Limule

Infos
La, ou leLes dictionnaires ne s'accordent pas entre eux. Le Larousse indique un nom féminin et le Littré un nom masculin. Le Féminin semble cependant le plus employé., limule (du latin limulus) est un euarthropode marin. Considéré comme un fossile vivant, son groupe semble n'avoir pratiquement pas évolué depuis plus de 500 millions d'annéeshttp://www.mbl.edu/marine_org/marine_org.php?func=detail&myID=BX151. La limule est parfois appelée « crabe des M
Limule

La, ou leLes dictionnaires ne s'accordent pas entre eux. Le Larousse indique un nom féminin et le Littré un nom masculin. Le Féminin semble cependant le plus employé., limule (du latin limulus) est un euarthropode marin. Considéré comme un fossile vivant, son groupe semble n'avoir pratiquement pas évolué depuis plus de 500 millions d'annéeshttp://www.mbl.edu/marine_org/marine_org.php?func=detail&myID=BX151. La limule est parfois appelée « crabe des Moluques » ou « crabe fer à cheval » ou encore « crabe au sang bleu », bien qu'elle ne soit pas un crustacé mais un proche cousin des araignées et des scorpions. Elle fait partie des ecdysozoaires, panarthropodes, euarthropodes, chélicériformes. La limule peut mesurer jusqu'à 50 centimètres et vivre jusqu'à 30 ans.

Principales caractéristiques

Véritable témoin de notre « évolution », elle fut menacée d'extinction suite à son utilisation par l'homme comme engrais sous prétexte d'être responsable d’une consommation excessive de mollusques. jusqu'à ce que l'on découvre, dans les années 1960, les propriétés uniques de son sang désormais très étudié (voir plus loin). La limule est depuis pêchée, puis relâchée après prélèvement sanguin et marquage (pour lui éviter un deuxième prélèvement sanguin). La limule vit au fond d'eaux peu profondes (5 à 10 mètres) et se nourrit de petits animaux marins comme des poissons ou des crustacés qu'elle broie avec la base de ses pattes antérieures, sa bouche étant dépourvue de dents. Sa reproduction se fait en début d'été, la femelle venant à terre une fois l'an, à la pleine lune. Elle creuse un trou peu profond (20 centimètres environ) et y dépose ses quelques milliers d'œufs qui éclosent au bout d'un mois. Considérée au Viêt Nam comme le crabe des amoureux, car le mâle s'attache fortement à la femelle, il faut les consommer tous les deux avec l'être aimé.

Propriétés particulières de son sang

L'hémolymphe (équivalent du sang chez les euarthropodes) de la limule est de couleur bleue du fait de la présence d'hémocyanine au lieu d'hémoglobine. Mais le plus intéressant est probablement que ses cellules (les amebocytes) réagissent en présence d'endotoxines bactériennes (composés ayant un effet pyrogène dangereux lorsqu'ils sont injectés chez l'homme) en produisant une protéine qui le transforme en gel. Ce gel permet à la limule de bloquer les infections bactériennes (la limule n'a pas de système immunitaire). Cette particularité fait que depuis les années 1970 on utilise l'hémolymphe de la limule pour produire un réactif, appelé Lysat d'Amebocyte de Limule (LAL) que l'on utilise dans le domaine pharmaceutique pour tester l'absence d'endotoxines dans les médicaments, les produits de dialyse et le matériel médico-chirurgical.

Vision

Une particularité biologique fait que ses quatre yeux primitifs ne détectent que les objets en mouvement. Sa vision a fait l'objet de multiples recherches. Chaque ommatidium conduit à une seule fibre nerveuse. De plus, les nerfs sont de grande taille et leur accès est relativement aisé. Cette particularité anatomique permit aux scientifiques d'analyser les impulsions nerveuses en fonction de la lumière. Des phénomènes visuels comme l'inhibition latérale http://www.jgp.org/cgi/content/abstract/60/6/679 http://www.pubmedcentral.nih.gov/articlerender.fcgi?artid=388577 purent ainsi être observés. D'autres expériences ont permis de démontrer que les limules mâles utilisent la lumière et la perception des formes pour trouver des partenaires de jour comme de nuit http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?cmd=Retrieve&db=PubMed&list_uids=8730987&dopt=AbstractPlus. L'œil latéral de la limule offre une image dont la résolution avoisine 40x25 pixels http://findarticles.com/p/articles/mi_hb1456/is_199410/ai_n6376159. Elle est fortement bruitée mais suffisante pour l'animal.

Taxonomie et biogéographie

La famille des Limulidae est représentée aujourd'hui par quatre espèces :
- Limulus polyphemus (le long de la côte est de l'Amérique du Nord et de l'Amérique centrale)
- Tachypleus gigas (Japon)
- Tachypleus tridentatus (Philippines)
- Carcinoscorpius rotundicauda (Indonésie et Asie du Sud-Est) Les quatre espèces sont similaires en termes d'écologie, de morphologie et de sérologie.

Anecdotes

La limule a inspiré Hans Ruedi Giger pour la créature de la saga Alien lorsqu'elle est en état Face Hugger . Dans le tome 9 des aventures d'Adèle Blanc-Sec (Tardi, 2007), l'héroïne découvre dans la Seine, "un" limule (Adèle utilise ici le masculin). La limule est également un sous-marin à chenille utilisé dans les années 1980 pour installer des câbles sous-marins, notamment des câbles d'échanges d'électricité entre la France et l'Angleterre. Les limules ressemblent beaucoup aux Triops qui sont également des fossiles vivants datant de plus de 200 millions d'années, mais beaucoup plus petits et vivant en eaux douces. ==
Sujets connexes
Alien/Predator Saga   Amérique centrale   Amérique du Nord   Angleterre   Années 1980   Araignée   Asie du Sud-Est   Carcinoscorpius rotundicauda   Chélicériformes   Dialyse   Endotoxine   Engrais   Espèce   Fossile vivant   France   Hans Ruedi Giger   Hémocyanine   Hémoglobine   Hémolymphe   Indonésie   Japon   Limule   Limulidae   Limulus polyphemus   Moluques   Philippines   Pyrogène   Sang   Scorpiones   Sous-marin   Sérologie   Tachypleus gigas   Tachypleus tridentatus   Triops   Viêt Nam   Xénomorphe (alien)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^