Langues chinoises

Infos
Les langues chinoises (中国语文, Zhōnggúo yǔwén) ou les chinois (中文, Zhōngwén) appartiennent à la famille des langues sino-tibétaines. Pour autant, la langue tibétaine n'est pas apparentée au chinois. Dans leur caractère le plus universel, on considère la langue écrite (文, Wén), transcendant la prononciation des divers parlés. La langue parlée dans son caractère le plus général est le plus souvent appelée Hanyu (汉
Langues chinoises

Les langues chinoises (中国语文, Zhōnggúo yǔwén) ou les chinois (中文, Zhōngwén) appartiennent à la famille des langues sino-tibétaines. Pour autant, la langue tibétaine n'est pas apparentée au chinois. Dans leur caractère le plus universel, on considère la langue écrite (文, Wén), transcendant la prononciation des divers parlés. La langue parlée dans son caractère le plus général est le plus souvent appelée Hanyu (汉语 ), soit « langue des Hans », même si d'autres groupes ethniques ont progressivement adopté cette langue . Les différents parlers peuvent être considérées comme langue (语, Yǔ) ou comme dialecte (话, Huà). Le statut d'un parler comme langue ou dialecte est souvent sujet à controverses en l'absence de références écrites à la prononciationVoir notamment http://www.glossika.com/en/dict/faq.php
-2.

Les langues chinoises

On distingue généralement sept grandes langues chinoises parlées modernes :
-le mandarin (官话 / 官話 / Guānhuà, « langue des officiels » ou 北方話 / 北方话 / Běifāng huà, « parlés du Nord »), parlé dans le nord et le sud-est de la Chine continentale. C'est la langue la plus parlée au monde (environ 800 millions de locuteurs);
- le mandarin standard (汉语 / 漢語 / hànyǔ, globalement ou 普通话 / 普通話 / pǔtōnghuà, en République populaire de Chine, ou 国语 / 國語 / guóyǔ, en République de Chine), est la variante standardisée du mandarin et la langue officielle de la Chine, de Taiwan et de Singapour. Il est aussi très répandu au Viêt Nam et au Cambodge;
-le wu (吴语 / 吳語 / wúyǔ), parlé à Shanghai, dans le Jiangsu et le Zhejiang (environ 90 millions de locuteurs) ;
-le cantonais (粤语 / 粵語 / yuèyǔ), parlé dans les provinces du Guangdong et du Guangxi, à Hong Kong, Macao, en Asie du Sud-Est et par certains Chinois d'outre-mer (environ 80 millions de locuteurs) ;
-le gan (赣语 / 贛語 / gànyǔ), parlé dans la province du Jiangxi (environ 20 millions de locuteurs);
-le Hakka (客家话 / 客家話 / kèjiāhuà), dans la partie nord du Guangdong, le Fujian et à Taïwan (environ 35 millions de locuteurs);
-le min (闽语 / 閩語 / mǐnyǔ), dans les provinces du Guangdong, Fujian et à Taiwan (environ 50 millions de locuteurs):
- le groupe minnan (ou hokkien) comprend, entre autres, le taïwanais, le teochew et le haïnanais,
- le groupe minbei
- le xiang (湘语/ 湘語 / Xiāngyǔ), parlé dans la province du Hunan (environ 35 millions de locuteurs). Certains linguistes distinguent parfois 3 autres langues importantes :
- le jin (晋语 / 晉語 / jìnyǔ), distingué du Mandarin;
- le hui (徽语 / 徽語 / huīyǔ), distingué du Wu;
- le ping (平话 / 平話 / pínghuà), distingué du cantonais. Voir liste des langues chinoises Chine Le chinois archaïque, dont ces langues sont issues, n'était pas une langue à tons, et se distinguait fortement des langues modernes par sa typologie sur le plan phonologique comme sur le plan morphologique. Les langues chinoises sont apparentées aux langues tibéto-birmanes. Mais il existe aussi d'autres groupes plus réduits et pas encore classés, comme par exemple : le dialecte Danzhou , parlé à Danzhou, sur l'île de Haïnan; Xianghua (乡话), à ne pas confondre avec Xiang (湘), parlé à l'ouest du Hunan; et Shaozhou tuhua, parlé dans le nord Guangdong.La langue doungane, parlée en Asie Centrale, est très apparenté au Mandarin. Cependant, on ne la considère généralement pas toujours comme "Chinoise, " car écrite en cyrillique et parlé par le peuple Doungane hors de Chine et qui ne sont pas considérés en tant que Chinois d'Outre-mer à aucun niveau. Référez-vous à liste des langues chinoises pour une liste complète de ces langages issus de plus grands groupes

Les écritures

Les langues chinoises s'écrivent le plus souvent au moyen des sinogrammes ; ils ont évolué au cours des siècles, différant parfois légèrement entre Taiwan et Hong Kong et ont été simplifiés dans le reste de la République populaire de Chine en 1949. Il existe aussi un code d'écriture chinois exclusivement utilisé par des femmes, le nüshu, utilisé dans une région où, autrefois, les femmes n'avaient pas le droit d'écrire.

Transcriptions

Plusieurs systèmes de transcription sont utilisés pour le cantonais et le mandarin :
- le hanyu pinyin, romanisation utilisé en République populaire de Chine ;
- le bopomofo, alphabet non latin utilisé à Taiwan (proche des kana japonais);
- le système EFEO (de l'École française d'Extrême-Orient) ;
- les romanisations Wade-Giles (pour le mandarin) et Yale (pour le cantonais et le mandarin), antérieures au pinyin, utilisées dans les pays anglo-saxons ;
- le jyutping, romanisation du cantonais utilisée par la Société linguistique de Hong Kong ;
- le gwoyeu romatzyh, romanisation du mandarin utilisée à Taiwan de 1928 à 1986.

Traits grammaticaux communs

Contrairement à une idée répandue, la grammaire des langues chinoises n'est pas uniforme d'une langue à l'autre. Si ces langues partagent de nombreux points communs, en connaître une ne permet cependant pas de lire les autres (sauf le mandarin, sur lequel la langue écrite normalisée est basée). Chacune possède sa phonologie, sa syntaxe, sa propre utilisation des caractères (un caractère dans une langue chinoise donnée n'aura pas forcément le même sens dans une autre), voire des caractères qui lui sont propres (pour l'instant, seuls ceux du cantonais semblent accessibles dans les jeux de caractères habituels). On peut cependant constater les principaux points communs entre ces langues, ce qui permettent d'établir une typologie chinoise :
- elles sont toutes tonales (voir langue à tons) ;
- elles sont à tendance monosyllabique : dans ces langues, l'unité fondamentale de sens et de son (ou morphème) est la syllabe (ce qui ne signifie pas que tous les mots soient monosyllabiques, loin de là) ;
- elles sont isolantes : les morphèmes sont invariables et ne connaissent aucun type d'accord (ni flexion nominale, ni conjugaison), d'où l'importance de la syntaxe (l'ordre des mots est primordial) ;
- elles utilisent des particules aspecto-temporelles et modales : le verbe est actualisé au moyen de particules la plupart du temps post-verbales qui renseignent sur le temps, l'aspect, le mode de procès et le mode du verbe ;
- outre ces particules, il existe de très nombreux suffixes post-verbaux renseignant sur la localisation du procès, sa possibilité, son succès, etc.
- ces langues font usage de « classificateurs » nommés spécificatifs, morphèmes se plaçant entre un déterminant (démonstratif, adjectif numéral) pour indiquer la classe sémantique à laquelle appartient un terme (classe des objets longs et plats, classe des animaux, des paires, des divisions d'un ouvrage de poésie, etc.) ;
- dans la majorité des cas, ce sont des langues SVO. On note cependant une tendance importante à la topicalisation. Différentiation de 8 des principales langues chinoises depuis la dynastie Zhou. Bei renvoit au mandarin ==
Sujets connexes
Affixe   Asie du Sud-Est   Aspect   Bopomofo   Cambodge   Cantonais   Chinois archaïque   Chinois médiéval   Classe sémantique   Classificateurs en chinois   Conjugaison   Danzhou   Diaspora chinoise   Dynastie Zhou   Déterminant (grammaire)   Flexion (linguistique)   Frhelper   Fujian   Gan (langue)   Guangdong   Guangxi   Hakka   Hakka (langue)   Hanyu pinyin   Hong Kong   Hui (langue)   Huizhou   Hunan   Indonésie   Japon   Jiangsu   Jiangxi   Jinyu   Jyutping   Kana   Langue SVO   Langue isolante   Langue à tons   Langues par famille   Langues sino-tibétaines   Liste des langues chinoises   Macao   Mandarin (langue)   Mandarin standard   Matteo Ricci   Min (langue)   Minbei   Minnan   Mode (grammaire)   Morphologie (linguistique)   Morphème   Nüshu   Particule (grammaire)   Philippines   Phonologie   Romanisation (écriture)   République populaire de Chine   Shanghai   Shaozhou tuhua   Singapour   Sinogramme   Syllabe   Syntaxe   Système de romanisation de l'EFEO pour le mandarin   Taiwan   Taper et lire du chinois sur votre ordinateur   Taïwanais   Temps (grammaire)   Teochew (dialecte)   Tibétain   Transcription   Typologie des langues   Usenet   Viêt Nam   Wade-Giles   Wu (langue)   Xiang   Xianghua   Zhejiang  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^