Eugène Guillevic

Infos
Eugène Guillevic (Carnac, Morbihan, 5 août 1907 - Paris, 19 mars 1997) est l'un des plus importants poètes français de la seconde moitié du . Il ne signa jamais ses nombreux recueils que de son seul nom, Guillevic.
Eugène Guillevic

Eugène Guillevic (Carnac, Morbihan, 5 août 1907 - Paris, 19 mars 1997) est l'un des plus importants poètes français de la seconde moitié du . Il ne signa jamais ses nombreux recueils que de son seul nom, Guillevic.

Biographie

Il vient au monde dans le paysage pierreux et marin de la Bretagne. Puis son père, d'abord marin, se fait gendarme et l'emmène à Jeumont (Nord) en 1909, à Saint-Jean-Brévelay (Morbihan) en 1912, à Ferrette (Haut-Rhin) en 1919. Après avoir passé un baccalauréat de mathématiques il est reçu au concours de 1926 dans l'administration de l'Enregistrement (Alsace, Ardennes). Nommé en 1935 à Paris rédacteur principal à la Direction Générale au Ministère des Finances et des Affaires économiques, il est affecté en 1942 au Contrôle économique. Il appartient de 1945 à 1947 aux Cabinets des ministres communistes François Billoux (Economie nationale) puis Charles Tillon (Reconstruction). En 1947 après l'éviction des ministres communistes, il réintègre l'Inspection Générale de l'Économie où il s'occupe notamment d'études de conjoncture et d'aménagement du territoire, jusqu'à sa retraite en 1967. Il devient dès avant guerre l'ami de Jean Follain qui l'introduit dans le groupe Sagesse. Puis il appartient au groupe de l'École de Rochefort. Catholique pratiquant jusque vers trente ans, il devient sympathisant communiste au moment de la Guerre d'Espagne, adhère en 1942 au Parti communiste alors qu'il se lie à Paul Éluard et participe aux publications de la presse clandestine (Pierre Seghers, Jean Lescure). Il demeure, malgré bien des réticences sur la fin des années 60, fidèle à son engagement jusqu'en 1980. Après une période de résistance, de rébellion contre l'ordre social et l'ordre des choses, s'esquisse un retour à l'interrogation, une tentative d'apprivoiser le monde et son silence. Refusant la métaphysique, il choisit l'ici, qu'il explore sans fin, passionnément. Sa poésie est concise, franche comme le roc, rugueuse et généreuse, tout en demeurant suggestive. Sa poétique se caractérise aussi par son refus des métaphores, auxquelles il préfère les comparaisons, jugées moins mensongères. Guillevic a reçu le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1976 et le grand Prix national de poésie en 1984.

Extraits

:Guillevic, « Élégie » (extrait), in Sphère, Gallimard Poésie, 1963 "Vivre tout événement quotidien dans les coordonnées de l'éternité, c'est pour moi la poésie" :Guillevic, « Vivre en Poésie» (extrait), 1980

Publications

-Terraqué, Gallimard, Paris, 1942.
-Elégies, avec une lithographie de Jean Dubuffet, Le Calligraphe, Paris 1946
-Traques, Editions de Minuit, Paris 1947
-Exécutoire, Gallimard, Paris, 1947.
-Gagner, Gallimard, Paris, 1949.
-Terre à bonheur, Seghers, Paris, 1952; édition augmentée d' Envie de vivre, Seghers, Paris, 1985.
-31 sonnets, préface de Aragon, Gallimard, Paris, 1954 .
-Carnac, Gallimard, Paris, 1961.
-Sphère, Gallimard, Paris, 1963.
-Avec, Gallimard, Paris, 1966.
-Euclidiennes, Gallimard, Paris, 1967.
-Ville, Gallimard, Paris, 1969.
-Paroi, Gallimard, Paris, 1970.
-Encoches, Editeurs français réunis, Paris, 1970.
-Inclus, Gallimard, Paris, 1973.
-Du Domaine, Gallimard, Paris, 1977.
-Etier, poèmes 1965-1975, Gallimard, Paris, 1979.
-Autres, poèmes 1969-1979, Gallimard, Paris, 1980.
-Trouées, poèmes 1973-1980, Gallimard, Paris, 1981.
-Requis, poèmes 1977-1982, Gallimard, Paris, 1983 .
-Timbres, Ecrits des Forges, Trois-Rivières, 1986 .
-Motifs, poèmes 1981-1984, Gallimard, Paris, 1987 .
-Creusement, poèmes 1977-1986, Gallimard, Paris, 1987 .
-Qui, L'Instant perpétuel, Rouen, 1987
-Art poétique, poème 1985-1986, Gallimard, Paris, 1989 .
-Le Chant, poème 1987-1988, Gallimard, Paris, 1990 .
-Maintenant, poème 1986-1992, Gallimard, Paris, 1993 .
-Possibles futurs, poèmes 1982-1994, Gallimard, Paris, 1996 .
-Quotidiennes, poèmes 1994-1996, Gallimard, Paris, 2002.
-Présent, poèmes 1987-1997, Gallimard, Paris, 2004 .
-Relier, poèmes 1938-1996, Gallimard, Paris, 2007 , 810 p. Plusieurs de ces recueils ont été réédités dans la collection de poche Poésie/Gallimard, Paris :
-Terraqué, suivi d' Exécutoire, préface de Jacques Borel, 1968.
-Sphère suivi de Carnac, 1977.
-Du Domaine suivi de Euclidiennes.
-Etier suivi de Autres, 1997 .
-Art poétique précédé de Paroi et suivi de Le Chant. Guillevic a publié un très grand nombre de plaquettes accompagnées de dessins, gravures ou lithographies de ses amis peintres, notamment Fernand Léger, Pignon, Dubuffet, Boris Taslitzky, Jacques Lagrange, Ubac, Beaudin, Manessier, Bazaine. Les poèmes de Guillevic ont été traduits dans plus de quarante langues de soixante pays. Guillevic lui-même, qui a appris l'allemand et l'alsacien dans sa jeunesse, est l'auteur de traductions (Goethe, Georg Trakl, Bertolt Brecht) et d'adaptations des œuvres de poètes principalement d'Europe de l'Est.

Sur Guillevic

- Pierre Daix, Guillevic, Poètes d'aujourd'hui, Ed. Pierre Seghers, Paris, 1954.
- Jean Tortel, Guillevic, nouvelle édition entièrement remaniée, Poètes d'aujourd'hui, Ed. Pierre Seghers, Paris, 1962.
- Jean Dubacq, Guillevic, Ed. de la Tête de Feuilles, Bordeaux, 1972.
- Guillevic, Vivre en poésie, Entretien avec Lucie Albertini et Alain Vircondelet, Stock, Paris, 1980.
- Guillevic/Raymond Jean, Choses parlées, entretiens, Champ Vallon, Seyssel, 1982.
- Serge Gaubert (dir.), Lire Guillevic, Presses Universitaires, Lyon, 1983.
- Jean Pierrot, Guillevic ou la sérénité gagnée, Champ Vallon, Seyssel, 1984.
- Anne-Marie Mitchell, Guillevic, Le Temps parallèle, Marseille, 1989.
- André Frénaud - Guillevic, Europe n° 734-735, Paris, juin-juillet 1990.
- Pascal Rannou: "Guillevic: du menhir au poème", Skol-Vreizh (Morlaix), 1991
- M. Brophy, Eugène Guillevic, Rodopi, Amsterdam, 1993.
- Guillevic/Jacques Lardoux, Humour-Terraqué, Entretiens-Lectures, Presses Universitaires de Vincennes, Saint-Denis, 1997.
- Bernard Fournier, Modernité de Guillevic, réflexions sur la création chez Guillevic, Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Asq, 2 volumes, 1997.
- Jean-Paul Giraux, "Un monde terraqué", revue "Poètes au Raincy" numéro spécial Guillevic avril 2001 - article à consulter sur http://pagesperso-orange.fr/jeanpaulgiraux/TERRAQUE.htm
- Bernard Fournier, Le Cri du chat-huant, essai sur le lyrisme de Guillevic, avec une importante bibliographie, L'Harmattan, 2002.
- Serge Mathurin Thébault, Guillevic, 13 poèmes sur une rencontre, avec le salut de Lucie Albertini-Guillevic, encres d'Aymée Darblay, Éditions Gérard Guy, Marly Le Roi, 2005 .
- Monique W. Labidoire, S'aventurer avec Guillevic, Editinter, Soisy-sur-Seine, 2006 .
- Marianne Auricoste, Guillevic, Les noces du goélan, ou la preuve que le meilleur lecteur de la Poésie est ... l'Amour !, L'Harmattan, 2007.

Voir aussi

-Liste des auteurs bretons
- Daniel Lefèvre inspiré par Guillevic

Lien externe

- Quelques notes sur Guillevic ---- Catégorie:Écrivain français du XXe siècle Catégorie:Poète français Catégorie:Poète breton Catégorie:Naissance en 1907 Catégorie:Décès en 1997 ru:Гильвик, Эжен tr:Eugène Guillevic en:Eugène Guillevic mk:Ежен Гилвик
Sujets connexes
Alfred Manessier   Amsterdam   André Beaudin   André Frénaud   Bertolt Brecht   Bordeaux   Carnac   Charles Tillon   Daniel Lefèvre   Fernand Léger   Ferrette   François Billoux   Georg Trakl   Grand Prix de poésie de l'Académie française   Haut-Rhin   Jacques Lagrange (peintre)   Jean Bazaine   Jean Dubuffet   Jean Follain   Jean Lescure   Jean Tortel   Jeumont   La Bretagne   Liste des auteurs bretons   Louis Aragon   Lyon   Marseille   Nord   Paris   Paul Éluard   Pierre Seghers   Raoul Ubac   Rouen   Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)   Saint-Jean-Brévelay   Seyssel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^