Marche harmonique

Infos
En harmonie tonale, une marche harmonique — ou marche d'harmonie, ou encore, progression harmonique — est une succession de mouvements harmoniques se répétant symétriquement sur d'autres notes. Le premier motif est appelé le modèle ; chacun des autres motifs imitant le modèle est appelé reproduction ou imitation.
- Une marche harmonique peut entraîner des modulations : lorsque la marche change de t
Marche harmonique

En harmonie tonale, une marche harmonique — ou marche d'harmonie, ou encore, progression harmonique — est une succession de mouvements harmoniques se répétant symétriquement sur d'autres notes. Le premier motif est appelé le modèle ; chacun des autres motifs imitant le modèle est appelé reproduction ou imitation.
- Une marche harmonique peut entraîner des modulations : lorsque la marche change de tonalité, il s'agit d'une marche modulante ; dans le cas contraire, on a affaire à une marche unitonale.

Marche modulante

Une marche modulante est une marche harmonique dans laquelle les intervalles sont identiques, à la fois, quant à leur chiffre, et quant à leur qualificatif : le modèle est alors transposé purement et simplement.
- Concernant le mouvement mélodique, le mouvement harmonique, ainsi que les règles de disposition et d'enchaînement des accords, la marche modulante doit respecter les règles habituelles de réalisation.
- Exemple de marche harmonique modulante : :marche harmonique modulante

Marche unitonale

Une marche unitonale est une marche harmonique dans laquelle le chiffre de chaque intervalle reste identique — par exemple, une tierce reste une tierce, une quarte reste une quarte, etc. —, mais le qualificatif varie en fonction du degré sur lequel cet intervalle est placé. :Par exemple, dans l'extrait ci-dessous, la tierce du premier accord du modèle est mineure (la-do), tandis que celle du premier accord de la première imitation est majeure (sol-si).
- Dans la marche unitonale, la reproduction du modèle — qui en principe doit être observée dans toutes les parties — peut amener l'utilisation d'intervalles défendus : par exemple, la doublure de la sensible, l'utilisation d'intervalles mélodiques augmentés ou diminués, ou encore, le choix du VII degré comme fondamentale d'un accord — premier accord de la première imitation, dans notre exemple. Seuls le modèle et l'enchaînement à la première imitation doivent quant à eux, être correctement réalisés. :Dans le mode mineur, l'emploi de la sensible pouvant engendrer des intervalles difficiles d'intonation — seconde augmentée, quarte diminuée, etc. —, il sera souvent préférable, à l'occasion de certains enchaînements, de remplacer celle-ci par la sous-tonique, cette dernière autorisant l'utilisation des accords du III et du VII degré — les deux accords de la première imitation, dans notre exemple.
- Exemple de marche harmonique unitonale : :marche harmonique unitonale

Voir aussi

===
Sujets connexes
Accord (musique)   Accord d'emprunt   Accord de cinq notes   Accord de quatre notes   Accord de trois notes   Accord en mouvement   Cadence (musique)   Degré (musique tonale)   Disposition de l'accord   Fondamentale   Glossaire théorique et technique de la musique occidentale   Harmonie tonale   Intervalle (musique)   Mode (musique tonale)   Modulation (musique)   Mouvement harmonique   Mouvement mélodique   Note étrangère   Partie (musique)   Sensible (musique)   Solfège   Solfège et intonation   Sous-tonique   Système tonal   Tierce (musique)   Tonalité   Transposition  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^