Gamme (musique tonale)

Infos
Dans la musique occidentale, et plus précisément, la musique tonale, une gamme est la « succession ordonnée des différents degrés d'une tonalité », degrés associés à un mode donné, et généralement présentés de manière ascendante — sauf indication contraire — depuis la tonique, jusqu'à sa première répétition, c'est-à-dire, jusqu'à l'octave de cette tonique.
- Une gamme porte toujours le nom de la tonalité dont elle est issue, et par conséquent,
Gamme (musique tonale)

Dans la musique occidentale, et plus précisément, la musique tonale, une gamme est la « succession ordonnée des différents degrés d'une tonalité », degrés associés à un mode donné, et généralement présentés de manière ascendante — sauf indication contraire — depuis la tonique, jusqu'à sa première répétition, c'est-à-dire, jusqu'à l'octave de cette tonique.
- Une gamme porte toujours le nom de la tonalité dont elle est issue, et par conséquent, de la tonique de cette tonalité. :Par exemple : ::- la tonique do correspond à la tonalité et à la gamme de do ; ::- la gamme de fa dièse correspond à la tonalité de fa dièse : toutes deux ont pour tonique fa \sharp ; ::- la tonalité de si bémol correspond à la gamme de si bémol : toutes deux ont pour tonique si \flat ; ::- etc.
- L'archétype de la gamme du système tonal est la gamme heptatonique, c'est-à-dire, la gamme composée de sept degrés. Mais on trouve parfois des gammes comprenant un nombre inférieur de degrés. Par exemple, au Moyen Âge, des gammes hexatoniques — six degrés — et pentatoniques — cinq degrés — ont souvent été utilisées : ces gammes sont qualifiées de gammes défectives par référence à la gamme heptatonique canonique. Par ailleurs, d'autres notes peuvent être utilisées à l'occasion : généralement, les notes dites intermédiaires. De telles notes, appelées notes secondaires, remplissent le plus souvent une fonction d'ornements mélodiques.
- Une gamme contient donc toujours le même nombre de sons que la tonalité correspondante, plus un, ceci bien sûr, afin de faire apparaître tous les intervalles conjoints de la gamme en question — c'est-à-dire, les intervalles entre degrés voisins. :Par exemple, la gamme heptatonique de do englobe au total huit sons — do, ré, mi, fa, sol, la, si et do.
- Une gamme est une mélodie, c'est même « l'archétype de toute mélodie ». Or, une mélodie n'est pas une simple succession de notes, mais une « succession d'intervalles mélodiques ». Cependant, chaque note d'une mélodie, est également déterminée par le degré sur lequel elle est placée. On peut donc dire que chaque degré d'une gamme — et donc, chaque note d'une mélodie — dépend à la fois de l'intervalle qui sépare ce degré du précédent, et de l'intervalle qui le sépare de la tonique.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Altération (solfège)   Degré (musique tonale)   Gamme naturelle   Gamme pythagoricienne   Gammes et tempéraments   Glossaire théorique et technique de la musique occidentale   Intervalle (musique)   Liste des gammes   Mode (musique tonale)   Moyen Âge   Musique occidentale   Mélodie (succession de hauteurs)   Ornement (solfège)   Solfège   Solfège et intonation   Solfège et modalité   Système tonal   Tonalité   Tonique (musique)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^