Arras

Infos
Arras (en néerlandais: Atrecht en latin : Nemetacum Atrebatum) est la seconde ville de la région Nord-Pas-de-Calais, chef lieu du département du Pas-de-Calais. Historiquement, Arras était sous l'Ancien Régime la capitale de la province d'Artois, un grand centre religieux et une cité prospère connue pour ses fabrications drapières. La ville est connue en dehors des frontières de l'Hexagone pour ses magnifiques places baroques. La ville a obtenu les 4
Arras

Arras (en néerlandais: Atrecht en latin : Nemetacum Atrebatum) est la seconde ville de la région Nord-Pas-de-Calais, chef lieu du département du Pas-de-Calais. Historiquement, Arras était sous l'Ancien Régime la capitale de la province d'Artois, un grand centre religieux et une cité prospère connue pour ses fabrications drapières. La ville est connue en dehors des frontières de l'Hexagone pour ses magnifiques places baroques. La ville a obtenu les 4 fleurs pour le concours des villes et villages fleuris. Ses habitants sont appelés les Arrageois. Arras est le siège de la communauté urbaine d'Arras. La ville a su conserver son charme et sa qualité de vie, tout en réussissant à créer de nombreux emplois. Elle est surnommée depuis plusieurs siècles « La Belle » Dictionnaire du Nord et du Pas-de-Calais, éd. Larousse . L'agglomération d'Arras se caractérise par sa grande jeunesse, en effet, 33% des habitants de l'agglomération ont moins de 25 ans.

Géographie

Arras est située en Artois au confluent de la Scarpe et du Crinchon. L'agglomération bénéficie d'un emplacement stratégique au croisement des autoroutes (Paris-Lille) et (Reims-Calais le Tunnel). Arras est également très bien desservie par sa gare SNCF (la seconde gare TGV de la région et la première gare du Pas-de-Calais par son trafic) qui propose plus de 10 liaisons TGV vers Paris par jour (le trajet dure environ 50 min), des liaisons directes vers Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nice, Bruxelles, Irun en Espagne..... Depuis 2003, Arras est reliée à Lille en 25 min par le TerGV, et prochainement, une ligne Arras-Cambrai va être crée.

Histoire

-Nemetacum Atrebatum au temps de César et de la tribu des Atrébates.
-Saint Vaast fonde une abbaye en 685.
-Au , Arras devint la résidence privilégiée des comtes de Flandre qui y établirent une châtellenie héréditaire.
-Au , le développement important des institutions et de l'économie grâce à l'abbaye Saint-Vaast permet à la ville de compter onze églises et de développer un commerce jusqu'à l'Orient grâce à l'industrie drapière : les tapisseries d'Arras étaient connues jusqu'en Italie sous le nom des arrazi et en Angleterre tout simplement sous le nom d'Arras.
-La prospérité de la ville permit la reconstruction de la cathédrale en 1161.
-Traité d'Arras de 1191 : le territoire actuel du département entre dans le giron du domaine royal.
-Paix d'Arras de 1435 qui réconcilia les Valois de France et de Bourgogne, et mirent fin aux guerres commencées en 1345.
-Bourguignonne du au .
-Sous la souveraineté espagnole de 1526 (suite au Traité de Madrid) à 1598.
-La ville est reconquise par Louis XIII en 1640, assiégée par les Espagnols en 1654, Vauban participe à la défense (sans commander), p 166 mais reprise par Turenne. Cependant, le rattachement à la France n'est définitif et ratifié qu'en 1659 par le traité des Pyrénées.
- L'élection aux États généraux porte Robespierre au premier plan. Lors de la Révolution française, la municipalité est d'abord dirigée par Dubois de Fosseux, hobereau érudit, secrétaire de l'Académie d'Arras et futur président du Pas de Calais. En compétition avec Aire-sur-la-Lys, Calais et Saint-Omer, Arras obtient finalement la préfecture du Pas-de-Calais.
-Dix mois de terreur de novembre 1793 à août 1794, la ville est alors sous la dictature de Joseph Lebon qui instaurera des restrictions alimentaires, ordonnera 400 exécutions et détruira beaucoup d'édifices religieux (la cathédrale notamment, l'abbatiale Saint-Vaast en tient lieu depuis lors).
-Malgré son dynamisme, Arras voit stagner sa démographie et son activité économique alors que Lille sous le coup de la Révolution Industrielle explose. Il faut dire qu'Arras n'a jamais été une cité industrielle comme le sera Lille par exemple. À cette époque Arras devient une ville éclairée, de culture. Sous l'impulsion d'Émile Legrelle, maire dynamique, Arras démantèle une partie de ses remparts pour établir de vastes boulevards périphériques, réaliser un nouveau réseau d'égouts, et se dote d'une nouvelle gare ferroviaire en 1898 (la précédente, ouverte pour l'ouverture de la ligne Paris - Lille, datant de 1846). Destructions de la Première guerre mondiale
-La Grande Guerre inflige des destructions considérables au patrimoine arrageois car la ville était située à moins de 10 km du front, et elle était l'enjeu des coûteuses batailles d'Artois ; en secret les Britanniques rassemblèrent une formidable armée dans les boves : cette armée surgit de terre en avril 1917 et enfonce le front allemand.La ville sera reconstruite à l'identique, et en profitera pour s'étendre avec une architecture toujours flamboyante, comme le veut la tradition arrageoise.
-Après la Seconde Guerre Mondiale et sous les mandats du maire socialiste Guy Mollet, Arras perd une partie de ses activités économiques et commerciales et sombre dans un sommeil profond. Le réveil sonnera à la fin du avec l'arrivée de l'Université d'Artois, la mise en service de l'autoroute A26 qui la relie à Calais, et l'arrivée d'une gare TGV (la seconde du Nord Pas de Calais). Depuis, Arras semble avoir retrouvé son dynamisme.

Économie

- Agroalimentaire avec l'arrivée à la fin des années 1990 d'Häagen-Dazs notamment ( selon le magazine l'Entreprise, Arras est la capitale régionale de l'agroalimentaire).
- Industrie mécanique.
- Chimie.
- Industrie électrique.
- Commerces: le cœur de ville est connu pour ses commerces de qualité ( vêtements, cosmétique, etc.).
- Tourisme : ses célèbres places, ses ruelles médiévales, ses édifices flamboyants en font un lieu touristique important pour les Britanniques, les Hollandais, les Allemands... qui viennent toujours plus nombreux découvrir les charmes de la capitale du Pas-de-Calais.
- Très important secteur tertiaire. Le renouveau de l'économie arrageoise est manifeste depuis 10 ans environ, avec l'arrivée d'Häagen-Dazs, la mise en place de la zone Actiparc, les créations de pépinières d'entreprises.... Le magazine l'Entreprise a élu à plusieurs reprises l'agglomération d'Arras, l'agglomération moyenne (moins de 400 000 habitants) la plus dynamique de France. Avec l'ouverture du canal Seine-Nord Europe, 8000 emplois vont être créés entre Arras et Cambrai d'ici à 2012. Arras est consciente de sa position géographique avantageuse, elle fait la jonction entre Paris, Bruxelles et Londres, elle est à "proximité" de Lille et Amiens... elle a donc un rôle à jouer sur la scène économique de l'Europe du Nord. Arras est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie d'Arras. Elle gère le port et l'aéroport.

Administration

C'est le siège de la communauté urbaine d'Arras qui regroupe 24 communes soit environ 100 000 habitants. 300 785 habitants pour l'arrondissement d'Arras. Celui-ci comporte 17 cantons (liste). Secteur est (Béthune, Lens, Hénin-Beaumont) Préfecture et chef-lieu du Pas-de-Calais depuis 1789, Arras est une grande cité administrative : elle possède en outre la quasi totalité des sièges administratifs départementaux, et plusieurs sièges administratifs régionaux (la Chambre régionale des comptes du Nord-Pas-de-Calais par exemple).

Démographie

Source : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/psdc.htm (Population sans doubles comptes). La mairie d'Arras et la Communauté urbaine ont mis en place un vaste ensemble de projets immobiliers (400 projets de haute qualité environnementale sur la communauté urbaine) qui va provoquer une hausse de la démographie de plusieurs milliers d'habitants d'ici à 2010 (Source:Mairie d'Arras).
-Agglomération : 100 000 habitants
-Aire urbaine : 130 000 habitants

Personnages célèbres

- Maximilien de Robespierre, célèbre révolutionnaire, est né à Arras le 6 mai 1758
- Augustin Robespierre, frère du précédent, né à Arras le 21 janvier 1763
- Charlotte Robespierre, leur sœur, née à Arras le 5 février 1760
- Eugène-François Vidocq, aventurier français, est né à Arras le 23 juillet 1775 dans une maison voisine de celle où Robespierre était né
- Joseph Le Bon, maire d'Arras et député du Pas-de-Calais, envoyé en mission de la Convention nationale, né à Arras le 25 septembre 1765
- Adam de la Halle, trouvère
- Mathias d'Arras, architecte
- Charles de l'Ecluse, dit Carolus Clusius, botaniste
- La comtesse Mahaut d'Artois
- Jean d'Arras, écrivain du XIV, auteur de la première version écrite de la légende de Mélusine.
- Alexandre Gonsse de Rougeville, dit le chevalier de Maison-Rouge
- Ferdinand Dubois de Fosseux, homme de lettres et personnage politique
- Camille Corot (1796-1875) posséda un atelier à Arras
- Crespel-Delisse (1780-1845), pionnier de l'industrie de la betterave
- Alexis Hallette, (1788-1846) ingénieur qui construisit à Arras les premières locomotives
- Paul Verlaine (1844-1896) séjourna à Arras
- Charles Lecomte (1861-1934), président de la Société des poètes français.
- Philippe Pétain (1856-1951), colonel du 33 régiment d’infanterie à Arras en 1910, à la caserne Schram.
- Charles de Gaulle (1890-1970), lieutenant à Arras sous le commandement de Philippe Pétain.
- Guy Mollet, (1905-1975) Président du Conseil sous la IV République.
- Mathieu d’Arras, maître-maçon, constructeur de cathédrale
- Louise Weiss, (1893-1983), journaliste et écrivaine
- Louis Brassart-Mariage (1875-1933), architecte né à Arras
- Constant Dutilleux (1807 - 1865), peintre, dessinateur et graveur français du
- Pierre Jean Jouve (1887 - 1976), écrivain, poète, romancier et critique français
- Violette Leduc (1907 - 1972), écrivaine, romancière française
- Félix Planquette (Arras 1873 - Paris 1964), peintre impressionniste

Monuments et lieux touristiques

Image:Arras_abbaye.jpg|L'abbaye Saint-Vaast et la cathédrale Image:le_beffoi_d'Arras_la_nuit.jpg|Le beffroi la nuit Image:Beffroi_Arras.jpg|Le beffroi Image:Arras_les_places_.jpg|Les places d'Arras Image:Arras_Petite_place.jpg|La place des Héros Image:les_boves_d'Arras.jpg|Dans les boves Image:Arras_le_beffroi.jpg|Le beffroi Image:Arras-paves.JPG| Les pavés de la Place des Héros
'Arras
' est classée ville d'Art et d'Histoire. Membre du Réseau des sites majeurs de Vauban.
- Les places, l'hôtel de ville et le beffroi (classé au patrimoine mondial de l’Unesco)
- La cathédrale et l'abbaye Saint-Vaast
- La maison du Wetz d'Amain
- L'octogonale place Victor-Hugo et son obélisque
- La citadelle de Vauban
- Le monument aux morts, oeuvre du sculpteur Félix-Alexandre Desruelles
- Les souterrains appelés les Boves
- Musée des Beaux-Arts d'Arras À proximité d'Arras, on pourra visiter les vestiges de l'abbaye du mont Saint-Éloi dans le village du même nom, sur une hauteur offrant un point de vue magnifique sur ce village.

Monuments historiques

Culture

Arras est dotée de différentes structures culturelles telles que le théâtre d'Arras (direction Max Gaillard) ainsi que des compagnies de théâtre professionnelles et des espaces de diffusion culturelle (Le quai de la batterie).

Institutions

- Arras est le siège de l'université d'Artois, université multipolaire qui comprend les pôles de Lens, Liévin, Béthune, Douai et Arras. Le pôle d'Arras « littéraire » est destiné aux Lettres, Langues, Sciences Humaines (Histoire-Géographie notamment) et depuis la rentrée 2006, aux Sciences Economiques. Arras est réellement devenue une cité universitaire comme en témoignent les nombreuses résidences universitaires en construction.
- La communauté urbaine d'Arras gère École supérieure des métiers d'Art d'Arras dont l'excellence est reconnue pour l'enseignement du vitrail. De nombreuses associations d'art contemporain y ont aussi fait leur nid, comme la première d'entre elle, l'association TEA (Tendance évolution artistique) qui regroupe de nombreux artistes de tout horizon.
- Arras abrite le seul régiment de l'Armée de Terre du Pas de Calais, le 601e régiment de circulation routière dans la citadelle.

Festivités

- Le Noroit est un centre culturel (conférences, expositions, concerts) en difficulté financière. Il est aujourd'hui fermé.
-Aujourd'hui, Arras a fait le pari de devenir un lieu culturel plus important. Outre la réfection du splendide théâtre à l'Italienne de 1785 et de la salle de concerts pour favoriser une culture plus classique, la commune organise désormais au début de l'été des concerts. Pour organiser la venue de groupes renommés, la ville a créé en 2006 le Main square festival, festival ayant lieu fin juin (29 et 30 juin), qu'elle souhaite reconduire désormais et même développer sur des lieux plus grands pour accueillir des artistes toujours plus prestigieux (en 2006, il y eut Muse et Depeche Mode puis en 2007 les groupes Tryo et Indochine).
-Autre événement d'importance : le Festival International du Film d'Arras L'Autre Cinéma qui se déroule pendant dix jours chaque année en novembre. 11.500 spectateurs en 2006, 150 projections, 120 films dont 73 longs-métrages, des invités prestigieux : Bernadette Lafont, Andrzej Zulawski et Dario Argento en 2007, Arthur Penn en 2006, Sidney Lumet en 2005, Claude Chabrol et Enki Bilal en 2004, Rosanna Arquette et Jerry Schatzberg en 2003, Volker Schlöndorff en 2002, Bertrand Tavernier en 2001, Francesco Rosi en 2000. 40 inédits et avant-premières en présence de nombreux réalisateurs et comédiens venus du monde entier. Films pour les familles. Rétrospectives.
-Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras.
-Festival Jazz en Artois.
-Création d'un complexe de salles de Cinéma appelé "Cinémovida" situé en plein centre ville. Ce cinéma propose les grandes sorties mais également une programmation art et essai.
-Projet de création d'un grand centre de loisirs comprenant notamment un bowling de 24 pistes, 20 billards, une salle de séminaire, des restaurants. La ville d'Arras était canditate à l'implantation d'une antenne du musée du Louvre (Louvre II), mais le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin a préféré Lens afin de « tenter d'apporter un attrait touristique à une agglomération en grave crise économique » (selon le journal Le Parisien).

Folklore

-Les géants Colas et Jacqueline.

Sport

- Basket : une équipe de basket féminin évolue en Ligue féminine de basket : l'ASPTT Arras
- Canoë kayak : l'ASL Canoë Kayak basé à Saint-Laurent Blangy qui compte parmi ses membres plusieurs sélectionnés aux jeux olympiques.
- Rugby : Le Rugby Club d'Arras évolue à l'heure actuelle en Fédérale 2 (équivalent 4ème division) et a été pendant longtemps le club porte drapeau du rugby dans le Nord - Pas de Calais.
- Handball : Arras possède un club de Hand évoluant en national 3 poule 4 : le Racing Club d'Arras Handball
- Joute : La Société des Jouteurs d'Arras est membre de la FFSN (Fédération de Joutes et Sauvetages Nautiques) depuis plus de 20 ans. Au championnat de France (1er et 2 septembre à Bisheim en Alsace) les membres de la société ont ramené toutes catégories confondues 6 titres de champions de France et 5 de vice champions.
- Base Ball et Softball : les Lions d'Arras
- Football : une équipe de football masculin évoluant en CFA 2 : l'Arras Football
- Hippisme : Arras possède un champs de course: l'Hippodrome des Hauts-Blancs-Monts

Voir aussi

Articles de Wikipédia

- Arrondissement d'Arras
- Artois
- Comté d'Artois
- Communes du Pas-de-Calais
- Géants du Nord
- Première guerre mondiale : Bataille d'Arras (1914) • Bataille de l'Artois (1915) • Troisième bataille d'Artois • Bataille d'Arras (1917) ===
Sujets connexes
ASPTT Arras   Abbaye du mont Saint-Éloi   Adam de la Halle   Agroalimentaire   Aire-sur-la-Lys   Aire urbaine (France)   Alexandre Gonsse de Rougeville   Alexis Hallette   Ancien Régime   Arras Football   Arrondissement d'Arras   Artois   Augustin Robespierre   Bataille d'Arras (1914)   Bataille d'Arras (1917)   Bataille de l'Artois (1915)   Beffroi   Béthune   Calais   Canton d'Arras-Nord   Canton d'Arras-Ouest   Canton d'Arras-Sud   Cantons du Pas-de-Calais   Cathédrale   Chambre de commerce et d'industrie d'Arras   Charles de Gaulle   Charlotte Robespierre   Chef-lieu   Chimie   Communauté urbaine   Communauté urbaine d'Arras   Communes du Pas-de-Calais   Comté d'Artois   Constant Dutilleux   Convention nationale   Crinchon   Depeche Mode   Douai   Eugène-François Vidocq   France   Félix-Alexandre Desruelles   Félix Planquette   Gare   Gare d'Arras   Gare de Bruxelles-Central   Gare de Cambrai   Gare de Nice-Ville   Gengis Khan   Gentilé   Guy Mollet   Géants du Nord   Haute qualité environnementale   Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne   Hippodrome des Hauts-Blancs-Monts   Indochine (groupe)   Industrie   Jazz en Artois   Jean-Marie Vanlerenberghe   Jean-Pierre Raffarin   Joseph Le Bon   Jules César   Latin   Le Parisien   Lens (Pas-de-Calais)   Ligne Paris - Lille   Ligue féminine de basket   Lille   Liévin   Louis Brassart-Mariage   Louise Weiss   Louvre-Lens   Mahaut d'Artois   Main square festival   Mathieu d’Arras   Maximilien de Robespierre   Mont-Saint-Éloi   Monument historique (France)   Muse (groupe)   Musée des Beaux-Arts d'Arras   Nord-Pas-de-Calais   Néerlandais   Parti socialiste (France)   Pas-de-Calais   Paul Verlaine   Philippe Pétain   Pierre Jean Jouve   Préfecture   Réseau des sites majeurs de Vauban   Révolution française   Saint-Omer (Pas-de-Calais)   Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras   Scarpe   Siège (militaire)   Sébastien Le Prestre de Vauban   TERGV   Tapisserie   Traité de Madrid (1526)   Traité des Pyrénées   Troisième bataille d'Artois   Tryo   Université d'Artois   Villes et Pays d'Art et d'Histoire   Violette Leduc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^