Mécénat

Infos
Laurent de Médicis, dit Laurent le Magnifique, l'un des premiers mécènes.Tableau de Benozzo Gozzoli|rightLe mécénat désigne la promotion des arts et des lettres par des commandes ou des aides financières données par un mécène qui peut être une personne ou une organisation comme une entreprise. Dans une acceptation plus large, il peut s'appliquer également à d'autres domaines que l'art : recherche, éducation, innovation, etcFrançois Debiesse, Le Mécénat,
Mécénat

Laurent de Médicis, dit Laurent le Magnifique, l'un des premiers mécènes.Tableau de Benozzo Gozzoli|rightLe mécénat désigne la promotion des arts et des lettres par des commandes ou des aides financières données par un mécène qui peut être une personne ou une organisation comme une entreprise. Dans une acceptation plus large, il peut s'appliquer également à d'autres domaines que l'art : recherche, éducation, innovation, etcFrançois Debiesse, Le Mécénat, Presses Universitaires de France, Que sais-je?, 2007Valérie Pécresse parle ainsi d'introduction du mécénat à propos de la possibilité introduite pour les entreprises dans la Loi relative aux libertés et responsabilités des universités de financer des fondations d'université.

Histoire du mécénat

Le mot se réfère au personnage de Caius Cilnius Mæcenas, protecteur des arts et des lettres dans la Rome antique. Il s'est progressivement élargi pour désigner dans le langage courant une personne physique ou morale qui soutient par son influence ou par des moyens financiers un projet culturel ou un artiste. Au cours de l'histoire le mécénat a connu une importance variable et fut marqué par des personnalités : on parle ainsi du mécénat des princesses médiévales comme Mahaut d'Artois ou Isabeau de Bavière dont les commandes faisaient vivre plusieurs artistes, INHA. Portrait de Giuliano da Sangallo par Piero di Cosimo, entre 1500 et 1520. L'âge d'or du mécénat surgit avec la Renaissance italienne : Les Arti à Florence, qui protègent leurs corporations marchandes, financent également les beaux-arts et leurs artistes en commanditant des œuvres pour les édifices religieux (particulièrement l'Arte di Calimala). Les Médicis, notamment Laurent le Magnifique, sont connus pour répandre leurs bienfaits envers les artistes dont ils permettront ainsi la renommée; amateur éclairé, Laurent de Médicis prit sous sa protection de nombreux artistes comme Michel-Ange, Andrea del Verrocchio, les architectes Giuliano da Maiano et Giuliano da Sangallo ou des humanistes ou savants comme Pic de la Mirandole et Savonarole. Rodolphe II fut également un grand mécène, confirmant en 1595 les privilèges de la corporation des peintres et acquérant de nombreux tableaux du Titien, d'Albrecht Dürer ou des Brueghel qu'il installe au Château de Prague. L'italien Giuseppe Arcimboldo le dépeint en vertumne et reçut le titre de comte palatin, David Alon, Radio Prague, 11 avril 2007. Le est une période de renouveau aux États-Unis et en Europe; parmi les grands noms de l'époque on peut citer Charles et Marie-Laure de Noailles, la famille Rothschild, Charles de Beistegui, Alexis de Redé, Peggy Guggenheim, le marquis de Cuevas, Marcellin et Madeleine Castaing, Francine Weisweiller, Pierre Cardin, Pierre Bergé, Yves Saint Laurent.

Le mécénat de nos jours

Selon Guy de Brébisson, la reconnaissance du mécénat est moindre en France qu'aux États-Unis, même si les mentalités ont nettement évolué depuis les années 1980Guy de Brébisson, Le Mécénat, PUF, 1993. - 127 p.(ISBN 2 13 045539 5). Il reste majoritairement une pratique des grandes entreprises mais la participation des PME n'est plus négligeable au niveau local et régional. Les entreprises de Province ne représentaient que 12, 5% des entreprises-mécènes en 1985, mais 41% au début des années 1990. En 1994, le poids du mécénat d'entreprise en France était évalué à 800 millions de francs, alors que le budget du ministère de la culture, hors grands travaux, s'élevait à 13 milliards et demi de francs (1% environ du budget de l'État). Les dépenses des collectivités locales représentent près du double. Le mécénat d'entreprise passe généralement par la création de fondations, en particulier dans les pays anglo-saxons. aux États-Unis, il existait en 2006 fondations qui investissent chaque année 3, 6 milliards de dollars dans la cultureFrédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, , p.324. Les deux plus importantes dans ce domaine sont la fondation Ford (environ 80 millions de dollars par an) et la fondation Reynolds (58 millions de dollars par an). En France on en comptait la même année 2.100, contre 14.000 au Danemark, 10.000 en Allemagne, 8.800 au Royaume-Uni ou 3.300 en ItalieLe mécénat au secours du patrimoine, Guide Le Figaro, 7 novembre 2007. Le champ d'action des fondations peut être vaste, de la peinture à la photographie, en passant par les lettres ou l'architecture. La Fondation du Patrimoine a ainsi pour but de financer la restauration du patrimoine local qui ne sera jamais classé. Le Fonds mondial pour les monuments, financé par des mécènes américains, a payé la restauration de 450 monuments dans 90 pays, comme le Cloître de Saint-Trophime à Arles ou Preah Khan au Cambodge.

Cadre légal et fiscal

Les fondations américaines, comme les associations à but non lucratif, sont régies par l'article 501c3 du code des impôts américain. Elles sont par conséquent mi-publiques (car elles visent à l'intérêt général et n'obéissent aux règles du marché), mi-privées (par leur capital, leur fonctionnement et leurs méthodes)Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, , p.335. En France plusieurs lois depuis les années 1990 ont fait évoluer le cadre du mécénat et des fondations, la dernière en date étant la loi Aillagon de 2003 qui permet 90% de déductibilité fiscale des dons effectués pour le mécénat. De 5 fondations créées en 2003 sous l'égide de la Fondation de France, on est passé à 24 en 2005 et 77 en 2006. Cependant seule une partie a pour champ d'intervention le mécénat artistique et elles restent petites à l'échelle mondiale selon Yves Sabouret, président de la Fondation de France. La Loi TEPA a par ailleurs augmenté la déductibilité de l'ISF des dons à des fondations reconnues d'utilité publique.

Exemples de mécénat récents

Le repos pendant la fuite en Egypte
- Louvre : L'entreprise Total a financé les travaux de restauration de la galerie d'Apollon. Plusieurs mécènes américains ont donné des fonds pour rénover les salles des objets d'art du Nathalie Bensahe, «Sans les fonds privés, que des expos commerciales», in Libération du 19/08/2006, . Les expositions temporaires du musée du Louvre sont en grande partie financées par des entreprises : en 2004, l'exposition consacrée au maître de l'École de Fontainebleau Le Primatice a reçu le soutien financier de la société Morgan Stanley. Le mécénat de la société japonaise Nippon Television Network a pris en charge le coût des travaux (4, 81 millions d’euros) de la salle contenant la Joconde. D'autre part, le site web du Louvre a été soutenu par Accenture et LCL. En 2006, 60 % des recettes du Louvre proviennent des subventions publiques et 40 % des ressources propres (billets, mécénat et dons privés).
- Château de Versailles : L'entreprise Vinci à financé les travaux de restauration de la Galerie des Glaces, la restauration s'est terminée en 2007. L'opération a coûté au total 12 millions €, Les Echos, 10 janvier 2006.
- Le Repos pendant la fuite en Égypte, de Nicolas Poussin : ce tableau a été acheté par le Musée des Beaux-Arts de Lyon grâce à l'aide financière de 18 mécènes, pour un prix de 17 millions €.

Motivations

Le mécénat n'est généralement pas un don sans contrepartie; l'entreprise en attend un bénéfice en termes d'image et de reconnaissance. Le mécénat sert à façonner l'image de l'entreprise ou de la marque en soutenant des artistes ou des disciplines ciblées. Cet aspect contraint l'entreprise à une certaine rigueur, pour ne pas être accusée de confondre mécénat et sponsoring. Cela n'empêche pas le mécénat de toucher également ce qui touche à la création et non uniquement aux artistes reconnus : selon Guy de Brébisson, l'aide à la création est aussi répandue que l'aide à la diffusion d'artistes connus. Il estime cependant que la banque et l'assurance privilégient la deuxième fonction, afin de toucher un large public. Exemple de soutien de la création, la Fondation HSBC pour la photographie, créée en 1995, organise chaque année un concours pour faire connaître deux photographes par la publication d'une monographie sur chacun d'eux avec Actes Sud. Elle construit également une collection de photographies. La logique fiscale est également importante dans le mécénat, grâce à la déductibilité totale ou partielle des montants engagés pour ces opérations. Par conséquent le mécénat intéresse théoriquement davantage les entreprises les plus riches car ce sont celles pour lesquelles le mécénat coute le moins cher. Françoise Benhamou remarque ainsi que lorsque Ronald Reagan réduisit en 1986 le taux de l'imposition des bénéfices des sociétés américaines, les entreprises revirent leurs dons à la baisseFrançoise Benhamou, L'Économie de la culture, La Découverte, coll. Repères, n° 192, 5e éd., Paris, 2004 (ISBN 2-7071-4410-X).

Bibliographie

- Françoise Benhamou, L'Économie de la culture, La Découverte, coll. Repères, n° 192, 5e éd., Paris, 2004 (ISBN 2-7071-4410-X).
- Guy de Brébisson, Le Mécénat, Presses Universitaires de France, 1993. - 127 p.(ISBN 2 13 045539 5)
- François Debiesse, Le Mécénat, Presses Universitaires de France, Que sais-je?, 2007

Notes et références

Voir aussi

- Économie de la culture
- Mécène
- Fondation
- Association pour le développement du mécénat industriel et commercial
- Slade (chaire)
- cs:Patron da:Mæcenat de:Mäzen en:Patronage es:Mecenazgo ja:パトロン
Sujets connexes
Accenture   Actes Sud   Albrecht Dürer   Allemagne   Andrea del Verrocchio   Arles   Art   Arte di Calimala   Arti   Artiste   Association pour le développement du mécénat industriel et commercial   Association à but non lucratif   Benozzo Gozzoli   Cambodge   Château de Prague   Château de Versailles   Culture   Danemark   Entreprise   Europe   Famille Rothschild   Florence   Fondation (institution)   Fondation Ford   Fondation HSBC pour la photographie   Fondation de France   Fondation du Patrimoine   Fonds mondial pour les monuments   France   Frédéric Martel   Galerie d'Apollon   Galerie des Glaces   Giuliano da Maiano   Giuliano da Sangallo   Giuseppe Arcimboldo   ISF   Institut national d'histoire de l'art   Isabeau de Bavière   Italie   LCL   Laurent de Médicis   Le Figaro   Le Repos pendant la fuite en Égypte   Libération (journal)   Loi TEPA   Loi française sur le mécénat   Loi relative aux libertés et responsabilités des universités   Madeleine Castaing   Mahaut d'Artois   Marché   Marquis de Cuevas   Michel-Ange   Morgan Stanley   Musée des Beaux-Arts de Lyon   Musée du Louvre   Mécène   Mécénat   Nicolas Poussin   Peggy Guggenheim   Personne morale   Piero di Cosimo   Pierre Bergé   Pierre Cardin   Preah Khan   Radio Prague   Renaissance (période historique)   Rodolphe II du Saint-Empire   Rome antique   Ronald Reagan   Royaume-Uni   Slade (chaire)   Titien   VINCI   Valérie Pécresse   Vertumne   Yves Saint Laurent  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^