Pacifisme

Infos
Il existe deux acceptions possibles du terme pacifisme : l'action des partisans de la paix ou une doctrine de la non violence. Les deux concepts relient simplement les revers d'une même médaille : Théorie et Praxis. Dans le premier sens, le pacifisme est la doctrine et l'action des partisans de la paix ou du rétablissement de la paix. Les socialistes d'avant 1914 (Jean Jaurès), les Zimmerwaldiens durant la Première Guerre mondiale, les opposants aux
Pacifisme

Il existe deux acceptions possibles du terme pacifisme : l'action des partisans de la paix ou une doctrine de la non violence. Les deux concepts relient simplement les revers d'une même médaille : Théorie et Praxis. Dans le premier sens, le pacifisme est la doctrine et l'action des partisans de la paix ou du rétablissement de la paix. Les socialistes d'avant 1914 (Jean Jaurès), les Zimmerwaldiens durant la Première Guerre mondiale, les opposants aux guerres coloniales ou les partisans de la paix entre Israéliens et Palestiniens professent un pacifisme qui n'est pas assimilable à la non-violence. Ainsi, les refuzniks israéliens qui ne refusent pas de porter les armes, mais de servir au-delà de la ligne verte, sont des pacifistes.

Pacifisme chrétien

Les positions ont varié au cours des âges.
- Les premiers chrétiens refusaient de porter les armes, même pour défendre Rome, en invoquant le passage de la Passion où Jésus, que Pierre cherche à défendre par l'épée, ordonne à Pierre de ranger celle-ci en précisant que qui utilise l'épée périra par l'épée.
- Saint Martin (316-397), soldat converti alors qu'il est engagé dans l'armée par un contrat de 25 ans, demande à ne pas participer à l'attaque de Worms. Traité de lâche par l'empereur Julien, il décide alors de marcher en tête de ses troupes, sans autre arme qu'une croix, mais il se trouve que les Barbares se rendent avant l'assaut (Martin sera libéré de son contrat à l'âge de quarante ans)
- Saint Ambroise (340-397) fait montre d'une vision plus romaine des choses : « La force sans la justice est matière d'iniquité. Est pleine de justice la force qui, à la guerre, protège la patrie contre les barbares. » Néanmoins, le pouvoir temporel reste sous étroite surveillance : la ville de Thessalonique s'étant révoltée contre son gouverneur et l'ayant tué, l'empereur (chrétien) Théodose I ordonne le massacre des habitants, innocents ou coupables, et sept mille personnes périssent. Saint Ambroise écrit aussitôt à Théodose pour lui signifier la gravité de sa faute et le prévenir que, jusqu'à ce qu'il l'expie par la pénitence, il est exclu de facto de la communauté. Quand l'empereur se présente à l'église, Ambroise lui en interdit l'entrée. L'empereur rappelle la pardon accordé jadis au roi David. « Vous l'avez imité dans son péché, répond saint Ambroise, imitez-le dans sa pénitence ». Il lui impose l'obligation de promulguer une loi portant que toute sentence de confiscation ou de mort ne deviendra exécutoire qu’au bout de trente jours, après avoir été de nouveau examinée et confirmée. Après huit mois de louvoiement, Théodose se soumet
- Saint Augustin (354-430) renchérit : « Que trouve-t-on à blâmer dans la guerre ? Est-ce le fait qu'on y tue des hommes qui doivent mourir un jour afin que les vainqueurs soient maîtres de vivre en paix ? Faire ce reproche à la guerre est le fait d'homme pusillanimes et non d'hommes religieux. Ce qu'on blâme dans la guerre c'est le désir de nuire, la cruauté de la vengeance, une âme inapaisée et implacable, la fureur des représailles, la passion de la domination et autres sentiments semblables. » Augustin estime que tuer un homme (y compris soi-même) n'est pas une faute quand Dieu l'ordonne, en citant, entre autres, l'exemple de Samson (La Cité de Dieu, livre I) : :« Dieu lui-même a fait quelques exceptions à la défense de tuer l’homme, tantôt par un commandement général, tantôt par un ordre temporaire et personnel. En pareil cas, celui qui tue ne fait que prêter son ministère à un ordre supérieur ; il est comme un glaive entre les mains de celui qui frappe, et par conséquent il ne faut pas croire que ceux-là aient violé le précepte : “Tu ne tueras point”, qui ont entrepris des guerres par l’inspiration de Dieu, ou qui, revêtus du caractère de la puissance publique et obéissant aux lois de l’État, c’est-à-dire à des lois très-justes et très-raisonnables, ont puni de mort les malfaiteurs » (§21)
- Dans la Somme théologique, Thomas d'Aquin (1228-1274) examine les conditions de licéité d'une guerre et pose trois exigences :
-
- l'autorité du prince,
-
- la cause juste,
-
- l'intention droite.
- Il y considère aussi qu'une société est « un donné de la nature » ; une société de païens n'est pas moins légitime qu'une société chrétienne. Une souveraineté païenne est donc possible, y compris sur des chrétiens. On ne peut donc considérer comme sainte au seul prétexte qu'on la ferait à des infidèles (ce en quoi la position affichée du catholicisme diffère donc de celle de l'islam).
- Enfin, il admet la légitimité du régicide face au « tyran d’exercice » ou au « tyran d’usurpation ».
- Catéchisme en 2003 : la guerre de défense est considérée comme acceptable à condition :
-« que le dommage infligé par l'agresseur à la nation ou à la communauté des nations soit durable, grave et certain ;
-que tous les autres moyens d'y mettre fin se soient révélés impraticables ou inefficaces ;
-que soient réunies les conditions sérieuses du succès ;
-que l'emploi des armes n'entraîne pas des maux et des désordres plus graves que le mal à éliminer. La puissance des moyens modernes de destruction pèse très lourdement dans l'appréciation de cette condition. »

Pacifistes célèbres

- Einstein,
- Jean Jaurès, Karl Liebknecht, Rosa Luxemburg,
- Romain Rolland, écrivain français, né à Clamecy (Nièvre) le 29 janvier 1866 et mort à Vézelay le 30 décembre 1944. Il reçut en 1916 le Prix Nobel de littérature 1915 pour son œuvre majeure, Jean-Christophe. Son exigence de justice le poussa à rechercher la paix « au-dessus de la mêlée » pendant et après la Première Guerre mondiale.
- Woodrow Wilson adresse un message au congrès, qui doit garantir la paix. Ce discours des 14 points (« The world must be made safe for democracy ») réclame notamment la création d'une « League of Nations » (SDN)).
- Roger Martin du Gard, suivant le mouvement pacifisme de l'entre-deux-guerres, écrivit à un ami en septembre 1936 « Tout plutôt que la guerre, tout ! Même le fascisme en Espagne, même le fascisme en France, même Hitler ! ».
- Aristide Briand, il signa notamment un accord pour mettre la guerre hors-la-loi !
- Jean Giraudoux, ami de ce dernier et auteur de la pièce pacifiste La guerre de Troie n'aura pas lieu. Ainsi que tous les nominés du Prix Nobel de la paix.
- Jean Giono, écrivain plus ou moins anarchiste mais « pacifiste intégral », fonde un mouvement pacifiste, (« les Rencontres du Contadour »), du nom d'un village de la Montagne de Lure (Basses-Alpes), mais son manque de charisme, son individualisme et son refus de prendre des décisions importantes feront capoter ces illusions.
- Bob Marley

Nations pacifistes

Le Global Peace Index Source : . mesure sur la base d'une vingtaine de critères (notamment l'engagement dans des conflits, la vente d'armes, les dépenses militaires, la transparence du gouvernement, le taux de criminalité ...) les pays les plus pacifiques.

Bibliographie

« Les pacifistes » in Frédéric Rousseau éd., Guerres, paix et sociétés, 1911-1946, Neuilly, Atlande, 2004, p. 552-573.

Voir aussi

- Antimilitarisme
- Mouvement pacifiste
- Monuments aux morts pacifistes
- Non-violence

Notes et références


- az:پاسيفيزيم bg:Пацифизъм ca:Pacifisme cs:Pacifismus cy:Heddychaeth da:Pacifisme de:Pazifismus en:Pacifism eo:Pacismo es:Pacifismo et:Patsifism fi:Pasifismi gl:Pacifismo he:פציפיזם hu:Pacifizmus hy:Պացիֆիզմ id:Pasifisme it:Pacifismo ja:平和主義 ka:პაციფიზმი nl:Pacifisme nn:Pasifisme no:Pasifisme pl:Pacyfizm pt:Pacifismo ro:Pacifism ru:Пацифизм sh:Pacifizam sk:Pacifizmus sl:Pacifizem sr:Пацифизам sv:Pacifism tr:Pasifizm uk:Пацифізм zh:和平主义
Sujets connexes
Antimilitarisme   Aristide Briand   Au-dessus de la mêlée (texte)   Augustin d'Hippone   Bob Marley   Clamecy (Nièvre)   Conflit israélo-palestinien   Conférence de Zimmerwald   France   Jean-Christophe   Jean Giono   Jean Giraudoux   Jean Jaurès   Jésus de Nazareth   Karl Liebknecht   La guerre de Troie n'aura pas lieu   Les Rencontres du Contadour   Ligne verte (Israël)   Martin de Tours   Monuments aux morts pacifistes   Mouvement pacifiste   Non-violence   Passion du Christ   Pierre (apôtre)   Première Guerre mondiale   Prix Nobel de la paix   Prix Nobel de littérature   Roger Martin du Gard   Romain Rolland   Rome antique   Rosa Luxemburg   Régicide   Samson   Société des Nations   Somme théologique   Thessalonique   Thomas d'Aquin   Théodose Ier   Vézelay   Woodrow Wilson   Worms (ville)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^