Tibère

Infos
Portrait de Tibère Buste de Tibère (14-37 après J.-C.) Tibère (latin : TIBERIVS•CAESAR•DIVI•AVGVSTI•FILIVS•AVGVSTVS), né en 42 av. J.-C. sous le nom de Tiberius Claudius Nero et mort en 37 ap. J.-C., est le deuxième empereur romain.
Tibère

Portrait de Tibère Buste de Tibère (14-37 après J.-C.) Tibère (latin : TIBERIVS•CAESAR•DIVI•AVGVSTI•FILIVS•AVGVSTVS), né en 42 av. J.-C. sous le nom de Tiberius Claudius Nero et mort en 37 ap. J.-C., est le deuxième empereur romain.

Origines et adoptions

Fils de Livia Drusilla et de Tiberius Néron, Tibère serait né soit à Fondi, soit à Rome au Palatin, 16 jours avant les calendes de décembre (le 17 Décembre -42).Suétone, Tibère, V Son enfance est difficile car il suit ses parents durant leurs fuites à Naples, à travers la Sicile et l'Achaïe et jusqu'à la cité de Lacédémone qui est sous la protection des Claudii. Le sénateur M. Gallius l'ayant adopté par testament, Tibère recueille son héritage mais s'abstient de prendre son nom car le sénateur était du parti opposé à Auguste. Tibère est ensuite adopté par son beau-père Auguste qui en fait son héritier.

Mariages

Tibère épouse la fille de Marcus Vipsanius Agrippa, Vipsania Agrippina. Alors qu'elle est enceinte de César Drusus, Auguste oblige Tibère à la répudier en 12 av. J.-C. pour épouser en seconde noce Julie, la fille d'Auguste. Particulièrement attaché à Vipsania, Tibère refuse dans un premier temps de satisfaire Auguste. Celui-ci lui explique qu'à défaut d'un divorce, un veuvage pourrait accélérer les choses. Malgré les efforts de Tibère pour aimer Julie, la mort de leur unique enfant met un terme à leur relation. Tibère et Julie font chambre à part. À la suite de ses adultères, Julie est poursuivie par Auguste qui notifie le divorce au nom de Tibère.

Accession au pouvoir

En qualité de tribun militaire, Tibère fait ses premières armes contre les Cantabres puis conduit une armée en Orient, rend à Tigrane le trône d'Arménie et reprend aux Parthes l'enseigne perdue par M. Crassus. Il gouverne ensuite la Gaule Chevelue, fait des guerres (Rhétie, Vindélicie, Pannonie et Germanie). Il parcourt le cursus honorum -questeur, préteur, consul- presque sans interruption puis termine par obtenir la puissance tribunicienne pour cinq ans. Ne voulant pas faire d'ombre à Caius et Lucius, Tibère quitte Rome en laissant sa femme et son fils et rejoint Rhodes. Il y adopte un mode de vie simple, sans licteur ni huissier. Au bout des cinq années, Tibère demande à rentrer à Rome, ce qu'Auguste refuse, malgré l'insistance de Livia Drusilla. Deux ans après, Tibère fait l'objet de soupçons et subit des menaces de plus en plus importantes. Celles-ci motivent une nouvelle demande de retour à Rome, qui est acceptée. Tibère s'installe dans les jardins de Mécène aux Esquillies sans prendre part aux fonctions publiques. Trois ans plus tard, Lucius et Caius étant morts, Auguste adopte M. Agrippa et Tibère qui est lui-même obligé d'adopter Germanicus. Après la disgrâce et la déportation de M. Agrippa, Tibère se retrouve seul en lice pour le pouvoir. Il récupère de nouveau la puissance tribunicienne pour cinq ans et fait plusieurs guerres. Il conclut en rétablissant l'ordre en Germanie, après le désastre de Varus. En 14 ap. J.-C., les consuls établissent une loi permettant à Tibère d'administrer les provinces de concert avec Auguste. Celui-ci meurt et moins d'un mois après, le sénat nomma Tibère empereur. Il avait 54 ans à la mort de ce dernier. L'empereur Auguste étant mort le 14 septembre de l'an 767 de Rome (14 ap. J.-C.), Tibère ne se fit donner le Pontificat maxime que l'année suivante, après un intervalle de sept mois.

Vertus et vices

Parmi ses vertus, il avait horreur de gaspiller l'argent dans le luxe. En conséquence, l'Empire prospéra et accumula des fonds qui contribuèrent alors à assainir les finances. Cependant, les vices de Tibère l'emportaient sur ses vertus. Il était extrêmement suspicieux et hypocrite dans ses relations avec les autres, et sous son règne on ne compta plus les meurtres commandés (nombre de ses anciens amis furent d'ailleurs parmi les victimes). Il étendit la portée de la loi de lèse-majesté de façon qu'elle punisse, en plus des actes séditieux, les simples paroles diffamatoires à son encontre. Il devient impopulaire après l'empoisonnement de son neveu et fils adoptif, le très respecté Germanicus en 19 ap. J.-C., assassinat qu'on le soupçonne d'avoir commandité en sous-main. Il continuera d'ailleurs à persécuter la femme et les enfants de Germanicus, famille dont il redoutait sans doute les prétentions dynastiques. Tibère encouragea également la délation, si bien que la fin de son règne fut marquée par la terreur. En 23 ap. J.-C., Drusus II, le fils de Vipsania mourut empoisonné par sa femme Livilla et par Séjan, le chef de la Garde prétorienne devenu l'amant de Livilla. Malade et usé, il s'exile à partir de 27 sur l'île de Capri. Rome est alors contrôlé par Séjan, le chef de la Garde prétorienne. La fin de son règne est marquée par les complots (exécution de Séjan en 31 ap. J.-C., répression des opposants) et la contestation du Sénat. Au moment de sa mort, Tibère était considéré comme un tyran. Quand il mourut, les Romains se réjouirent et le sénat refusa de le diviniser. Durant son règne, Tibère a été affublé de nombreux quolibets. À ses débuts militaires, sa grande passion pour le vin le faisait appeler Biberius (pour biberon) au lieu de Tiberius, Caldius (pour plus chaud) au lieu de Claudius et Mero (pour vin pur) au lieu de Nero. Enfin, à force de préparer des déplacements dans l'empire sans jamais les faire, il fut surnommé Callippide, du nom d'un acteur qui courait ça et là, sans jamais avancer. Tibère meurt le 16 mars 37 ap. J.-C.. Son neveu Caligula, troisième fils de Germanicus, prend par la suite le pouvoir. Certaines sources anciennes, dont Suétone et Tacite, prétendent que Tibère fut assassiné, étouffé par Caligula et/ou son garde Macron, mais il mourut peut-être de mort naturelle. L'incertitude demeure donc à ce sujet.

Noms et titres

Noms successifs

- -42, né TIBERIVS•CLAVDIVS•NERO
- 4, adopté par Auguste : TIBERIVS•JVLIVS•CAESAR
- 14, accède au pouvoir : TIBERIVS•CAESAR•AVGVSTVS

Titres et magistratures

- Consul en -13, -7, 18, 21, 31
- Acclamé Imperator en -9, -8, -6, 8, 9, 11, 13, 16
- Pontifex maximus à partir de 15
- Détenteur de la puissance tribunicienne à partir de -6 (concédée d'abord pour cinq ans jusqu'au 25 juin an 1 puis renouvelée ensuite annuellement le 26 juin)

Titulature à sa mort

Quand il meurt en 37, Tibère détient la titulature suivante : :TIBERIVS•CAESAR•DIVI•AVGVSTI•FILIVS•AVGVSTVS, PONTIFEX•MAXIMVS, TRIBVNICIAE•POTESTATIS•XXXVIII, IMPERATOR•VIII, CONSVL•V

Devise

Oderint, dum probent : « Qu'ils me haïssent pourvu qu'ils m'approuvent. » ==
Sujets connexes
Agrippine l'Aînée   Agrippine la Jeune   Auguste   Caligula   Capri (île)   Consul   Crassus   Cursus honorum   Empire romain   Garde prétorienne   Germanicus   Imperator   Julio-Claudiens   Julius Caesar Drusus   Latin   Liste des empereurs romains   Livie   Livilla   Marcus Vipsanius Agrippa   Mont Palatin   Pontifex maximus   Suétone   Séjan   Sénat romain   Tacite   Tiberius Néron   Tribun de la plèbe  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^