Prieuré

Infos
Prieuré

Prieurés dépendant d'une abbaye

Le prieuré est généralement un établissement religieux créé par une abbaye plus importante sur un domaine foncier qui lui a été donné; il est desservi par des moines de cette abbaye qui en gèrent le temporel sur place et envoient les revenus à leur abbaye. Les prieurés sont dotés d'églises construites et entretenues par l'abbaye-mère. Le prieur est présenté soit par le patron, c'est-à-dire l'ayant-droit du fondateur primitif de l'église, soit par un chapitre, puis nommé par l'abbé dont il dépend. Il peut avoir avec lui d'un seul à plusieurs dizaines de religieux. Toutefois, lorsqu'un prieuré atteint une certaine autonomie tant du point de vue du personnel (nombreux moines, postulants et novices nombreux) que dans le domaine économique, le prieuré peut être érigé en abbaye. L'église devient alors abbatiale et un abbé est nommé par la communauté des moines. Le nombre de moines d'un prieuré est très variable selon les époques et les lieux, depuis un seul déservant qui exerce les fonctions d'un vicaire, jusqu'à une véritable communauté monastique avec un cloître. Dans ce cas, le prieur ne se distingue d'une abbé que par son titre (celui d'abbé devant être érigé de manière canonique). Ces grands prieurés avaient rang d'abbaye et disposaient également de prieurés dépendant d'eux.

Prieuré-cures

Un prieuré-cure est une cure dépendant d’un ordre monastique et desservie par un religieux. A partir du IVe concile du Latran (1215), qui interdit la création de nouveaux ordres et de nouvelles églises, les moines sont tenus de rentrer dans leurs cloîtres et la plupart de ces prieurés-cure sont sécularisés pour devenir des paroisses ou des succursales desservies par un prêtre nommé par l'évêque. Les revenus fonciers des censives restent la propriété des abbayes, et le nouveau curé perçoit la dîme avec laquelle il est tenu d'entretenir les différentes oeuvres de la paroisse, y compris le choeur de l'église. Les autres revenus ecclésiastiques sont administrés par un conseil d'habitants élus, appelé fabrique.

Ordres militaires

Un prieuré est également une circonscription administrative, en particulier dans l'organisation des ordres hospitaliers. Cette appellation peut-être aussi donnée à la demeure principale du Commandeur d'un ordre Hospitalier comme ce fut le cas pour le Prieuré de Sacquenay, en Bourgogne, au Nord de Dijon, prieuré qui chapeautait ainsi les anciennes possessions locales des Templiers reprises en main par les Hospitaliers lors de l'éradication de l'Ordre de Jacques de Molay par Philippe le Bel au début du XIVe siècle. Le nom de « prieuré » apparaît parfois dans la toponymie pour désigner des bâtiments utilisés ou ayant été utilisés par un ordre religieux. ==
Sujets connexes
Abbaye   Abbé   Cure   IVe concile du Latran   Liste des ordres réguliers catholiques   Novice   Prieur   Prieuré d'Orsan   Prieuré de Saint-Arnoult   Religieux   Régulier et séculier   Saint-Benoît-du-Sault   Toponymie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^