Hôtel Matignon

Infos
Pour la commune, voir Matignon (Côtes-d'Armor) Le perron de l'hôtel de Matignon L'hôtel Matignon est la résidence officielle du Premier ministre du gouvernement français, située 57 rue de Varenne, dans le 7 arrondissement de Paris. Il compte quatre salons au rez-de-chaussée : la Galerie du Conseil, le Salon Jaune, le Salon Bleu (où sont reçus les visiteurs de marque) et le Salon Rouge. Les espaces de travail du Premier Ministre se trouvent à l'étage : le Bureau
Hôtel Matignon

Pour la commune, voir Matignon (Côtes-d'Armor) Le perron de l'hôtel de Matignon L'hôtel Matignon est la résidence officielle du Premier ministre du gouvernement français, située 57 rue de Varenne, dans le 7 arrondissement de Paris. Il compte quatre salons au rez-de-chaussée : la Galerie du Conseil, le Salon Jaune, le Salon Bleu (où sont reçus les visiteurs de marque) et le Salon Rouge. Les espaces de travail du Premier Ministre se trouvent à l'étage : le Bureau, la Salle de Réunion, la Salle à Manger, le Fumoir, ... de même que ses appartements privés.

Histoire

Il a été bâti sur l'ordre de Christian-Louis de Montmorency-Luxembourg, prince de Tingry, qui en passa commande à l'architecte Jean Courtonne, en 1722 sur un terrain qu'il avait acheté en 1719. Les travaux s'étant révélés plus coûteux que prévu, le prince de Tingry dut vendre l'hôtel en voie d'achèvement à Jacques de Goyon de Matignon, comte de Thorigny, dès le 23 juillet 1723. Au moment de l'acquisition, le nouveau propriétaire retira à Courtonne, soupçonné d'indélicatesse, le marché de travaux mais lui conserva la fonction d'architecte jusque dans les premiers mois de 1724. Lorsque Courtonne fut en définitive supplanté comme architecte par Antoine Mazin, le gros œuvre et la décoration extérieure étaient achevés et la décoration intérieure était en cours. Mazin se borna à réaliser le portail, dont Courtonne se plaignit d'ailleurs au motif que son couronnement était trop semblable à celui de l'hôtel. Les salons de l'hôtel de Matignon Jacques de Matignon mourut le 14 janvier 1725. Par l'intermédiaire de sa femme Louise-Hippolyte Grimaldi, il était prince de Monaco sous le nom de Jacques I, et l'édifice passa donc à ses descendants, les princes de Monaco. L'actuel prince de Monaco, Albert II, porte parmi ses nombreux titres celui de sire de Matignon. Il appartint ensuite à la danseuse Anne Éléonore Franchi et à son amant le riche banquier Quentin Crawford. En 1808, il fut vendu à Talleyrand, qui dut le revendre en 1811 à . En 1816, au début de la Restauration, Louis XVIII l'échangea contre le palais de l'Élysée à Bathilde d'Orléans, duchesse de Bourbon. À sa mort en 1822, elle le laissa à sa nièce Adélaïde d'Orléans (1777-1847), sœur du futur Louis-Philippe. Celle-ci le fit occuper par une communauté de religieuses, avant de le louer jusqu'en 1848 à Herman Thorn, un riche colonel américain. Sous le Second Empire, l'hôtel fut acquis par Raffaele de Ferrari, duc de Galliera. Après le vote de la loi d'exil contre la maison d'Orléans, la duchesse de Galliera offre son hôtel gracieusement à l'empereur d'Autriche-Hongrie, pour en faire son ambassade après le décès de la duchesse. Pendant la Première Guerre mondiale, l'hôtel fut mis sous séquestre comme bien ennemi. En 1922, la France finit par l'acheter. Après avoir songé à en faire un musée, puis des maisons d'habitation, Gaston Doumergue en fit la résidence du président du Conseil en 1935. À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le Général de Gaulle s'installa à Matignon.

Le parc

L'hôtel est entouré d'un parc de 3 hectares, dessiné en 1902 par Achille Duchêne. C'est le plus grand jardin privé de Paris. Il allie perspective à la française et plantation à l'anglaise. Le parc de l'hôtel de Matignon On y trouve une centaine d'espèces différentes. Depuis Raymond Barre, qui a planté un érable à sucre, chaque Premier ministre y plante un arbre à son arrivée :
- Pierre Mauroy : Chêne de Hongrie
- Laurent Fabius : Chêne du marais
- Michel Rocard : Copalme d'Amérique
- Pierre Bérégovoy : Tulipier de Virginie
- Edith Cresson : Arbre aux quarante écus
- Édouard Balladur : Erable argenté
- Alain Juppé : Cercidiphyllum
- Lionel Jospin : Orme
- Jean-Pierre Raffarin : Arbre de fer
- Dominique de Villepin : Chêne pédonculé Matignon Matignon en:Hôtel Matignon eo:Hotelo Matignon fi:Hôtel Matignon pl:Hôtel Matignon
Sujets connexes
Achille Duchêne   Adélaïde d'Orléans (1777-1847)   Alain Juppé   Albert II de Monaco   Antoine Mazin   Bourbonnais (duché)   Cercidiphyllum   Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord   Chêne   Chêne pédonculé   Dominique de Villepin   France   Gaston Doumergue   Herman Thorn   Jacques Ier de Monaco   Jean-Pierre Raffarin   Jean Courtonne   Laurent Fabius   Lionel Jospin   Liste des souverains de Monaco   Louis-Philippe Ier   Louis XVIII de France   Louise-Hippolyte de Monaco   Maria de Brignole-Sale   Matignon (Côtes-d'Armor)   Michel Rocard   Monaco   Orme   Palais de l'Élysée   Paris   Parrotia   Pierre Bérégovoy   Pierre Mauroy   Premier ministre   Première Guerre mondiale   Président du Conseil   Raffaele de Ferrari   Restauration française   Rue de Varenne   Second Empire   Tulipier de Virginie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^