Evelyn Waugh

Infos
Evelyn Waugh en 1940 Evelyn Arthur St. John Waugh, né à Londres le 28 octobre 1903, mort dans le Somerset le 10 avril 1966, est un écrivain britannique ; il se caractérise par sa pratique très pure et raffinée de la langue anglaise et par son style impitoyablement sarcastique.
Evelyn Waugh

Evelyn Waugh en 1940 Evelyn Arthur St. John Waugh, né à Londres le 28 octobre 1903, mort dans le Somerset le 10 avril 1966, est un écrivain britannique ; il se caractérise par sa pratique très pure et raffinée de la langue anglaise et par son style impitoyablement sarcastique.

Biographie

Second fils du critique littéraire Arthur Waugh et frère de l'auteur de livres de voyages Alec Waugh, Evelyn reçoit son éducation au Hertford College de l'université d'Oxford, qu'il quitte néanmoins au bout de trois ans en 1924 après une scolarité peu brillante. Il devient professeur dans une école au Pays de Galles et, en 1925, tente de se suicider en s'éloignant des côtes à la nage ; il est cependant contraint de faire demi-tour par une piqûre de méduse. Il exerce ensuite divers métiers (apprenti menuisier, journaliste) jusqu'à la publication de Decline and Fall (Grandeur et décadence), son premier roman, partiellement autobiographique, empreint d'une rare verve satirique et d'un sens aigu du nonsense. Le succès de ce roman le propulse immédiatement sur le devant de la scène littéraire britannique et le réintroduit auprès des cercles de la haute société londonienne. Il prendra cependant ses distances avec ce milieu qui l'avait oublié après sa disgrâce scolaire, et le dépeindra avec une ironie sauvage dans ses romans suivants. En 1930 il se convertit au catholicisme, et ses idées religieuses se manifesteront de manière plus visible au fur et à mesure de sa carrière, jusqu'à constituer le principal élément thématique de ses dernières œuvres, coexistant avec un profond pessimisme. Il passe la décennie 1930-1940 à voyager en Asie et en Amérique latine, et à écrire. Le deuxième grand événement qui marquera son univers est la Seconde Guerre mondiale. Sa brève carrière dans l'armée britannique et son retour à la vie civile ajouteront à son désenchantement. Il obtient un poste d'officier dans les services de renseignement des Royal Marines grâce à ses relations avec Randolph Churchill, le fils du Premier ministre Winston Churchill. Cependant, il trouve la vie dans les Marines ennuyeuse, et décide de s'engager dans les British Commandos. Il se distingue lors de l'évacuation de Crète en 1941, mais il est mis en congé en raison de son âge. On le rappelle néanmoins à la fin de la guerre pour une mission diplomatique militaire en Yougoslavie, à la demande de son ami Randolph Churchill. Il y écrit un rapport réputé « remarquable » sur les persécutions du clergé par le régime communiste d'alors, mais ce rapport est « enterré » par le secrétaire aux Affaires étrangères britannique Anthony Eden, car, à cette époque, Tito est un allié nécessaire pour le Royaume-Uni. Son expérience de la guerre est abordée dans sa trilogie Sword of Honor. Waugh a été marié deux fois. Son union avec Evelyn Gardner s'est terminée en 1936 par une annulation. En 1937 il s'est marié avec Laura Herbert, avec qui il a eu sept enfants. Son fils aîné, Auberon Waugh (1939-2001), journaliste et romancier, a longuement évoqué la famille Waugh dans son autobiographie satirique, Mémoires d'un gentleman excentrique, 2001 (Will this do ? 1991).

Bibliographie

- Decline and Fall (Grandeur et décadence), 1928
- Vile Bodies (Ces corps vils), 1930
- Labels (Bagages enregistrés), récit de voyage, 1930
- Black Mischief (Diablerie), 1932
- A Handful of Dust (Une poignée de cendre), 1934
- Scoop (Scoop), 1938
- Work Suspended (La Fin d'une époque), nouvelles, 1939
- Put out more flags (Hissez les grand pavois), 1942
- Brideshead Revisited (Retour à Brideshead), 1945
- The Loved One (Le Cher Disparu), 1948
- Helena (Helena), 1950
- Men at Arms (Hommes en armes), 1952
- Officers and Gentlemen (Officiers et gentlemen), 1955
- The Ordeal of Gilbert Pinfold (L'Épreuve de Gilbert Pinfold), 1957
- Unconditional Surrender (La Capitulation), 1961
- Basil Sael rides again (Basil Seal remet ça), nouvelles, 1962
- A Little Order (Un peu d'ordre !), chroniques Une autobiographie : A little learning (???), 1964

Voir aussi

===
Sujets connexes
Amérique latine   Anthony Eden   Asie   Bataille de Crète   Catholicisme   Crète   Helena   Londres   Oxford   Pays de Galles   Randolph Churchill   Royal Marines   Royaume-Uni   Scoop   Scyphozoa   Seconde Guerre mondiale   Somerset   Winston Churchill   Yougoslavie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^