Aberdeen

Infos
Aberdeen (en écossais Obar Dheathain ; en scots Aiberdeen), troisième ville d'Écosse, située dans le nord-est de la Grande-Bretagne, est la capitale européenne du pétrole. Depuis 1891, Aberdeen possède officiellement le statut de cité. Le centre qui s'appelle Aberdeen City comporte des monuments datant des époques victorienne et médiévale. La ville accueille une des plus anciennes universités du monde avec la Sorbonne et Sain
Aberdeen

Aberdeen (en écossais Obar Dheathain ; en scots Aiberdeen), troisième ville d'Écosse, située dans le nord-est de la Grande-Bretagne, est la capitale européenne du pétrole. Depuis 1891, Aberdeen possède officiellement le statut de cité. Le centre qui s'appelle Aberdeen City comporte des monuments datant des époques victorienne et médiévale. La ville accueille une des plus anciennes universités du monde avec la Sorbonne et Saint Andrews. La médecine et la théologie y furent enseignées très tôt. L'université et la cathédrale Saint-Machar se trouvent au nord de la vieille ville, près des rives d'une ancienne rivière à saumon, le Don. L'embouchure de cette rivière reste un endroit de balade agréable malgré l'activité industrielle dont une usine à papier, utilisant la riche source de bois des Highlands, surtout à Inverurie. Aberdeen a également accueilli une industrie de la laine maintenant défunte. Le parc de Seaton, avec le vieux pont de pierre en forme d'ogive, le Brig'o'Don, est le symbole de la réserve naturelle locale où se retrouvent oiseaux (martin-pêcheurs, hérons) et mammifères marins (phoques, loutres). Aberdeen est aussi un des plus importants ports du Royaume-Uni sur la Mer du Nord. La ville s'est développée à partir de deux bourgs situés chacun à l'embouchure de deux rivières : le Don et la Dee. L'ancien petit village de pêcheurs à l'embouchure de la Dee existe toujours et s'appelle Footdee. Il abrite de jolies maisons basses conçues pour se protéger du vent et des tempêtes. Un reste de village similaire et tout aussi charmant est situé près du Brig'o'Don. Au sud de la ville, la rivière Dee sert d'habitat pour les loutres. Mais grâce à son port, la Dee est plus connue pour ses dauphins et baleines qui la visitent assez fréquemment. De nombreux volontaires y enregistrent les apparitions afin de faire protéger la côte est (ils ont un magazine et un site internet). Le port est le lieu de départ pour les ferries qui vont aux îles Shetlands et Orcades, seul moyen de transport pour les véhicules et les provisions dans cet endroit reculé de l'Écosse. Entre les deux rivières, se trouve une plage assez longue qui représente à peu près 45 minutes de marche, où les surfeurs s'y donnent à cœur joie en hiver. Comme sur les côtes de la Manche en France, la mer est assez froide et le temps souvent gris et rappelle le climat à Honfleur. Peu de gens se baignent en été, mais le front de mer est riche en attractions : patinoire, piscine, centre de sport, centre de jeux, cinémas, restaurants, boîtes de nuit, bowling, et les fameux fish and chips. Les nombreux châteaux des Grampians font de l'arrière-pays d'Aberdeen une région touristique intéressante. Retranché sur son éperon rocheux face à la mer du Nord, le château de Dunnotar, construit au XIVe siècle se trouve à quelques kilomètres au sud d'Aberdeen. Il n'est plus habité que par les oiseaux de mer mais mérite une balade. La ville a un aéroport international dans la cité industrielle de Dyce où sont installées la plupart des compagnies pétrolières, comme BP. Il y a aussi un autre quartier, Altens, où on trouve encore d'autres entreprises, comme la Shell. Pour essayer de développer la ville plus avant, une banlieue proche, Westhill, accueille également des entreprises, telle Technip (anciennement Coflexip Stena). À l'intérieur même de la ville, près des bâtiments de Marathon Oil, il y a les restes d'une des plus grandes carrières de granit à ciel ouvert d'Europe. C'est un grand trou rempli d'eau qui servait jadis à tirer les pierres de construction. L'arrière-pays, et plus particulièrement la vallée de la Dee, comporte des bâtiments en granit rouge ou rose. Cults, une banlieue d'Aberdeen, est un endroit assez chic où l'on trouve encore des maisons victoriennes. Tous les ans, dans le parc de Hazelhead, il y a des Highland Games dont le plus connu a lieu dans l'arrière-pays à Braemar, où la Reine se rend traditionnellement tous les ans. Les Aberdoniens parlent le Doric, un patois proche de la langue immortalisée par Robert Burns dans les années 1789. Ville de granit, gris majoritairement, d'où la blague « grey city » (jeu de mot sur « granit city »).

Jumelage

La ville d'Aberdeen est jumelée avec :
-
-
-
- - Houston, Texas
-
-

Personnalité native d'Aberdeen

-George Dalgarno en 1626, linguiste.

Galerie photos

Image:Aberdeen_Market_Cross.jpg Image:Playhouseaberdeen.jpg Image:HazleheadWoods.jpg Image:BelmontStreetMarket-81625-Peter Ward.jpg Image:Aberdeenconcourse.jpg Image:BAAAberdeen-259645-Stanley Howe.jpg N'hésitez pas à envoyer d'autres images ! ==
Sujets connexes
Aberdeen City   Aberdeenshire   Architecture victorienne   Aéroport d'Aberdeen   BP (compagnie pétrolière)   Braemar   Cathédrale Saint-Machar d'Aberdeen   Dee   Doric   Démocrates libéraux (Royaume-Uni)   Fish and chips   George Dalgarno   Grande-Bretagne   Granit   Highland Game   Highlands   Honfleur   Houston   Héron   Laine   Loutre   Manche (mer)   Marathon Oil   Martin-pêcheur   Mer du Nord   Moyen Âge   Orcades   Parti conservateur (Royaume-Uni)   Patois   Phoque   Pétrole   Robert Burns   Royaume-Uni   Saint Andrews   Saumon   Scots   Shell (compagnie)   Shetland   Sorbonne   Statut des cités au Royaume-Uni   Texas   Victoria du Royaume-Uni  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^