Sarrebruck

Infos
L'hôtel de ville Sarrebruck (Saarbrücken en allemand, Saarbruecken en allemand sans diacritiques) est la capitale du Land de Sarre et du district de Sarrebruck. Ses habitants se nomment les Sarrebruckois. Sa population avoisine les 180 000 habitants. La communauté urbaine de Sarrebruck (Stadtverband) compte environ 370 000 habitants côté allemand, l'agglomération transfrontalière Sarrebruck-Forbach dépasse les 700 000 habitants. En tant que ville de la Gr
Sarrebruck

L'hôtel de ville Sarrebruck (Saarbrücken en allemand, Saarbruecken en allemand sans diacritiques) est la capitale du Land de Sarre et du district de Sarrebruck. Ses habitants se nomment les Sarrebruckois. Sa population avoisine les 180 000 habitants. La communauté urbaine de Sarrebruck (Stadtverband) compte environ 370 000 habitants côté allemand, l'agglomération transfrontalière Sarrebruck-Forbach dépasse les 700 000 habitants. En tant que ville de la Grande Région, Sarrebruck participe au programme de l'année européenne de la Capitale de la Culture 2007.

Géographie

Sarrebruck (Sarabrucca) ne doit pas son nom aux ponts (en allemand : Brücke, pluriel : Brücken) au-dessus de la Sarre comme on pourrait croire, car les premières mentions du lieu datent d'une époque où il n'y avait pas encore de pont sur la Sarre (le premier pont, le Alte Brücke a été construit 500 ans après la première mention du nom). Le nom Sarrebruck vient probablement enfin de l'ancien nom de la forteresse située sur un rocher (= Brocken) de Sarabrucca ; ce rocher porte aujourd'hui le Château de Sarrebruck. Sarrebruck a un climat continental tempéré avec un niveau annuel de précipitations de 796 mm avec un maximum mensuel en août (80 mm). La température annuelle moyenne est de 9°C, avec une moyenne de 16, 9°C de juin à août (les mois les plus chauds) et de 0, 8°C de décembre à février (les mois les plus froids). Située à quelques kilomètres de la frontière française, Sarrebruck entretient des rapports très étroits avec le département de la Moselle : il existe ainsi une "Eurozone" entre Forbach et Sarrebruck, le TER (Train Express Régional) Metz-Sarrebruck a été co-financé par la Lorraine et la Sarre, le tramway de Sarrebruck s'arrête également à Sarreguemines. Sarrebruck est également reliée à Strasbourg par TER. Sarrebruck est à 110 min de Paris en ICE et à 2h de Francfort. A la croisée géographique et historique de la France et de l'Allemagne, Sarrebruck abrite de nombreuses institutions franco-allemandes, notamment le lycée franco-allemand, l'Université franco-allemande (fondée en 1999) ainsi que la Chambre de commerce française en Allemagne. De nombreux industriels français sont également présents à Sarrebruck, par exemple Peugeot et St-Gobain.

Climat

Histoire

Château de Sarrebruck Au Moyen Âge Sarrebruck était la capitale d'un comté. Possession des comtes de Nassau-Sarrebruck, elle reste dans la maison de Nassau jusqu'à la Révolution française. L'église Saint-Arnual, située dans le quartier de même nom, abrite d'ailleurs de nombreux tombeaux des comtes, puis princes de Nassau. Au , Guillaume-Henri de Nassau-Sarrebruck commande à l'architecte Stengel de nombreux monuments, dont le château, la Ludwigskirche et la basilique St-Johann.

Révolution francaise

Alte Brücke Des troupes de l'armée révolutionnaire francaise occupent Sarrebruck en 1793. Sarrebruck rejoint la République Française (puis l'Empire) suite aux accords de Campo Formio (1797) et de Lunéville (1801). Sarrebruck restera française jusqu'en 1815, les Sarrebruckois bénéficiaient donc des mêmes droits civiques que tous les citoyens français. Sarrebruck fait alors partie du département français de la Sarre dont la capitale est Trèves.

Prusse

Monument à l'Empereur Guillaume II En 1815, suite au traité de Vienne, Sarrebruck devient prussienne. Au cours du , la ville bâtit sa prospérité sur la Révolution industrielle et la production d'acier. L'UNESCO a d'ailleurs classé comme patrimoine de l'humanité une aciérie de Völklingen, située à une dizaine de kilomètres de la ville.

Guerre de 1870

Après la déclaration de guerre le 19 juin 1870, les troupes prussiennes se retirent d'abord de Sarrebruck; les Francais prennent la ville. Les Français construisent alors des postes fortifies sur les hauteurs de Spicheren qui surplombent Sarrebruck. Le 6 août, les troupes prussiennes donnent l'assaut (9.000 morts - 3 fois plus de pertes côté allemand): les Prussiens gagnent la bataille et la ville reprennent la ville. Cette victoire -bien que sans réelle influence sur l'issue du conflit- sera très exploitée par la propagande.

Fusion de Sarrebruck, St. Jean et Malstatt

Le 5 décembre 1908, les villes jusqu'ici indépendantes de Sarrebruck, St. Jean (St. Johann) et Malstatt-Burbach décident de fusionner au 1er janvier 1909. Cet acte donne naissance à la ville actuelle. Au 1er janvier 1909, la ville nouvellement formée compte 105.000 habitants et est la 5ème ville allemande à l'ouest du Rhin. L'ancienne ville de Sarrebruck prend le nom de Alt-Saarbrücken.

Traité de Versailles

Après le Traité de Versailles (1919), le territoire de la Sarre était administré par la Société des Nations sous contrôle français. Sa capitale est Sarrebruck

1935-1945

Théâtre National de la Sarre En 1935, la population se prononçait largement pour la ré-adhésion à l'Allemagne, sous l'influence de la propagande nazie et sans que la France ne fasse rien pour convaincre les Sarrois de voter pour le rattachement à la République. Le IIIe Reich fait construire le Théatre National de la Sarre en 1937/38 pour récompenser la ville de son rattachement au Reich. La ville a été très largement détruite par les bombardements des Alliés.

Après-guerre: le protectorat français

Totalement détruite lors de la Seconde Guerre mondiale, Sarrebruck a depuis été reconstruite. Elle faisait partie (comme toute la Sarre) de la zone d'occupation française après la guerre et est encore imprégnée de la culture française (à tel point que les autres Allemands sont parfois un peu méprisants envers les Sarrois qu'ils considèrent comme « trop » Français, Sarrebruck étant parfois décrite comme "l'antichambre de la France"). Après la Seconde Guerre mondiale, la Sarre était de nouveau un territoire sous contrôle de la France qui avait le droit d'en tirer des profits économiques en exploitant, par exemple, les ressources de charbon. Suite à un deuxième référendum 1956, elle fut réunie à la nouvelle RFA en 1957. Entrée de la Johanniskirche Basilique St. Jean

RFA

Après sa réintégration à la RFA, Sarrebruck devient capitale du Land de Sarre, le 11ème Länder allemand. En 1974, dans le cadres de la réforme des communes, 11 localités sont intégrés à Sarrebruck, ce qui doublera quasiment la population de la ville.

Lieux et Monuments

Ludwigskirche
- Ludwigskirche (Eglise St Louis)
- Johanneskirche (Eglise St Jean)
- Schloss Saarbrücken (Château de Sarrebruck)
- Théâtre national de la Sarre

Musées

- Musée de la Sarre (Saarland Museum)
- Stadtgalerie Saarbrücken: galerie d'art contemporain
- Musée archéologique (Museum für Vor- und Frühgeschichte)
- Musée allemand de la presse écrite (Deutsches Zeitungsmuseum) __

Projets urbains

Pont Wilhelm-Heinrich
- Eurobahnhof : gare TGV/ICE et quartier d'affaire (achèvement prévu fin 2008)
- Stadtmitte am Fluss : mise en souterrain de l'autoroute urbaine et aménagement des berges de la Sarre

Administration

Bords de Sarre

Arrondissements

Sarrebruck est divisé en 4 arrondissements (Stadtbezirke): Mitte, Dudweiler, West und Halberg disposant chacun d'un maire et d'un conseil municipal. Les décisions importantes sont prises au niveau de la mairie de Sarrebruck qui chapeaute les arrondissements. Les arrondissements sont subdivisés en quartiers, les quartiers sont divisés en districts. Les arrondissements et leurs quartiers portent les numéros administratifs suivants:
- 1 Mitte : 11 Alt-Saarbrücken - 12 Malstatt - 13 St. Johann - 14 Eschberg - 16 St. Arnual
- 2 West : 21 Gersweiler - 22 Klarenthal - 23 Altenkessel - 24 Burbach
- 3 Dudweiler : 31 Dudweiler: 32 Jägersfreude - 33 Herrensohr - 34 Scheidt
- 4 Halberg : 42 Schafbrücke - 43 Bischmisheim - 44 Ensheim - 45 Brebach-Fechingen - 46 Eschringen - 47 Güdingen - 48 Bübingen L'arrondissement de Dudweiler possède une plus grande autonomie.

Rattachements

Les communes suivantes (autrefois indépendantes) ont été rattachées à Sarrebruck et font maintenant partie intégrante de la ville :
- 1896: St. Arnual
- 01/04/1909: fusion des villes de Sarrebruck, St. Johann et Malstatt-Burbach
- 01/01/1960: Eschberg
- 01/01/1974: Dudweiler, Altenkessel, Bischmisheim, Brebach-Fechingen, Bübingen, Ensheim, Eschringen, Gersweiler, Güdingen, Klarenthal, Schafbrücke et Scheidt

Maires

Liste des maires depuis 1909 :

Conseil municipal

Composition du conseil municipal depuis les dernières élections municipales (13/06/2004):
- – 28 sièges
- – 24 sièges
- – 6 sièges
- - 4 sièges
- Sans étiquette - 1 siège

Éducation et culture

Universités et écoles supérieures

Campus de l'université
- Université de la Sarre (Universität des Saarlandes) fondée en 1948 par l'administration militaire française
- Hochschule der Bildenden Künste Saar, Beaux-Arts fondés en 1989. Remplace l'institution similaire fondée en 1924, puis sa remplaçante fondée en 1946
- Hochschule für Technik und Wirtschaft des Saarlandes: Ecole d'ingénieur pluridisciplinaire fondée en 1971 (fusion de plusieurs écoles)
- Deutsch-Französische Hochschule: Ecole Supérieur franco-allemande fondée en 1999 délivrant un diplôme reconnu dans les 2 pays.
- Hochschule für Musik Saar: Ecole Supérieur de Musique fondée en 1947
- Fachhochschule für Bergbau, Ecole des Mines fondée en 1807 par Napoléon, elle changea de nom en 1816 et s'appela Ecole Impériale Prussienne des Mines.
- Fachhochschule für Verwaltung des Saarlandes (FHSV): Ecole Supérieur d'Administration de la Sarre
- Katholische Hochschule für Soziale Arbeit, Ecole Supérieur Catholique Sociale fondée en 1971 par l'Evêché de Trèves.
- INM Leibniz-Institut für Neue Materialien, Institut INM Leibniz pour les nouveaux matériaux fondé en 1987.
- Max-Planck-Institut für Informatik, Institut Max-Planck (équivalent CNRS) informatique fondée en 1990.
- Max-Planck-Institut für Softwaresysteme, Institut Max-Planck recherche logicielle, fondé en 2004.
- Fraunhofer-Institut für Zerstörungsfreie Prüfverfahren
- Deutsches Forschungszentrum für Künstliche Intelligenz, centre allemand de recherche sur l'intelligence artificielle
- Korean Institute of Science and Technology, fondé en 1996
- Arbeitsstelle für Österreichische Literatur und Kultur/Robert-Musil-Forschung, centre de recherche sur la littérature autrichienne

Equipements culturels

- Théâtre National de la Sarre
- Saarlandhalle
- Palais des Congrès

Festivités et évènements

-Janvier/Février: prix Max Ophüls: festival de cinéma
-Carnaval (Rosenmontag): cavalcade dans les quartier de Burbach et d'Ensheim
-de mars à octobre: grand marché au puces (Franz-Josef-Röder-Str.) tous les 2èmes samedi du mois
-Mai: Fête du Château
-Mai: Perspectives du Théâtre
-Mai/Juin: Mouvement - Festival de musique de la radio sarroise
-Mai/Juin: Trofeo Karlsberg
-Mai/Juin: Maifest (fête foraine) à Burbach
-Juin/Juillet: Kino im Fluss/Cinéfleuve
-Juin: "Licht und Blumen"
-de juin à août: les dimanches du Château (Sonntags ans Schloss): concerts
-fin juillet: fête de la vieille ville
-fin juillet: Gay Pride
-Août: Nauwieserfest
-Juillet/Août: Sommer Szene (théâtre de rue)
-Août: "Saarspektakel" (spectacle sur la sarre)
-Septembre: Foire aux vins franco-allemande
-Septembre: Fête de la Ludwigskirche
-Octobre: "Intermarionett" (festival de théâtre de marionnettes)
-Novembre: Electricity - festival de musique techno
-Novembre/Décembre: les jours du cinéma africain
-1er dimanche de l'Avent: marché de Noël place du Château
-de fin Novembre au 24/12: Marché de Noël

Médias

; Presse écrite :
- Saarbrücker Zeitung
- Bild Saarland ; Chaînes de radio :
- SR1
- SR2
- SR3
- Unser Ding
- Radio Salü
- Big FM ; Télévision :
- SR
- ARD (bureau régional)

Télévision

- Chaînes de la TNT allemande en Sarre (ARD, ZDF, SR, 3 Sat, Arte, SWR, WDR, HR, Phoenix, Eins plus, Kika/Zdf.doku, Saar TV, Giga TV, Das Vierte, Tele5, Euronews, Eurosport)
- Sarrebruck est couverte par la TNT francaise.

Transports et communications

Le tram-train de Sarrebruck L'aéroport de Sarrebruck-Ensheim

Infrastructures autoroutières

- A6: Sarrebruck - Mannheim
- A320 puis A4: Sarrebruck - Forbach, Metz, Paris
- A620: Sarrebruck - Luxembourg
- A1: Sarrebruck - Cologne
- A623: accès à l'A8
- A8: Sarrebruck - Pirmasens

Transports en commun

Les transports en commun sont gérés par une société privée sous contrat. Sarrebruck dispose d'un réseau de bus couvrant la communauté urbaine et les villes francaises environnantes, ainsi que d'un des premiers tram-train, celui de Sarrebruck est d'ailleurs le seul tramway transfrontalier du monde puisque son terminus est à Sarreguemines.

Aéroport

Ensheim, l'aéroport de Sarrebruck propose des vols réguliers vers Berlin-Tegel, Berlin-Tempelhof, Göteborg, Hambourg, Helsinki, Copenhague, Luxembourg, Mannheim, Moscou, Munich, Palma de Mallorca, St. Petersbourg, Stockholm, Sylt, Usedom, Zürich et les Etats-Unis (via Düsseldorf) ainsi que des charters vers l'Espagne, la Grèce, la Turquie, la Bulgarie, la Tunisie et le Portugal.

Economie

- Taux de chômage en Sarre (novembre 2007): 7, 7%
- Salaire mensuel moyen à Sarrebruck: 3.122€ (114e place sur 410 villes allemandes)
- Endettement de la ville (au 30/06/06): 169 millions € Les grands employeurs traditionnels sont: Peugeot, ZF Getriebe GmbH (5.000 personnes), Saint-Gobain (Halberg-Guss), Saarstahl AG, Cosmos Direkt, Hansenet, Juris, IDS Scheer.

Démographie

Jumelages

Place de Tbilissi, en allemand et en géorgien
-
-
-
-
- Projet de jumelage avec Diriamba (Nicaragua) Sarrebruck est l’une des quatre villes formant le QuattroPole avec Luxembourg, Metz et Trèves. Ce réseau transfrontalier permet la coopération urbaine de ces 4 villes.

Personnalités liées à la ville

- Elisabeth de Lorraine (1395-1456), duchesse de Nassau-Sarrebruck elle contribua à l'essor du roman en prose allemande
- Frédéric-Joachim Stengel (1694-1787), architecte du prince Guillaume-Henri de Nassau-Sarrebruck: il a dessiné de nombreux quartiers: quartier autour de la Ludwigskirche, St. Johanner Markt
- Jérôme Bock Hieronymus Bock (1498-1554), considéré comme l'un des pères allemands de la botanique, il travailla pour le comte Philippe II de Sarrebruck en 1550
- Carl Ferdinand Freiherr von Stumm-Halberg (1836-1901), industriel sarrebruckois. L'usine qui porte son nom existe toujours et reste un des premiers employeurs de la ville
- Max Ophüls (1902-1957), cinéaste français d'origine allemande né à Sarrebruck
- Willi Graf (1918-1943), membre de la Rose Blanche
- Frédéric Back (né en 1924), artiste canadien né à Sarrebruck
- Oskar Lafontaine (né en 1943), ancien maire de Sarrebruck, ancien ministre-président du land de Sarre, candidat à la chancellerie contre Helmut Kohl, ancien ministre de l'économie
- Tzvi Avni (né en 1927), compositeur israélien né à Sarrebruck
- Patricia Kass (née en 1966), chanteuse française qui a fait ses débuts à Sarrebruck
- Nicole Hohloch (née en 1964), chanteuse allemande née à Sarrebruck, elle remporte l'Eurovision en 1982 ==
Sujets connexes
A4   Allemagne   Allemand   Aéroport de Sarrebruck   Capitale européenne de la culture   Chambre de commerce française en Allemagne   Charlotte Britz   Département français   Forbach   France   Frédéric-Joachim Stengel   Frédéric Back   Grande Région   Géorgien   InterCityExpress   Jérôme Bock   Lorraine   Ludwigskirche   Luxembourg (ville)   Lycée franco-allemand   Max Ophüls   Metz   Moselle (département)   Moyen Âge   Musée de la Sarre   Nicole Hohloch   Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture   Oskar Lafontaine   Paris   QuattroPole   Révolution industrielle   Sarre (Land)   Sarre (rivière)   Sarrebruck-Forbach   Sarreguemines   Seconde Guerre mondiale   Société des Nations   Spicheren   Stadtverband Saarbrücken   Tbilissi   Théâtre national de la Sarre   Tram-train   Trèves (Allemagne)   Université de la Sarre   Université franco-allemande   Völklingen   Willi Graf  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^