Padmasambhava

Infos
Statue appelée Qui me ressemble par Padmasambhava lui-même, se trouvait au Temple de SamyeLongchenpa, La liberté naturelle de l'esprit. Présenté et traduit par Philippe Cornu. Éditions du Seuil, 1994. 396 p./p.390 ISBN 2-02-020704-4 Dorje Drolö, la forme la plus courroucée de Padmasambhava, manifestation de la folle sagesse, qui incarne les forces de l'intuition et de la compassion au-delà de la logique et des conventions.Chogyam Trungpa Rinpoché, Folle sagesse.
Padmasambhava

Statue appelée Qui me ressemble par Padmasambhava lui-même, se trouvait au Temple de SamyeLongchenpa, La liberté naturelle de l'esprit. Présenté et traduit par Philippe Cornu. Éditions du Seuil, 1994. 396 p./p.390 ISBN 2-02-020704-4 Dorje Drolö, la forme la plus courroucée de Padmasambhava, manifestation de la folle sagesse, qui incarne les forces de l'intuition et de la compassion au-delà de la logique et des conventions.Chogyam Trungpa Rinpoché, Folle sagesse. Éditions du Seuil, 1993. 204 p. ISBN 2-02-015674-1 Padmasambhava (du sanskrit, né du lotus) est un maître bouddhiste du , originaire du Cachemire ou de Kabûl, et fondateur du bouddhisme tantrique himalayen. Au Bhoutan et au Tibet, où les membres de l'école Nyingma le considèrent comme le 2e Bouddha, il est plus connu sous le nom de Guru Rinpoché ("précieux maître"). Padmasambhava n'est pas seulement le fondateur du bouddhisme au Tibet, il est également à l'origine de la tradition terma ou "Trésors spirituels" transmis par ceux qui les découvrent, les Tertöns de l'école nyingmapa. À plusieurs reprises dans ses enseignements Padmasambhava prophétisa la venue au Tibet des Karmapas de l'école Kagyu. Selon la tradition, Padmasambhava est apparu sur terre incarné en un enfant de 8 ans dans une fleur de lotus (d’où le nom sanskrit de Padmasambhava) flottant sur le lac Dhanakosha, situé dans le Gandhara près de la frontière actuelle entre l'Afghanistan et le Pakistan. Indrabhûti, le roi d'Oddiyana, serait son père ou l'aurait reconnu comme héritier. Selon la tradition, Padmasambhava, eu comme disciple fervente une princesse indienne, Mandarava. Le roi son père en fut furieux et décida de le brûler ; mais l’ascète survécut sain et sauf, et du bûcher émergea un lac qui fut appelé Rewalsar ou Tsopéma. Objet de vénération l’endroit est donc sacré et attire les pèlerinages. Autour du lac, de dimensions plutôt modestes, s’élèvent différents temples. Accusé du meurtre d'un ministre malfaisant, Padmasambhava est banni de la cour et choisit alors de vivre - comme Shiva - dans les cimetières et de s'astreindre à l'ascèse et à la pratique du yoga. Il aurait aussi étudié à Nâlandâ au Bihâr les enseignements de Shantarâkshita. La capacité de Padmasambhava à mémoriser et comprendre les textes ésotériques après une seule écoute établit sa réputation comme maître parmi les maîtres. Toujours d'après la tradition, sa renommée atteint alors le Tibet et Trisong Detsen, le 38e souverain du pays, dont le royaume est assailli par des déités malfaisantes de la montagne. Il l'invite vers 750 à utiliser ses pouvoirs pour les soumettre conformément aux principes tantriques, en les réorientant vers la pratique du dharma au lieu de les éliminer. Il fonde alors au Tibet le premier monastère du pays, Samye Gompa, procède à l'initiation des premiers moines et répand dans le peuple la pratique du bouddhisme tantrique. Au Tibet, on lui attribue 25 ou 26 disciples directs, tous dotés de pouvoirs extraordinaires selon les textes tibétains. Peu après son arrivée au Tibet, le roi Trisong Detsen lui offrit en présent sa femme, Yeshe Tsogyal, épousée deux ans plus tôt. Cet acte de générosité fit scandale et suscita la colère des ministres restés fidèles à la religion Bön. Le couple dut fuir à Tibrom, dans une grotte située au nord-est de Lhassa, jusqu’à ce que les esprits se soient apaisés. Au Bhoutan, il est associé au célèbre monastère de Taktshang ou « nid du tigre » construit au sommet d'une falaise surplombant de 500 m la vallée de Paro. Il serait venu là, d'après la tradition, depuis le Tibet sur le dos de sa shakti, la dâkinî Yeshe Tsogyal, qu'il a transformée en tigresse volante pour effectuer ce voyage. Dans l'histoire du Sikkim le passage du maître indien Padmasambhava est indiqué s'être produite au . On rapporte que Padmasambhava y aurait bénit la terre, introduit le bouddhisme et annoncé l'ère de la monarchie qui arrivera des siècles plus tard. En Inde, on le connaît sous les noms de Padmâkara, Padmavajra, Suroruha et Vararuchi.

Statues représentant Padmasambhava

Les statues représentant Padmasambhava renferment parfois des reliques et des textes du dharma notamment lorsqu'elles ont été consacrées par des Lama. En mai 2007, le Centre Tibétain pour les Droits de l'Homme et la Démocratie (TCHRD) affirme que la police armée chinoise a démoli une statue colossale de Padmasambhava au monastère de Samye et que les blocs de la destruction de la statue ont été transportés en un endroit inconnu. La statue avait été construite avec les fonds de généreusement donnés par deux passionnés chinois de la ville industrialisée du continent de Guangzhou dans la province de Guangdong .

Mantra

Court mantra

OM ĀH HŪM VAJRA GURU PADMA SIDDHI HŪM Image:Benzar Guru.jpg

Long mantra

OM ĀH HŪM VAJRA GURU PADMA TÖ TRENG TSAL VAJRA SAMAYA DZA SIDDHI PALA HŪM ĀH Image:Benzar Guru long.jpg

Prière en 7 vers

Thangka de Guru Rinpoché Phonétique: HŪM ORGYEN YUL GYI NUB CHANG TSAM PÉMA KESAR DONGPO LA YA TSEN CHOG GI NGÖ DRUP NYÉ PÉMA JUNG NÉ SHYÉ SU DRAK KHOR DU KHANDRO MANG PÖ KOR KHYÉ KYI JÉ SU DAK DRUP KYI CHIN GYI LAP CHIR SHEK SU SOL GURU PEMA SIDDHI HŪM Traduction (Rigpa, 2005): HŪM Aux confins nord-ouest du pays d'Oddiyâna, Au cœur d'une fleur de lotus, Doué du merveilleux et suprême acomplissement, Tu es connu sous le nom de « né du lotus » Une assemblée de nombreuses dâkinî t'entoure ; Je te suis afin d'accomplir ta nature ; Je t'en prie : viens me bénir de ta grâce ! GURU PEMA SIDDHI HŪM

Références

Voir aussi

Bibliographie

-
-
Le Dict de Padma'', récit mi-réel mi-mythique de la vie de Padmasambhava.
- Le Bardo Thodol, Le Livre des Morts Tibétain composé par Padmasambhava, il fut écrit par sa femme, Yeshe Tsogyal.

Lien externes

-
-
-
- Documentaires culturels sur le bouddhisme et le peuple tibétain en exil Catégorie:bouddhisme tibétain Catégorie:Bouddhas et bodhisattvas Catégorie:Nyingma ca:Padmasambhava cs:Padmasambhava de:Padmasambhava en:Padmasambhava es:Padmasambhava et:Padmasambhava he:פדמאסמבהאבה it:Padmasambhava nl:Padmasambhava no:Padmasambhava pl:Padmasambhava pt:Padmasambhava ru:Падмасамбхава sk:Padmasambhava sv:Padmasambhava vi:Liên Hoa Sinh zh:蓮花生
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^