Fedayin

Infos
Les fedayin (pluriel de feda'i فدائي qui signifie celui qui se sacrifie pour quelque chose ou quelqu'un) sont de petits groupes de commandos palestiniens ne reconnaissant pas Israël et qui s'y opposent par les armes. Souvent mentionnés dans les années 1970, ils sont à la base des mouvements comme Hamas, ou le Jihad islamique. Suite à l'occupation de la Cisjordanie par Israël en 1967, les fedayins s'installent sur la rive Est du Jourdain, en Jordanie, et c'est de cett
Fedayin

Les fedayin (pluriel de feda'i فدائي qui signifie celui qui se sacrifie pour quelque chose ou quelqu'un) sont de petits groupes de commandos palestiniens ne reconnaissant pas Israël et qui s'y opposent par les armes. Souvent mentionnés dans les années 1970, ils sont à la base des mouvements comme Hamas, ou le Jihad islamique. Suite à l'occupation de la Cisjordanie par Israël en 1967, les fedayins s'installent sur la rive Est du Jourdain, en Jordanie, et c'est de cette nouvelle base qu'ils mènent leurs actions armées contre Israël jusqu'en septembre 1970 (Septembre noir) où la Jordanie (dont le roi Hussein était gêné par les mouvements de lutte palestiniens puisque lui-même souhaitait une certaine paix avec Israël (plan Rogers - du nom du secrétaire d'État américain - qui reprend les grandes lignes de la résolution 242 (1967)), le 16 septembre, forme un gouvernement militaire et l'armée reçoit l'ordre d'intervenir contre le FPLP de George Habache. Les combats, d'une violence inouïe, font entre 10 000 et 15 000 victimes palestiniennes, y compris civiles; ils se poursuivent jusqu'au 27 septembre. Moins d'une année plus tard, l'OLP (dont le FPLP était une branche) est totalement évincée de Jordanie, et ainsi les mouvements de lutte palestiniens se voient radicalement restreints. Il y a aussi les fedayin du peuple (http://www.iranian-fedaii.de/), un groupe d'opposition contre le pourvoir iranien. Sans oublier les fedayin Saddam, l'une des composante de la guerilla sunnite en Irak Plusieurs termes conviennent pour traduire le mot fedayyin. Ainsi, on peut retenir "commando-suicide", et selon l'analyse de Henry Laurens, ce serait plus proche du "franc-tireur", c'est-à-dire des combattants civils (donc illégaux selon les termes de la Convention de Genève). Le Vieux de la Montagne, Hassan As Sabah, maître de la secte des Assassins, nommait ainsi ceux qui étaient désignés pour une mission, à laquelle faisait le plus souvent suite la mort.

Voir aussi

- Violence politique palestinienne
- Fedayin Saddam Catégorie:Conflit israélo-arabe Catégorie:Politique palestinienne Catégorie:Hezbollah bg:Федаини ca:Fedaí de:Fedajin en:Fedayeen es:Fedayín eu:Fedayin he:פדאיון it:Fedayyin sv:Fedayeen
Sujets connexes
Cisjordanie   Fedayin Saddam   Hamas   Hassan ibn al-Sabbah   Henry Laurens   Irak   Israël   Jihad islamique   Jordanie   Jourdain   Nizârites   Septembre noir   Violence politique palestinienne  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^