Finlande

Infos
right La Finlande (Suomi en finnois, Finland en suédois ) est un pays de l'Europe du Nord, membre de l'Union européenne et de la zone euro. Elle partage des frontières communes avec la Russie à l'est, la Suède au nord-ouest et la Norvège au nord.
Finlande

right La Finlande (Suomi en finnois, Finland en suédois ) est un pays de l'Europe du Nord, membre de l'Union européenne et de la zone euro. Elle partage des frontières communes avec la Russie à l'est, la Suède au nord-ouest et la Norvège au nord.

Langues

Les langues officielles sont le finnois et le suédois (voir Suédois en Finlande). Le finnois est une langue agglutinante appartenant à la famille des langues finno-ougriennes, qui comprend également l'estonien, le same (lapon) et le hongrois. Ces langues se distinguent des autres langues parlées en Europe car, de même que le basque, elles ne sont pas indo-européennes. Les bases du finnois écrit ont été codifiées par Mikael Agricola, qui écrivit un abécédaire en 1543. Les mots « finnois » et « finlandais » peuvent être employés indifféremment dans la langue courante pour désigner la langue. L'usage le plus courant en français est de faire la distinction entre les deux termes :
- Le terme « finnois » est employé pour désigner des réalités historico-ethnologiques et peut être utilisé pour parler du peuple et de la langue : on peut parler ainsi de « la langue finnoise », on peut parler des « anciens Finnois » (qui ont occupé progressivement à partir de -500 le territoire de l'actuelle Finlande), on peut « parler finnois », etc. En revanche, on ne peut pas dire aujourd'hui que la Finlande est peuplée de Finnois, car ce terme renvoie à une réalité autre que démographique.Ce serait aussi inexact - ou exact - que de dire que la France est peuplée de Celtes. C'est vrai en partie, et c'est tout aussi faux en partie.
- Les termes « Finlande » et « finlandais » font référence à un État, né en tant que tel en 1917, et à la nationalité de la population. Il y a en Finlande une grande majorité de finnophones (environ 91, 5 % de la population, cf. Démographie de la Finlande) et il y a aussi une minorité suédophone (environ personnes), et une minorité d'expression samie (Lapons). On estime le nombre de locuteurs de langue samie à 1500 actuellement sur le territoire de la Finlande. À celà s'ajoute une minorité Rom relativement importante (près de personnes). Il y a donc en Finlande des Finlandais d'origine finnoise finnophones et suédophones (tous les suédophones ne sont pas des descendants de Suédois), d'autres d'origine suédoise suédophones ou finnophones (des anciens Suédois ayant changé de langue), des Samis d'expression finnoise (qui ont perdu la connaissance du sami comme des Bretons d'origine bretonne peuvent ne plus comprendre le breton, etc.). Le finnois appartient à la famille des langues finno-ougrienne. Il a des liens éloignés avec le hongrois et plus proches avec l'estonien. Le nom de nombreuses villes de la bande littorale est exprimé dans les 2 langues ; ainsi de Helsinki (Helsingfors), Turku (Åbo) ou Tampere (Tammerfors), par exemple. La signalisation routière bilingue est également présente dans de nombreuses municipalités.

Histoire

La Finlande fut pendant le Moyen Âge et jusqu'au début du une partie du royaume de Suède. Elle passa sous la souveraineté de la Russie de 1809 à 1917 en tant que Grand-Duché autonome. Plusieurs guerres entre ces deux pays se sont déroulées en Finlande, notamment là où se trouve la forteresse suédoise de Suomenlinna (Sveaborg en suédois), à l'entrée d'Helsinki. En témoigne également « Le Livre d'Or de la Baltique », havre naturel constitué par des îlots rocheux à proximité immédiate de Hanko (Hangö), où de nombreux marins, partis guerroyer contre les Russes, ont laissé une trace de leur passage, gravée dans le roc. En 1917, pendant les événements révolutionnaires russes, la Finlande obtient son indépendance, à l'instar de ses voisins baltes . Le 30 novembre 1939, la Finlande est attaquée par l'Union soviétique (Guerre d'Hiver) à la suite de désaccords territoriaux concernant des îles du golfe de Finlande et doit signer la paix en 1940, au prix de pertes territoriales importantes. L'attaque de l'URSS par l'Allemagne en 1941 (opération Barbarossa) fait de la Finlande une alliée de facto de l'Allemagne (la Finlande et l'Allemagne n'étaient pas stricto sensu des alliés, mais toutes les deux se battaient contre l'URSS, pour des raisons différentes). Les Finlandais passent à l'offensive (Guerre de Continuation), mais les défaites successives de l'Allemagne les conduisent à signer une paix séparée avec l'URSS en 1944. L'armée allemande en retraite fera payer cher cet abandon et la Finlande sortira ruinée et ravagée de cette guerre. Forcée après la guerre à payer de lourdes réparations par le traité de paix signé à Paris en 1947, la Finlande, contrairement à ses voisins baltes, sauve cependant son indépendance. Elle fera en effet valoir que son combat était motivé par la volonté de récupérer les territoires perdus en 1940 et qu'elle n'avait pas aidé l'armée allemande à encercler définitivement Léningrad durant l'hiver 1941. Elle adopte ensuite une politique de neutralité stricte pendant la Guerre froide. En Occident, cette position sera appelée « la finlandisation ». En 1995, la Finlande adhère à l'Union européenne ; elle adopte l'euro comme monnaie en 1999.

Politique

La Finlande est une démocratie parlementaire. Le président de la République dispose de pouvoirs non négligeables, mais joue actuellement un rôle moins marqué dans la vie politique qu'il y a vingt ans. Le gouvernement (valtioneuvosto en finnois ou statsrådet en suédois) est dirigé par le premier ministre qui est choisi par le parlement. Le gouvernement est constitué du premier ministre, des différents ministres du gouvernement central et d'un membre d'office, le Chancelier de la justice. L’Eduskunta (Parlement finlandais) à Helsinki. Le parlement (Eduskunta en finnois ou Riksdag en suédois) unicaméral est constitué de 200 députés, et possède constitutionnellement l'autorité législative suprême en Finlande. Il peut modifier la constitution, révoquer le gouvernement, et contrer les vétos présidentiels. Ses actes ne peuvent être judiciairement contestés. Les lois peuvent être proposées par le gouvernement ou l'un des membres de l'Eduskunta, qui sont élus au suffrage proportionnel pour une durée de 4 ans. Le système judiciaire comprend les tribunaux de grande instance qui jugent des affaires civiles et pénales, des cours d'appel et une Cour suprême. Le contentieux administratif est du ressort des tribunaux administratifs, des cours administratives d'appel et de la Cour administrative suprême. Certaines juridictions administratives particulières sont chargées de traiter des litiges, par exemple dans le domaine des eaux. Le parlement, depuis que le suffrage universel (femmes y compris) a été instauré en 1906, a été dominé par les partis agraires (parti centriste Maalaisliitto, actuellement Suomen Keskusta), sociaux-démocrates (SDP) et communistes (alliance de gauche Vasemmistoliitto). On peut noter que l'éventail politique a été plus marqué par l'influence des courants anti-socialistes (au sens soviétique) que dans d'autres pays similaires ayant eu moins de contacts avec l'URSS. La constitution et sa place dans le système judiciaire sont uniques, dans le sens où il n'y a pas de Cour constitutionnelle et où la Cour suprême ne peut intervenir sur une loi au seul prétexte qu'elle soit anticonstitutionnelle. La valeur constitutionnelle d'une loi dépend d'un simple vote parlementaire. Les seuls autres pays européens à ne pas disposer d'organe suprême constitutionnel sont les Pays-Bas, la Suisse et le Royaume-Uni (ce dernier n'ayant d'ailleurs pas du tout de constitution).

Découpage administratif

80px La Finlande est subdivisée en six provinces (läänit en finnois, län en suédois), suivant un redécoupage de 1997 remplaçant les anciennes provinces. Les provinces sont découpées en régions (ou districts). Le pays compte 20 régions. Cet échelon administratif résulte de la réforme de 1997. Enfin les régions sont divisées en communes (municipalités) ; il en existe 431, dont 114 ont le statut de villes.

Géographie

Capitale : Helsinki (Helsingfors) ( habitants) Autres villes importantes : Espoo (Esbo), Tampere (Tammerfors), Turku (Åbo), Vantaa (Vanda), Oulu (Uleåborg), Kuopio, Jyväskylä, Rovaniemi. Population : habitants (fin 2005) Superficie : km² Densité : 15 hab./km² Frontières : les façades maritimes de la Finlande ouvrent sur la mer Baltique, avec à l'ouest le golfe de Botnie et au sud le golfe de Finlande. Frontières terrestres : km (Russie km ; Norvège 729 km ; Suède 586 km) Littoral : km Relief : le paysage finlandais est plat dans la partie sud-ouest et dans les vastes plaines côtières d'Ostrobothnie, vallonné de collines dans le centre et l'est. La Laponie est parfois montagneuse, mais le plus souvent formée de vastes étendues assez planes. Point Culminant : le point le plus élevé ( m), le mont Halti, se trouve dans la pointe nord-ouest de la Laponie, près de la frontière norvégienne. Extrémités d'altitude : 0 m > + m Paysages : la Finlande est un pays aux milliers de lacs (dont la plupart communiquent entre eux) et d'îles ( lacs et îles). Un de ces lacs, le Saimaa, est le cinquième plus grand d'Europe. À côté des nombreux lacs, le paysage est dominé par les forêts boréales (environ 68 % du pays) et assez peu de terres arables. La plupart des îles sont dans le sud-ouest, dans l'archipel d’Åland, et le long de la côte méridionale du Golfe de Finlande. Climat : le climat de la Finlande méridionale est nordique. En Finlande du nord, particulièrement en Laponie, le climat subarctique domine, caractérisé par des hivers parfois très froids (pouvant descendre jusqu'à -40°C). Dans le sud et le sud-ouest, les hivers peuvent être rudes, selon les années. L'enneigement, en tout cas, est plus irrégulier que dans le nord finlandais. L'été voit le thermomètre monter jusqu'à 29°C. La Finlande est, en tous cas, un pays de pluviométrie médiocre : 400 mm de pluie en Laponie et dans l'est carélien, 550 à 700 mm dans le sud-ouest. Voir aussi : Villes de Finlande.

Économie

Sièges sociaux de Fortum. La Finlande est la patrie de Nokia, leader mondial en téléphonie mobile, ainsi que de nombreuses autres grandes entreprises, comme par exemple : Kone, Marimekko, Amer Sports, Genelec, VR-Yhtymä Oy, Fiskars, UPM-Kymmene, Stora Enso, F-Secure. Population active : 2, 66 millions (2004) Répartition population active : service public 32 %, industrie 22 %, commerce 14 %, finance et services 10 %, agriculture et forêt 8 %, transport et communication 8 %, construction 6 % Chômage : 8, 9 % (2004) La Finlande est l'un des 11 pays à avoir adopté l'euro le 1 janvier 1999. L'ONU, à travers le calcul de l'IDH (mesure synthétique du niveau de développement des pays) place la Finlande en 11 position mondiale en 2004.

Démographie et population

Densité de population FAO, 2005). Population en milliers d'habitants. Population : habitants (fin 2005) Répartition par classes d'âges : 0-14 ans : 18 % ; 15-64 ans : 66, 97 % ; + 65 ans : 15, 03 % Espérance de vie des hommes : 74 ans (en 2001) Espérance de vie des femmes : 81 ans (en 2001) Taux de croissance de la population : 0, 16 % (en 2001) Taux de natalité : 10, 69 ‰ (en 2001) Taux de mortalité : 9, 75 ‰ (en 2001) Taux de mortalité infantile : 3, 79 ‰ (en 2001) Taux de fécondité : 1, 7 enfant/femme (en 2001) Taux de migration : 0, 61 ‰ (en 2001)

Système éducatif

L'éducation est considérée comme un des droits fondamentaux de tous les citoyens finlandais. Il s'agit du droit de recevoir une formation secondaire (lycée inclus) gratuitement. La loi garantit ce droit pour tous les résidents et non uniquement pour les citoyens finlandais. Les enfants en Finlande qui entrent à l’école à 7 ans «ont passé leur enfance à jouer à la crèche », ils peuvent apprendre l’alphabet un an avant d’entrer à l’école, mais rien n’est exigé. L'enseignement fondamental est un enseignement de culture générale dispensé à l'ensemble des classes d'âge. Il est destiné à l'enfant de sa septième à sa seizième année. L'école fondamentale dure donc neuf ans et correspond à l'accomplissement de la scolarité obligatoire. Dans l'enseignement fondamental, les groupes sont formés par classes d'âge. Pendant les six premières années, il y a en général un enseignant principal qui enseigne la plupart des matières, ou toutes. Durant les trois dernières années, l'enseignement se fait habituellement par matières si bien que les enseignants sont spécialisés selon celles-ci. Dans l'enseignement fondamental sont intégrés aussi l’orientation pédagogique de l’élève et, en cas de besoin, un enseignement spécifique de soutien. Les programmes ressemblent aux programmes français, en version allégée. Il inclut au moins les matières suivantes : langue maternelle et littérature, seconde langue nationale (suédois ou finnois, selon le cas), langues étrangères, connaissances de l’environnement, instruction civique, religion ou morale, histoire, sciences sociales, mathématiques, physique, chimie, biologie, géographie, éducation physique et sportive, musique, dessin, travaux manuels et ménagers. La définition des objectifs généraux au niveau national et la répartition horaire des différentes matières ou combinaisons de matières dans l'enseignement et l’orientation pédagogique de l’élève sont du ressort du gouvernement. La direction nationale de l'enseignement définit les objectifs particuliers et les principaux contenus de l'enseignement en arrêtant les fondements des programmes scolaires. Sur ces bases, chaque établissement détermine concrètement, au niveau local, son programme d'enseignement. Il n’y a aucun examen à la fin de la scolarité obligatoire (à 16 ans). Les redoublements et les abandons sont extrêmement rares. De plus, l’école est gratuite, comme le transport scolaire et le repas de midi. Les horaires sont doux : la journée démarre à 8 heures et se termine vers 13 heures. L’après-midi est consacrée aux sports, aux activités artistiques, à la découverte de la nature et il n’y a pratiquement pas de devoirs à la maison. Après l'école élémentaire, les jeunes Finlandais peuvent choisir entre le lycée et le lycée professionnel qui durent environ trois ans. La Finlande est depuis plusieurs années championne du monde pour l’efficacité du système scolaire. Selon l’enquête PISAPisa : Program for International Student Assessment de l'OCDE sur les acquis des jeunes de 15 ans (2000 et 2003), la Finlande arrive en effet en tête en mathématiques (France : 13 position), en maîtrise de la lecture (France : 14 position), en Sciences (France : 10 position) et en capacité à résoudre un problème (Finlande : 2 position, France : 10 position).École : Christiane Durand, La leçon finlandaise, Nouvel Observateur du 23 février 2005 Pourtant ce pays performant ne consacre que 6, 2 % de son PIB alors que la France en consacre 6, 9 %. Si on en croit les enquêtes menées sur cette réussite, les relations avec les professeurs sont très bonnes, le climat est moins à la répression qu’à l’autodiscipline.. Si un élève perd pied, pas question de redoubler, des professeurs spécialisés (2 ou 3 par établissement) viennent prêter main forte à leur collègue dans la classe ou donnent des cours particuliers, autant qu’il est nécessaire. Les enseignants se situent dans une optique d’accompagnement. Contrairement à ce qui se passe en France, les textes, la hiérarchie, les maîtres y sont très respectés et leur autorité reconnue. Le système est entièrement décentralisé. Le directeur et son équipe ont une grande marge de manœuvre dans l’organisation de l’établissement. L’école se charge elle-même de l’embauche des professeurs. Il n’y pas d’inspecteurs, mais des évaluations ministérielles à usage interne. Les professeurs s'évaluent entre eux. Les municipalités financent les établissements à hauteur de 50 % du budget, le reste étant financé par l’étatÉcole : Christiane Durand, la leçon finlandaise, Nouvel Observateur du 23 février 2005. L'enseignement supérieur comprend deux types d'institutions : les universités et les instituts universitaires professionnalisés. Pour y entrer il faut passer des concours. Le système de l'enseignement supérieur est très décentralisé avec une cinquantaine d'établissements.

Culture

Le sauna est une composante forte et emblématique de la culture finlandaise. La culture finlandaise est propre à la Finlande, et se distingue notablement de celles des pays voisins. En dépit d'un siècle au sein de la Russie, et d'une frontière de plus de mille kilomètres avec ce pays, les influences culturelles russes sont bien moins fortes que les influences suédoise et allemande. Le sentiment d'identité culturelle finlandaise est né au , quand la Finlande faisait partie de la Russie, et que cette dernière a laissé naître, voire encouragé, le sentiment d'identité nationale.

Musique

Un grand pan de la musique finlandaise est influencé par les mélodies et les paroles de la musique traditionnelle Carélienne, telle qu'elle est exprimée par le Kalevala. La culture carélienne est considérée comme l'expression la plus pure des mythes et croyances de la culture finnoise, et la moins influencée par la culture germanique. La musique traditionnelle finnoise vit un renouveau depuis quelque décennies, et est devenue une branche de la musique populaire. Les peuples du nord de la Finlande, les Saami, ont leur propre tradition musicale. Le grand compositeur national est Jean Sibelius dont l'œuvre majeure Finlandia symbolise le mieux la naissance de l'identité nationale finlandaise. La musique contemporaine populaire finlandaise inclut une scène renommée de metal, phénomène musical partagé avec les autres pays nordiques, ainsi qu'un certain nombre de groupes de rock, de musiciens de jazz et de représentants du hip-hop. La musique finlandaise est aussi représentée par une grand nombre d'artistes de musique classique.

Cinéma

Les réalisateurs finlandais les plus célèbres sont Aki Kaurismäki, Mika Kaurismäki et Timo Koivusalo. Le réalisateur et producteur hollywoodien Renny Harlin est né en Finlande.

Cuisine

Karjalanpiirakka, une pâtisserie finlandaise traditionnelle. La cuisine traditionnelle finlandaise a été fortement influencée par les cuisines suédoise, allemande et russe. Il y a cependant des différences et des singularités. Par exemple, les plats finlandais ont tendance à être moins sucrés que les plats suédois, et les Finlandais utilisent moins de crème smetana que les voisins russes. Dans des temps plus reculés, la cuisine finlandaise variait d'une région à l'autre, et différait notablement entre l'Ouest et l'Est de la Finlande. Le petit-déjeuner traditionnel, très consistant, est un vrai repas. Le déjeuner, qui est un repas assez léger, rapide et peu formel, est en général consommé autour de 11 h 30, « là où on est », soit pour ceux qui travaillent : sur le lieu de travail ou dans une cantine. Le dîner est pris entre 17 et 18 heures, à la maison.

Jours fériés et fêtes

Sports

Le sport est un passe-temps national en Finlande, et de nombreux Finlandais se rendent régulièrement aux compétitions sportives. Le sport national est le Pesäpallo, proche du baseball, mais les sports les plus populaires en terme d'audience et de couverture médiatique sont le hockey sur glace et la Formule 1. Le football est aussi très populaire en Finlande, bien que l'équipe nationale ne soit jamais qualifiée pour la Coupe du Monde ou le Championnat d'Europe de football. La Finlande est le berceau de Keke Rosberg, Mika Häkkinen et Kimi Räikkönen, trois champions de Formule 1. Kimi Räikkönen court actuellement chez Ferrari, Heikki Kovalainen, chez Renault F1 Team. La Finlande a aussi donné naissance à de grands champions de rallye, tels que Ari Vatanen, Hannu Mikkola, Juha Kankkunen, Tommi Mäkinen et Marcus Grönholm. Le joueur de hockey Saku Koivu est le capitaine de l'équipe du Canadien de Montréal de la LNH. On peut également ajouter Teemu Selänne qui a remporté la Coupe Stanley avec les Ducks d'Anaheim en 2007. Parmi les plus fameux athlètes finlandais des temps passés, il y a Hannes Kolehmainen (1890–1966), Paavo Nurmi (1897–1973) et Ville Ritola (1896–1982), qui, à eux trois, ont remporté 25 médailles olympiques de course de fond. Ils sont considérés comme étant les premiers d'une génération de grands coureurs de fond finlandais, surnommés les « Finlandais volants ». Un autre coureur de fond, Lasse Virén (né en 1949), a remporté 4 médailles d'or au cours des Jeux Olympiques de 1972 et 1976.

Concepts culturels divers

- Les personnalités finlandaises célèbres : Linus Torvalds, Elias Lönnrot, Johan Vilhelm Snellman, Johan Ludvig Runeberg, Alvar Aalto, Arto Paasilinna, Aleksis Kivi, Carl Gustaf Mannerheim, Stratovarius, Children of Bodom, Aki Kaurismäki, Tove Jansson, Jean Sibelius, Mika Waltari, Mika Häkkinen, Kimi Räikkönen, Heikki Kovalainen, Ari Vatanen, The Rasmus, Jari Litmanen, Apocalyptica, Ville Valo, Lordi (gagnant de l'Eurovision 2006), Sonata Arctica, Nightwish, Tarja Turunen et Finntroll
- La mythologie finnoise fut compilée et mise sous forme écrite par Elias Lönnrot sous le titre Le Kalevala.
- Les arts et les spectacles en Finlande : Kiasma, Palais Finlandia, ...
- La culture finlandaise, c'est aussi : le sauna, Sisu, Salmiakki, le Mölkky
- Les sports en Finlande : course d'orientation, floorball, ski de fond, saut à ski (de nombreuses villes, de Lapeenranta à Vöyri, disposent de leur tremplin), hockey sur glace, patinage artistique, marche nordique, sports insolites en Finlande Image:Gallen Kallela The Aino Triptych.jpg|Triptyque de Akseli Gallen-Kallela, représentant une scène du Kalevala Image:Mariska_keikalla_Kalliossa_2004.jpg|Mariska, une artiste de hip-hop finlandaise Image:Repovesi_lapinsalmi.jpg|Parc national de Repovesi

Divers

Lignes de téléphone : 2, 56 millions (en 2003)
Sujets connexes
Aki Kaurismäki   Akseli Gallen-Kallela   Aleksis Kivi   Allemagne   Alvar Aalto   Amer Sports   Anglais   Apocalyptica   Archipel   Ari Vatanen   Arto Paasilinna   Baseball   Basque   Carélie (province historique)   Championnat d'Europe de football   Children of Bodom   Constitution   Coupe Stanley   Coupe du monde de la FIFA   Course d'orientation   Croyance   Ducks d'Anaheim   Démographie de la Finlande   Dîner   EF   Eduskunta   Elias Lönnrot   Espoo   Estonien   Euro   Europe   Europe du Nord   FI   FIN   Ferrari (automobile)   Finlandais volants   Finlandisation   Finnois   Finntroll   Fiskars   Football   Formule 1   Fortum   France   Fête de la Saint Jean   Genelec   Golfe de Botnie   Golfe de Finlande   Grand-duché de Finlande   Guerre d'Hiver   Guerre de Continuation   Guerre froide   Halti   Hannes Kolehmainen   Hannu Mikkola   Heavy metal (musique)   Heikki Kovalainen   Helsinki   Hip-hop   Hockey sur glace   Hongrois   ISO 3166-1   Institut universitaire professionnalisé   Jari Litmanen   Jazz   Jean Sibelius   Jeudi de l'Ascension   Johan Ludvig Runeberg   Johan Vilhelm Snellman   Juha Kankkunen   Jyväskylä   Kalevala   Keke Rosberg   Kiasma   Kimi Räikkönen   Kone   Kuopio   Langue   Langue agglutinante   Langue officielle   Langues finno-ougriennes   Langues indo-européennes   Laponie   Lasse Virén   Linus Torvalds   Liste des Premiers ministres de Finlande   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des festivals de rock en Finlande   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Liste des présidents de Finlande   Littérature finlandaise   Lordi   Lycée   Lycée professionnel   Maamme   Marche nordique   Marcus Grönholm   Marimekko   Matti Vanhanen   Mer Baltique   Mika Häkkinen   Mika Kaurismäki   Mika Waltari   Moyen Âge   Musique populaire   Musique traditionnelle   Mythe   Mythologie   Mölkky   Nightwish   Nokia   Norvège   Noël   OH   Opération Barbarossa   Organisation de coopération et de développement économiques   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Oulu   Paavo Nurmi   Palais Finlandia   Parlement   Parti du Centre (Finlande)   Parti social-démocrate de Finlande   Patinage artistique   Pays-Bas   Pays nordiques   Personnalités finlandaises   Peuples germaniques   Piirakka careliennes   Provinces historiques de Finlande   Pâques   Rallye automobile   Renault F1 Team   Renny Harlin   Riksdag (Suède)   Rovaniemi   Royaume-Uni   Rroms   Russie   République   SF   Saami   Saimaa   Saku Koivu   Salmiakki   Sauna   Saut à ski   Signalisation bilingue   Sisu   Ski de fond   Sonata Arctica   Sports insolites en Finlande   Stratovarius   Suisse   Suomenlinna   Suède   Suédois   Suédois en Finlande   Tampere   Tarja Halonen   Tarja Turunen   Taïga   Teemu Selänne   The Rasmus   Tommi Mäkinen   Toussaint   Tove Jansson   Triptyque   Turku   Union des républiques socialistes soviétiques   Union européenne   VR-Yhtymä Oy   Vantaa   Ville Ritola   Ville Valo   Villes de Finlande  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^