Maria Sharapova

Infos
Maria Iourievna Sharapova (en russe : Мари́я Ю́рьевна Шара́пова, en transcription française Maria Iourievna Charapova), née le dimanche 19 avril 1987 à Niagan en Russie (Sibérie), est une joueuse de tennis professionnelle russe. Ses parents sont originaires de Gomel, en Biélorussie, mais ont dû fuir en Russie en 1986 au lendemain de la catastrophe de Tchernobyl.
Maria Sharapova

Maria Iourievna Sharapova (en russe : Мари́я Ю́рьевна Шара́пова, en transcription française Maria Iourievna Charapova), née le dimanche 19 avril 1987 à Niagan en Russie (Sibérie), est une joueuse de tennis professionnelle russe. Ses parents sont originaires de Gomel, en Biélorussie, mais ont dû fuir en Russie en 1986 au lendemain de la catastrophe de Tchernobyl.

Biographie

À l'âge de 4 ans, elle tient sa première raquette de tennis ; à 6 ans elle participe à un tournoi à Moscou, aux côtés d'une certaine Martina Navrátilová. Conscient du talent de sa fille, son père, Iouri Sharapov (ou Charapov), qui est toujours son entraîneur, rassemble les économies de la famille afin d’envoyer Maria dans le célèbre camp d’entraînement de Nick Bollettieri en Floride. Précoce, déterminée, expressive sur le court, la russe est un mélange de Steffi Graf, de Martina Hingis et de Serena Williams. Ses cris, voire hurlements, qu'elle pousse pendant la quasi-totalité de ses matches, ont le don d'énerver de nombreuses adversaires et ne sont pas sans rappeler ceux de Monica Seles. Âgée d'à peine 14 ans en 2001, elle passe pourtant professionnelle, ce qui fait d'elle une des plus jeunes joueuses du WTA Tour de l'histoire. Après deux ans d'apprentissage, Maria prend son envol en 2003 en remportant ses deux premiers tournois (Tokyo et Québec) à seulement 16 ans. L'année suivante, elle confirme les espoirs placés en elle en s'adjugeant à nouveau le tournoi de Tokyo, puis ceux de Séoul et de Birmingham. Maria s'empare de la 13 place mondiale fin mai 2004. Mais sa carrière prend une toute autre tournure début juillet 2004. À 17 ans et un peu moins de deux mois, elle devient la troisième plus jeune joueuse de l'histoire à remporter le célèbre Tournoi de Wimbledon après Martina Hingis (à 16 ans et 9 mois en 1997) et Charlotte Dod (à 15 ans et 9 mois en 1887). Maria passe du statut d'une jolie tenniswoman russe à celui d'une superstar du sport féminin. Les contrats publicitaires se succèdent mais elle ne perd pas pour autant son objectif principal: le tennis. Fin 2004, elle triomphe aux Masters de Los Angeles en écartant de nouveau Serena Williams de son chemin. Le 22 août 2005, elle devient, pour quelques semaines, la première joueuse russe de l'histoire du tennis féminin à atteindre la première place du classement mondial. La joueuse russe est également la vedette de nombreuses publicités (Colgate-Palmolive, Land Rover, TAG Heuer, Motorola, etc.).

Vie hors des courts

Les principaux revenus de Maria Sharapova sont assurés par les contrats publicitaires qu'elle a signés avec de nombreuses grandes marques. Elle est, entre-autres, l'égérie de Nike, de Prince, Land Rover ou encore de Motorola, . Elle est régulièrement présente aux soirées de gala organisées par ses sponsors. Pourtant, Maria Sharapova est aussi une joueuse au grand coeur. Elle est, en effet, très impliquée dans plusieurs oeuvres caritatives. qui vise à faire découvrir le tennis aux enfants dans les zones défavorisées, pour que ceux-ci puissent s'en sortir. Elle est également l'une des ambassadrices de l'ONU. À propos de sa vie privée, Maria Sharapova est et reste un mystère pour les paparazzis et autres journalistes people. Elle met un point d'honneur à garder celle-ci en dehors des médias, ce qui lui vaut parfois d'être l'objet de rumeurs lancées par ces mêmes médias.Par exemple, on a longtemps cru qu'elle partageait la vie du joueur de tennis américain Andy Roddick ou encore celle de l'acteur Josh Hartnett.Une autre rumeur persistante a aussi associé la jeune sibérienne au chanteur du groupe Maroon 5, Adam Levine. Cependant, l'information n'a jamais été confirmée ou infirmée par les intéressés... et .

Description de son jeu

Maria Sharapova possède un jeu d'attaque de fond de court, basé sur la puissance. Son arme fatale est son coup droit qui, frappé dans de bonnes conditions, va très vite et fait un point gagnant ou met l'adversaire en difficulté, étant donné qu'elle trouve de superbes angles avec lui tout en le frappant avec une grande puissance. Son service est aussi un coup puissant car elle utilise sa grande taille (1m88) pour frapper sa première balle qui peut aller dans les 180 km/h. Elle se sert de cette belle arme pour mettre ses adversaires directement en difficulté pour pouvoir ensuite contrôler les échanges grâce à des coups dévastateurs. Il ne faut pas non plus négliger son revers qui est très solide, et avec lequel elle peut trouver des angles, notamment courts-croisés, tout en gardant une belle puissance. Sa surface préférée est le gazon mais elle fait aussi des ravages sur dur ou en indoor. Maria joue le plus souvent en fond de court, mais elle essaie de développer son jeu au filet ce qui lui permet d'écourter un peu les échanges et économiser de l'énergie. La jeune sibérienne essaie aussi de développer ses déplacements sur le court pour pouvoir tenir l'échange quand elle est agréssée et essayer de renverser la situation. Autre qualité de la Russe: elle a un mental de championne qui la fait se battre jusqu'au bout . Même menée ou jouant mal, Maria continue à se battre et n'abandonne jamais un match, ce qu'elle a prouvé a plusieurs reprises. Maria a tout de même quelques défauts dans son jeu comme un coup droit qui, dans un mauvais jour, peut lui coûter beaucoup de points. Son service peut être considéré comme un défaut en cette saison 2007, puisque Maria est blessée à l'épaule, ce qui l'empêche de servir comme elle le fait habituellement, et occasionne de nombreuses doubles fautes. Mais ses plus gros défauts sont sa volée qui reste perfectible, et surtout son jeu de jambes vers l'avant, notamment sur terre battue. Enfin les blessures à répétition l'obligent souvent à déclarer forfait ou abandonner lors des tournois.

Carrière

2001 et 2002

C'est en 2001 que Maria Sharapova passe professionnelle à seulement 13 ans, ce qui fait d'ores et déjà d'elle l'une des plus jeunes professionnelles de l'histoire. Son premier tournoi est un ITF (International Tennis Federation) à Sarasota en Floride, des ITF qu'elle disputera pendant tout le reste de la saison. En 2002, la Russe découvre le circuit professionnel à Indian Wells, où lui est délivrée une invitation, à 14 ans et 10 mois (vaincue au second tour par Monica Seles) et remporte trois ITF (Gunma, Vancouver et Peachtree City). Une autre invitation lui est délivrée, cette fois-ci à Tokyo, l'un de ses tournois fétiches des saisons futures. Ces deux saisons de professionnalisme constituent l'apprentissage du monde professionnel : des ITF, l'antichambre du circuit WTA, et quelques invitations pour gagner en expérience. Elle est déjà dans les 300 premières joueuses mondiales, à seulement 15 ans.

2003

La saison 2003 est celle de la véritable arrivée de Maria Sharapova sur le circuit professionnel. Elle y dispute tout d'abord ses premiers tournois du Grand Chelem, à Melbourne pour l'Open d'Australie et à Paris pour Roland-Garros où elle est battue à chaque fois au premier tour. Ce qui ne l'empêche pas de disputer un de ses derniers ITF, celui de Sea Island aux USA, qu'elle remporta. Le top 100 s'ouvrit à elle le 16 juin 2003. Mais sa véritable révélation au grand public eut lieu dans ce qui sera son premier exploit un an plus tard, à Wimbledon. Elle y atteint les 1/8 de finale, à 16 ans et 2 mois, en éliminant Jelena Dokic au 3 tour, elle sera défaite par sa compatriote Svetlana Kuznetsova. Maria Sharapova pointait alors au 91 rang mondial. L'année 2003 est également celle de ses premiers titres. Tout d'abord, dans son jardin japonais, à Tokyo (contre Aniko Kapros), puis à Québec (contre Sequera). Sans oublier les deux titres en doubles gagnés avec la Thaïlandaise Tanasugarn. À la fin de l'année, la Sibérienne pointe au 50 rang mondial avec deux titres WTA à son actif... à 16 ans et 7 mois !

2004

Encore inconnue du grand public malgré sa belle saison précédente, Maria Sharapova va véritablement se faire connaître en cette année 2004. Elle commence à franchir les tours lors des tournois du Grand Chelem, défaite en 1/8 en Australie (par sa compatriote Myskina) et en quarts à Roland-Garros (par l'Argentine Suarez). Il en va de même dans les tournois plus « secondaires » comme Memphis, Indian Wells, Miami ou Berlin, où la russe atteint les demis (Memphis), les quarts (Berlin) ou les 1/8 (Indian Wells, Miami), à chaque fois battue par les joueuses fortes du moment (Anastasia Myskina, Serena Williams, Jennifer Capriati). Mais Maria Sharapova va se trouver une nouvelle surface favorite : le gazon. C'est lors du petit tournoi de Birmingham, l'un de ses désormais tournois fétiches, qu'elle y remporte son 3 titre WTA en écartant en finale un autre grand espoir du tennis mondial, la Française Tatiana Golovin 4/6, 6/2, 6/1. Au moment d'entamer Wimbledon, elle pointe en 13 position au classement WTA. Beaucoup d'observateurs la voient comme une outsider à surveiller malgré ses 17 ans et 2 mois. La russe survole le tournoi jusqu'en quarts où elle écarte la Japonaise Ai Sugiyama en trois sets 5/7, 7/5, 6/1. En demi-finales, la joueuse russe doit affronter l'une ses meilleures joueuses du moment, Lindsay Davenport. La jeune sibérienne réalise l'exploit de l'emporter au terme d'un match serré de trois sets 2/6, 7/6, 6/1. C'est alors que Maria doit affronter l'américaine Serena Williams une autre joueuse en forme du moment. Au terme d'un match dominé de bout en bout, Maria Sharapova a remporté le premier Grand Chelem de sa carrière en battant l'américaine Serena Williams 6/1, 6/4 à seulement 17 ans et 3 mois. Le monde commence donc à retenir le nom cette jeune joueuse qui de plus est très jolie. Hormis son échec à l'US Open (sortie au 3 tour par Mary Pierce 4/6, 6/2, 6/3), la suite de la saison est tout aussi excellente. Malgré une défaite en finale de Zürich contre l'Australienne Alicia Molik 4/6, 6/2, 6/3 et en demi finale de Pékin face à Svetlana Kuznetsova 6/2, 6/2, elle remporte deux titres, à Séoul et à Tokyo, en survolant ses adversaires puisque, entre la Polonaise Domachowska à Séoul 6/1, 6/1 et l'Américaine Mashona Washington à Tokyo 6/0, 6/1. Elle ne laisse que trois jeux à ses adversaires en finale en deux matchs. Maria Sharapova est désormais présentée comme la favorite du Masters de Los Angeles. Un Masters difficile où elle écarta sa désormais rivale Anastasia Myskina en demi-finale (2/6, 6/2, 6/2) et de nouveau Serena Williams dans un match bien plus serré qu'à Londres puisque la russe le remporta 4-6, 6-2, 6-4 après s'être pourtant retrouvée menée 4-0 dans le dernier set (Williams souffrait apparemment des abdominaux). À la fin de la saison 2004, Maria Sharapova est 5 au classement WTA, compte sept titres à son actif (auxquels s'ajoute son dernier titre en doubles avec sa compatriote Maria Kirilenko) dont un tournoi du Grand Chelem et un Masters, le tout à 17 ans et 7 mois…

2005

Après sa bonne saison 2004, Maria Sharapova atteint pour la première fois les demi-finales de l'Open d'Australie où elle est vaincue par Serena Williams, future vainqueur dans un match très serré où elle aura pourtant 2 balles de match. Elle perdra 2/6, 7/5, 8/6. Après cet échec, elle se reprend en remportant le tournoi de Tokyo en battant Lindsay Davenport en 3 sets 6/1, 3/6, 7/6. Elle remportera aussi le tournoi de Doha trois semaines plus tard cette fois-ci face à Alicia Molik 4/6, 6/1, 6/4. Lors des deux traditionnels tournois du mois de mars (Indian Wells et Miami), elle atteint à nouveau le dernier carré. Seul bémol, en Californie, elle est humiliée par Lindsay Davenport en demi-finales puisqu'elle est battue 6-0, 6-0… C'est la première fois de sa carrière que la russe est battue sur ce score. Maria Sharapova obtient toutefois son billet pour la finale de Miami qu'elle perd contre la Belge Kim Clijsters revenue à son meilleur niveau (6/3, 7/5). La saison sur terre battue est décevante. Logique, puisque c'est la surface où elle se trouve le moins à l'aise. À Berlin, Maria est battue en quarts de finale par Justine Henin-Hardenne (6/2, 6/4). À Rome, la russe joue la place de N°1 mondiale.En effet, si la russe parvient à atteindre la finale du tournoi, celle-ci deviendrait N°1. Malheureusement, elle loupe le coche en demi-finale où elle sera battue par Patty Schnyder en trois sets (3/6, 6/3, 6/1). Maria arrive donc à Paris pour jouer le tournoi de Roland-Garros, là où elle a été "révélée" puisqu'elle y a atteint pour la première fois de sa carrière les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Mis à part un premier tour serré face à sa compatriote Evgenia Linetskaya (6/7, 6/3, 6/4), elle n'aura aucun problème pour accéder aux quarts de finale. C'est malheureusement à ce stade que s'achèvera l'aventure pour Maria puisqu'elle sera battue en deux sets par Justine Henin-Hardenne la future vainqueur: 6/4, 6/2. Arrive alors la saison sur gazon, sa surface préférée, celle qui l'a vraiment révélée au grand public après sa superbe prestation de Wimbledon. Elle s'impose pour la deuxième année consécutive lors du tournoi de Birmingham en battant Jelena Janković (6/2, 4/6, 6/1) et se place en grande favorite à sa propre succession à Wimbledon. Cela se vérifie puisque la russe enchaînera les tours sans même perdre un set. Mieux encore, la russe n'a même pa été poussée à un jeu décisif lors de ses quatre premiers tours. En arrivant en quarts de finale face à Nadia Petrova, la jeune russe est en pleine confiance et passe en force puisqu'elle s'imposera face à Petrova en deux sets: 7/6, 6/3. Elle accède donc aux demies avec l'étiquette de grande favorite. De plus, elle doit affronter Venus Williams, joueuse qu'elle a déjà battue facilement par deux fois. Néanmoins, l'Américaine fera déjouer toutes les statistiques en battant la russe en deux sets (7/6, 6/1). Maria perd une nouvelle fois face à la future vainqueur après Serena Williams à l'Open d'Australie et Justine Henin-Hardenne à Roland Garros. À partir de cette défaite, la Russe va traverser une longue période de disette, sans titre glané, en enchaînant les demi-finales. Les blessures s'enchaînent ce qui fait que la Russe ne disputera qu'un tournoi de préparation à Los Angeles où elle atteindra les quarts de finale déclarant forfait face à Daniela Hantuchova. Pourtant, lors de cette période, la russe vivra un grand moment de sa carrière. Maria devient à l'issue du tournoi de Toronto N°1 mondiale. Place qu'elle ne gardera qu'une semaine et se présentera donc à l'US Open en tant que N°2. En total manque de confiance, le jeune Sibérienne se présentera à l'US Open dans l'espoir d'aller le plus loin possible et de ne pas être trop gênée par ses blessures. Pourtant, dès les premiers matchs, la russe fait sensation en ne laissant que 12 jeux lors de ses quatre premiers matchs. En huitièmes de finale, elle écrasera le grand espoir du tennis indien Sania Mirza (6/2, 6/1). C'est en quart de finale que la jeune joueuse russe connaîtra ses premières difficultés car elle affrontera sa redoutable compatriote Nadia Petrova contre qui malgré tout elle reste invaincue en deux confrontations. Elle gagnera ce match non sans mal en trois sets serrés: 7/5, 4/6, 6/4. Elle atteint donc les demi-finales en Grand Chelem pour la quatrième fois consécutive. Elle doit y affronter Kim Clijsters, une de ses bêtes noires puisqu'elle ne l'a jamais battue en trois confrontations. Elle échouera en demi-finales de l'US Open, s'écroulant au dernier set contre Kim Clijsters qui l'emporte 6-2 6-7 6-3, alors qu'elle avait bénéficié de 5 balles de match dans la seconde manche, et la Belge menait 4-0 dans le troisième set avant de se faire rattraper 4-3. Cet échec est suivi par un nouveau bonheur puisque Maria Sharapova reprendra la première place mondiale à l'issue de cet US Open. La russe jouera aussi le tournoi de Pékin où elle atteindra les demies. Elle devra malheureusement abandonner face à sa compatriote et amie Maria Kirilenko alors qu'elle était menée 6/4, 2/1. Après 11 ans hors de son pays natal, Maria Sharapova revient à Moscou pour y disputer le tournoi annuel de la Kremlin Cup. Entre remise de trophée (sportive russe de l'année), multiples interviews dans sa langue maternelle et rencontre avec le sélectionneur de la Fed Cup, elle rate son tournoi en étant écartée par sa compatriote Dinara Safina1/6, 6/4, 7/5 (après un premier tour franchi de manière miraculeuse dû à l'abandon de l'Allemande Anna-Lena Groenefeld alors qu'elle était menée 6/1, 4/2 et proche de la sortie). Maria connaîtra aussi une terrible déception puisqu'elle cédera sa place de N°1 mondiale à l'issue du tournoi de Zurich à Lindsay Davenport. Maria se présentera donc au Masters de Los Angeles en tant que tenante du titre mais en gros manque de compétition et en revenant de blessure. La russe se retrouve dans le groupe vert avec
-
-
-
- Catégorie:Naissance en 1987 Catégorie:Joueuse russe de tennis Catégorie:Joueuse de tennis des années 2000 Catégorie:Championne de tennis titrée en Grand Chelem (simple) Catégorie:Joueuse de tennis membre du top 10 en fin de saison (depuis 1975) an:Mariya Xarápova ar:ماريا شارابوفا az:Mariya Şarapova bg:Мария Шарапова ca:Maria Xaràpova da:Marija Sjarapova de:Maria Jurjewna Scharapowa en:Maria Sharapova eo:Marija Ŝarapova es:María Sharápova et:Marija Šarapova fa:ماریا شاراپووا fi:Marija Šarapova he:מריה שראפובה hi:मारिया शरापोवा hu:Marija Sarapova id:Maria Sharapova it:Marija Jur'evna Šarapova ja:マリア・シャラポワ la:Maria Sharapova mk:Марија Шарапова mr:मारिया शारापोव्हा nl:Marija Sjarapova no:Marija Sjarapova pl:Maria Szarapowa pt:Maria Sharapova rm:Maria Sharapova ru:Шарапова, Мария Юрьевна sh:Marija Šarapova simple:Maria Sharapova sk:Maria Jurievna Šarapovová sl:Maria Šarapova sr:Марија Шарапова sv:Maria Sjarapova tr:Mariya Şarapova uk:Шарапова Марія Юріївна vi:Maria Sharapova zh:玛丽亚·莎拉波娃
Sujets connexes
Adam Levine   Ai Sugiyama   Alicia Molik   Alla Kudryavtseva   Amy Frazier   Amélie Mauresmo   Ana Ivanović   Anastasia Myskina   Anastassia Rodionova   Andy Roddick   Aniko Kapros   Anna-Lena Groenefeld   Anna Chakvetadze   Anna Smashnova-Pistolesi   Ansley Cargill   Ashley Harkleroad   Birmingham   Biélorussie   Camille Pin   Casey Dellacqua   Catastrophe de Tchernobyl   Challenge Bell   Classic de Birmingham   Classic de San Diego   Colgate-Palmolive   Daniela Hantuchová   Dinara Safina   Doha   Dubaï   Elena Bovina   Elena Dementieva   Elena Tatarkova   Evgenia Linetskaya   Fed Cup   Flavia Pennetta   Floride   Flushing Meadows   Francesca Schiavone   Gomel   Grand Chelem   Grand Chelem de tennis   Hong Kong   Indian Wells   Jamea Jackson   Jelena Janković   Jelena Kostanić Tosić   Jennifer Capriati   Jill Craybas   Josh Hartnett   Justine Henin   Kim Clijsters   Klára Zakopalová   Land Rover   Laura Granville   Lindsay Davenport   Linz (Autriche)   Lisa McShea   Lisa Raymond   Los Angeles   Luxembourg (ville)   Madrid   Magüi Serna   Maria Kirilenko   Marion Bartoli   Marlene Weingartner   Maroon 5   Marta Domachowska   Martina Hingis   Martina Navrátilová   Mary Pierce   Mashona Washington   Masters de tennis féminin   Meghann Shaughnessy   Meilen Tu   Melbourne   Memphis (Tennessee)   Miami   Milagros Sequera   Monica Seles   Moscou   Motorola   Nadia Petrova   Nathalie Dechy   New York   Niagan   Nick Bollettieri   Nike   Open d'Australie   Open d'Indian Wells   Open de Corée   Open de Doha   Open de Dubaï   Open de Miami   Open de Tōkyō   Open de Zurich   Open du Japon   Organisation des Nations unies   Paola Suárez   Patty Schnyder   Québec (ville)   Roberta Vinci   Roland Garros   Rome   Russe   Russie   Saison 2002 de la WTA   Saison 2003 de la WTA   Saison 2004 de la WTA   Saison 2005 de la WTA   Saison 2006 de la WTA   Saison 2007 de la WTA   San Diego   Sandra Kloesel   Sania Mirza   Serena Williams   Sibérie   Steffi Graf   Svetlana Kuznetsova   Séoul   Séverine Brémond   TAG Heuer   Tamarine Tanasugarn   Tathiana Garbin   Tatiana Golovin   Tennis   Tournoi de Linz   Tournoi de Luxembourg   Tournoi de Memphis   Tournoi de Wimbledon   US Open de tennis   Venus Williams   Vera Zvonareva   Victoria Azarenka   Virginia Ruano Pascual   WTA Tour   Wimbledon (Londres)   Yung-Jan Chan   Zurich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^