Peroxyde d'hydrogène

Infos
Le peroxyde d'hydrogène (HO), communément appelé eau oxygénée ou encore perhydrol (appellation industrielle), est un composé chimique liquide et visqueux, qui a de puissantes propriétés oxydantes (et est aussi réducteur). Il est donc un agent blanchissant efficace qui sert comme un désinfectant et (à haute concentration) comme un oxydant ou monergol dans les fusées.
Peroxyde d'hydrogène

Le peroxyde d'hydrogène (HO), communément appelé eau oxygénée ou encore perhydrol (appellation industrielle), est un composé chimique liquide et visqueux, qui a de puissantes propriétés oxydantes (et est aussi réducteur). Il est donc un agent blanchissant efficace qui sert comme un désinfectant et (à haute concentration) comme un oxydant ou monergol dans les fusées.

Histoire

Le peroxyde d'hydrogène fut isolé pour la première fois en 1848 par Louis Jacques Thénard en faisant réagir du peroxyde de baryum avec de l'acide nitrique.

Utilisation

- Le peroxyde d'hydrogène sert essentiellement dans le blanchiment de la pâte à papier (environ deux tiers des volumes produits dans le monde). Les pâtes blanchies peuvent être chimiques, mécaniques ou recyclées.
- Dans le domaine de l'environnement pour le traitement des eaux, des sols et des gaz (désulfuration, deNox, etc.).
- Il peut être utilisé (à basse concentration, environ 5 %) pour décolorer les poils et cheveux, d’où les expressions : « blonde peroxydée » ou « blonde de bouteille ».
- Antiseptique pour un traitement local (code ATC : A01AB02 Peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée)). Le nettoyage des plaies par l'eau oxygénée doit être prompt, car celle-ci endommage les nouvelles cellules. Elle est cependant réputée être efficace contre le tétanos, dont la bactérie est essentiellement anaérobie.
- Combiné avec l’urée sous forme de peroxyde de carbamide CH6N2O3, le peroxyde d'hydrogène est utilisé pour blanchir les dents.
- Il sert à stériliser des emballages alimentaires composites (popularisés par l'entreprise Tetra Pak) juste avant l'incorporation de leur contenu.
- À haute concentration, elle sert comme monergol dans les Rocketbelt.

Décomposition

Le peroxyde d'hydrogène se décompose dans une réaction exothermique en eau et dioxygène dans des proportions dépendantes de la température, de la concentration de la présence d’impuretés et de stabilisants. Il est décomposé par beaucoup de substances, dont la plupart des métaux de transition et leurs composés, des composés organiques, la poussière, etc. Répandre du peroxyde d'hydrogène sur une substance inflammable peut provoquer un embrasement. L’utilisation d’un catalyseur (comme le dioxyde de manganèse, argent ou la catalase, une enzyme) augmente considérablement le taux de décomposition (dismutation) du peroxyde d'hydrogène. Les récipients de stockage doivent être constitués d'une matière compatible comme le polyéthylène ou l'aluminium et nettoyés de toute impureté (un procédé appelé passivation). Le peroxyde d'hydrogène a aussi été utilisé comme monergol. Dans les années 1930 et 1940 Hellmuth Walter en fut le pionnier. Cependant son utilisation dans les torpilles a été abandonnée dans la plupart des marines pour des raisons de sécurité.

Purification

Comme le peroxyde d'hydrogène concentré (pourcentage molaire > 70 %) est en vente restreinte, certains sont tentés de distiller des solutions plus diluées pour obtenir un monergol. C’est extrêmement dangereux. Le barbotage suivi éventuellement d'une congélation fractionnée constitue un procédé plus sûr. Le barbotage profite du fait que l’air tiède (pas le chaud) évapore préférentiellement l'eau. À des concentrations dépassant 62 %, le peroxyde d'hydrogène en solution avec de l’eau gèle avant l’eau (c'est l'inverse à des concentrations plus faibles). L'eau oxygénée tend à demeurer en surfusion, un état métastable qui cesse, par exemple si l'on immerge un cristal de « glace oxygénée » dans la solution surfusée.

Dismutation

La réaction de dismutation est lente et les solutions aqueuses de peroxyde d'hydrogène peuvent être conservées longtemps. L'acétanilide permet de stabiliser le produit.

Expériences

-

Notes et références de l'article

Voir aussi

===
Sujets connexes
ATC code A01   Acide nitrique   Acétanilide   Anaérobie   Années 1930   Antiseptique   Barbotage   Baryum   Catalase   Catalyseur   Composé chimique   Degré Celsius   Dent   Dioxyde de manganèse   Dioxygène   Dismutation   Distillation   Désinfectant   Environnement   Enzyme   Fusée spatiale   Hydrogène   Joule   Kelvin   Louis Jacques Thénard   Mole (unité)   Monergol   Métal de transition   Métastabilité   Oxygène   Passivation   Peroxydase   Peroxyde   Poil   Polyéthylène   Pâte à papier   Rocketbelt   Surfusion   Tetra Pak   Torpille   Tétanos   Urée  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^