Rezé

Infos
Rezé est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique (Pays de la Loire). Elle est nommée Ratiate du Moyen-Âge, Rezay à l’âge classique, Rezae en langue romane (gallo) du Pays de Retz et Reudied en breton moderne. Rezé appelé à l'époque romaine "Portus Ratiatus" (port de Rezé) ou "Ratiatum Pictonum Portus" (port picton de Rezé), fut un grand port fluvial à l’époque antique. Rezé fut la
Rezé

Rezé est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique (Pays de la Loire). Elle est nommée Ratiate du Moyen-Âge, Rezay à l’âge classique, Rezae en langue romane (gallo) du Pays de Retz et Reudied en breton moderne. Rezé appelé à l'époque romaine "Portus Ratiatus" (port de Rezé) ou "Ratiatum Pictonum Portus" (port picton de Rezé), fut un grand port fluvial à l’époque antique. Rezé fut la capitale du comté d'Herbauges. La population franque du Pays de Retz, les Paydrets, furent intégrées au IX siècle au Royaume breton et au Comté de Nantes. La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du Pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais. Ses habitants sont appelés les Rezéens et Rezéennes.

Géographie

La commune est entourée des communes de Nantes, Vertou, Les Sorinières, Pont-Saint-Martin et Bouguenais. La limite nord est délimitée par la Loire, l'est par la Sèvre Nantaise et par l'Ilette, ouest par la Jaguère et sud par le périphérique nantais.Situation de la commune de Rezé dans le département de Loire-Atlantique

Histoire

La ville est créée à l'époque romaine, la cité de Rezé est connue sous les noms de Portus Ratiatus. Peuplé par les Ambilâtres, peuple gaulois armoricain, Rezé était un port important sur la rive sud de la Loire et un lieu de rencontres et de commerce entre les diverses tribus celtes de la région (Vénètes, Namnètes, Ambilatres, Andécaves et Pictons). Le pays des Ambilâtres, disputé entre Pictons, Namnètes et Vénètes fut rattaché par les romains au moment de la conquête des Gaules en remerciement de l'aide apportée par les Pictons dans le combat mené contre les Vénètes, peuple le plus puissant de l'Ouest de la Gaule.Cette cité portuaire est par la suite indiquée par Ptolémée, et par Strabon comme située à l'extrêmité du territoire des Pictons, elle deviendra possession de l'Aquitaine et du Poitou lors de l'effondrement de l'Empire. Au VIsiècle, Adelfius, successeur d'Hilaire, « évêque de l’Église des Pictons » réside dans la basilique des Champs Saint-Martin de Rezé. Le bourg de Rezé, Raciate Vicus, devient le refuge, sous protection franque, de l’évêque des Pictons quand Poitiers est soumis aux Wisigoths qui ont adopté l’hérésie arienne. Au IXsiècle, face aux razzias Vikings, le Bas-Poitou s'organise en fief militaire sous le nom de comté d'Herbauges afin de protéger la côte poitevine (Bouin vient d'être détruite par les Normands). Rezé devient la capitale du comté d'Herbauges. Vers le milieu du IX, après plusieurs victoires des troupes bretonnes, commandées par Nominoé, sur les Francs et les Normands, une partie du pays d'Herbauges est rattaché à la Bretagne puis au Comté de Nantes, nouvelle capitale du royaume breton. En 851, le traité d'Angers entre Charles le Chauve et Nominoé officialise définitivement l'intégration de Rezé et des terres du sud-Loire au royaume de Bretagne. Le destin de Rezé et sa région est donc devenu intimement lié à celui de Nantes depuis le IX ème siècle : appartenance de la Ville à l'Evêché de Nantes, au Pays-de-Retz (seigneurie crée par les Ducs de Bretagne au Sud-Ouest de la Loire), et du Royaume puis du Duché, puis de la Province de Bretagne. En 1790, Rezé et l'ensemble du Pays de Retz sont intégrés au département de la Loire-Inférieure devenu plus tard Loire-Atlantique.

Administration

|- | align=right| mars 1790-janvier 1791 || Louis Michel Dupré Villaine || 1735-1806 || ROYAL. || |- | align=right| avril 1791-décembre 1792 || Pierre François Huard || 1755-1814 || REP. || |- | align=right| décembre 1792-mars 1796 || Ambroise Alphonse Le Couteux || 1740-1805 || CONSTITUTIONNEL || |- | align=right| avril 1796-août 1800 || Pierre François Huard || 1755-1814 || REP. || |- | align=right| août 1800-octobre 1803 || Pierre François Huard || 1755-1814 || REP. || |- | align=right| octobre 1803-août 1807 || Jean-Baptiste Ertaud || 1763-1840 || REP. || |- | align=right| août 1807-avril 1820 || Jean François Ertaud || 1769-1840 || GOUVERNEMENTAL || |- | align=right| avril 1820-août 1830 || Joseph de Monti de Rezé || 1766-1850 || LEGITIMISTE || |- | align=right| août 1830-novembre 1844 || Pierre Giraud || 1789-1844 || ORLEANISTE || cons. gén. || |- | align=right| décembre 1844-mars 1848 || Joseph Delaville Leroux || 1775-1855 || ORLEANISTE || |- | align=right| mars 1848-septembre 1848 || Arsène Leloup || 1803-1876 || REP. || |- | align=right| septembre 1848-mars 1864 || Philémon Chenantais || 1805-1883 || BONAPARTISTE || |- | align=right| mars 1864-septembre 1870 || Hippolyte Aguesse || 1799-1875 || GOUVERNEMENTAL || |- | align=right| octobre 1870-octobre 1875 || Hippolyte Aguesse || 1799-1875 || GOUVERNEMENTAL || |- | align=right| octobre 1875-août 1876 || Félix Chauvelon || 1825-1888 || REP. || |- | align=right| octobre 1876-mai 1878 || Julien Albert || 1807-1878 || REP. || |- | align=right| mai 1878-janvier 1890 || Joseph Raphaël Lancelot || 1832-1890 || REP. || |- | align=right| mars 1890-mai 1896 || Georges Grignon Dumoulin || 1845-1904 || REP. || |- | align=right| mai 1896-mai 1908 || Ernest Sauvestre || 1849-1932 || REP.RAD. || |- | align=right| mai 1908-mai 1929 || Jean Baptiste Vigier || 1863-1940 || REP. || cons. arrondiss. || |- | align=right| mai 1929-mai 1935 || Charles Rivière || 1870-1947 || RAD.SOC. || |- | align=right| mai 1935-décembre 1936 || Léon Taugeron || 1886-1961 || RAD.SOC. || |- | align=right| décembre 1936-mars 1941 || Jean Vignais || 1878-1954 || RAD.SOC. || |- | align=right| mars 1941-septembre 1944 || Alexandre Le Lamer || 1873-1950 || DROITE || |- | align=right| septembre 1944-mai 1945 || Jean Vignais || 1878-1954 || RAD.SOC. || |- | align=right| mai 1945-mars 1949 || Arthur Boutin || 1903-1980 || SFIO || cons. gén. || |- | align=right| mars 1949-mars 1959 || Georges Albert Bénezet || 1892-1970 || RPF || |- | align=right| mars 1959-février 1978 || Alexandre Plancher || 1909-1978 || SFIO || cons. gén. || |- | align=right| avril 1978-février 1999 || Jacques Floch || 28/2/1938 || PS || député || |- | align=right| depuis février 1999 || Gilles Retière || 15/1/1947 || PS || ((source : Yann Vince, "Rezé, histoire municipale" éditions Hérault, 1997)) Il est à noter que depuis les élections municipales de mars 1977, le conseil municipal a toujours été pourvu dès le premier tour de scrutin.

Démographie

(population sans doubles comptes à partir de 1962) Source : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/psdc.htm et http://www.culture.cg44.fr/Archives/fonds/presentationfonds.html

Lieux et monuments

- l'une des constructions de Le Corbusier : la Cité Radieuse, rebaptisée Maison Radieuse à la demande des habitants.
- Le château de la Balinière. Cette Folie du XVIIIe siècle qui possède un jardin à la française fut achetée par la Ville de Rezé en 1987 pour y abriter un centre musical. :Image:00019413.jpg
- L'hôtel de ville. Réalisé par Alessandro Anselmi en 1989, ce bâtiment se définit par son vide central et son mur-rideau qui permettent la mise en scène de la Maison Radieuse.
- L'espace Diderot. Autrefois église construite par Jacques Chénieux en 1964, elle est transformée en espace culturel par Massimiliano Fuksas en 1991.
- Les Cap horniers. Conçue en 1986 par l’auteur de la Bibliothèque nationale de France, Dominique Perrault, cette résidence HLM comporte 40 logements et porte son nom en hommage aux grands capitaines au long cours qui habitaient le quartier.

Personnalités liées à la commune

- Gilles Retière, maire de Rezé et vice-président de Nantes Métropole, chargé du suivi du Plan local de l'habitat et de la révision des 24 Plans locaux d'urbanisme des communes de l'agglomération.
- Benjamin Péret, poète surréaliste et engagé né à Rezé.
- Jacques Floch, député socialiste, spécialisé dans les problèmes liés aux prisons et aux personnes incarcérées
- Jean Groix , militant autonomiste mis en cause à tort dans un crime pour lequel Michel Fourniret et son épouse sont mis en examen.
- Benoît Macquet, ancien député de Loire-Atlantique

Jumelage

La ville est jumelée avec:
-
-
-
-
-
-

Voir aussi

Articles de Wikipédia

- Communes de la Loire-Atlantique
- Trentemoult
- Rezé-Nantes Basket 44
- Amicale des Ecoles de Pont Rousseau REZE ===
Sujets connexes
Ambilatres   Andécaves   Août   Arrondissement de Nantes   Avril   Bas-Poitou   Benjamin Péret   Bouguenais   Bouin   Bretagne   Breton   Canton de Bouaye   Canton de Rezé   Chef-lieu   Chiffres de population en France   Cité Radieuse de Rezé   Communes de la Loire-Atlantique   Décembre   France   Février   Gallo   Gentilé   Herbauges   Hilaire de Poitiers   Jacques Floch   Janvier   Jean Groix   Le Corbusier   Les Sorinières   Loire-Atlantique   Loire (fleuve)   Mai   Mars (mois)   Michel Fourniret   Namnètes   Nantes   Normands   Novembre   Octobre   Paydrets   Pays de Retz   Pays de la Loire   Pictons   Poitiers   Pont-Saint-Martin   Ptolémée   Rezé-Nantes Basket 44   Septembre   Strabon   Sèvre nantaise   Trentemoult   Vertou   Vénètes   Wisigoths  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^