Cancale

Infos
Cancale (Cauncall en gallo, Kankaven en breton) est une commune française, située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne. Elle est réputée pour ses huîtres plates. Ses habitants sont appelé les Cancalais et les Cancalaises.
Cancale

Cancale (Cauncall en gallo, Kankaven en breton) est une commune française, située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne. Elle est réputée pour ses huîtres plates. Ses habitants sont appelé les Cancalais et les Cancalaises.

Géographie

Cancale se situe sur les côtes de l'Ille-et-Vilaine, à quinze kilomètres à l'est de Saint-Malo. À proximité, la pointe du Grouin, où le panorama s'étire du Cap Fréhel à Granville, avec, au large, les îles Chausey. En face, l'île des Landes, réserve ornithologique où l'on observe cormorans, goélands et autres oiseaux de mer.

Histoire

Port de la Houle en 1896 Carte postale du port de Cancale en novembre/décembre 1903 Le "Georges Clemenceau", dernier Trois-Mâts à avoir été construit à Cancale. 1919.http://perso.orange.fr/a.delarose/m marins&bateaux/1919TNvier/1919TNvier.html Anciennement KONKAVEN, bret. KONK = la baie, et AVEN = rivière. Ce nom a évolué en CANCAVEN que l'on retrouve pour la première fois sur les cartulaires de la Bretagne du Moyen-Age. Le passage entre la pointe du Groin et l'île des Landes, au nord de Cancale, se nomme "passage de la Vieille Rivière". Aurait été visité (habité?) par les Romains. Le lieu était déjà réputé pour ses huîtres, dont les Romains, durant leur séjour dans la région, étaient déjà friands. Ce petit village, sans doute fondé par Saint Méen vers 545, obtint le statut de ville en 1545. C'est une commune aux croyances religieuses très ancrées, comme peuvent encore en témoigner les ex-voto de la chapelle du Verger. Un rituel de processions, datant de 1540, se maintiendra presque jusqu'à nos jours. La légende locale veut que les Cancalais soient descendants de marins survivants d'un vaisseau de la Grande Armada échoué en ce lieu. Cette légende, tenace, ne repose sur rien, ni sur le langage cancalais, qui est une variété de langue gallèse, ni sur la toponymie, ni sur l'onomastique, encore moins sur les données historiques. De même, si Cancale tire indiscutablement son nom du breton, à l'instar du Conquet (KONK-LEON) et de Concarneau (KONK-KERNE, la baie de Cormouaille), la langue bretonne n'y a plus été parlée au-delà de l'an mille. Prétendre que Louis XIV et Richelieu auraient fait déporter les Cancalais bretonnants (!) au Nouveau-Monde pour laisser la place à des Espagnols établis au Pays-Bas relève de la plus haute fantaisie. Déporter des nationaux pour permettre à l'ennemi de s'installer dans ce qui aurait constitué une singulière enclave, cette assertion est totalement infondée, pour ne pas dire grotesque.

Invasions

Nombreuses invasions, ou tentatives d'invasions, de la part des Anglais). Un boulet réputé tiré par un bateau anglais
- orne le petit jardin du presbytère. Port réputé pour ses marins, engagés dans la pêche à Terre-Neuve sur les morutiers de Saint-Malo et aussi de Cancale puisqu'existaient des chantiers de construction. Cancale est le port d'où partirent en 1612 les navires de Daniel de La Touche, Seigneur de la Ravardière, pour le Brésil : la Régente, La Charlotte et la Sainte Anne. Daniel de La Touche fut le premier fondateur de la ville de São Luis dans le Maranhão au BrésilSource entre autres : http://bresil2000.free.fr ; texte de Dominique Stoenesco sur la restauration de Sao Luis du Maranhao.. Délimitant par l'Ouest la baie du Mont-Saint-Michel, Cancale bénéficie d'une position avancée sur la côte et doit la plupart de ses ressources à la mer. Mais, moins privilégiée que les ports voisins de la Côte d'Émeraude, sa notoriété fut plus dure à conquérir. Cancale et ses alentours subirent, comme de nombreuses communes de la côte, des attaques anglaises au cours du 18 ème siècle v

La pêche

Joli port de pêche, décrit par Roger Vercel dans "la Caravane de Pâques" et peint de 1869 à 1908 par Jacques-Eugène Feyen avec ses types de pêcheurs et de Cancalaises, ce peintre que Vincent van GOGH estime comme "l'un des quelques peintres qui dépeignent la vie moderne intime telle qu'elle est réellement et ne la transforment pas en platitudes à la mode".. Le port de la Houle, dont la fameuse bisquine a récemment été ressucitée, reste le lieu privilégié pour la dégustation des huîtres. Ville de pêcheurs confrontée depuis toujours à une rude réalité économique, on peut affirmer que Cancale doit beaucoup à la ténacité des "Cancalaises" si souvent citées pour leur courage. Les terre-neuvas partaient en effet pour la moitié de l'année au moins, et leur laissaient la gestion des ventes de leur pêche, jusqu'à leur retour, même si des naufrages étaient malheureusement souvent à déplorer.

La Caravane

La pêche à Terre-Neuve

et

Tracé du Tramway entre Saint-Malo et Cancale, publié en 1893 par le journal Le Salut. Depuis le port, vue du monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale Le bourg comportaient deux secteurs :
- En bas, le port de la Houle, longtemps isolé, domaine des pêcheurs, côtoyant les parcs à huîtres, dont la digue, protégeant les maisons des marées, fut construite en 1836.
- En haut, le bourg où vécurent les commerçants et les armateurs, jusqu'à la grande grève des terre-neuvas en 1911, date à laquelle ils lui préfèrent Saint-Malo. Le tourisme était loin d'y être aussi développé qu'à Dinard ou Saint-Malo. Un seul hôtel luxueux, Le Du-Guesclinhttp://www4.culture.fr/patrimoines/patrimoine_architectural_et_mobilier/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA35003705&full_screen_id=ILLUSTRA949, pouvait prétendre recevoir les hôtes de marque. D'autres établissements, comme cela se pratiquait à l'époque, rabattaient leurs clients en les interpellant au passage. Cancale fut touchée par plusieurs drames en ce début de siècle. D'une part, les naufrages signifiant la perte de dizaines d'hommes endeuillant de nombreuses familles, le travail de plusieurs mois étant réduit à néant. D'autre part, des difficultés liées directement à la concurrence ouverte par certains négociants de Charente-Maritime : une campagne de dénigrement, accusant le coquillage de porter la typhoïde, ce qui nuira gravement à l'économie de la région pendant plusieurs mois.

Banquise sur le port de 1963

En raison du froid exceptionnel (-16°C), dans la nuit du 19 au 20 janvier 1963, le port de la Houle se retrouve gelé et pris par la banquise qui durera toute une semaine. Les parcs à huître ont été très touchés, et, selon "Cancale, 100 ans de vie municipale", 80% des huîtres plates furent détruites à cette période.

De nos jours

Cancale est désormais un joli port conjuguant tous les plaisirs de la côte : promenades sur le sentier des douaniershttp://armorance.free.fr/valarmor/valest/cancale1.htm, baignades, visite de malouinières et restauration gastronomique de coquillages dans des restaurants réputés.

Démographie

Administration

Économie

Activités

L'église Saint-Méen
-Agriculture (primeurs : choux-fleurs notamment).
-Élevage des huîtres ou ostréiculture.
-Pêche dont le port est géré par la Chambre de commerce et d'industrie du Pays de Saint-Malo.
-Tourisme, grâce à sa présence dans la baie du Mont Saint-Michel, ses plages, et sa proximité avec Saint-Malo.

Tourisme

Carte postale de l'Hôtel Duguesclin à Cancale, en 1903, un an après son ouverturehttp://perso.orange.fr/a.delarose/a duguesclin/arch balneaire/fichiers/jardin.html

Ostréiculture

Avec les crevettes, les araignées, le commerce des huîtres et leur dégustation restent l'apanage de Cancale. Image:Cancale - Laveuses d'huîtres.jpg|Laveuses d'huîtres Image:France Oyster Harvest bordercropped.jpg|Les bassins d'huîtres Image:France Cancale bordercropped.jpg|Vue du port

Personnages célèbres

- Jeanne Jugan, fondatrice de la communauté des Petites sœurs des pauvres.
- Olivier Roellinger, cuisinier
- Auguste Denis-Brunaud, artiste-peintre.
- René Vautier, cinéaste.
- Eugène Feyen, 1815-1908, artiste peintre de Cancale.
- Yves Laloy, (1920 - 1999), artiste peintre surréaliste.

Monuments et lieux touristiques

-Paysages de la côte (Rocher de Cancale, Pointe du Grouin, Mont Saint-Michel en face).
-Musée des bois sculptés
-Le port, dit Port de la Houle
-Ferme Marine (musée sur l'huître et les coquillages)
-Musée des Arts et Traditions populaires de Cancale
-La maison natale de Jeanne Jugan
-Port-Mer: Sublime plage, avec micro-Climat, et magnifique sable Hawaien.
-Voir patrimoine de Cancalehttp://www4.culture.fr/patrimoines/patrimoine_architectural_et_mobilier/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA35003564 .

Jumelages

-
-
- , partenariat

Voir aussi

===
Sujets connexes
Araignée de mer   Archives départementales d'Ille-et-Vilaine   Arrondissement de Saint-Malo   Auguste Denis-Brunaud   Bisquine   Breton   Brésil   Canton de Cancale   Cap Fréhel   Chambre de commerce et d'industrie du Pays de Saint-Malo   Charente-Maritime   Chef-lieu   Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Malo   Communes d'Ille-et-Vilaine   Cormoran   Crevette   Côte d'Émeraude   Dinard   Divers droite   France   Gallo   Gentilé   Goéland   Granville   Huître   Ille-et-Vilaine   Jeanne Jugan   Le Mont-Saint-Michel   Olivier Roellinger   Ornithologie   Petites sœurs des pauvres   Pointe du Grouin   René Vautier   Roger Vercel   Saint-Malo   São Luís (Maranhão)   Terre-Neuve   Yves Laloy  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^