Rémy Montagne

Infos
Rémy Montagne (né le 9 janvier 1917 à Mirabeau (Vaucluse), décédé le 10 janvier 1991) était un homme politique, éditeur et avocat d’affaires français. Fervent catholique, politiquement conservateur, c'était un grand invalide de guerre (gravement blessé au visage dans son char, en juin 1940) et un compagnon de la Résistance. Il était le beau-frère de François Michelin, et fut secrétaire d'État auprès du ministre de la santé et de la sécurité sociale du 2 o
Rémy Montagne

Rémy Montagne (né le 9 janvier 1917 à Mirabeau (Vaucluse), décédé le 10 janvier 1991) était un homme politique, éditeur et avocat d’affaires français. Fervent catholique, politiquement conservateur, c'était un grand invalide de guerre (gravement blessé au visage dans son char, en juin 1940) et un compagnon de la Résistance. Il était le beau-frère de François Michelin, et fut secrétaire d'État auprès du ministre de la santé et de la sécurité sociale du 2 octobre 1980 au 13 mai 1981 dans le troisième gouvernement de Raymond Barre.

La bataille de France

Extrait du site chars-francais.net : Il est chef de char du B1 bis (n°530) Ney affecté à la 348 CACC (Compagnie autonome de Char de Combat). Il participe à la bataille d’Abbeville (4 juin 1940): :À 3 h 20 la compagnie débouche de son P.D., en colonne, sur la droite par section de trois chars : :dans l'ordre : Bordeaux, Nice, Maréchal Lefevre, Kléber, char du capitaine. :En deuxième échelon : Ney, Lafayette, Terrible :À 3 h 30 la section du lieutenant Mathieu, premier échelon, passe la base de départ d'infanterie écossaise et se dirigea sur 01. :À 3 h 45, arrivant à 01, elle marque un temps d'arrêt du fait de la présence d'engin antichar. :À 4 h, la section du Lieutenant Mathieu se dirigea sur 02. Le Nice et le Bordeaux sautent sur un champ de mines. Seul le Maréchal Lefevre atteint 02 vers 4 h 30. :À 4 h 20, le Kléber, char du capitaine, se dirigea sur la parallèle d'infanterie écossaise, fait demi-tour pour ramener les chars du deuxième échelon qui le dépassent. :À 4 h 35 les chars du deuxième échelon, Ney et Terrible, atteignait la parallèle de départ arrivant à H +5, et se dirigent sur 01 où il sautent successivement sur le champ de mines à environ H +30. Récit de l'equipage du "Terrible" (informations complémentaires sur le lieu de déroulement des opérations). Le 2 juin, il est versé à la 348 C.A.C.C. en remplacement d'un char indisponible. Le 4 juin à 3 h 20, le char arrive avec sa compagnie à la position de départ sur les pentes est du ravin est de Boencourt. Il est placé en deuxième échelon avec les chars Ney et Lafayette. Il prend le départ avec comme axe d'attaque l'ouest de la crête du mont de Caubert. À 3 h 35, il franchit la parallèle de départ écossaise. Il ne suit pas les traces du premier échelon et saute à 3 h 50 dans un champ de mine à hauteur de la corne nord-est du bois de Villers.

Vie professionnelle

-Il fut le fondateur, en 1978, du groupe de presse Ampère qui donnera naissance à Média-Participations en 1985, qui est depuis 2004 le plus important groupe d'édition de bande dessinée en Europe et le cinquième éditeur français.
-Comme avocat d'affaires, il a travaillé pour les groupes Renault, Péchiney, Bull et Bayard Presse.

Vie politique

-Maire de Louviers.
-Conseiller général (catholique traditionaliste) de l'Eure.
-Député de l'Eure. Membre du groupe Entente démocratique, il fut le « tombeur » de Pierre Mendès France, battu dans la 3 circonscription de l'Eure en 1958. Réélu en 1962 (Centre démocrate), 1967 (Progrès et démocratie moderne), 1973 (réformateurs démocrates sociaux) et 1978 (Union pour la démocratie française).
-Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale dans le gouvernement Barre (2 octobre 1980- 13 mai 1981).

Engagement religieux

Il s'opposa à la loi Veil sur l'interruption volontaire de grossesse. La vocation de Rémy Montagne serait née d’une rencontre avec Jean-Paul II lui enjoignant d’investir dans les médias. Il explique lui-même ses buts avoués dans une lettre adressée le 3 décembre 1987 à tous les évêques de France. « J’ai été conduit à constituer avec des amis ou des hommes de sensibilité analogue à la mienne, un groupe qui, dans le monde médiatique français, s’efforce de promouvoir tout ce qui peut aider (...) à croire, à vivre la foi, (...) Nous essaierions de servir de plus en plus l’Église, son souverain pontife ».

Voir aussi

Sources

-Marc Étienne. Notice Remy Montagne in Dictionnaire des ministres (1789-1989), sous la direction de Benoît Yvert. Paris, Perrin, 1990; pp. 967-968.
-, article de Frank Argantge paru dans L'Humanité 11 octobre 1990. Catégorie:Personnalité du Centre des démocrates sociaux Catégorie:Personnalité de l'Union pour la démocratie française Catégorie:Ancien député de la Cinquième République Catégorie:Ancien député de l'Eure Catégorie:Naissance en 1917 Catégorie:Décès en 1991 Catégorie:Militant chrétien
Sujets connexes
Bande dessinée   Bull   Catholicisme traditionaliste   Centre démocrate   Centre démocratique (France)   Entente démocratique   Eure (département)   France   François Michelin   Interruption volontaire de grossesse   Jean-Paul II   L'Humanité   Liste des députés de l'Eure   Loi Veil   Louviers   Mirabeau (Vaucluse)   Média-Participations   Pierre Mendès France   Progrès et démocratie moderne   Raymond Barre   Renault (Groupe)   Réformateurs démocrates sociaux   Union pour la démocratie française  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^