d'heure a également lieu dans certains pays de l'hémisphère sud, mais à des dates différentes, de sorte que le décalage horaire entre pays peut prendre trois valeurs différentes selon le moment dans l'année. Par exemple, le décalage entre le Chili et la France vaut six heures en plein été boréal, quatre heures en plein hiver boréal, mais peut valoir cinq heures aux périodes voisines des dates de changement d'heure.
- Australie, du dernier dimanche d'octobre au dernier dimanche de mars, à 2h du matin (heure locale) dans les États et territoires suivants :
- Australie méridionale
- Nouvelle-Galles du Sud
- Tasmanie
- Territoire de la capitale australienne
- Victoria
- Île Lord Howe : dans ce cas, l'heure d'été n'ajoute qu'une demi-heure.
- Brésil dans les provinces suivantes, les dates étant fixées par décret chaque année (du dimanche 9 octobre au dimanche 12 février à minuit pour la période 2005-2006) :
- Mato Grosso
- Mato Grosso do Sul
- Distrito Federal
- Espírito Santo
- Goiás
- Minas Gerais
- Paraíba
- Paraná
- Rio de Janeiro
- Rio Grande do Sul
- Santa Catarina
- São Paulo
- Chili, du premier dimanche après le 9 octobre à 4h jusqu'au premier dimanche après le 9 mars à 3h.
- Îles Malouines, du premier dimanche de septembre jusqu'au troisième dimanche d'avril à 2h.
- Namibie, du premier dimanche de septembre au premier dimanche d'avril, à 2h.
- Nouvelle-Zélande, du premier dimanche d'octobre au troisième dimanche de mars, à 2h.
- Paraguay, du troisième dimanche d'octobre au deuxième dimanche de mars, à minuit.
- Uruguay, selon des dates fixées chaque année (du 25 septembre au 26 mars pour la période 2005-2006)

Heure d'été en France

Intérêt de l'instauration d'un horaire d'été

Quels sont concrètement les avantages de l’instauration d’un horaire d’été ? Quand il fait nuit, les besoins d’éclairage sont nombreux, et les consommations d’électricité nombreuses aussi par conséquent. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’en 1973, l’heure d’hiver était perpétuelle. Suite au choc pétrolier, des économies d’électricité ont été perçues comme vraiment nécessaires. On a alors instauré l’heure d’été. Pourquoi ? L’objectif est de réduire les consommations d’électricité en matière d’éclairage en soirée. Or, l’intérêt est réel à partir du printemps. En effet, au 31 mars par exemple, en région parisienne, le jour se lève, heure d’hiver, vers 6h, et la nuit tombe vers 19h45. En décalant l’horaire d’une heure en avant, on arrive au fait que le jour se lève vers 7h, et la nuit tombe vers 20h45. Donc la nuit est décalée d’une heure vers le matin. Or les consommations d’électricité pour s’éclairer sont bien moindres entre 6h et 7h le matin, qu’entre 19h45 et 20h45 le soir. D’où l’intérêt du passage à l’heure d’été pour les économies d’énergie. Et en approchant de l’été, le soleil se lèvera de plus en plus tôt avec la prolongation des journées jusqu’en juin, solstice d’été. Ce qui réduit les consommations d’électricité pour s’éclairer le matin, et encore bien plus le soir. Pour bien illustrer, examinons le cas du 21 juin, une des journées les plus longues de l’année. Si l’heure d’hiver était appliquée toute l’année, le jour se lèverait vers 4h15 du matin, et la nuit tomberait vers 21h30. Avec l’heure d’été, le jour dure de 5h15 à 22h30 environ. Et il est évident que les consommations d’électricité entre 21h30 et 22h30 sont beaucoup plus importantes qu’entre 4h15 et 5h15 du matin. Au moment du solstice d’été, certaines personnes conçoivent d’ailleurs sans problème, grâce à l’horaire d’été, de n’utiliser aucun éclairage, se couchant suffisamment tôt pour vivre perpétuellement de jour pendant la saison. L’horaire d’été paraît, pour ce cas-ci, encore plus intéressant, dans la perspective d’économies d’électricité, que pour le mois de mars. A partir du mois de juillet, les journées se voient commencer à diminuer. Et vers la fin du mois de septembre, elles sont considérablement raccourcies. Les consommations d’électricité pour s’éclairer le matin se multiplient alors, au fur et à mesure que le lever du jour devient de plus en plus tardif. En hiver, les journées de courte durée rendent une grande consommation d’électricité inévitable. Dans la mesure ou, pendant la semaine, la plupart des personnes s’éveillent avant le lever du jour et s’endorment après la tombée de la nuit, un changement d’horaire ne serait pas très visiblement utile. Pourquoi ne pas instaurer l’heure d’été toute l’année, pour retarder d’une heure le moment où les consommations d’électricité commencent en soirée ? Tout simplement, parce qu’aux environs du 1er janvier, le jour se lève, heure d’hiver, vers 8h15 ; et que l’heure d’été en application à ce moment là de l’année aurait pour conséquence le lever du jour encore une heure plus tard, soit vers 9h15. Certes, la tombée de la nuit, en réalité vers 17h30 passerait à 18h30 ; mais se lever et partir au travail sous une nuit complète étant un dérangement psychologique pour de nombreuses personnes, alors que rentrer chez soi et dîner de nuit est plus habituel et moins dérangeant pour le moral, privilégier le jour le matin est plus important que le soir. D’où le maintien de l’heure d’hiver pendant cinq mois de l’année. Un changement d’heure pendant cette saison n’aurait aucune utilité vraiment prouvable.

Gain énergétique

En France, une étude réalisée conjointement par le ministère de l’Industrie, EDF et l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) estimait qu'en 1996 l'économie d'électricité (poste d'éclairage) était d'environ 1, 3 TWh (soit environ tep en équivalence énergie primaire). Toujours d'après l'ADEME, le poste de la consommation électrique en éclairage a faiblement évolué ces dernières années et l'énergie économisée en 2003 serait toujours de 1, 3 Twh, soit 0, 28 % de la consommation intérieure d'électricité et 4 % de la consommation d'éclairage totale de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie de l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Contestation du changement d'heure

Le changement d'heure est controversé, rapport d'information sur le site du Sénat français pour de nombreuses raisons :
- l'heure ne correspond plus au rythme solaire naturel puisque, dans certaines zones occidentales de l'Europe (France — à Brest, le décalage est de 2 h 18 — et Espagne), il est « midi (solaire) à quatorze heures (légales) » en été.
- La période soumise à l'heure d'été dure en fait plus de 7 mois, et comprend ainsi la presque totalité du printemps, et plus d'un mois en automne : les durées de part et d'autre du solstice d'été ne sont plus symétriques. De ce fait, la plupart des personnes tenues à des obligations quotidiennes doivent se lever avant le lever du jour pendant une assez longue période ; ceci peut entraîner des problèmes psychologiques, notamment chez les enfants. Cette dissymétrie a été instaurée pour des raisons psychiatriques : en effet, la période de l'équinoxe d'automne correspond à la baisse la plus rapide de la durée du jour ; combiné avec le passage à l'heure d'hiver, cela peut entraîner des dépressions, voire des suicides chez les personnes sensibles .
- Les deux changements d'heure annuels sont accusés de troubler le rythme de l'horloge biologique, en particulier chez les enfants (qui perdent une heure de sommeil lors du passage à l'heure d'été) et les animaux domestiques : le changement d’heure de la traite des vaches laitières les perturbe profondément et il s’ensuit toujours une baisse de production de lait et surtout du stress dont il est largement démontré qu’il altère la qualité du lait .
- De très nombreux systèmes d'affichage et d'enregistrement de l'heure ne permettent pas de différencier deux événements espacés d'exactement une heure, ceci concernant une unique période de 2 heures par an (1 année = 8760 h), soit 0, 023 % du temps ; à cette occasion, les risques d'accident dans des installations dangereuses (raffinerie, usine chimique, etc.) sont accrus, car la confusion possible dans la chronologie des événements augmente la probabilité d'une défaillance humaine.
-
- La baisse de consommation d'éclairage pourrait être compensée par l'augmentation des besoins de chauffage le matin au début du printemps — un rapport de l'École des mines de 1992 concluait cependant à un effet minime (< 0, 1 TWh pour la France). Si d’un côté l’on observe une plus large diffusion des lampes à économie d’énergie depuis 2000 (les fluocompactes), ce qui contredit l’argument “économies d’éclairage”, en revanche, les loisirs modernes ont majoritairement lieu le soir et sont grands consommateurs d’électricité, qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit : le home-cinéma, les écrans plats géants, les vidéoprojecteurs, les consoles de jeux vidéo, les ordinateurs (d'autant que l'arrivée massive de l'ADSL incite à laisser les ordinateurs allumés plus longtemps).
-Le changement d’heure coûte beaucoup d’argent, de temps et d’énergie : personnel employé pour mettre à l’heure manuellement les horloges publiques mécaniques, la SNCF et les compagnies aériennes qui doivent prévoir des horaires spéciaux pour cette nuit-là.

Traitement informatique

La norme ISO concernant la date permet un traitement informatisé de l’heure et du changement d’heure estival. La chaîne de caractères représentant l’heure indique le fuseau horaire accompagné du changement d'heure éventuel : par exemple, l’heure légale française est notée en hiver CET (Central European time, heure d’Europe centrale) et en été CEST (Central European summer time, heure d’été d’Europe centrale). Pour éviter les malentendus et d’éventuels bogues informatiques, les transporteurs évitent de programmer des départs entre 2 et 3 heures du matin lors du retour à l’heure d’hiver : en raison du décalage d’une heure, il est deux fois 2 heures du matin.

Union européenne

À compter de l'année 2002 le changement d'heure en été et en hiver doivent se faire à des dates prédéfinies (directive 2000/84/CE du Parlement européen et du conseil) :
- la période de l'heure d'été commence, à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche de mars ;
- la période de l'heure d'été se termine, à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche d'octobre ; Si la date est uniformisée et imposée, chaque pays est libre de passer ou non en heure d'été. Par contre chacun doit annoncer son choix au moins cinq ans à l'avance.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie   Alberta   Allemagne   Amérique du Nord   André Honnorat   Anglais   Années 1980   Arizona   Arménie   Australie   Automne   Autorité palestinienne   Avril   Azerbaïdjan   Açores   Bahamas   Benjamin Franklin   Bermudes   Brésil   Calendrier persan   Californie   Canada   Chaîne de caractères   Chili   Colombie-Britannique   Conseil européen   Cuba   Dimanche   District fédéral (Brésil)   Eastern European Time   Espagne   Espírito Santo   Europe   France   Fuseau horaire   Goiás   Grande-Bretagne   Greenwich Mean Time   Groenland   Géorgie (pays)   Heure (temps)   Heure d'hiver   Indiana   Institut national de la statistique et des études économiques   Irak   Iran   Irlande (pays)   Islande   Israël   Italie   Jeudi   Jordanie   Kilowatt-heure   Le Monde   Liban   Lloydminster   Maroc   Mars (mois)   Mato Grosso   Mato Grosso do Sul   Mexique   Midi (zénith)   Minas Gerais   Mongolie   Moyen-Orient   Namibie   Nicaragua   Nouvelle-Galles du Sud   Nouvelle-Zélande   Novembre   Nunavut   Occupation   Octobre   Ontario   Organisation internationale de normalisation   Paraguay   Paraíba   Parlement européen   Pollution   Portugal   Premier choc pétrolier   Printemps   Rio Grande do Sul   Rio de Janeiro   Russie   Saint-Pierre-et-Miquelon   Samedi   Santa Catarina   Saskatchewan   Seconde intercalaire   Septembre   Sonora   Suicide   Syrie   São Paulo   Sénat   Tasmanie   Temps universel coordonné   Territoire de la capitale australienne   Tropique   Tunisie   Turquie   Téra   Union européenne   Uruguay   Vendredi   Western European Time   Yom Kippour  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^