Arme de destruction massive

Infos
Les armes de destruction massive (ADM) sont des armes conçues pour tuer une grande quantité de personnes, en visant aussi bien les civils que les militaires. Certains auteurs les définissent comme les armes chimiques, bactériologiques ou nucléaires, c'est-à-dire se reférant à leur nature propre plutôt qu'à leur pouvoir de destuction comme critère de définition.Les armes de destruction massive et leur victimes - Aspects médicaux, stratégiques, j
Arme de destruction massive

Les armes de destruction massive (ADM) sont des armes conçues pour tuer une grande quantité de personnes, en visant aussi bien les civils que les militaires. Certains auteurs les définissent comme les armes chimiques, bactériologiques ou nucléaires, c'est-à-dire se reférant à leur nature propre plutôt qu'à leur pouvoir de destuction comme critère de définition.Les armes de destruction massive et leur victimes - Aspects médicaux, stratégiques, juridiques, Médecine-Science Flamarion, Patrick Barriot et Chantal Bismuth. Leur utilité sur les champs de bataille est discutable(même référence).

Emploi du terme

Cette expression est devenue populaire au cours de la crise au sujet du désarmement de l'Irak en 2002. La présence d'armes de destruction massive (Weapons of Mass Destruction en anglais, Massenvernichtungswaffen en allemand) fut un des prétextes pour l'invasion de l'Irak en 2003, on trouva finalement environ 500 obus de 155 mm à charge chimique après la guerre.

Usage

Ces armes ont pour vocation de ne pas être effectivement utilisées, mais servent avant tout à la la dissuasion. Une exception se situe dans le cadre de l'hyperterrorisme. Certaines ADM sont considérées avoir davantage un impact psychologique qu'une utilité strictement militaire. Ces armes ne sont pas tirées sur un objectif bien déterminé, mais agissent sur une zone « très étendue », supérieure au kilomètre de rayon, avec des effets très importants sur les bâtiments, les matériels et les personnes y compris les civils. De par leur action non sélective, massive, et souvent très durable, l'usage de ces armes implique de prendre le risque de l'extermination des populations, et donc de l'utilisateur en cas de représailles par ADM si le pays cible en dispose également. Elles sont donc très liées au concept de dissuasion, et constitue le degré ultime de l'armement, avec des implications lourdes en politique étrangère.

Désignation

L'expression a été utilisée dès 1937 pour décrire le bombardement aérien par des bombes explosives conventionnelles en grandes quantités. La définition militaire moderne recouvre des armes capables d'un haut niveau de destruction et/ou utilisables de façon à détruire un grand nombre de personnes. Les militaires emploient actuellement l'appellation d'armes NBC (nucléaire, biologique/bactériologique (selon l'époque) et chimique), auparavant appelées ABC (atomique, biologique et chimique). Récemment est apparu le terme NRBC ou NBCR, R pour radiologique et visant les "bombe radiologiques" et autres armes utilisant des radiations. Aujourd'hui, les ADM recouvrent les armes suivantes :
- Armes nucléaires ;
- Armes biologiques ;
- Armes chimiques ;
- Armes climatiques ;
- Armes sismiques ;
- Armes thermobariques de forte puissance ;
- Armes à faisceau dirigé ou à énergie dirigée, telles :
- armes radio-électrique ;
- armes à ultrasons ;
- armes à infrasons ;
- armes laser. Les armes de destruction massive peuvent être des explosifs, des armes nucléaires, biologiques, chimiques ou radiologiques, mais le terme ne concerne pas les moyens de transport ou de propulsion de l'arme quand ces moyens sont séparables de l'arme.

Remarques

- Les armes non conventionnelles autres que RNBC sont théoriques, à l'étude, ou du domaine de la science-fiction.
- Les armes non conventionnelles ont aussi un effet psychologique important par l'aspect de vulnérabilité de l'individu (il est presque impossible de se protéger d'une arme nucléaire), et le fait qu'on puisse être tué sans pouvoir même le savoir dans le cas des armes chimiques et biologiques. Cette imprévisibilité est aussi présente dans une moindre mesure sur le champ de bataille où on peut être tué sans connaître le danger par des mines ou des tireurs embusqués. Les "bombes sales" quant à elles ne sont guère plus dangeureuses qu'une bombe classique mais l'association de "terrorisme", "radioactivité" et "bombe" aurait des effets de panique important dans les sociétés occidentales. Quant à l'explosion d'une arme nucléaire, son effet psychologique sur les populations de notre société serait énorme et imprévisible.
- L'usage massif de bombes incendiaires (au phosphore ou au napalm par exemple) a un usage militaire similaire, mais un impact psychologique plus limité.
- Il est quasi-impossible d'utiliser des armes chimiques pour une "destruction massive" sur un territoire, car ses effets sont relativement limités dans l'espace et dans le temps, et moins prévisibles que dans le cas des armes conventionnelles.
- Les armes de destruction massive se sont révélées au cours du 20e siècle nettement moins dangereuses que les armes conventionnelles, statistiquement responsables de l'immense majorité des morts dans tous les conflits.

Protection

Il est impossible de se protéger efficacement de toutes ces armes, mais une protection partielle contre les armes NBC est envisageable. Pour plus de détails : NBC ; Sécurité civile).

Notes et références

Voir aussi

===
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^