Digne-les-Bains

Infos
Digne-les-Bains (en occitan vivaro-alpin: , écrit Dinha selon la norme classique ou Digno selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Dignois.
Digne-les-Bains

Digne-les-Bains (en occitan vivaro-alpin: , écrit Dinha selon la norme classique ou Digno selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Dignois.

Géographie

Située en bordure des Préalpes de Digne, de part et d'autre de la Bléone, Digne-les-Bains est le chef-lieu du département des Alpes de Haute-Provence. Placée au centre géographique du département, cette ville abrite environ habitants, ce qui en fait l'une des plus petites préfectures de France par sa population.

Situation

Digne est une ville essentiellement étendue dans la plaine formée par le vallée de la Bléone, étant donné que le relief qui l'entoure est très accidenté. La vieille ville est construite sur une colline située entre la Bléone et le torrent des Eaux-Chaudes, mais la ville s'est progressivement étendue dans les trois directions des vallées, en particulier vers l'aval. Sa situation géographique est assez remarquable, étant donné qu'elle se trouve au bord des Préalpes, sur le chevauchement qui porte son nom. Une partie de la ville est complètement enserrée dans la vallée de la Bléone, tandis que la ville s'étend largement sur les reliefs plus doux en aval. Avec l'annexion de communes voisines, surtout en aval, la ville s'étend sur plus de 8 km de longueur.

Histoire

Dès la préhistoire, les hommes se sont installés à l'emplacement actuel de Digne. La présence de trois rivières (la Bléone, le Mardaric, et les Eaux-Chaudes), en fait un endroit idéal pour s'implanter. Nommée Dinia au , puis Digna en 780, la ville devient une cité romaine, appréciée pour ses eaux thermales. Au , des fortifications sont élevées autour de la ville afin de résister aux invasions barbares. Au cours des siècles suivants, Digne eut à souffrir des guerres de religion et d'une effroyable épidémie de peste (1629). Malgré cela, la ville se reconstruit au gré des temps de paix et des catastrophes qui la touchent. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle est occupée par l'armée allemande, suite à l'invasion de la zone libre, après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord le 8 novembre 1942. Elle sera libérée le 19 Aout 1944 par la 36e Division d'Infanterie du Texas, aidée des forces de résistance. De nos jours, la ville de Digne-les-Bains continue de s'étendre, principalement le long des rives de la Bléone. Elle forme avec Entrages, Marcoux, La Robine-sur-Galabre, et Mezel, la Communauté de Communes des Trois-Vallées (CC3V). Les cités du Pigeonnier et de Barbejas sont classées Zone urbaine sensible.

Dénomination

La dénomination actuelle a été officialisée le 25 juin 1988, à la suite du décret du 21 juin 1988 paru le 24 juin 1988 au Journal officiel. Auparavant, la commune était appelée Digne, appellation toujours fréquente dans le langage courant.

Héraldique

Blasonnement des armes traditionnelles de la ville de Digne :« D'azur, à une fleur de lis d'or en cœur, une croisette d'argent en chef, et la lettre capitale D de même en pointe. »tel que rapporté par Malte-Brun dans la France illustrée (1882).

Administration

|- | align=right| 1989-1995 ||Pierre Rinaldi||align="center"| RPR |- | align=right| 1995-2001 || Jean-Louis Bianco ||align="center"| PS |- | align=right| mars 2001 ||Jean-Louis Bianco||align="center"| PS

Démographie

En 2006, la commune lance un projet de logement visant à terme à étendre au-delà de 20 000 le nombre d'habitant (seuil inférieur d'obtention de certaines aides publiques).

Économie

Digne-les-Bains est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie des Alpes de Haute-Provence. Elle gère les aérodromes de Sisteron - Thèze et le centre J. Gage.

Sport

- Digne-les-Bains est élue ville la plus sportive de France parmi les villes de moins de 20 000 habitants en 2006, par "l'Équipe". Elle est par exemple la seule ville française à proposer un accès libre et gratuit à des courts de tennis.
- D'un bout à l'autre de la ville, on trouve des structures sportives, libres d'accès ou réservées aux nombreux clubs sportifs et scolaires.
- C'est à la demande du Conseil Communal Jeune, qu'un skate-park a été construit. Celui-ci est en libre accès. Parmi les structures sportives de la ville, on trouve de nombreux gymnases, un stade, un centre équestre, un golf, et une piscine publique.

Lieux et monuments

- La dalle à ammonites : site classé . Il sagit d'une couche rocheuse datant de 200 millions d'années, où l'on peut trouver plus de 1500 fossiles d'ammonites pouvant atteindre un diamètre de 70 centimètres.
- Notre-Dame-du-Bourg : c'est une cathédrale romane dont les fondations remontent au . Victime de nombreuses attaques et pillages, elle fût rénovée au début du .
- Vestiges des fortifications : en prêtant attention au plan de la vieille ville (quartier central, construit sur les hauteurs), on peut encore aperçevoir certains des murs, et quelques unes des tours qui entouraient la ville. Ces restes de remparts se fondent actuellement dans le paysage des habitations.
- Musée de la Réserve géologique de Haute-Provence et son jardin des papillons.

Personnalités liées à la commune

-saint Domnin et saint Vincent , premiers évêques de Digne. Ils étaient berbères d'Afrique du Nord et faisaient partie d'une des premières équipes missionnaires envoyées pour évangéliser la Provence.Vincent J.OMalley, Saints of Africa p58, 2001, ISBN087973373X
- Sainte Douceline de Digne, (1214-1274) consacre toute sa vie aux pauvres et aux malades.
-Pierre Gassendi (1592-1655), mathématicien, astronome et philosophe né à Champtercier près de Digne.
-Alphonse Eugène Beau dit Beau de Rochas (1815-1893), ingénieur thermodynamicien né à Digne le 9 avril 1815.
-Alexandra David-Néel (1868-1969), exploratrice et écrivain franco-belge, résidente de Digne de 1926 jusqu'à sa mort en 1969 (sauf pour la durée de son dernier périple asiatique en (1937-1946)).
-Paul Alexandre Arnoux (1884-1973), poète français né à Digne le 27 novembre 1884.
-Alain Boghossian, footballeur né à Digne le 27 octobre 1970, a joué au club de Digne les saisons 87/88 et 88/89.

Jumelages

-
-
-

Notes

Voir aussi

- Liste des évêques de Digne
- Communes des Alpes-de-Haute-Provence ==
Sujets connexes
Alain Boghossian   Alexandra David-Néel   Alexandre Arnoux   Alpes-de-Haute-Provence   Alphonse Eugène Beau   Ammonite   Arrondissement de Digne-les-Bains   Berbères   Blasonnement   Bléone   Challenge de la ville la plus sportive de France   Chambre de commerce et d'industrie des Alpes de Haute-Provence   Champtercier   Chef-lieu   Communauté de communes des Trois Vallées (Alpes-de-Haute-Provence)   Communes des Alpes-de-Haute-Provence   Dalle à ammonites   Douceline de Digne   Décret   Eaux-Chaudes   Entrages   France   Gentilé   Guerres de religion (France)   Héraldique   Jean-Louis Bianco   Journal officiel de la République française   La Robine-sur-Galabre   Liste des évêques de Digne   Marcoux   Mars (mois)   Mezel   Musée de la Réserve géologique de Haute-Provence   Norme classique de l'occitan   Norme mistralienne   Occitan   Parti socialiste (France)   Peste   Pierre Gassendi   Provence-Alpes-Côte d'Azur   Préalpes de Digne   Préfecture   Préhistoire   Rassemblement pour la République   Saint Vincent de Digne   Sisteron   Thermalisme   Thèze (Alpes-de-Haute-Provence)   Victor Adolphe Malte-Brun   Vivaro-alpin   Zone urbaine sensible  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^