Eugène Chevreul

Infos
Eugène Chevreul Eugène Chevreul (1786-1889) est un chimiste français connu pour son travail sur les acides gras et la saponification et sa contribution à la théorie des couleurs. Ces travaux lui valurent la médaille Copley en 1857.
Eugène Chevreul

Eugène Chevreul Eugène Chevreul (1786-1889) est un chimiste français connu pour son travail sur les acides gras et la saponification et sa contribution à la théorie des couleurs. Ces travaux lui valurent la médaille Copley en 1857.

Sa vie

Eugène Chevreul est né le 31 août 1786 à Angers. Son certificat de naissance, conservé dans le registre d'état civil de la ville montre que son père, un grand-père et un de ses oncles étaient tous trois chirurgiens. À 17 ans, en 1803, il entre au laboratoire du chimiste Nicolas Louis Vauquelin, dont il devient ensuite l'assistant au Muséum national d'histoire naturelle du Jardin des Plantes. En 1813 il est nommé professeur de chimie au Lycée Charlemagne, puis directeur de la Manufacture des Gobelins où il mène ses recherches sur les contrastes des couleurs et s'intéresse aux teintures comme l’indigo. En 1826 il devient membre de l'Académie des sciences; la même année, il est élu membre étranger de la Royal Society de Londres, dont il reçoit la médaille Copley en 1857. Il succède à son maître Vauquelin comme professeur de chimie organique au Muséum en 1830, et dirigera le Musée sept fois entre 1836 et 1863 puis, sans interruption entre 1864 et 1879. Il en abandonne la direction en 1879 tout en conservant sa chaire. Chevreul en 1886 Son centenaire en 1886 est célébré comme événement national, et une médaille d'or est frappée à cette occasion. Chevreul reçut alors des messages de félicitations de nombreux monarques et chefs d'états, dont la reine Victoria. Il entame l'étude des effets du vieilissement sur le corps humain peu avant sa mort qui survient à l'âge de 102 ans, le 9 avril 1889 à Paris. Il lui est fait des funérailles nationales. En 1901 une statue lui est érigée dans l'enceinte du Muséum qu'il a servi tant d'années.

Ses travaux

Ses travaux scientifiques couvrent un large domaine. Il est surtout connu pour ses recherches sur les matières grasses animales. En 1813 il isole l'acide margarique, qu'il nomme ainsi d'après les dépôts en perles (grec: margarites) qu'il forme. On pense alors que l'acide margarique est l'un des trois acides gras qui entrent dans la composition de la plupart des matières grasses animales, les deux autres étant l'acide oléique et l'acide stéarique. En 1853, Heintz découvrira que l'acide margarique n'est, en fait, qu'une composition d'acide stéarique et de l'acide palmitique inconnu jusqu'alors. Chevreul publie en 1823 « Recherches chimiques sur les corps gras d'origine animale », dans lequel il explique la réaction de saponification et la composition de la stéarine. Il démontre que les corps gras sont formés d’une combinaison entre le glycérol et des acides gras. Il isole les acides stéariques et oléiques, auxquels il donne leur nom. Ces travaux conduisent au remplacement des chandelles par des bougies stéariques se consumant mieux et de fait produisant plus de lumière, moins de fumée et pratiquement plus d'odeurs incommodantes. Chevreul était un opposant acharné de toute forme de charlatanisme et en particulier du spiritisme qui fleurissait à l'époque (De La baguette divinatoire, et des tables tournantes, 1864). Jardin des Plantes à Paris. Dans le domaine artistique, Chevreul s’est fait connaître des peintres pour sa loi du contraste simultané des couleurs : directeur de la Manufacture des Gobelins, il est saisi des plaintes de teinturiers qui observent que certaines teintures ne donnent pas les couleurs qu’on en attend. Il découvre d’abord que certaines teintures ne sont pas chimiquement stables. Mais surtout, il a l'intuition que les problèmes les plus délicats sont de nature non pas chimique mais optique: ce ne sont pas les pigments qui sont en cause, mais les tons colorés qui se trouvent à proximité. Chevreul décide alors de traiter scientifiquement la chose à fond; en 1839, il fait paraître son essai De la loi du contraste simultané des couleurs. Il y montre qu’une couleur donne à une couleur avoisinante une nuance complémentaire dans le ton : les complémentaires s’éclairent mutuellement et les couleurs non-complémentaires paraissent ”salies”, comme lorsqu’un jaune placé près d’un vert prend une nuance violette. L’ouvrage de Chevreul était connu d'Eugène Delacroix et marqua les écoles artistiques comme l’impressionnisme, le néo-impressionnisme de Georges Seurat et le cubisme orphique.

Hommages

-Il a une statue au Jardin des Plantes à Paris et à Angers
-Son nom est inscrit sur la Tour Eiffel. Catégorie:chimiste Catégorie:chimiste français Catégorie:centenaire Catégorie:Membre de l'Académie des sciences (France) Catégorie:Membre de la Société philomathique de Paris Catégorie:naissance en 1786 Catégorie:Décès en 1889 Catégorie:Savants de la Tour Eiffel bg:Мишел Йожен Шеврьол de:Eugène Chevreul el:Μισέλ Εζέν Σεβρέλ en:Michel Eugène Chevreul es:Michel Eugène Chevreul it:Michel Eugène Chevreul nl:Eugène Chevreul pl:Michel Eugène Chevreul pt:Michel Eugène Chevreul ru:Шеврёль, Мишель Эжен
Sujets connexes
Académie des sciences (France)   Acide gras   Acide palmitique   Acide stéarique   Angers   Chandelle   Chimie organique   Corps gras   Couleur   Eugène Delacroix   Glycérol   Impressionnisme   Indigo   Liste des soixante-douze noms de savants inscrits sur la tour Eiffel   Loi du contraste simultané des couleurs   Londres   Lycée Charlemagne   Manufacture des Gobelins   Muséum national d'histoire naturelle   Médaille Copley   Paris   Royal Society   Réaction chimique   Saponification   Spiritisme   Stéarine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^