Industrie

Infos
Chaîne de production automobile, assemblage par robots articulés 6-axes, 1999. L’industrie est l'ensemble des activités humaines tournées vers la production en série de biens et de services ; elle sous-entend :
- une certaine division du travail, contrairement à l'artisanat où la même personne assure théoriquement l'ensemble des processus : étude, fabrication, commercialisation, gestion :
- une notion d'échelle, on parle de « quantités industrielles »
Industrie

Chaîne de production automobile, assemblage par robots articulés 6-axes, 1999. L’industrie est l'ensemble des activités humaines tournées vers la production en série de biens et de services ; elle sous-entend :
- une certaine division du travail, contrairement à l'artisanat où la même personne assure théoriquement l'ensemble des processus : étude, fabrication, commercialisation, gestion :
- une notion d'échelle, on parle de « quantités industrielles » lorsque le nombre de pièces identiques atteint un certain chiffre.

Historique

L'émergence de nouvelles technologies et les énergies disponibles ont profondément bouleversé l'industrie au cours des révolutions industrielles. Celles-ci ont marqué des étapes décisives dans l'histoire de l'industrie.

Préhistoire

La préhistoire voit l'apparition des premières activités humaines qui peuvent être qualifiées d'industrielles, en excluant celles qui sont liées à l'agriculture.
- L'homme préhistorique a besoin de nourrir sa famille, de se protéger des intempéries, des animaux sauvages, de ses ennemis : ce sont les premières motivations des activités qu'il exerce, dans le cadre des familles et des tribus où, très tôt, une spécialisation a dû exister, en fonction du sexe ou des aptitudes particulières de chacun.
- Le terme de préhistoire n'a pas la même signification, en termes de chronologie, d'une civilisation ou d'un peuple à l'autre.
- L'homme se préoccupe davantage d'activités intellectuelles ou abstraites lorsque les besoins essentiels sont satisfaits. Même si quelques communautés comme certains moines, ermites voire tribus savent concilier la satisfaction minimale des besoins de base et leurs vie spirituelle. Existence d'une industrie lithique dans la péninsule ibérique : un galet taillé bifacial, province de Valladolid, Espagne.
- Les plus anciens témoins de l'activité humaine sont les objets en matériaux peu destructibles : ce sont les outils et armes en pierre, d'abord taillée, puis polie.
- Il est vraisemblable que d'autres techniques utilisant des matériaux végétaux on été développées très tôt, mais les témoins en ont disparu.
- La découverte des possibilités du feu a été la source de plusieurs progrès : métallurgie (du bronze puis du fer), poterie, eux-mêmes à la source d'autres développements.

Antiquité

tonneau, introduit par les Celtes de l'Europe du Nord, est adopté par la civilisation romaine dès le en remplacement des amphores, fret si fragile du bassin méditerranéen ; son usage est systématisé au Haut Moyen Âge (ici figuré dans un blason du Sud-Tyrol).
- La poterie fut l'une des plus importantes industries de l'Antiquité. La production d'ateliers tels que La Graufesenque et Lezoux en témoigne. Dans ses ateliers, plusieurs dizaines de milliers de vases pouvaient en effet être cuits à chaque fournée.
- La filature se développe dès cette époque autour de fibres végétales (genêt, etc.) ou animales (laine de moutons, etc.). La toile de genêt, tissu servant à confectionner entre autres des vêtements et des voiles de navires, est fabriquée par les Romains et les Carthaginois à l'aide de fibres de genêt d'Espagne.

Moyen Âge

Schéma de principe en perspective d'un moulin à eau. De nouvelles techniques apparaissent au Moyen Âge, et avec elles de nouvelles industrialisation. Le voit par exemple l'apparition de l'utilisation du charbon comme combustible. L'industrie drapière se développe en Flandre. Les nombreuses guerres nécessitent une production importante dans certains domaines, ainsi, le Clos des Galées à Rouen constituait un grand arsenal de la royauté française ; dans les années 1340 il parvient à livrer des projectiles (arc et arbalètes) par dizaines de milliers, des armes et armures par dizaines, voire par centaines. La construction de châteaux forts ou de cathédrales associait des centaines d'hommes sur les chantiers. La principale innovation « industrielle » du Moyen Âge est la généralisation du moulin, découvert à la fin de l'Antiquité, qui assujettit la force de l'eau ou du vent : il y a certes les moulins pour le blé, mais les moulins trouvent d'autres usages : moulin à fouler ou fouleret, moulin à tan, à papier, etc.

Renaissance

Symbole de l'architecture de la Renaissance, le Dôme de Brunelleschi (achevé en 1436) préfigure une systématisation des progrès obtenus dans les techniques de construction. La Renaissance a été plutôt marquée par un renouveau de l'artisanat lors de la construction et de l'embellissement des châteaux bâtis par les princes et les rois, résidences qui perdent peu à peu leur vocation guerrière au profit du palais de prestige ; seules les industries de l'armement et des appartenances (vêtements, teintures, tapis, porcelaines) ont prospéré.

Période moderne

Miroirs de la galerie des Glaces à Versailles ; le premier procédé de manufacture, basé sur le mercure, fut si toxique que les ouvriers y étaient sacrifiés. En France, Jean-Baptiste Colbert développe les manufactures dont les Gobelins, la manufacture d'armes de Saint-Étienne, Beauvais pour les tapisseries (1644), Aubusson pour les tapis, Reuilly abrite une « manufacture de glaces, cristaux et verre » (qui deviendra Saint-Gobain), la bonneterie à Troyes, la draperie à Abbeville, la papeterie à Angoulême. La faïence a alors remplacé la céramique et de grands centres de production sont créés comme la manufacture de Rouen.

et

L'âge industriel est aussi important que l'apparition de l'agriculture au Néolithique: il y apparaît en effet une idée de rupture avec le passé. L'âge industriel est caractérisé par une croissance durable et irréversible de la production industrielle, accompagnée de transformations dans l'organisation de la production et dans les sociétés. Les créations de manufactures se poursuivirent au : une manufacture de porcelaine s'établit au château de Vincennes avant de déménager à Sèvres où elle se fera une réputation. Malgré les crises difficilement reçues par les contemporains, la tendance générale de la période 1790-1939 est caractérisée par l'expansion. La première révolution industrielle commence aux alentours de 1790, pour se terminer aux prémices de la seconde révolution industrielle. Les inventions motrices de cette période sont liés à la vapeur et au charbon ; son centre d'activité principal est le Royaume-Uni, puis, quelques décennies plus tard, la révolution industrielle touche la France, et enfin l'Allemagne. La deuxième révolution industrielle commence aux alentours de 1850, et s'arrête aux environs de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les inventions principales de cette période ont un rapport direct avec l'exploitation des découvertes en électricité. Trois facteurs ont permis à cette deuxième révolution industrielle d'aboutir :
- La révolution technologique (Henri Bergson parle de « poussée inventive » du ). Il s'agit d'inventions essentiellement européennes. De nouveaux modes de production apparaissent, ainsi que de nouvelles formes de transport (chemin de fer) et de communication (télégraphe, téléphone). Les matériaux utilisés ne sont plus les mêmes. Zone industrielle de Galati, appartenant à Mittal Steel : dans une économie mondialisée, le secteur sidérurgique est comme d'autres l'objet de phénomènes marqués de concentration au motif d'assurer des économies d'échelle.
- L'accumulation du capital. Puisque la richesse se fonde sur les investissements, on pense à aller chercher l'argent chez les particuliers : c'est ainsi que les actions pour des petits porteurs (dites « gouttelettes du capital ») deviennent plus courantes au États-Unis ; ailleurs, cela reste marginal. De plus, la création et le développement des banques de dépôt favorisent aussi la croissance.
- La réorganisation des entreprises, avec deux modifications majeures : dans la structure, et dans l'organisation du travail.
- Structurellement, on passe d'un atelier familial à l'usine (plus de 50 personnes), et à la grande firme. On tente de mieux maîtriser les coûts : la maîtrise s'étend de la matière brute au produit fini, et de nouveaux modes de gestion du marché apparaissent. Un trust est une compagnie avalant de petites entreprises (qui perdent leur indépendance) tandis qu'un cartel est une alliance d'entreprises (généralement placées sur le même segment de marché), ces dernières restant autonomes.
- Dans l'organisation du travail, une nouvelle notion apparaît : l'organisation scientifique du travail (OST), avec deux idées : le fordisme et le taylorisme, qui introduisent la production en série, le minutage du travail, et le travail à la chaîne. ---- ----

et début du

Salle contrôlant la production d'une centrale nucléaire située sur le territoire des États-Unis d'Amérique ; la politique énergétique d'un pays est corrélée à sa politique industrielle.
- Des découvertes importantes dans le domaine de la physique nucléaire ont permis et permettent encore des évolutions en cascades dans les technologies de l'information et de l'électronique. Ces nouvelles technologies accélèrent, voire autorisent, la résolution de certains problèmes posés aux ingénieurs de recherche en industrie.
- Les applications de l'énergie nucléaire sont le pur produit de ces développements croisés et complémentaires.
- La révolution numérique liée à l'informatique, liée elle-même à l'électronique, apporte une souplesse accrue dans la gestion des procédés et génère des retombées dans tous les domaines de l'activité humaine.
- Biotechnologies,
- L'expression industrie de la langue est apparue dans les années 1980 pour désigner les entreprises travaillant dans le domaine du traitement automatique des langues ou de la linguistique informatique.

et après...

- Technologies de l'information en intelligence collective ;
- Réacteurs nucléaires de génération IV ;
- Nanotechnologies ;
- Prolongements de l'industrie des Biotechnologies ;
- Fusion nucléaire.

Secteurs et domaines de l'industrie

Traditionnellement, trois secteur économique principaux sont identifiés selon la nature de l'industrie :
- Le secteur primaire qui concerne la collecte et l'exploitation directe de ressources naturelles (matériaux, énergie et certains aliments);
- Le secteur secondaire concerne les industries de transformation (agissant sur une matière);
- Le secteur tertiaire regroupe les industries du service (essentiellement immatériel : assurances, intermédiation, administration, nettoyage, etc.).

L'industrie et son environnement

Un site industriel

Environnement physique

Inconvénients

L'industrie grande consommatrice de ressources naturelles, est de surcroît bien souvent synonyme de pollution aussi bien des sols, que de l'atmosphère (Terre), ainsi que les nappes phréatiques. Sans compter, les interférences avec le milieu naturel : occupation de l'espace, perturbation des équilibres physico-chimiques et écologiques ; somme toute, ces perturbations cumulées peuvent mener à une crise environnementale.

Avantages

La société actuelle ne voit bien souvent que le bon côté des industries : Aménagement du territoire, objets manufacturés à profusion ...etc.

Environnement économique

-Flux financiers autour de l'entreprise :
- Finance - Banques - Crédit - Capital - Actionnaires - Investissement
- Fiscalité - Impôt sur les sociétés
-Partenaires :
- Fournisseurs - Clients - Sous-traitance
-Marchés des produits et services utilisés - Cours des matériaux
- Etudes industrielles : http://www.industrie.gouv.fr/portail/chiffres/index_etudes.html

Environnement social

Processus industriel

- Conception, Design, Études
- Production, productique
- Logistique
- Gestion des ressources humaines
- Sécurité, Prévention, Gestion des risques
- Gestion de la qualité
- Comptabilité
- Contrôle de gestion

Aspects juridiques

Dans toute forme d'industrie on retrouve un procédé, une méthode de production. Souvent, leurs inventeurs cherchent à les protéger pour éviter que d'autres ne viennent les concurrencer. C'est en partant de ce principe de propriété intellectuelle qu'ont été mis au point un certain nombre d'outils utilisés pour protéger un procédé, comme le brevet. Ensuite, entre le fournisseur et le client apparaît la notion de contrat, qui fixe par écrit les termes d'un accord (commercial, d'assistance technique, de formation...).

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abbeville   Actionnaire   Administration privée   Agriculture   Allemagne   Amphore   Angoulême   Animal   Années 1340   Années 1980   Antiquité   Arbalète (arme)   Arc (arme)   Arme   Arsenal   Artisanat   Assurance   Atelier   Atmosphère (Terre)   Aubusson (Creuse)   Banque   Beauvais   Bien (économie)   Blé   Brevet   Bronze   Cadre (entreprise)   Capital   Cartel   Carthage   Cathédrale   Centrale nucléaire   Chemin de fer   Chronologie   Château   Château de Vincennes   Civilisation   Client (économie)   Combustible   Commerce   Communication   Comptabilité   Comté de Flandre   Conception   Construction   Contrat   Contrôle de gestion   Cours   Coût   Crise économique   Croissance économique   Crédit   Culture latine   Céramique   Design   Développement (R-D)   Eau   Employé   Entreprise   Ermite   Espagne   Esprit   Fabrique   Facteur   Famille parentale   Faïence   Fer   Filature textile   Filippo Brunelleschi   Finance   Fordisme   Fournisseur   France   Fusion nucléaire   Galerie des Glaces   Galet aménagé   Genêt   Gestion   Gestion de la qualité   Gestion des ressources humaines   Henri Bergson   Houille   Industrie de l'armement   Industrie lithique   Industrie textile   Information   Informatique   Ingénieur   Innovation   Intelligence collective   Intermédiation   Investissement   Jean-Baptiste Colbert   La Graufesenque   Laine   Lezoux   Linguistique informatique   Logistique   Machine à vapeur   Management   Manufacture   Manufacture des Gobelins   Manufacture nationale de Sèvres   Marché   Matière   Matériau   Maîtrise   Mercure (chimie)   Moulin   Moulin à eau   Mouton   Moyen Âge   Métallurgie   Nanotechnologie   Nappe phréatique   Néolithique   Objet   Organisation   Organisation du travail   Organisation scientifique du travail   Outil   Ouvrier   Palais   Papeterie   Papier   Patron   Peuple   Physique nucléaire   Pierre (matériau)   Politique énergétique   Pollution   Porcelaine   Poterie   Prince (titre)   Production   Production d'électricité   Productique   Produit fini   Propriété intellectuelle   Préhistoire   Préhistoire de la péninsule Ibérique   Président-directeur général   Prévention   Renaissance (période historique)   Ressource naturelle   Reuilly-Sauvigny   Richesse   Roi   Rome antique   Rouen   Royaume-Uni   Réacteur nucléaire   Révolution industrielle   Saint-Gobain   Saint-Étienne   Sciences économiques   Seconde Guerre mondiale   Secteur primaire   Secteur secondaire   Secteur tertiaire   Secteur économique   Services (économie)   Société de services   Sol (pédologie)   Sous-traitance   Sèvres   Sécurité   Tapis   Tapisserie   Taylorisme   Technicien   Technique   Technologie   Territoire   Textile   Tonneau (récipient)   Traitement automatique des langues   Travail (économie)   Tribu (ethnologie)   Troyes   Trust (économie)   Télégraphe   Téléphone   Témoin   Usine   Vase   Vent   Verre  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^