Rythme

Infos
Un rythme est induit par la répétition d'un phénomène ou « signal », quelle que soit sa nature. Le rythme n'est pas le signal lui-même, ni même sa répétition, mais bien l'effet que produit cette répétition sur l'entendement, à savoir l'idée de « mouvement » qui s'en dégage. Le mouvement rythmique est souvent décrit comme la succession répétée d'une idée délévation (ou arsis) et d'une idée dabaissement (ou thésis).
Rythme

Un rythme est induit par la répétition d'un phénomène ou « signal », quelle que soit sa nature. Le rythme n'est pas le signal lui-même, ni même sa répétition, mais bien l'effet que produit cette répétition sur l'entendement, à savoir l'idée de « mouvement » qui s'en dégage. Le mouvement rythmique est souvent décrit comme la succession répétée d'une idée délévation (ou arsis) et d'une idée dabaissement (ou thésis).

Rythme des phénomènes naturels

De tous temps, on a recherché et reconnu des rythmes dans les phénomènes naturels (rythme des saisons, celui du jour et de la nuit, etc.) Plus précisément, dans le domaine de la physiologie, on trouve :
- le rythme alimentaire ;
- le rythme du sommeil, rythme circadien ;
- le rythme cardiaque ;
- le rythme respiratoire ;
- les rythmes cérébraux : ondes périodiques repérées sur les courbes de l'électro-encéphalogramme. On peut chercher à identifier des rythmes dans n'importe quel processus biologique, qu'il soit endogène ou lié au milieu extérieur.

Rythme des phénomènes artificiels

Les phénomènes artificiels ou artefacts induisent aussi des rythmes.
- Les phénomènes mécaniques : le rythme d'un train, le tangage d'un navire, les craquements des boiseries, les grincements d'objets oscillants, le rythme de machines, le tic-tac d'une horloge, un robinet qui goutte.
- Les signaux codés : le rythme des feux alternatifs d'un phare, le rythme d'un signal en morse, le battement d'une horloge. Un rythme peut être produit volontairement pour synchroniser plusieurs systèmes indépendants : les « tops » d'un metteur en scène, la mesure d'un chef d'orchestre, l'horloge interne d'un processeur informatique.

Rythme dans les arts

Le rythme est, à l'origine et bien avant toute autre définition, une notion poétique. Au cours de l'Antiquité, le rythme — inséparable des arts structurés dans le temps — est partagé par la poésie, la musique et la danse.
- Au départ, le rythme poétique s'impose à la musique et à la danse, qui n'en connaissent pas d'autre.
- Mais la musique a su, depuis, s'émanciper de la poésie et développer son rythme propre, induit par l'ordre et la proportion des durées, longues ou brèves, dont l'organisation est rendue sensible par la périodicité des temps « faibles » ou « forts » — cf. articles Rythme (solfège) et Rythmique grégorienne.
- On a vu, également, les arts plastiques (peinture, sculpture, architecture...), s'approprier la notion de rythme.

Autres

-Jeu de rythme, type de jeu vidéo Catégorie:Art bs:Ritam ca:Ritme cs:Rytmus da:Rytme de:Rhythmus (Musik) en:Rhythm es:Ritmo fi:Rytmi he:משקל (מוזיקה) hr:Ritam it:Ritmo (musica) ja:リズム ko:리듬 ml:താളം nl:Ritme nn:Rytme no:Rytme pl:Rytm pt:Ritmo ru:Ритм simple:Rhythm sl:Ritem sv:Rytm tr:Ritim zh:节奏
Sujets connexes
Alphabet morse   Antiquité   Art   Artefact   Chef d'orchestre   Danse   Horloge   Jeu de rythme   Mesure (solfège)   Mouvement   Musique   Phare   Physiologie   Phénomène périodique   Poésie   Processeur   Représentation des durées en musique   Rythme (poésie)   Rythme (solfège)   Rythme biologique   Rythme cardiaque   Rythme cérébral   Rythmique grégorienne   Sommeil   Temps   Temps (solfège)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^