Sébastien Vaillant

Infos
Sébastien Vaillant Sébastien Vaillant (26 mai 1669, Vigny dans le Val-d'Oise - 20 mai 1722, Paris) est un botaniste français. Vaillant vient d'une famille de fermiers puisque son père était un paysan assez pauvre mais qui avait à cœur les ambitions de son fils. Page de garde de l'édition de 1727 de la Botanicon Parisiense À l'âge de six ans, il suivait M. Subtil, un prêtre qui l'emmenait faire des excursions botaniques. Dès l'âge de 11 ans, il est l'organici
Sébastien Vaillant

Sébastien Vaillant Sébastien Vaillant (26 mai 1669, Vigny dans le Val-d'Oise - 20 mai 1722, Paris) est un botaniste français. Vaillant vient d'une famille de fermiers puisque son père était un paysan assez pauvre mais qui avait à cœur les ambitions de son fils. Page de garde de l'édition de 1727 de la Botanicon Parisiense À l'âge de six ans, il suivait M. Subtil, un prêtre qui l'emmenait faire des excursions botaniques. Dès l'âge de 11 ans, il est l'organicien du monastère Benedictine. Par la suite, il étudie la médecine et la chirurgie à l'hôpital de Pontoise. Après des études en médecine à Pontoise, Vaillant exerce le métier de chirurgien d'abord à Rouen, puis à Paris en 1691 où il étudie la botanique au Jardin des Plantes auprès de Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708). En 1708, grâce à l'action de Guy-Crescent Fagon (1638-1718), il obtient la charge de professeur et de sous-démonstrateur au Jardin des Plantes. Dans sa leçon inaugurale, Vaillant évoque la reproduction des plantes et la fonction des organes floraux en faisant des analogies avec la reproduction animale. Fagon obtient l'autorisation de Louis XIV de construire un Cabinet de drogues au Jardin du Roi et charge Vaillant de le garnir et d'en assurer la garde. En 1714, il obtient l'autorisation de construire une serre afin d'y cultiver des plantes grasses, puis d'une seconde en 1717. C'est lui qui introduit en France l'usage des serres chaudes. En 1716, Vaillant entre à l'Académie des sciences. Il devient malade et trop pauvre pour publier sa Botanicon Parisiense (ou Dénombrement par ordre alphabétique des plantes qui se développent aux environs de Paris) illustrée par Claude Aubriet fruit de 36 ans de travail ; il lègue son œuvre à Herman Boerhaave (1668-1738). Celui-ci fait graver les illustrations et la publie en 1727. C'est un ouvrage particulièrement important dans l'histoire de la botanique et l'un des premiers à décrire la flore que l'on connaisse. Vaillant y introduit les termes d'étamine, d'ovaire et d'ovule dans leur sens actuel. Toute sa vie, Vaillant s'opposa aux thèses de Tournefort ; celui-ci lui dédia toutefois un genre, Valantia, que Carl von Linné (1707-1778) transforma plus tard en Vaillantia (de la famille des Rubiacées). Son herbier est conservé aujourd'hui au Muséum national d'histoire naturelle. Catégorie:Botaniste Catégorie:Botaniste français Catégorie:Membre de l'Académie des sciences (France) Catégorie:Naissance en 1669 Catégorie:Décès en 1722 en:Sébastien Vaillant es:Sébastien Vaillant sl:Sébastien Vaillant sv:Sébastien Vaillant
Sujets connexes
Académie des sciences (France)   Botanique   Carl von Linné   Claude Aubriet   Flore   France   Guy-Crescent Fagon   Herbier   Herman Boerhaave   Joseph Pitton de Tournefort   Muséum national d'histoire naturelle   Ovaire (botanique)   Ovule (botanique)   Paris   Pontoise   Rouen   Val-d'Oise   Vigny  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^