Acide citrique

Infos
L'acide citrique est un triacide carboxylique de formule C6H8O7.
Acide citrique

L'acide citrique est un triacide carboxylique de formule C6H8O7.

Description

L'acide citrique joue un rôle central dans le métabolisme de tous les organismes vivants. Figure 2 : Formule semi-développée de l'acide citrique. L'acide citrique est l'additif alimentaire (E330).On le trouve naturellement dans le citron en grande quantité (il intervient pour plus de 95% dans l'acidité de ce fruit). C'est en fait un intermédiaire du métabolisme des organismes aérobies, et c'est aussi l'autre nom du cycle de Krebs (cycle de l'acide citrique). Il est formé, au cours de ce cycle, par condensation d'acétyl-CoA et d'oxaloacétate, par la citrate synthase. L'homme, par exemple, en produit environ 2 grammes par jour, qui sont décomposés par la suite. Il est biodégradable et n'est pas toxique pour l'homme ni pour l'environnement. Cependant, il est irritant et peut provoquer des brûlures s'il entre en contact avec des muqueuses : il doit donc être utilisé avec quelques précautions (port de gants notamment). Sa formule chimique est présentée aux figures 1 et 2. La dissociation de l'acide citrique se fait en trois étapes réversibles : (1) C_H_O_ + H_O \leftrightarrow C_H_O_^ + H_O^ pKa = 3, 132 (2) C_H_O_^ + H_O \leftrightarrow C_H_O_^ + H_O^ pKa = 4, 76 (3) C_H_O_^ + H_O \leftrightarrow C_H_O_^ + H_O^ pKa = 6, 40

Usages

- additif de poudre à lever (E330) ;
- produits cosmétiques et pharmaceutiques ;
- exhausteur de goût dans l'industrie agro-alimentaire (A fortes doses, l’acide citrique peut provoquer des allergies cutanées, il est donc à utiliser avec modération.), et les mélanges de tabac ;
- boissons gazeuses sous forme de citrate de magnésium (Mg3(C6H5O7)2, 4H2O
- anticoagulant sanguin ;
- détartrant pour les appareils électro-ménagers remplaçant les polyphosphates ;
- réduction de la rouille ;
- fabrication de pâte à modeler artisanale ;
- fongicide, bactéricide, anti-algues (lutte contre les lichen).
- complexant du fer dans les vins pour retarder la casse ferrique
- L'acide citrique est également utilisé comme bain d'arrêt en photographie argentique. Un révélateur, généralement alcalin, cessera son action dès qu'immergé dans une solution légèrement acide.

Histoire et production

En Angleterre, en 1869, un médecin a obtenu, sous forme cristalline, de l'acide citrique. En mélangeant du jus de citron saturé avec du lait de Chaux, que l'on décompose par de l'acide sulfurique, on obtient de l'acide citrique. L'intermédiaire de cette réaction est le citrate de calcium. Bien que, dès 1893, on ait eu l'idée que des champignons filamenteux contenaient de l'acide citrique, ce n'est qu'en 1923 que le citrate a été isolé d'une culture fongique fermentée. Cette méthode effectuée en laboratoire à petite échelle (sur pétris) a été élargie pour soutenir la demande d'acide citrique où il est maintenant produit dans de larges réservoirs rotatifs. On le prépare donc par fermentation d'une solution sucrée, telle la mélasse. En Belgique, Alphonse Cappuyns, étudiant à Leuven, commença à étudier la production d'acide citrique par voie biologique en 1916. D'abord en cultivant des 'citromyces' (?) sur du sucre raffiné, ensuite avec des 'Aspergillus Niger-schimmel'. La production industrielle économique par voie biologique devint possible et une société belgo-italienne, 'La Citrique Belge' fut fondée en 1929.

Acide citrique et vin

L’acide citrique est présent dans les raisins de tout cépage et en plus grande quantité dans les moûts concentrés par la pourriture ou le passerillage des raisins. Les teneurs en acide citrique des vins sont très variables. Beaucoup de vins rouges en sont dépourvus. En effet, parallèlement à la fermentation malolactique qu'elles provoquent, beaucoup de bactéries lactiques font fermenter l’acide citrique, en donnant lieu surtout à la formation d’acide acétique. L’acide citrique possède à un haut degré la propriété d’engager le fer ferrique dans un anion complexe double. Pour cette raison, il est utilisé de façon courante dans le traitement de la casse ferrique. On l’utilise encore pour remonter l’acidité fixe et ainsi améliorer l’acidité gustative d’un vin surtout dans les vins blancs secs. Son emploi dans les vins rouges appelle quelques réserves, car il n’y est pas très stable et risque d’être fermenté par bactéries lactiques avec augmentation d’acidité volatile. ==
Sujets connexes
Acide   Acide acétique   Acide carboxylique   Acide sulfurique   Alcalin   Algue   Angleterre   Anion   Anticoagulant   Aspergillus   Belgique   Calcaire   Carbone   Casse   Citron   Cosmétique   Cristal   Cycle de Krebs   Cépage   Eau de chaux   Fer   Fermentation   Fongicide   Goût   Hydrogène   Lichen   Moût   Muqueuse   Mélasse   Métabolisme   Numéro E   Oxygène   Passerillage   Pharmacie   Photographie   Pâte à modeler   Raisin   Rouille (oxyde)   Sang   Sucre   Tabac  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^