Berlaimont

Infos
Berlaimont est une commune française, située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Berlaimontois.
Berlaimont

Berlaimont est une commune française, située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Berlaimontois.

Géographie

Berlaimont est entouré des villages de : Sassegnies, Aulnoye-Aymeries, Pont-sur-Sambre, Bachant, Locquignol et de la forêt de Mormal. Hydrographie : La Sambre et le ruisseau des Arbreux.

Histoire

Les Nerviens ont laissé des traces à Bavay, en Belgique dans le Brabant, à Cambrai, dans l’Escaut, dans l'ancien comté de Hainaut, aux Pays-Bas et à Tournai.
- -57 : César et 7 légions romaines battent les Nerviens entre Pont-sur-Sambre et Hautmont. Bavay est choisi comme capitale de la cité des Nerviens. Bavay perdit ses fonctions au profit de Cambrai. Le Brabant faisait partie du territoire des Nerviens au . Brabant viendrait de braak(friche) et band (région). Cambrai (antique Cameracum) des Nerviens sera la capitale d’un petit royaume franc. Le Hainaut peuplé de Nervii (Nerviens ) sera incorporé par les Romains dans la province de Belgique. Les principales cités des Nerviens étaient Cambrai et Tournai. Des pièces de monnaies découvertes récemment à la Grande Carrière, près de la forêt de Mormal attestent d’une présence entre 192 et 254. Les Nerviens après leur défaite face à César, entre Pont-sur-Sambre (la Sambre s’appelait alors Sabis) et Boussière, en bons cultivateurs qu’ils étaient, sont restés sur place.
- 1049 : La comtesse du Hainaut crée des offices héréditaires et le Seigneur de Berlaymont est nommé échanson (officier qui sert à boire)
- 1090 : Thierry d'Avesnes est en révolte contre Baudouin II comte de Hainaut et lors d’une chasse dans la forêt de Mormal il est tué par son ennemi, Isaac, seigneur de Berlemont.
- 1110 : La paroisse se forme. Avant cette époque il n’y a pas d’archives.
- 1117 : Gilles de Chin (1100-1137) devient sire de Berlemont avec titre de baron, par héritage de son oncle Isaac de Berlemont.
- 1120 : La paroisse se développe. Odon, évêque de Cambrai donne l’autel de l’église primitive à l’abbaye de Fesmy qui possède un prieuré au lieu dit ‘’ Le pont des moines ‘’.
- 1129 : Gilles de Chin, grand voyageur, a rejoint l’armée d’occupation en Palestine, entre les 2 premières croisades et il s’y distingue par d’éclatants faits d’armes. Tout auréolé de cette gloire, il revient au pays et épouse Ide de Chièvres.
- 1133 : Le seigneur de Berlemont, Gilles de Chin, passe pour avoir débarrassé les marais de Wasmes d’un terrible dragon (représenté par le Bouzouc). Cette légende s’est transmise à travers les siècles et en 1657 on montre à Mons, la tête du dragon qui aurait été conservée dans une abbaye (cette tête est celle d’un crocodile du Nil). Approche logique de la légende. Gilles de Chin fit assécher les marais ce qui fit reculer certaines maladies dues à la présence de moustiques et au Moyen Âge la victoire sur la maladie était assimilée à une victoire du bien sur le mal. Voilà notre monstre réduit à la taille d’un moustique.
- 1137 : Berlemont est une baronnie importante appartenant à Gilles de Chin, premier chambellan du Hainaut (officier chargé du service de la chambre)
- 1146 : Le comte de Berlemont rencontre Saint Bernard à Liessies et part en croisade.
- 1150 : Sur l’ordre de Baudouin V, comte du Hainaut, dit le bâtisseur, (car il a fait construire quantité de tours et murailles) le seigneur de Berlemont élève les défenses de la ville.
- 1396 : Le seigneur de Berlaymont va participer à l’attaque des Frisons (territoire de la côte des Pays-Bas) qu’entreprend Albert de Bavière, comte du Hainaut.
- 1490 : Le château-fort (érigé sur la rive de la Sambre, côté Aulnoye), du fameux bâtard de Berlaymont, terreur du pays, est pris d’assaut par Antoine Rollin, seigneur d'Aymeries, grand bailli du Hainaut.
- 1507 : Fondation du couvent des sœurs grises de l’Ordre de Saint-François par Gilette de Berlaymont et son époux Louis Rollin Seigneur d’Aymeries.
- 1543 : François I prend Berlaymont malgré l’aide des Espagnols, Anglais et Allemands venus à son secours pour la défense du Hainaut.
- 1574 : La baronnie est érigée en comté par Philippe II.
- 1575 : Le château est attaqué et incendié par plusieurs compagnies huguenotes françaises à la solde du Prince d'Orange. Don Juan d'Autriche envoie des troupes qui les prennent à revers. Selon les chroniqueurs du temps, ils attribuent la victoire à l’un ou à l’autre camp. Le 4 septembre le comte de Berlaymont est emprisonné à Bruxelles, on l’accuse d’espagnolisme.
- 1576 : Le comte Charles de Berlaymont est libéré et entre dans les conseils de Don Juan d’Autriche. Le château est détruit.
- 1577 : Le comte Charles de Berlaymont meurt de la gravelle. Il est présenté soit comme un homme d’autorité et de réputation et partisan du roi d’Espagne, soit comme un traître qui ne sait qu’être bonhomme par les protestants. Ce qui est certain, c’est qu’il a placé ses nombreux enfants à des postes importants, comme Louis, élu évêque de Cambrai, alors qu'il n’a même pas fini ses études. Gilles de Berlaymont succède à son père dans le gouvernement de Namur et d’Artois.
- 1578 : Mort de Gilles de Berlaymont d’un coup d’arquebuse au siège de Maastricht. Tous les historiens reconnaissent qu’il fut aussi habile que brave.
- 1621 : L’église possède un clocher à bulbe. Un pont à arches franchit la Sambre et possède une porte d’octroi. Près de l’île, des barrages sont associés à des moulins. Le château construit au XIV est sur la rive face à l’île. Le couvent des sœurs grises est situé à la place de l’église actuelle.
- 1643 : Le grand Condé se rend maître du château et le brûle avec l’église et les maisons voisines.
- 1671 : La nouvelle église est bâtie avec des débris de l’ancienne et des pierres du château (elle renferme une cloche de 1788). La tradition veut que le roi ait autorisé les habitants à tirer gracieusement de la forêt de Mormal les chênes nécessaires à la charpente du clocher.
- 1688 : Construction de la maison du Prieur dont une pierre au linteau d’une habitation de la Grand Rue rappelle cette date.
- 1750 : Sur une carte de Cassini, document conservé à la Bibliothèque nationale de France nous remarquons
- l'absence du hameau de la Tête Noire et de l'actuelle départementale le desservant; une route montant au Sarbarat (écrit avec un T) et la route de la Grande Carrière.
- que Berlaimont semble la localité la plus importante puisque l'on voit Aulnoys-lès-Berlaimont pour Aulnoye-Aymeries et Le val-sous-Berlaimont pour Leval-sur-Sambre
- 1792 : De graves désordres occasionnés par les habitants des villages voisins, qui saccagent plusieurs riches maisons, coûtent la vie à plusieurs personnes. La garnison du Quesnoy ramène le calme.
- 1793 : Le couvent des sœurs grises est démoli.
- 1825 : Construction de la mairie.
- 1850 : Construction d’une maison école de garçons. L’école des filles est installée dans une maison appartenant à la fabrique qui la loue à la commune.
- 1857 : Au Conseil général il est proposé que Maubeuge devienne sous-préfecture en raison de sa population, de son développement industriel et de sa position sur la Sambre. Le maire de Berlaimont, Marie Paul, propose Berlaimont comme sous-préfecture, la ville étant le centre de l’arrondissement, située sur la Sambre et possédant une ligne de chemin de fer. Ses atouts sont la proximité de la forêt de Mormal, du terrain, une sucrerie, des distilleries et autres établissements industriels. La magistrate se plaint, en outre, de n’avoir jamais eu la visite ni du préfet, ni du sous-préfet en 40 ans de gestion municipale.
- 1858 : L’industrie est représentée par une sucrerie, 2 chantiers de construction de bateaux, 3 brasseries, 2 clouteries, 3 forges de maréchal, un moulin à eau à farine, un moulin à vent, 2 fabriques de poteries, 2 marbreries, une tannerie, une carrière de pierres et une sablière.
- 1871 : Les Prussiens ayant envahi la France par l'Est, Berlaimont ne sera pas une zone de combat. Il ne semble pas qu’il y ait eu occupation des troupes étrangères. Des cavaliers russes auraient séjourné à Maubeuge.
- 1873 : Berlaimont compte 2 755 habitants
- 1939 : Contents du succès des accords de Munich en faveur de la paix, les Berlaimontois rebaptisent la place de la Mairie du nom des négociateurs français et anglais : Daladier et Chamberlain. Lors de l’invasion, des soldats allemands prendront plaisir à la détruire.
- 18 mai 1940 : Les unités de reconnaissance des 8 et 5 Panzers Divisions traversent la ville et se heurtent au 4 régiment de cuirassiers dans la forêt de Mormal.
- 1944 : Combat entre résistants et troupe allemande en retraite. L’église est incendiée. Les Allemands en retraite, tirent un obus incendiaire dans le clocher où des résistants avaient installé un poste de combat.
- 2002 : Berlaimont, altitude moyenne 141 m, possède une superficie de 1 319 hectares dont 86 en surface boisée, avec ses hameaux : Grande carrière, Sarsbarras et Tête noire. La population en déclin est de 3 398 habitants (3 228 sans les doubles comptes selon les chiffres INSEE en 1999).

Premières traces écrites

- En 1186 : Bailemont (manuscrit de Valenciennes).
- En 1196 : Berlainmont (titre de l’abbé d’Anchin)
- En 1201 : Berlemonte (titre de Saint-Aubert)
- En 1265 : Berlainmont (première carte du Hainaut)
- puis on trouvera Berlaimont, Bellainmont, Bierlainmont, Berlenmont, Berlaymont, Barlaimont et enfin Berlaimont en 1788 (scellé échevinal reproduit sur la cloche). Berlaimont est paroisse de décanat d’Avesnes.

Administration

Démographie

Lieux et monuments

La Grande-Carrière, Le Sarsbarras, La Tête-Noire, Le Hambu, Saint Michel (S.G.H.P.N. - Base NORDLIEU).

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

- Géants du Nord
- Comté de Hainaut
- Bassin versant de la Meuse
- Communes du Nord ==
Sujets connexes
Abbaye   Accords de Munich   Arquebuse   Arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe   Arthur Neville Chamberlain   Artois   Aulnoye-Aymeries   Bachant   Baronnie   Bassin versant de la Meuse   Baudouin II de Hainaut   Baudouin V de Hainaut   Bavay   Belgique   Bernard de Clairvaux   Bibliothèque nationale de France   Boussières-sur-Sambre   Brasserie   Bruxelles   Calcul rénal   Cambrai   Canton de Berlaimont   Carte de Cassini   Chef-lieu   Chemin de fer   Communauté de communes Sambre - Avesnois   Communes du Nord   Comté de Hainaut   Crocodile du Nil   Don Juan d'Autriche   Escaut   Fesmy-le-Sart   Forêt de Mormal   France   Francs   François Ier de France   Frisons   Gentilé   Gilles de Chin   Guillaume Ier d'Orange-Nassau   Géants du Nord   Hautmont   Histoire des ordres franciscains   Huguenot   Jules César   Le Quesnoy   Liessies   Locquignol   Louis II de Bourbon-Condé   Légion romaine   Maastricht   Maubeuge   Mons   Moulin à eau   Moulin à vent   Namur   Nerviens   Nord-Pas-de-Calais   Nord (département)   Palestine   Paroisse   Pays-Bas   Philippe II d'Espagne   Pont-sur-Sambre   Prieuré   Prusse   Sambre   Sassegnies   Tannerie   Tournai   Valenciennes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^