Campagne des Banquets

Infos
Officielle du 9 juillet 1847 au 25 décembre, la Campagne des Banquets se poursuit cependant jusqu'à la Révolution de 1848. Ces Banquets, réunions politiques à caractère privé, permettaient en fait de contourner la loi de 1835 interdisant les réunions publiques. La Campagne des Banquets, initiée par une première réunion à Paris le 9 juillet 1847, déstabilisa la Monarchie de Juillet et le gouvernement conservateur de François Guizot. C'est l'interdiction d'une de ces
Campagne des Banquets

Officielle du 9 juillet 1847 au 25 décembre, la Campagne des Banquets se poursuit cependant jusqu'à la Révolution de 1848. Ces Banquets, réunions politiques à caractère privé, permettaient en fait de contourner la loi de 1835 interdisant les réunions publiques. La Campagne des Banquets, initiée par une première réunion à Paris le 9 juillet 1847, déstabilisa la Monarchie de Juillet et le gouvernement conservateur de François Guizot. C'est l'interdiction d'une de ces réunions, prévue le 14 janvier 1848 dans le 12 arrondissement de la capitale, puis de celui prévu le 22 février qui sont à l'origine du déclenchement des émeutes populaires qui amènent la déchéance de Louis-Philippe Ier.

Origine

La crise économique de 1846-1848 échauffe et coalise l'opposition. Après des réformes obtenues lors de la session parlementaire de 1847, telles que l'abaissement du cens à 100 fr en mars, l'interdiction du cumul fonction publique-députation en avril, le gouvernement se raidit. En préparation de la session parlementaire de 1847-1848, Louis-Philippe Ier, roi des Français, interdit les réunions politiques de l'opposition libérale et démocrate. Bien que royalistes, les Libéraux et Démocrates ont une vision de l'état avec un parlement plus fort et un roi plus discret.

Campagne des banquets

L'organisation de "banquets" revendicatifs était le seul moyen, utilisé déjà avant 1830 (?), de contourner les interdictions de tenir des réunions et d'y exprimer les profonds désaccords idéologiques et les violentes critiques politiques. L’opposition de gauche dite "réformiste" se rencontre et s’organise systématiquement lors de ces « banquets » (débutant le 9 juillet 1847), qui sont l’occasion, lors de ces discussions politiques, de militer pour une réforme de la loi électorale censitaire par un élargissement du droit de vote. Cette campagne de grande ampleur (70 banquets et 17 000 convives de juillet à février dans tout le pays), passionnée, mais tolérée, est officiellement stoppée le 25 décembre, 3 jours avant la session parlementaire, lors de laquelle le discours royal d’ouverture (28 décembre) et l’affirmation du refus de réforme relancent la Campagne des Banquets. Une adresse solennelle est adressée au roi. L’interdiction du banquet du 22 février 1848 et les débordements populaires qui suivront déclenchent la révolution de 1848, union populaire et révolutionnaire des démocrates royalistes et des républicains.

Influence

La Campagne des Banquets française de 1848 servit de modèle à l'opposition au Tsar Nicolas II. La campagne des banquets russe de 1904-1905, menée par les Libéraux et les Démocrates fut une des causes de la révolution russe de 1905.

Voir aussi

- Alexandre Ledru-Rollin ----- Catégorie:Monarchie de Juillet
Sujets connexes
Alexandre Ledru-Rollin   Campagne des Banquets   Cens (impôt)   Démocrate   Liste des monarques de France   Louis-Philippe Ier   Monarchie de Juillet   Nicolas II de Russie   Paris   Révolution française de 1848   Révolution russe de 1905  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^