Dominique (pays)

Infos
Le Commonwealth de la Dominique communément appelé Dominique est une île de l'archipel des Caraïbes, située à mi-chemin des îles françaises de la Guadeloupe et de la Martinique. Son nom précolombien est Wai'tu kubuli, qui signifie « Son corps est grand ». Le Commonwealth de la Dominique est membre du Caricom, de l'AEC, de l'OECO, du Commonwealth, de l'OEA, de l'ONU, de la Francophonie. Avant son indépendance en 1978, la Dominique était une
Dominique (pays)

Le Commonwealth de la Dominique communément appelé Dominique est une île de l'archipel des Caraïbes, située à mi-chemin des îles françaises de la Guadeloupe et de la Martinique. Son nom précolombien est Wai'tu kubuli, qui signifie « Son corps est grand ». Le Commonwealth de la Dominique est membre du Caricom, de l'AEC, de l'OECO, du Commonwealth, de l'OEA, de l'ONU, de la Francophonie. Avant son indépendance en 1978, la Dominique était une colonie britannique, depuis le traité de Paris (1763), époque à laquelle la France y a renoncé. Elle fut passagèrement réoccupée par la suite.

Histoire

L’île avait été initialement peuplée par des Indiens arawaks, puis par des Caraïbes. Le dimanche 3 novembre 1493, lors de son deuxième voyage aux Amériques, Christophe Colomb longe les rivages de l’île qu'il appelle ainsi Domingo - dimanche en espagnol -, d’où proviennent ses noms actuels : Dominique, en français, et Dominica, en anglais. En 1625, lors de la guerre de Trente Ans, les Espagnols laissent la place aux Français puis au cours du , Français et Anglais s’affrontent pour gouverner l'île. Deux fois leurs canonnades détruiront totalement Roseau. En 1748, Français et Anglais abandonnent l’île aux Caraïbes et la déclarent zone neutre pour mettre fin aux conflits. À l'issue de la guerre de Sept Ans, par le traité de Paris (1763), la France cède la Dominique à l’Angleterre ; mais entre 1772 et 1814, les Français rompent le traité et s’emparent par deux fois de la Dominique. En 1814, après une dernière tentative de reconquête en incendiant de nouveau Roseau, les Français abandonnent définitivement l’île en échange d’une indemnité. L'esclavage est aboli à la Dominique en 1833. Comme il ne le fut qu'en 1848 dans les îles voisines de la Martinique et de la Guadeloupe, de nombreux esclaves s'enfuirent de ces îles pendant cette période, à l'aide de moyens de fortune, pour essayer de trouver refuge à la Dominique. En 1898, l'île reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique. En 1956, elle acquiert son indépendance au sein de l'éphémère Fédération des Antilles britanniques et, en 1967, elle devient État associé au Commonwealth et entame l’installation d’un régime démocratique. L’indépendance de la Dominique est déclarée le 3 novembre 1978, lors du 485 anniversaire de sa découverte par Christophe Colomb.

Politique

La Dominique est une démocratie parlementaire de type « Westminster »

Géographie

Au centre l'île de la Dominique, entourée de la Guadeloupe et de la Martinique
- Superficie : 754 km²
- Densité : 91 hab./km²
- Frontières terrestres : 0 km
- Littoral : 148 km
- Altitudes extrêmes : 0 m → + 1 447 m
- Indépendance : 3 novembre 1978 (ancienne colonie britannique)

Subdivisions

La Dominique est divisée en 10 paroisses.

Économie

L'économie dominicaine dépend surtout du tourisme et de l'agriculture. En effet, l'agriculture, principalement la banane, représente 18% du PIB et emploie 28% de la main-d'œuvre. Les services (dont le tourisme) représentaient 58% du PIB et 40% de la main-d'œuvre en 2002. Des réformes ont été entreprises afin de développer les services financiers off-shore à l'instar d'autres îles de la région.

Démographie

La population de la Dominique croit peu, du fait de l'exode de la population vers d'autres pays. La population est très majoritairement d'origine africaine, 80% de celle-ci est catholique. On note également la présence de la dernière population indigène des Antilles, les Caraïbes, comptant 3000 individus.

Culture


-Langues de la Dominique
-Fêtes et jours fériés de la Dominique

Codification

La Dominique a pour codes :
- selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN : DO
- selon la norme ISO 3166-1 alpha-3 (liste des codes pays), code alpha-2 : DM
- selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques : WD
- selon la liste des codes pays du CIO : DMA
- selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, alpha-3 : DMA
- selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2 DO
- selon la liste des Internet TLD (Top level domain) : .dm
- J7, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,

Communications et infrastructures

- Lignes de téléphone : 19.000 (en 1996)
- Téléphones portables : 461 (en 1996)
- Postes de radio : 46.000 (en 1997)
- Postes de télévision : 6.000 (en 1997)
- Utilisateurs d'Internet : 2.000 (en 2000)
- Nombre de fournisseurs d'accès Internet : 16 (en 2000)
- Routes : 750 km (dont 375 km goudronnés) (en 2001)
- Voies ferrées : 0 km
- Voies navigables : 0 km
- Nombre d'aéroports : 2 (les 2 avec des pistes goudronnées) (en 2000)

Voir aussi

===
Sujets connexes
Anglais   Antilles   Antilles britanniques   Arawaks   Association des États de la Caraïbe   Banane   Caricom   Christophe Colomb   Commonwealth   DM   DMA   Dimanche   Dollar de la Caraïbe orientale   Démocratie parlementaire   Empire britannique   Esclavage   Guadeloupe   Guerre de Sept Ans   Guerre de Trente Ans   ISO 3166-1   Indépendance   J7   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Martinique   Nicholas Liverpool   Organisation des Nations unies   Organisation des États de la Caraïbe orientale   Paroisse   Peuple Caraïbe   Roseau (ville)   Royaume-Uni   République dominicaine   Système de Westminster   Tourisme   Traité de Paris (1763)   WD  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^