Groenland

Infos
Le Groenland (Groënland dans la graphie française d'avant 1850, Grønland en danois, Kalaallit Nunaat en kalaallisut, ou « terre verte ») est un territoire autonome rattaché au Danemark. Bien qu'étant un département danois, le Groenland bénéficie d'une large autonomie politique depuis 1978. Ses habitants ont choisi, au cours d'un référendum en 1982 (entré en vigueur le 1985), de ne plus faire partie de la Communauté européenne et de
Groenland

Le Groenland (Groënland dans la graphie française d'avant 1850, Grønland en danois, Kalaallit Nunaat en kalaallisut, ou « terre verte ») est un territoire autonome rattaché au Danemark. Bien qu'étant un département danois, le Groenland bénéficie d'une large autonomie politique depuis 1978. Ses habitants ont choisi, au cours d'un référendum en 1982 (entré en vigueur le 1985), de ne plus faire partie de la Communauté européenne et de la CECA auxquelles leur territoire appartenait depuis le 1973. La capitale du Groenland est Nuuk (ou Godthåb en danois). La ville compte 13 000 habitants et sa population est essentiellement composée de Groenlandais (80 %) et de Danois (14, 5 %). Le Groenland est la deuxième plus grande île de la planète après l’Australie, ou alors la plus grande île de la planète si l'Australie est considérée comme un continent.

Histoire

L'histoire du Groenland est celle de la survie et de l'adaptation des hommes dans les conditions climatiques extrêmes de l'Arctique. La couverture de glace recouvrant environ 84% de la surface de l'île, l'activité humaine est cantonnée aux seules régions côtières. Si le Groenland était inconnu des Européens jusqu'au , époque à laquelle il a été découvert par des Vikings islandais, il avait été habité auparavant pendant près de trois millénaires par des peuples de l'Arctique (cultures du Dorset et de Saqqaq notamment). Lors de l'arrivée des Vikings, il était en revanche très probablement inhabité. Les premiers arrivants avaient en effet disparu et les peuples Inuits établis actuellement au Groenland ne s'y sont établis qu'au début du . Alors que les établissements vikings de la côte sud-ouest disparaissaient finalement au cours du , les Inuits ont, eux, survécu jusqu'à nos jours. Ils ont développé une société capable de vivre sous un climat très rude (voir : Petit âge glaciaire). Ainsi, ils demeurèrent pendant plusieurs siècles le seul peuple à habiter l'île. Au , le Royaume de Danemark et Norvège fit cependant valoir ses droits sur le territoire, malgré le fait qu'il n'avait eu aucune nouvelle des Vikings partis coloniser l'île depuis plusieurs centaines d'années. Craignant qu'ils ne soient retombés dans le paganisme, les autorités danoises organisèrent une expédition missionnaire en 1721. Ne trouvant aucun descendant des Vikings groenlandais, les membres de l'expédition se consacrèrent à la conversion des Inuits et à l'établissement de colonies commerciales le long de la côte. L'île repassa donc sous domination scandinave et conservera son statut de colonie jusqu'en 1953. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Groenland se détacha socialement et économiquement du Danemark, alors occupé par les Allemands. En revanche, de nombreux liens se créèrent avec les États-Unis et le Canada. Après la guerre, le Danemark reprit certes le contrôle du Groenland, mais dut transformer le statut de l'île en 1953 : de colonie, il passa à celui de comté d'outre-mer, avant d'acquérir l'autonomie interne en 1979. Enfin, en 1985 les habitants décidèrent de quitter la C.E.E. à laquelle le Danemark avait adhéré en 1973.

Politique

Article de fond : Politique du Groenland En tant que territoire autonome, le Groenland est membre du Conseil nordique, cependant le Danemark le représente auprès du Conseil arctique. Bien que toujours dépendant du Danemark, le Groenland a décidé par référendum du 23 février 1982 de ne pas faire partie de l’Europe pour ne pas être soumis à certaines contraintes de la CEE en particulier pour protéger son industrie de pêche. Ce souhait sera concrétisé par la signature en 1984 du traité sur le Groenland.

Subdivisions

Article de fond : Subdivisions du Groenland

Géographie

Carte politique du Groenland Côte est C'est sur la bande de terre montagneuse périphérique que l'on retrouve exclusivement les habitants ainsi que la faune et la flore. En hiver, cette bande côtière est cernée par la banquise à l'exception du sud-ouest de l'île (environ jusqu’à la capitale Nuuk). En effet une branche du courant du Gulf-Stream y empêche la mer de geler. La côte est n'en bénéficiant pas, elle possède un climat plus hostile et un dégel de la banquise plus court. Ceci explique que seuls deux villages y existent : Angmagssalik et Ittoqqortoormiit. Ce dégel, qui se déroule de la fin mars jusqu'en juillet, s'appelle la débâcle. La reformation progressive de la banquise a lieu vers le mois de novembre. Aucun réseau routier n'existe entre les différents villages et seuls des ferries (rarement des avions) relient les villages entre eux en été. En hiver, des hélicoptères permettent d'assurer certains ravitaillements des villages pour la plupart isolés par la banquise. Base aérienne de Thulé Les sommets les plus hauts du pays sont situés dans le même massif sur la côte est. Le point culminant est le mont Gunnbjørn, haut de 3 733 m. Le plus connu est le mont Forel (3 600 m). Il porte le nom du professeur suisse François-Alphonse Forel qui, en 1912, organisa une souscription pour financer une expédition suisse au Groenland. On signalera qu'un autre mont proche porte le nom de Paul-Émile Victor, explorateur et ethnologue français. Deux autres Français ont contribué à la connaissance de ce pays : Jean-Baptiste Charcot et Jean Malaurie.

Relief

L'île est recouverte sur la majorité de sa surface par une calotte glaciaire nommée également inlandsis d'une épaisseur souvent fort importante (près de 3 km d'épaisseur de glace au centre correspondant à l'altitude la plus haute). Cet inlandsis est bordé de reliefs montagneux modérés entre lesquels s'écoule la glace par des glaciers. De certains d’entre eux se détachent des icebergs qui sont entraînés au large par les courants. C'est le cas à Ilulissat où les plus gros icebergs de l'hémisphère Nord sont produits. En 1912, c'est l'un d'eux que le Titanic heurta.

Climat

Les précipitations neigeuses qui s'accumulent au centre de l'île, se transforment progressivement en glace et assurent théoriquement la pérennité de cette calotte. Les scientifiques s'intéressent de près à l'évolution de l'épaisseur de la glace et aux courants marins froids générés par la fonte (circulation thermohaline) dans le cadre du réchauffement climatique. Ce désert de glace représentant 95 % de la surface de l'île, est très inhospitalier. On y trouve des températures extrêmes été comme hiver, des vents violents dits catabatiques et un sol fait de glace, impropre au développement d'une vie animale (à l'exception d'un être microscopique nommé le tardigrade).

Températures

Précipitations

Économie

Article de fond : Économie du Groenland Une base de radar de l'OTAN se situe à Thulé (aujourd'hui Qaanaaq). La pêche représente 95 % des exportations.

Démographie

Article de fond : Démographie du Groenland FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Culture

Article de fond : Culture du Groenland La lecture des œuvres de Jorn Riel, un Danois qui a vécu lui-même au Groenland pendant de nombreuses années, offre une excellente représentation des modes de vie des Groenlandais et des Inuits. Population : 56 376 (est. juillet 2002) Pyramide des âges : Image satellitaire Chasseur d'ours inuit Golf au Groenland-(Kangerlussuaq)-Soenderstroem fjord 0-14 ans : 26, 3% (garçons 7 561 ; filles 7 284) 15-64 ans : 68, 1% (hommes 20 880 ; femmes 17 489) 65 ans et plus : 5, 6% (hommes 1 442 ; femmes 1 720) (est. 2002) Croissance de la population : 0, 03% (est. 2002) Natalité : 16, 27 naissances / 1 000 habitants (est. 2002) Mortalité : 7, 61 décès / 1 000 habitants (est. 2002) Migration nette : -8, 37 immigrant(s) / 1 000 habitants (est. 2002) Répartition par sexe : à la naissance : 1, 02 garçon(s)/fille moins de 15 ans : 1, 04 garçon(s)/fille 15-64 ans : 1, 19 homme /femme 65 ans et plus : 0, 84 homme /femme population totale : 1, 13 homme /femme (est. 2002) Mortalité infantile : 17, 28 décès / 1 000 naissances normales (est. 2002) Espérance de vie à la naissance : population totale : 68, 69 ans femmes : 72, 32 ans (est. 2002) hommes : 65, 13 ans Fertilité : 2, 43 naissances /femme (est. 2002) HIV/Sida - fréquence chez les adultes : NC HIV/Sida - personnes vivant avec le virus : 100 (1999) HIV/Sida - décès : NC Nationalité : nom : Groenlandais(e) ; adjectif : Groenlandais Groupes ethniques : Groenlandais 88 % (Inuit et blancs nés au Groenland), Danois et autres 12 % (janvier 2000) Religions : Évangélique luthérienne Langues : Groenlandais (Inuit oriental), Danois, Anglais Alphabétisation : définition : NC population totale : NC hommes : NC femmes : NC note : similaire au Danemark

Codes

Le Groenland a pour codes :
- OY, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,

Divers

Le handball est l'un des sports majeurs. Les sélections nationales se sont distinguées en se qualifiant à plusieurs reprises pour les championnats du monde masculin et féminin.

Recherche

2007. Selon Mark Meier de l'Université du Colorado (Boulder, Etats-Unis), la fonte des glaces du Groenland et de l'Antarctique ne contribueraient qu'à hauteurs respectives de 28% et 12% à l'élévation du niveau des mers. Les petits ruisseaux formant les grandes rivières, ce serait plutôt les petits glaciers du monde, qui, fondant désormais à une vitesse accélérée, contribueraient à des apports excédentaires de 417 milliards de mètres cubes en eau par an, et devraient rester les plus gros contributeurs jusqu'à la fin du siècle. Alors le niveau marin se sera élevé de 10 à 25 cm.

Voir aussi

Antarctique Danemark

Bibliographie

- David Cranz: Historie von Grönland, enthaltend die Beschreibung des Landes und der Einwohner etc., insbesondere die Geschichte der dortigen Mission der Evangelischen Brüder zu Neu-Herrnhut und Lichtenfels. 2. Auflage. Ebers, Barby 1770 (Digitalisate als PDF: , )
-Michael Harbsmeier: Stimmen aus dem äußersten Norden: wie die Grönländer Europa für sich entdeckten. Thorbecke, Stuttgart 2001. ISBN 3-7995-0610-1 (Sammlung alter Berichte aus dem 18. Jahrhundert)
-Harald Steinert: Tausend Jahre Neue Welt - Auf den Spuren der Wikinger in Grönland und Amerika. Deutsche Verlags-Anstalt, Stuttgart 1982. ISBN 3-421-06113-0 ==
Sujets connexes
Angmagssalik   Antarctique   Arctique   Australie   Banquise   Calotte glaciaire   Canada   Circulation thermohaline   Colorado   Communauté européenne   Communauté européenne du charbon et de l'acier   Communauté économique européenne   Conseil arctique   Conseil nordique   Continent   Courant marin   Couronne danoise   Danemark   Danois   Débâcle   Ferry (bateau)   François-Alphonse Forel   Glacier   Groenland   Gunnbjørn   Hans Enoksen   Heure d'été   Iceberg   Ilulissat   Inlandsis   Inuits   Ittoqqortoormiit   Jean-Baptiste Charcot   Jean Malaurie   Kalaallisut   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Marguerite II de Danemark   Nunarput utoqqarsuanngoravit   Nuuk   OY   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Paganisme   Paul-Émile Victor   Petit âge glaciaire   Qaanaaq   Réchauffement climatique   Référendum   Seconde Guerre mondiale   Subdivisions du Groenland   Thulé (base)   Titanic   Traité sur le Groenland   Vent catabatique   Viking  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^