Ariège (rivière)

Infos
L'Ariège (en occitan Arièja) est une rivière du sud de la France. Elle prend sa source dans les Pyrénées à 2400 m d'altitude dans le cirque de Font-Nègre, à la frontière entre l'Andorre et le département des Pyrénées-Orientales (66), et se jette dans la Garonne au sud de Toulouse, à la hauteur de Portet sur Garonne, dans le département de la Haute-Garonne (31).
Ariège (rivière)

L'Ariège (en occitan Arièja) est une rivière du sud de la France. Elle prend sa source dans les Pyrénées à 2400 m d'altitude dans le cirque de Font-Nègre, à la frontière entre l'Andorre et le département des Pyrénées-Orientales (66), et se jette dans la Garonne au sud de Toulouse, à la hauteur de Portet sur Garonne, dans le département de la Haute-Garonne (31).

Géographie

Un parcours montagnard

L'Ariège prend sa source au lac Noir, dans le cirque de Font Nègre, aux environs du Pas de la Case et du port d'Envalira, un des plus hauts cols des Pyrénées (2400 m). Coulant d'abord vers le Nord-Est dans une vallée étroite et souvent en gorges profondes, elle arrive à Ax-les-Thermes, où son parcours s'oriente au Nord-Ouest en même temps qu'elle reçoit sur sa rive droite les eaux de l'Oriège et de la Lauze, 2 torrents descendus comme elle de la crête frontière et qui doublent son débit, lequel atteint alors environ 10 m³/s. À l'aval d'Ax et jusqu'à Tarascon-sur-Ariège, la vallée s'élargit un peu et prend la forme d'une auge glacière à fond plat orientée Sud-Est/Nord-Ouest et calée entre les massifs frontaliers du Rulle et du Montcalm (3077 m) au SO et le massif de Tabe (2368 m) au Nord-Est. Dans ce tronçon, l'Ariège coule presque sur le bord Est de son bassin versant. Ainsi, alors que ses affluents de rive droite ne sont que de petits torrents descendus des flancs abrupts du massif de Tabe, ceux de la rive gauche sont plus puissants et comptent parmi eux 3 artères majeures, collectant la fonte des neiges des hauts sommets et augmentant considérablement le débit de l'Ariège. Ce sont d'amont en aval, le Najar, l'Aston et le Vicdessos. Ce dernier rejoint l'Ariège à Tarascon-sur-Ariège et est l'affluent montagnard le plus important. Juste après la confluence, le débit de l'Ariège atteint alors environ 35 m³/s et le cours prend son orientation définitive au Nord. Dans le même temps la vallée se resserre alors que l'Ariège, rejoint par le Saurat et la Courbière sur sa rive gauche et l'Arnave sur sa rive droite pénètre dans la retenue du barrage de Garrabet puis passe sous le pont du Diable. Au delà, la rivière reçoit encore le Scios sur sa rive droite avant d'arriver à Foix, préfecture de l'Ariège célèbre pour son château comtal au pied duquel elle rencontre en rive gauche son dernier affluent montagnard: l'Arget. Au terme de son parcours montagnard, l'Ariège roule alors autour de 45 m³, pour un bassin d'environ 1500 km² ce qui représente un drainage important (30 l/s/km²).

Un parcours de plaine

Après les cluses de Foix et de Saint-Jean-de-Verges à travers le Plantaurel, commence la plaine de Basse Ariège où la rivière traverse les villes de Varilhes, Pamiers et Saverdun. Au delà, elle quitte le département de l'Ariège et rentre dans la Haute-Garonne juste avant de renconter l'Hers-Vif sur sa rive droite en amont de Cintegabelle. Alors que l'Ariège n'avait rencontré depuis Foix d'autres affluents que des ruisseaux temporaires (Estrique, Crieu…) qui n'avaient que peu augmenté son débit, elle reçoit avec l'Hers-Vif la plus grosse contribution qui lui aura été versée: 15 m³ en moyenne, ce qui porte son débit à 63 m³/s. Outre cette augmentation notable du module, l'Hers-Vif modifie le régime de l'Ariège. En effet, bien que ses sources se trouvent vers 2000 m d'altitude dans le massif de Tabe (2368 m), l'Hers présente un régime pluvial avec des hautes eaux d'hiver et de début de printemps (de décembre à avril ou mai), alors que l'Ariège a un régime nival avec des hautes eaux d'avril à juillet à la fonte des neiges mais des débits plus faibles au cœur de l'hiver (rétention nivale). La combinaison de ces 2 régimes complémentaires confère à l'Ariège un débit plus régulier et abondant une grande partie de l'année. Cependant les étiages généralement faibles de l'Hers peuvent se répercuter sur l'Ariège et accentuer les déficits en période sécheresse, ce à quoi remédient le soutien d'étiage à partir des réserves de Montbel (Hers) et des barrages de montagne (Ariège). Après Cintegabelle, l'Ariège traverse encore Auterive et Venerque, reçoit la Lèze, son dernier affluent notable (2 m³/s) en rive gauche, et se jette dans la Garonne (rive droite) en face de Portet sur Garonne, à 8 kilomètres en amont de Toulouse. La contribution de l'Ariège (plus ou moins 75 m³) permet à la Garonne de devenir un véritable fleuve et d'atteindre un débit moyen de 200 m³/s à Toulouse.

Départements et principales villes traversés

- Ariège (09) : Ax-les-Thermes, Les Cabannes, Tarascon-sur-Ariège, Montgaillard, Foix, Varilhes, Pamiers, Saverdun
- Haute-Garonne (31) : Cintegabelle, Auterive

Hydrographie

Principaux affluents

Activités touristiques

==
Sujets connexes
Andorre   Arget (rivière)   Ariège (rivière)   Aston (rivière)   Auterive (Haute-Garonne)   Ax-les-Thermes   Aïse   Canoë-kayak   Cintegabelle   Crieu   Foix   France   Garonne   Haute-Garonne   Hers   Hers-Vif   Lac Noir   Lauze (Ariège)   Lèze   Lèze (rivière)   Montbel   Montcalm   Montgaillard   Occitan   Oriège   Pamiers   Pas de la Case   Pinsaguel   Pont du Diable (Ariège)   Port d'Envalira   Pyrénées   Pyrénées-Orientales   Pêche sportive   Rafting   Régime nival   Régime pluvial   Saint-Jean-de-Verges   Saverdun   Sécheresse   Tarascon-sur-Ariège   Toulouse   Varilhes   Venerque   Vicdessos (rivière)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^