Timişoara

Infos
Timişoara (en allemand Temeswar, Temeswar ou Temeschburg, en hongrois Temesvár, en serbo-croate Temišvar, en turc Tamışvar) est une ville de l'ouest de la Roumanie, dans la région du Banat, judeţ de Timiş, avec une population de 329 554 habitants en 2000. Toutes les variantes de ce nom dérivent du nom de la rivière Timiş, qui coule dans la proximité et dont les eaux arrivaient, dans un passé lointain, jusqu' à la ville. En
Timişoara

Timişoara (en allemand Temeswar, Temeswar ou Temeschburg, en hongrois Temesvár, en serbo-croate Temišvar, en turc Tamışvar) est une ville de l'ouest de la Roumanie, dans la région du Banat, judeţ de Timiş, avec une population de 329 554 habitants en 2000. Toutes les variantes de ce nom dérivent du nom de la rivière Timiş, qui coule dans la proximité et dont les eaux arrivaient, dans un passé lointain, jusqu' à la ville. En fait c'est la Bega, canalisée depuis 1728 , qui parcourt la localité. Ville industrielle avec des services extensifs, elle fut la première ville européenne à être éclairée à l'électricité, en 1884, et l'une des premières villes à être dotée d'un tramway électrique (en 1899). Timişoara est une ville multiculturelle avec des minorités influentes, essentiellement des Allemands( "Suebes" ou Schwaben) , des Hongrois, des Serbes et des Rroms mais aussi des Italiens, des Arabes et des Grecs ou encore des Tcheaques et des Slovaques. C'est la ville de naissance de Johnny Weissmuller (champion olympique de natation de nationalité américaine, connu pour son interprétation de Tarzan). Timişoara a aussi été visitée par Gustave Eiffel ; il y a aussi construit un pont piétonnier sur la rivière Bega. Économiquement, la ville a connu un fort essor, avec notamment des implantations d'entreprises italiennes, ou françaises, comme Valéo, ou encore Alcatel (l'un des premiers employeurs locaux, avec plus de 800 cadres, informaticiens en particulier). Parmi les productions locales, signalons celle de la brasserie, la bière Timisoreana (propriété de Ursus Breweries qui produit aussi, en Roumanie, l'Ursus et la Pilsner Urquell). La première brasserie de Timişoara fut construite en 1718.

Histoire

En 1019 Timişoara (sous les noms divers de Dibiscos, Bisiskos, Tibiskos, Tibiskon, Timbisko, etc.) est mentionnée pour la première fois dans des documents écrits par l'empereur byzantin Basile II (tous les historiens ne s'accordent pas sur cette identification). Pour l'essentiel, voir l'histoire du Banat de Temesvar. La première usine de tabac de Roumanie fut créée à Timişoara. Timişoara est la première ville de l'Empire où l'éclairage public à l'aide de bougies et de lampes à huile fut introduit et elle fut également la première ville à être éclairée à l'électricité.

L'insurrection de 1989

Le 16 décembre 1989, une insurrection populaire commença à Timişoara contre le régime communiste de Nicolae Ceauşescu. La ville fut ainsi la première à se rebeller contre le pouvoir. Un ordre de déportation du pasteur calviniste hongrois László Tökés fut donné à la police secrète, la Securitate, et en réaction sa maison fut cernée par des membres de son église. Les personnes qui le soutenaient se rassemblèrent sur la place de l'Opéra (actuelle place Victoriei), la place centrale de la ville. L'armée reçut l'ordre d'ouvrir le feu sur les manifestants, mais certains officiers refusèrent d'appliquer cet ordre, et se rangèrent du côté des manifestants. C'était le début de la fin de l'ancien régime, qui tomba la semaine suivante. Le 20 décembre, après 4 jours d'insurection, Timişoara est déclarée première ville libre de Roumanie.

Le charnier de 1989, une falsification célèbre

On rapporta qu'il y aurait eu 1.104 tués et 3.352 blessés pendant l'insurrection contre le chiffre actuel de 93 morts à la fin. Les images d'un "charnier", fabriquées de toutes pièces et montrées à la presse occidentale, furent abondamment diffusées dans le monde entier. Ce n'est qu'en février 1990 qu'il fut établi qu'il s'agissait là d'une intoxication. Le nom de Timisoara est dès lors resté associé aux manipulations dont les medias sont toujours susceptibles d'être à la fois les dupes et les relais.

Démographie

Timişoara compte 336 089 habitants (statistiques de 2006, contre 317 660 lors du recensement de 2002). La croissance annuelle moyenne est de -1, 5%. 14, 2% de la population a 15 ans ou moins. 4% ont plus de 75 ans. La répartition entre les cultes reflète plus ou moins la composition multiculturelle. Lors du recensement de 2002, environ 80 % des habitants se déclaraient orthodoxes et 10 % catholiques romains, la ville comptant encore plus de 4 000 gréco-catholiques. Les diverses églises protestantes (pentecôtistes, baptistes…) ont notoirement progressé en influence tandis que la communauté juive, très importante avant l'instauration du régime communiste, s'étiole fortement et ne peut plus entretenir les trois synagogues de la ville. Dynamique de la population de la municipalité et composition ethnique :

Universités

Les principales universités sont :
- Université Politehnica
- Université Tibiscus
- Université de l'Ouest
- Université de médecine et pharmacie Victor Babeş
- Université des sciences agricoles du Banat Il en est d'autres dont l'université « crestina » (chrétienne) Dimitrie Cantemir qui a implanté localement un centre d'enseignement de gestion touristique et commerciale : http://www.ucdc.ro/

Lycée Francophone

- Lycée Jean-Louis Calderon

Personnages célèbres

-Meir Amigo Homme d'affaires né en Turquie, dirigeant des Juifs de Temesvar au XVIIIe siècle.
-Dan Atanasiu (1955- ) Pianiste roumain
-Alexandru Balaban (1931-) Chimiste roumain établi aux EU
-Iolanda Balaş (Balázs Jolán) (1936-) Athlète roumaine, championne en saut à'l'hauteur
-Arthur Balogh Contrebassiste roumain de jazz
-Mircea Baniciu (1949-) Chanteur et auteur de chansons rock roumain , soliste de l'ensemble "Phoenix"
- Ioana Barbu (1983- ) Actrice roumaine de cinéma
- Ana Blandiana (nee Otilia Valeria Coman, 1942- ) Femme de lettres roumaine, poètesse
-Dan Bugeanu(1927-2003) Philologue roumain
-Charles Robert de Hongrie ( d'Anjou )(1288-1342) Roi de Hongrie, fit Temesvar sa capitale provisoire
-Livius Ciocârlie (1935-) Critique littéraire roumain
-Ioan Mihai Cochinescu (1951-) Écrivain et musicologue roumain
-Viorel Cosma (1923 -) Musicologue
-Nicu Covaci (1947-) Compositeur, guitariste et peintre roumain, chef de l'ensemble rock "Phoenix"
-Ioachim Domide Musicien roumain- suisse, joueur de naï (flute de Pan)
-Robert Dornhelm (1947) Réalisateur de cinéma nord-américain-autrichien
-György Dózsa (1470-1514) Petit noble hongrois, dirigeant de la révolte paysanne transylvane de 1514 , exécuté en public le 20 juillet 1514 à Timişoara
-Ezra Fleischer (1928 - 2006) Philologue et poète hébreu israélien
-Catalin Dorian Florescu (1967-) Ecrivain suisse de langue allemande
-Andre Francois né (Farkas) Illustrateur, dessinateur et peintre francais
-Zoltán Franyó (1887 - 1978) Poète et traducteur roumain d'expression hongroise
-Peter George Oliver Freund (1936-) Physicien américain
-Ingo Glass (1941-) Sculpteur allemand
-Peter Gross Professeur américain de journalistique
-Micha Harish (1936-) Politicien (travailliste)israélien, ministre de l'industrie et du commerce
-Arnold Hauser (1892 - 1978) Historien et sociologue des arts hongrois-britannique
-Jean Hunyadi, Ioan de Hunedoara ou János Hunyadi ( 1387 - 1456) comte de Temes (Timis) et général transylvain d'origine roumaine, père du roi Mathias Corvinus de Hongrie , héro des guerres contre les Turcs, a bâti un de ses châteaux a Temesvar
-Ioan Holender (1935-) Manager autrichien et baryton, directeur de l'Opéra de Vienne
-Ion ou Iosif Ivanovici ( 1845? - 1902 ) Chef d'orchestre et compositeur roumain (le valse "Les Vagues du Danube")
-Alexandru Jebeleanu (1923- 1996 ) Poète roumain , décédé à Timişoara
-Aleksander I Karadjordjevitch Prince serbe , décédé à Timişoara en 1885
-Károly Kerényi (1897 - 1973) Philologue hongrois -suisse , spécialiste en mythologie grecque
-György Klapka ( 1820 - 1892) Général hongrois, héro de la Révolution de 1848 -49
-Frederic Klein Entomologue roumain
-Károly Kós ( 1897 - 1973) Architecte , écrivain et homme politique hongrois-roumain
-Nikolaus Lenau (Franz Nikolaus Niembsch Edler von Strehlenau, 1802 - 1850) Poète autrichien, né au village Csátad (Schadat), aujourd'hui Lenauheim, près de Timişoara
-Eva Loon Médecin canadien, cardiologue
-George Lusztig ( 1946 - ) Mathématicien nord-américain d'origine roumaine
- Erik Majtényi (1921 - 1982) Poète roumain d'expression hongroise
- Margarethe Matzenauer Mezzosoprano nord-américaine d'origine autrichienne-hongroise
- József Méliusz (Nelovankovic) (1909-1995) Poète roumain d'expression hongroise
- Claude Florimund, comte de Mercy (1666 - 1734 ) gouverneur de Temesvar
-Richard Oschanitzky Pianiste et compositeur de jazz roumain
-Augustin Pacha Evèque catholique de Timişoara
-Pavel Chinezul ou Kinizsi Pál (1432 - 1494 ) comte de Temes , héro du combat de défense contre les Turcs
-Pelbart Ladislaus de Temesvár (1430-1504) Prêcheur franciscain, théologue et philosophe hongrois
-Iuliu Podlipny (1898-1991) Peintre roumain d'origine slovaque, décédé à Timişoara
-Francisc Radó (1921-1990) Mathématicien roumain
-Reuven Ramaty (1937-2001) Astrophysicien israëlo-americain
-Serban Sturdza Architecte roumain
-Cornel Trăilescu (1926-) Compositeur et directeur d'orchestre roumain l'opéra "Le chat botté")
-Andrei Ujica Réalisateur de cinéma établi en Allemagne
-Traian Vuia (1872-1950) Inventeur roumain, pionnier de l'aviation mondiale, plus tard a dirigé en France le front des résistants antinazis roumains; né au village Surducu Mic, aujourd'hui part de la commune Traian Vuia, dans le département de Timiş
-Johnny Weissmüller (1904-1984) Sportif et acteur de cinéma américain ("Tarzan"), champion olympique de natation
-Myriam Yardeni (1932-) Historienne israëlienne d'origine roumaine
-Johann Lippet (1951-) Écrivain allemand
-Richard Wagner (écrivain) (1952-) Écrivain allemand
-Herta Müller (1953-) Femme de lettres allemande

Transports

La ville dispose d'un réseau de transports urbains exploité par la (RATT). Il comprend des lignes de tramways, de trolleybus et d'autobus. Depuis les années 1990, le réseau s'équipe de véhicules d'occasion prevenant d'Allemagne (Brême, Karlsruhe, Munich) pour les tramways, de Belgique (Bruxelles), de France (Mulhouse), et d'Autriche (Salzburg) pour les autobus , et d'Allemagne (Eberswalde, Weimar, Esslingen), d'Autriche (Salzburg), de Suisse (Winterthur) et de France (Lyon) pour les trolleybus.

Jumelages

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

photos de la ville

Image:IMGP5383.JPG|piata victoriei vue sur la cathédrale orthodoxe Image:IMGP5571.JPG|piata victoriei vue sur le théatre Image:IMGP5550beg.JPG|vue sur la béga depuis le pont Episcopiei Image:IMGP5379beg2.JPG|vue sur la béga depuis le pont Episcopiei côté Est

Sources

==
Sujets connexes
Allemand   Allemands   Allemands du Banat   Arabes   Autobus   Banat historique   Banat roumain   Bega (rivière)   Bulgares   Charles Robert de Hongrie   Empereur   Empire byzantin   Gustave Eiffel   György Dózsa   Hongrois   Hongrois de Transylvanie   Ioan Mihai Cochinescu   Italiens   Jean-Louis Calderon   Jean Hunyadi   Johnny Weissmuller   Judeţ de Timiş   Juifs   Károly Kerényi   Magyars   Nicolae Ceauşescu   Robert Dornhelm   Roumains   Roumanie   Rroms   Securitate   Serbes   Serbo-croate   Tabac   Tarzan   Timiş (rivière)   Traian Vuia   Tramway   Trolleybus   Turc   Ukraine   Université Politehnica (Timişoara)   Université Tibiscus   Université de l'Ouest (Timişoara)   Université de médecine et pharmacie Victor Babeş   Université des sciences agricoles du Banat  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^