Astéroïde troyen

Infos
Astéroïdes troyens Originellement, les astéroïdes troyens sont un groupe d'astéroïdes situés aux alentours des points de Lagrange L4 et L5 de l'orbite de Jupiter, c'est-à-dire qu'ils possèdent la même orbite mais sont situés à 60° en avance ou en retard par rapport à la position de Jupiter sur son orbite. Le même terme est utilisé pour désigner d'autres astéroïdes ayant une orbite similaire mais avec une autre planète. En théorie, n'importe quelle planète p
Astéroïde troyen

Astéroïdes troyens Originellement, les astéroïdes troyens sont un groupe d'astéroïdes situés aux alentours des points de Lagrange L4 et L5 de l'orbite de Jupiter, c'est-à-dire qu'ils possèdent la même orbite mais sont situés à 60° en avance ou en retard par rapport à la position de Jupiter sur son orbite. Le même terme est utilisé pour désigner d'autres astéroïdes ayant une orbite similaire mais avec une autre planète. En théorie, n'importe quelle planète peut accueillir sur son orbite des astéroïdes troyens, sauf si ces points sont perturbés par une autre masse. Dans le système solaire, la quasi-totalité des troyens sont sur l'orbite de Jupiter. Ils sont situés entre 5, 05 et 5, 40 ua du Soleil et forment le deuxième groupe d'astéroïdes le plus important, après ceux de la ceinture principale.

Histoire

On pense actuellement qu'Edward Barnard effectua la première observation d'un astéroïde troyen en 1904, mais l'importance de cette observation passa inaperçue. On supposa qu'il s'agissait de Phœbé, la lune de Saturne alors récemment découverte et située à deux minutes d'arc, ou même d'une étoile. L'identité du point de lumière observé par Barnard ne fut pas réalisée avant que ne fût calculée l'orbite du troyen , un objet (re)découvert en 1999. En février 1906, l'astronome allemand Max Wolf découvrit un astéroïde au point de Lagrange L4 du système Soleil-Jupiter et le nomma (588) Achille, d'après Achille, un des héros de L'Iliade. L'étrangeté de son orbite fut remarquée après quelques mois et rapidement d'autres astéroïdes furent découverts près de ces deux points. Le plus gros des troyens est (624) Hector, il mesure 370 × 195 km.

Nomenclature

À la suite de Wolf, ces astéroïdes reçurent des noms associés à L'Iliade. En fait, ceux du point L4 sont nommés le groupe d'Achille, d'après les héros grecs commandés par Agamemnon, et ceux du point L5 le groupe des Troyens, d'après les héros de la cité de Troie du roi Priam. Le groupe des Troyens est aussi appelé groupe de Patrocle pour moins de confusion. Le nom de ce groupe vient de (617) Patrocle, le plus gros de ses astéroïdes, nommé ainsi bien que le héros Patrocle fût du côté grec durant la guerre de Troie, car il fut le premier astéroïde découvert au point L5, avant que la règle de nomenclature Grèce-Troie ne fût instaurée. Le groupe d'Achille contient aussi un astéroïde « transfuge » : (624) Hector. Comme L'Iliade relate les événements de la guerre de Troie, tous ces astéroïdes (ceux des groupes d'Achille et de Patrocle) furent collectivement désignés astéroïdes troyens. Si, à strictement parler, ce terme s'applique uniquement aux astéroïdes situés aux points de Lagrange L4 et L5 de Jupiter, ce terme est dorénavant utilisé de façon plus générale pour tous les petits corps célestes situés aux points de Lagrange L4 et L5 de tout autre corps.

Inventaire

Cet inventaire est basé sur la liste du Minor Planet Center, mise à jour le 19 octobre 2007.

Mercure et Vénus

Aucun troyen détecté sans doute en raison de l'instabilité de leurs points de Lagrange perturbés par la proximité de la masse solaire

Terre

Idem mais possibilité de Nuage de Kordylewski

Mars

- Trois troyens au point L5 dont (5261) Eurêka.
- Un troyen au point L4.

Jupiter

- 1233 troyens au point L4 dont (588) Achille, (624) Hector, (659) Nestor, (911) Agamemnon, (1143) Odyssée.
- 1048 troyens au point L5 dont (617) Patrocle qui possède la particularité de posseder un satellite ((617) Patrocle I Ménœtios), et (884) Priam.

Saturne et Uranus

Aucun troyen détecté sans doute en raison de l'instabilité de leurs points de Lagrange, perturbés par l'orbite des planètes qui les précèdent.

Neptune

Six troyens au point L4, dont et .

Satellites de Saturne

- Quatre des lunes de Saturne ont la particularité de se situer à des points de Lagrange :
-Télesto et Calypso sont situées respectivement aux points L4 et L5 de Téthys ;
- Hélène et Pollux sont situées respectivement aux points L4 et L5 de Dioné. ===
Sujets connexes
Achille   Agamemnon   Astéroïde   Calypso (lune)   Ceinture d'astéroïdes   Dioné (lune)   Edward Emerson Barnard   Guerre de Troie   Hélène (lune)   Jupiter (planète)   L'Iliade   Max Wolf   Nuages de Kordylewski   Orbite   Patrocle   Phœbé (lune)   Planète   Point de Lagrange   Pollux (lune)   Priam   Satellite naturel   Saturne (planète)   Troie   Télesto (lune)   Téthys (lune)   Unité astronomique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^