Abraham Lincoln

Infos
Abraham Lincoln (12 février 1809– 15 avril 1865 à Washington) est le seizième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour un mandat de quatre ans en 1861. Il est le premier président républicain de l'histoire du pays. Son nom est associé à la guerre de Sécession et à l’abolition de l'esclavage. Il meurt assassiné à la suite d'un complot émanant des confédérés au début de son second mandat. Lincoln est un petit avocat de province sans expérience
Abraham Lincoln

Abraham Lincoln (12 février 1809– 15 avril 1865 à Washington) est le seizième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour un mandat de quatre ans en 1861. Il est le premier président républicain de l'histoire du pays. Son nom est associé à la guerre de Sécession et à l’abolition de l'esclavage. Il meurt assassiné à la suite d'un complot émanant des confédérés au début de son second mandat. Lincoln est un petit avocat de province sans expérience qui devient à la fois un homme politique et un chef militaire efficace au moment où les États-Unis traversent la plus grande crise de leur histoire. L’élection d’un Républicain abolitionniste entraîne immédiatement la création des États confédérés d'Amérique formé de 11 États esclavagistes et, peu après, la Guerre de Sécession. Après des revers initiaux, l’armée des États-Unis sous le commandement du général Ulysses S. Grant prend le dessus. Lincoln rédige la proclamation émancipant les esclaves et signe le 13 amendement abolissant l’esclavage. Dans son discours d’investiture au début de son second mandat, il se montre conciliant envers les États de l’ex-Confédération et lance un programme de reconstruction qui ne vit pas le jour en raison de son assassinat par un extrémiste pro-Confédéré.

Biographie

Jeunesse

Abraham Lincoln est né sur la Frontier le 12 février 1809, dans une cabane de rondins du Kentucky, située dans une ferme de 348 acres (1.4km²) dans la partie sud-est du Comté de Hardin et près de Hodgenville. Il est atteint du syndrome de Marfan. Il est le fils de Thomas Lincoln et de Nancy Hanks, un couple de fermiers illettrés et sans argent. Il est prénommé Abraham, sans deuxième prénom, en souvenir de son grand-père, tué par les Indiens en 1786. Le mythe a quelque peu exagéré la pauvreté de ses parents à sa naissance. Ainsi Thomas Lincoln était un citoyen respecté et influent dans le Kentucky profond. Il avait rejoint l’Église baptiste du fait de ses sentiments anti-esclavagistes. A partir de 1811, une procédure judiciaire vise à priver les Lincoln de leur ferme. Elle aboutit en 1816 et Thomas Lincoln décide d’emmener sa famille dans le sud-ouest de l’Indiana. Il y squatte des terres publiques, dans une ferme à demi construite à laquelle manque une façade. Après avoir construit un habitat plus acceptable, il achète le terrain et entreprend sa culture. Abraham participe au travail des champs et à l’élevage mais répugne à la chasse et à la pêche. En 1818, alors qu’il a 9 ans il voit sa mère mourir, mais dans l’année qui suit son père épouse Sarah Bush Johnston, une veuve ayant deux filles et un fils. Elle s’occupe du logis et traite Lincoln à égalité avec ses propres enfants. Abraham et Sarah deviennent si proches que plus tard, il se souviendra d’elle comme son « angel mother ». Abraham développe rapidement un appétit certain pour la lecture, passion encouragée par sa belle-mère Sarah. Ses parents étaient illettrés et lui-même n'était que rarement allé à l’école. Malgré cela, Lincoln n'aurait pu lire effectivement que quelques livres, dont il a toutefois su garder souvenir. Au fil de ses lectures, il découvre la Bible, l’histoire de l’Angleterre et des États-Unis. Parmi les livres qu’il aurait lus, on trouve Robinson Crusoe de Daniel Defoe ou encore les fables d’Esope. Son voisinage rapportera plus tard qu’il était prêt à parcourir des miles pour aller emprunter un livre. En mars 1830, alors qu’Abraham a atteint 21 ans, Thomas Lincoln décide de rejoindre les terres fertiles de l’Indiana, sur le bord de la rivière Sangamon. L’année qui suit, Abraham Lincoln, ne désirant pas devenir fermier, décide de mener une existence autonome. Après avoir aidé son père à défricher ses nouvelles terres, il devient matelot et fait un voyage sur le Mississippi jusqu’à la Nouvelle Orléans. Sur le retour, il s’installe dans le village de New Salem, sur la rivière Sangamon. Il y devient magasinier, postier, surveillant. En 1832, il s’enrôle dans la milice locale pour combattre les Indiens de Black Hawk et est élu capitaine de sa compagnie. Il déclarera plus tard n’avoir jamais vu de guerriers indiens, mais avoir participé à des disputes virulentes entre miliciens. Aspirant à avoir une vie publique, il se présente à l’assemblé de l’état comme représentant du parti whig, mais est la première fois défait avant d’être élu puis plusieurs fois réélu. Hésitant, il préfère finalement devenir avocat que forgeron pour gagner sa vie. Après avoir déjà étudié les mathématiques et la grammaire, il commence donc à étudier le droit. En 1836 il réussit l’examen du barreau.

Un avocat qui s'engage en politique

Abraham Lincoln jeune En 1837, Lincoln part s'installer à Springfield et commence à exercer. Il est réélu quatre fois comme représentant à la chambre de l'Illinois. Il aspire ensuite à devenir représentant de l'Illinois à la Chambre des représentants de Washington. Il est élu en 1846 et siège à partir de la fin 1847. À Washington, il s'oppose à la guerre contre le Mexique, qu'il juge inconstitutionnelle et injuste. Malgré cette opinion, il vote plusieurs fois l’envoi de troupes supplémentaires. Ses opinions sont jugées anti-patriotiques et suscitent le mécontentement parmi les électeurs de l'Illinois, si bien que Lincoln ne sollicite pas le renouvellement de son mandat. Au cours de la guerre, son futur adversaire s'illustre au contraire par une attitude inverse. Jefferson Davis, futur président des États Confédérés d'Amérique devient un héros militaire. De retour à Springfield, il se concentre sur son métier d'avocat et devient célèbre, se constituant une importante clientèle à Chicago. Il défend notamment l’Illinois Central Railroad pour qu’elle obtienne une charte de l’État. Il lutte contre le comté de McLean, qui souhaite instaurer une taxe sur les activités de cette compagnie. Il reçoit dollars à cette occasion, mais doit se retourner contre la compagnie pour les obtenir. Parmi les affaires qu’il traite, on trouve aussi des affaires criminelles. Défendant Duff Armstrong, accusé de meurtre, il doit s'opposer à un témoin prétendant avoir vu son client parmi les meurtriers grâce à la lumière de la lune. Sur la base d’un seul almanach, Lincoln soutient que la lune n’a pu permettre au témoin de voir la scène et obtient l’acquittement. Cette carrière d’homme de loi exemplaire contribue à donner à Lincoln une réputation d’homme brillant, éloquent et honnête.

Vie privée

Le 4 novembre 1842, Abraham Lincoln épouse Mary Todd à l'âge de 33 ans. Le couple aura quatre enfants :
-Robert Todd Lincoln : né le 1843, à Springfield, Illinois ; mort le 26 juillet 1926, à Manchester dans le Vermont.
-Edward Baker Lincoln : né le 10 mars 1846, à Springfield, Illinois ; mort le 1850, à Springfield, Illinois
-William Wallace Lincoln : né le 21 décembre 1850, à Springfield, Illinois ; mort le 20 février 1862, à Washington D.C.
-Thomas "Tad" Lincoln : né le 4 avril 1853, à Springfield, Illinois ; mort le 16 juillet 1871, à Chicago. Dans un ouvrage controversé qu'il a pu avoir des relations homosexuelles.

1854-1861

Abraham Lincoln est élu au Congrès des États-Unis tout en exerçant la profession d’avocat. Dès cette période, ses positions anti-esclavagistes sont apparentes mais il n'est pas en faveur du droit de vote pour la population noire. Il se fait connaître en tant que défenseur des compagnies de chemin de fer, mais aussi par ses discours contre l’admission de nouveaux états esclavagistes dans l’Union en particulier lorsqu’il se présente aux élections sénatoriales de 1858. Le Kansas-Nebraska Act de 1854, qui abroge les limites de la diffusion de l'esclavage (Compromis du Missouri), remet Lincoln sur le devant de la scène politique. Le sénateur démocrate Stephen A. Douglas propose un référendum sur la question de l'esclavage dans les territoires en question. En 1858, Lincoln prononce un discours qui met en évidence le danger de désunion du pays sur le problème de l'esclavage. Son éloquence le fit connaître du grand public. Lincoln fut choisi par les Républicains pour l'élection présidentielle de 1860. Il fut élu le 6 novembre 1860 et devint le 16 président des États-Unis avec 39, 9 % des voix, grâce aux divisions au sein du Parti démocrate. Il bat ainsi les autres candidats qui étaient Stephen A. Douglas (29, 5 %), John C. Breckenridge (18, 1 %) et John C. Bell (12, 5%). Au lendemain de l’élection, alors que le nouveau président n’est pas encore investi, sept États font sécession : la Caroline du Sud, le Mississippi, la Floride, l’Alabama, la Géorgie, la Louisiane et le Texas. Les six derniers décideront le 4 février 1861 de former les États confédérés d'Amérique, que Lincoln refusa de reconnaître. Les états du Delaware, Maryland, Virginie, Caroline du Nord, Tennessee, Kentucky, Missouri et Arkansas décident de rester dans l'Union mais avertissent Lincoln qu'ils n'accepteront pas le passage des troupes sur leur territoire. Nonobstant les nombreuses menaces de mort qu'il reçut, un complot d'extrémistes sécessionistes pour assassiner le nouveau président avant son investiture fut déjoué dans la matinée du 23 février 1861 à Baltimore. Dès mars 1861, il affirma que l'Union ne pouvait être brisée.

Présidence

1861

Investiture d'Abraham Lincoln 4 mars : investiture d’Abraham Lincoln en tant que seizième président des États-Unis. 12 avril : début de la Guerre de Sécession avec la bataille de fort Sumter en Caroline du Sud, par les forces confédérées. Trois jours plus tard, Lincoln déclare l’état d’insurrection et prévoit la levée d’une armée de volontaires. Les états de Virginie, Caroline du Nord, Tennessee et Arkansas font sécession. Fin avril : Lincoln ordonne le blocus des ports des États confédérés et interdit le commerce avec eux.

1862

27 janvier : Lincoln signe l’ordre de début des opération militaires contre les États confédérés. 20 mai : la loi du Homestead Act est signée par Abraham Lincoln. Elle permet à chaque famille pouvant justifier qu'elle occupe un terrain depuis 5 ans d'en revendiquer la propriété privée, et ce dans la limite de 160 acres (soit 65 hectares). Si la famille y vit depuis au moins 6 mois, elle peut aussi sans attendre acheter le terrain à un prix relativement faible de 1, 25 dollar par acre (soit 308 dollars pour 1 km²). Cette loi a joué un rôle éminent dans la conquête de l'Ouest américain. 19 juin : il commence à rédiger la proclamation d’émancipation des esclaves. 1 juillet : il institue l’impôt sur le revenu pour financer la Guerre de sécession. Proclamation d'émancipation des esclaves, 22 juillet 1882 2 juillet : Morrill Land-Grant Colleges Act. 22 septembre : il annonce qu’il publiera sa proclamation d’émancipation des esclaves dans les États en sécession. Elle sera à l’origine de deux amendements à la Constitution, le premier abolissant l’esclavage, le second garantissant les droits civils.

1863

1 janvier : les esclaves sont émancipés. 20 juin : Lincoln incorpore l'Ouest de la Virginie dans l’Union, la Virginie-Occidentale devient donc le 35 État. 3 juillet : victoire nordiste de Gettysburg, en Pennsylvanie. 3 octobre : Lincoln institue la fête nationale de Thanksgiving au dernier jeudi de novembre. 19 novembre : Lincoln fait un discours pour l’inauguration du cimetière national situé sur le champ de bataille de Gettysburg. 8 décembre : Lincoln annonce son programme pour la reconstruction des États du Sud et fait une offre d’amnistie aux déserteurs de l’armée confédérée.

1864

Abraham Lincoln avec George McClellan et ses généraux, pendant la guerre de sécession 9 mars : Lincoln nomme le général Ulysses S. Grant en tant que Commandant en chef des armées de l’Union. 7 juin : la convention nationale du Parti républicain désigne Lincoln comme son candidat pour les prochaines élections. 18 juillet : Lincoln ordonne le recrutement de volontaires dans l’armée. 8 novembre : Lincoln est réélu pour un second mandat avec 55 % du vote populaire.

1865

3 février : Lincoln tente une dernière fois de terminer la Guerre de sécession par la négociation. Il exige la reddition des forces confédérées et le retour des États dans l’Union. Ces derniers veulent leur indépendance et la réunion se termine par un échec. 4 mars : investiture d’Abraham Lincoln pour un deuxième mandat. 9 avril : fin « officielle » de la Guerre de sécession. 14 avril : Abraham Lincoln rencontre souvent le général Grant, qui commande les troupes de l'Union, pour aborder les problèmes de la reconstruction des États sudistes. C’est au cours d’une sortie au théâtre (la pièce s'appelait Our American cousin), au théâtre Ford à Washington, qu’il est assassiné par un sympathisant sudiste. Ce dernier, John Wilkes Booth, s'introduit derrière Lincoln et lui tire une balle à bout portant derrière la tête, au niveau de la nuque. Les médecins accourent et voient tout de suite que la balle a atteint le cerveau. Ils le transportent dans une maison en face du théâtre où il passera la nuit sans reprendre connaissance. Lincoln décède le lendemain matin, à 7 h 22.

Politique

Politique étrangère

Vu sous l’angle de la politique étrangère le problème de la sécession des États du Sud se résume à la reconnaissance de la Confédération des États d’Amérique par les autres pays et les européens en particulier. En fait ces derniers étaient surtout intéressés par la poursuite des relations commerciales et ont évité de soutenir la Confédération au risque de voir s’établir des relations privilégiées entre l’Union et leurs compétiteurs.

Politique intérieure

Le Mont Rushmore : Lincoln est à droite. Dès son élection, A. Lincoln est confronté au problème de la sécession des États sudistes. En fait cette sécession ainsi que la création de la Confédération par les États du sud n’est pas reconnue par les États de l’Union d'où le terme « Guerre civile (Civil War) » employé par les Américains (et non « Guerre de sécession » employé dans les ouvrages francophones). L'objectif de la guerre, toujours dans le même esprit, est de préserver l'Union. La priorité de Lincoln est le maintien de l’Union et la réintégration des États sécessionnistes. Il dirige directement les opérations des forces armées avant de trouver en la personne du général Grant un chef en qui il peut avoir confiance. La conduite de la guerre nécessite des hommes et un financement ; Lincoln introduit le service militaire pour pallier le déficit de volontaires et l’impôt sur le revenu. Sa contribution la plus connue restera la Proclamation d’émancipation libérant les esclaves dans tous les États de l’Union. Du fait de l’état de guerre, A. Lincoln est l’un des présidents qui a accumulé le plus de pouvoirs entre ses mains. Il s'attacha également à la création d'un système de banques nationales (National Banking Acts entre 1863 et 1865).

Politique concernant les droits civiques, les minorités et l’immigration

Avant d’être élu président, et pendant sa campagne électorale en particulier, Lincoln avait fait plusieurs déclarations indiquant clairement son opposition à l’esclavage au nom de principes moraux. Il restera dans l’histoire comme l’auteur de la Proclamation d’émancipation des esclaves mais certains critiques ont noté que sa priorité était liée à la restauration de l’Union, pas aux droits civiques des esclaves.

Politique partisane

Lincoln est élu à la présidence essentiellement en raison des dissensions au sein du Parti démocrate. Au cours de son mandat, il est critiqué au sein de son propre parti car la guerre est longue et coûteuse et beaucoup d’Américains ne voient pas de raison de se battre pour le droit des Noirs. Il sera malgré tout réélu car l’Union est opportunément victorieuse sur le champ de bataille au moment du vote.

Anecdotes

Statue de Lincoln à Washington, dans le Lincoln Memorial.
- Abraham Lincoln et son épouse Mary Todd ont eu quatre enfants, mais seul l’un d’entre eux atteint l’âge adulte. Ils n’ont plus aucun descendant à ce jour.
- Les portraits les plus connus de Lincoln le montrent barbu alors qu'il n'a porté la barbe que dans les dernières années de sa vie. Il semble qu'il l'ait laissée pousser en 1860 à la demande de Grace Bedell, une petite fille de 11 ans .
- Au cours de la guerre de Sécession, Lincoln prononce sur le champ de bataille de Gettysburg un discours en hommage aux soldats morts pour « la renaissance de la liberté - un gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Le texte, très court, est gravé sur le monument qui lui rend hommage à Washington ; il est considéré par les Américains comme une déclaration d’importance majeure que les élèves du primaire apprennent par cœur.
- Quatre personnes furent condamnées à mort par un tribunal militaire à la suite de l’assassinat de Lincoln. Parmi elles, une femme qui fut la première à être exécutée par le gouvernement des États-Unis.
- Avant même d'avoir été assassiné, Lincoln avait déjà été la cible d'un tireur. En effet, il était sur le point d'embarquer dans son carrosse qu'un coup de feu a éclaté. La balle n'a fait que traverser le haut de forme du Président, ratant sa tête de quelques centimètres !
- Abraham Lincoln est enterré à Springfield, en Illinois, dans une crypte fortifiée bâtie en 1901 à la suite de menaces proférées contre sa dépouille. Auparavant, son cercueil avait été déplacé 17 fois depuis son enterrement initial en 1865 ainsi qu'ouvert à 5 reprises : le 21 décembre 1865, le 19 septembre 1871, le 9 octobre 1874, le 14 avril 1887 et le 26 septembre 1901.
- Lincoln aurait rêvé sa mort trois jours avant d'être assassiné.
- Une légende urbaine circulant sur Internet évoque d'étonnantes coïncidences entre la vie de Lincoln et celle de John Fitzgerald Kennedy mais celle-ci peut être atténuée par (voir Coïncidences entre Lincoln et Kennedy).
- En 2007, Lincoln reste toujours le plus grand (1, 93 m) de tous les présidents des États-Unis d'Amérique.
- John Ford a réalisé un film Young Lincoln en 1939 (en français : Vers sa destinée).
- Le réalisateur américain Steven Spielberg prépare un film sur la vie de Lincoln, qui devrait sortir en 2008.

Hommages

Pièce de monnaie américaine. Portrait de profil du président Lincoln Lincoln est l’un des présidents les plus admirés de l’histoire des États-Unis : selon un classement dressé par des historiens pour le magazine The Atlantic Montly, il est l'Américain le plus influent de l'Histoire« Abraham Lincoln, l'Américain le plus influent de l'Histoire », dans Le Monde du 22/11/2006, . Son nom a été donné à la capitale de l’état du Nebraska, un monument (le Lincoln Memorial) est érigé en son honneur au centre de la capitale fédérale et son effigie apparaît sur la pièce de 1¢ comme sur le billet de 5$. Son portrait est sculpté sur le mont Rushmore et les endroits importants de sa vie ont été transformés en musées. L’anniversaire de sa naissance a été déclaré jour férié (jusqu’à la création du “jour des présidents”, jour férié destiné à honorer tous les présidents des États-Unis). Il est certain que l’assassinat de A. Lincoln quelques jours après la fin de la guerre de Sécession a empêché ses contemporains de critiquer son action. Certains historiens relèvent aujourd’hui qu’il était bien plus concerné par le maintien de l’Union que par les droits des esclaves. La marine américaine a donc honoré sa mémoire en nommant plusieurs de ses navires USS Abraham Lincoln. Il s'agit d'un sous-marin lance-missiles et d'un porte-avions nucléaire.

Citations

- (À chaque fois que j'entends quelqu'un défendre l'esclavage, j'ai une énorme envie de le lui voir appliqué personnellement), discours du 140th Régiment d'Indiana, 17 mars 1865, cité dans The Collected Works of Abraham Lincoln de Roy P. Basler, VIII
- (Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps et tromper tout le monde de temps en temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.)
- (On ne peut gouverner un pays avec 50 % de personnes aisées et 50 % de personnes démunies.)
- (Ceux qui dénient la liberté aux autres ne la méritent pas eux-mêmes et sous un dieu juste ne pourront la conserver.)
- (Une maison divisée contre elle-même ne peut pas tenir.)

Voir aussi

- Histoire des États-Unis de 1776 à 1865
- Simon Cameron

Références

Bibliographie

En français

-Fraysse O., Abraham lincoln : la terre et le travail : 1809-1860, éditions Pub, 1995, ASIN 2859441573
-Stephen B. Oates, Lincoln, Paris, Fayard, 1984, ISBN 2213014140

En anglais

-David Herbert Donald, Lincoln, 1999, ISBN 068482535X.
-William E. Gienapp, Abraham Lincoln and Civil War America: A Biography, 2002, ISBN 0195150996
-Doris Kearns Goodwin, Team of Rivals: The Political Genius of Abraham Lincoln, 2005, ISBN 0684824906
-Allen C. Guelzo, Abraham Lincoln: Redeemer President, 1999, ISBN 0802838723
-Mark E. Neely, The Abraham Lincoln Encyclopedia, 1984
-Dale Carnegie, Lincoln the unknown, 1945 ==
Sujets connexes
Abolition de l'esclavage   Alabama   Andrew Johnson   Arkansas   Avocat (métier)   Baltimore   Bataille de Gettysburg   Bataille de fort Sumter   Bible   Caroline du Nord   Caroline du Sud   Chambre des représentants des États-Unis   Chicago   Compromis du Missouri   Congrès des États-Unis   Conquête de l'Ouest   Coïncidences entre Lincoln et Kennedy   Crypte   Delaware   Esclavage   Floride   Forces armées des États-Unis   Gettysburg   Guerre américano-mexicaine   Guerre de Sécession   Géorgie (État)   Hannibal Hamlin   Histoire des États-Unis de 1776 à 1865   Homestead Act   Jefferson Davis   John Fitzgerald Kennedy   John Wilkes Booth   Kentucky   Le Monde   Lincoln Memorial   Louisiane   Lune   Légende urbaine   Manchester   Maryland   Mississippi (État)   Missouri (État)   Mont Rushmore   Parti démocrate (États-Unis)   Parti républicain (États-Unis)   Parti whig (États-Unis)   Patriotisme   Porte-avions   Propriété privée   Président des États-Unis   Simon Cameron   Sous-marin   Springfield (Illinois)   Stephen A. Douglas   Steven Spielberg   Syndrome de Marfan   Tennessee   Texas   Ulysses Simpson Grant   Vermont   Virginie   Virginie-Occidentale   Washington (District de Columbia)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^