Ali ar-Rida

Infos
Abû Hasan `Alî ben Mûsâ ar-Ridhâ ou Imâm `Alî ar-Ridhâ (arabe : ), connu en Iran sous le nom d'`Alî pesar Mûsâ Rezâ ou Emam Rezâ (persan : ) (né vers le 1 janvier, 766entre 11 et 14 dhu al-Qi'da 148 A.H. selon les sources à Médine–mort 5 septembre 81829 çafar 203 A.H. sur le site avril 818 (chawwâl 203 A.H.) dans Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides) p. 175 26 mai 818 (16 dhu al
Ali ar-Rida

Abû Hasan `Alî ben Mûsâ ar-Ridhâ ou Imâm `Alî ar-Ridhâ (arabe : ), connu en Iran sous le nom d'`Alî pesar Mûsâ Rezâ ou Emam Rezâ (persan : ) (né vers le 1 janvier, 766entre 11 et 14 dhu al-Qi'da 148 A.H. selon les sources à Médine–mort 5 septembre 81829 çafar 203 A.H. sur le site avril 818 (chawwâl 203 A.H.) dans Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides) p. 175 26 mai 818 (16 dhu al-Qi'da 202 A.H.) dans le site en anglais à Tus) a été le huitième imam chiite duodécimain et alaouite.

Histoire

Son enfance

`Alî ar-Ridhâ, fils du septième imâm Mûsâ al-Kâzim, est né à Médine un mois après la mort de son grand-père Ja'far as-Sâdiq. Son père est mort empoisonné dans sa prison par le calife abbasside Hârûn ar-Rachîd en 799, `Alî ar-Ridhâ avait alors 35 ans.

Son règne

Comme les imâms précédents `Alî ar-Ridhâ commença son règne en restant dans l'ombre, à mener des études religieuses et scientifiques, à Médine, pour se protéger de la répression des abbassides. Hârûn ar-Rachîd interdisait, en vain, aux médinois de lui rendre visite et de suivre son enseignement. À la mort d'Hârûn ar-Rachîd, ses deux fils se sont combattus pour le contrôle de l'empire abbasside. Le premier Al-Amîn, fils de Zubayda bint Ja`far petite fille du calife Al-Mansûr avait le soutien des arabes tandis que le second Al-Ma'mûn, de mère perse avait le soutien des perses. Al-Amîn succéda à son père en 809. Il y eut une guerre entre les deux frères prétendants au trône abbasside jusqu'à la mort de Al-Amîn en 813Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), Actes-Sud p. 154-157. Le nouveau calife abbasside al-Ma'mûn sembla changer de politique à l'égard des chiites. Il pensait que les perses étaient favorables aux Hachémites et demanda le soutien d'`Alî ar-Ridhâ. Il l'invita à venir se joindre à lui à Merv. En 818, `Ali ar-Ridhâ rejoignait al-Ma`mûn, ne laissant à Médine que son fils Muhammad at-Taqî et son épouse. Les marques d'honneur que le calife donna à `Ali ar-Ridhâ provoquèrent des mouvements d'hostilité de la part des notables arabesTabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), Actes-Sud p. 167-168. Al-Ma'mûn désigna `Alî ar-Ridhâ comme successeur dans l'espoir de se concilier les chiites. Cette succession ne devait avoir lieu que si `Alî ar-Ridhâ survivait à Al-Ma'mûn. Ce dernier changea la couleur du drapeau quittant le noir, couleur des abbassides en vert couleur des Alides. Des troubles avaient lieu dans tous l'Irak en opposition à Al-Ma'mûn et à sa politique d'alliance avec les chiites. `Ali ar-Ridhâ mit en garde Al-Ma'mûn sur le choix de son gouverneur d'Irak qui menait ces troublesTabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), Actes-Sud p. 172-173. `Alî ar-Ridhâ ne survécut pas à Al-Ma'mûn. Le calife séjournait à Tus pour se recueillir sur la tombe de son père. Pendant ce séjour `Alî ar-Ridhâ est mort de dysenterie après avoir mangé beaucoup de raisin. Les chiites prétendent que le raisin avait été empoisonné par Al-Ma'mûnTabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), Actes-Sud p. 174-175. Il fut enterré à côté de la tombe de Hârûn ar-Rachîd, le meurtrier de son père.

Après sa mort

Les chiites bâtirent un mausolée célébrant le martyr ( , machhad; lieu où est mort un martyr) d'`Ali ar-Ridhâ. Ce mausolée est devenu le centre de Mashhad, la nouvelle capitale du Khorasan. Le pèlerinage a pris une ampleur extraordinaire car `Ali ar-Ridhâ est le seul imâm chiite enterré sur le territoire iranien et que depuis la révolution islamique en Iran (1979), les lieux saints du chiisme en Irak sont restés inaccessibles aux iraniens ainsi que les lieux saints situés en Arabie saoudite. Fatima, la sœur de `Ali ar-Ridhâ est enterrée à Qom, ce qui en fait le second lieu de pèlerinage en Iran.

Notes

Sources

Voir aussi

- Discussion sur la nomination d'`Alî ar-Ridhâ comme héritier par Al-Ma'mûn. Catégorie:Imam Catégorie:Naissance en 765 Catégorie:Décès en 818 ar:علي الرضا cy:Ali al-Rida de:Ali ar-Rida en:Ali al-Rida fa:علی پسر موسی (رضا) he:עלי א-רידא id:Ali ar-Ridha ja:アリー・リダー nl:Imam Ali ar-Rida ru:Али ар-Рида sv:Imam Reza th:อัรริฎอ ur:علی رضا علیہ السلام
Sujets connexes
Al-Amin   Al-Mamun   Al-Mansur (Abbasside)   Alaouites   Calife   Dysenterie   Hachémites   Imam   Irak   Iran   Jafar as-Sadiq   Mashhad   Merv   Muhammad al-Jawad   Musa al-Kazim   Qom   Tus   Zubayda bint Jafar  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^