Ruhr (région)

Infos
La région de la Ruhr (Ruhrgebiet en allemand) est une aire urbaine dans l'ouest de l'Allemagne regroupant plusieurs grandes villes industrielles qui forme une conurbation. Carte de la région de la Ruhr
Ruhr (région)

La région de la Ruhr (Ruhrgebiet en allemand) est une aire urbaine dans l'ouest de l'Allemagne regroupant plusieurs grandes villes industrielles qui forme une conurbation. Carte de la région de la Ruhr

Géographie

La Ruhr au sud de Bochum La région de la Ruhr est située dans le land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et est bordée par la Ruhr au sud, le Rhin à l'ouest et la Lippe au nord. D'ouest en est, la région comprend les villes de Duisburg, Oberhausen, Bottrop, Mülheim an der Ruhr, Essen, Gelsenkirchen, Bochum, Herne, Hamm, Hagen et Dortmund, ainsi que les zones plus rurales de Wesel, Recklinghausen, Unna et Ennepe-Ruhr. Ces villes ont, en grandissant, fusionné en un vaste complexe industriel d'environ 5, 3 millions d'habitants, le quatrième ensemble urbain d'Europe, après Moscou, Londres et Paris. La région de la Ruhr est souvent elle-même incluse dans la métropole Rhin-Ruhr, qui compte plus de 12 millions d'habitants. Malgré tous ces superlatifs d’urbanisation, les visiteurs de la Ruhr sont souvent surpris par les nombreux espaces verts qui figurent entre les grandes villes. En fait, 47% des surfaces de la Ruhr sont cultivées, 17% sont des espaces forestiers (chiffres datant de 1990).

Histoire

Jadis de petites villes ou de simples villages, les villes de la région ont largement grandi pour la première fois pendant la révolution industrielle, principalement grâce au développement des mines de charbon et de la production d'acier. À partir des années 1960, la demande en charbon diminuant, la région a traversé plusieurs phases de crises et de restructurations industrielles, se redéployant tout d'abord vers les usines, puis vers les services et les hautes-technologies (rendant ainsi plus ou moins caduque la traditionnelle pollution de la zone). Dans le contexte des Réparations que devait payer l'Allemagne selon le Traité de Versailles de 1919, la Ruhr fut occupée par des troupes belges et françaises de 1921 à 1925 ce qui provoqua le fameux Ruhrkampf. La résistance a été soutenue financièrement par la jeune république allemande de Weimar qui a subi une période d'hyperinflation à la suite de ces batailles coûteuses étant incapable de continuer à résister. Cette terrible crise de l'économie allemande a eu deux conséquences : une vertigineuse chute de la valeur du Mark et un renforcement des extrèmes politiques (aile nationaliste (débuts de Hitler) et le parti communiste KPD). Le plan Dawes de 1924 a permis la fin de l’occupation. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les forces alliées planifièrent une campagne pour encercler et capturer la région de la Ruhr. La manœuvre d'encerclement réussit, capturant plusieurs centaines de milliers d'hommes de la Wehrmacht dans la « poche » de la Ruhr. Pendant la Guerre froide, il était généralement admis que, dans le cas d'une hypothétique invasion soviétique, la Ruhr serait l'une des cibles primordiales de l'Armée rouge. Les Alliés ont créé en 1949 l'Autorité internationale de la Ruhr qui veillait à la production régionale de charbon, d'acier et de coke et puis à la distribution des produits. Avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l'acier en 1951, l'Autorité de la Ruhr a cessé d'exister. Depuis 1979, les communes de la Ruhr sont engagées dans la communauté de communes de la Ruhr, une collectivité à statut particulier qui s'occupe des diverses questions d'aménagement, de trafic, de déchetterie et de loisirs.

Langue

Le dialecte allemand local est souvent appelé Ruhrdeutsch, bien qu'il existe de nombreuses différences entre les parties est et ouest de la région. L'immigration de travailleurs étrangers a introduit de nouvelles expressions.

Immigration

Au , la Ruhr attira plus d'un million de polonais de Prusse orientale et de Silésie. Quasiment tous leurs descendants ne parlent désormais qu'allemand et se considèrent eux-mêmes comme Allemands, leur nom de famille étant le seul signe de leur origine polonaise En 1900, les principales communautés polonaises étaient :
-Gelsenkirchen (13, 1 % de la population)
-Bochum (9, 1 %)
-Dortmund (7, 3 %) Catégorie:Rhénanie-du-Nord-Westphalie Catégorie:Mégapole als:Ruhrgebiet ar:حوض الرور ca:Regió del Ruhr da:Ruhr-distriktet de:Ruhrgebiet el:Κοιλάδα του Ρουρ en:Ruhr Area eo:Ruhr-regiono es:Región del Ruhr fa:منطقهٔ رور fi:Ruhrin alue he:חבל הרוהר it:Regione della Ruhr ja:ルール地方 ksh:Ruhrpott la:Regio Rurana nl:Ruhrgebied pl:Zagłębie Ruhry pt:Região do Ruhr ru:Рурский регион sl:Porurje sr:Рурска област sv:Ruhrområdet tr:Ruhr Bölgesi zh:鲁尔区
Sujets connexes
Acier   Allemagne   Allemand   Années 1960   Armée rouge   Autorité internationale de la Ruhr   Bochum   Bottrop   Communauté européenne du charbon et de l'acier   Conurbation   Dortmund   Ennepe-Ruhr   Essen   Europe   Gelsenkirchen   Guerre froide   Hagen (Westphalie)   Hamm   Herne   Houille   Lippe (rivière)   Londres   Moscou   Mülheim an der Ruhr   Oberhausen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)   Paris   Plan Dawes   Pologne   Recklinghausen   Restructuration   Rhin   Rhin-Ruhr   Rhénanie-du-Nord-Westphalie   Ruhr (rivière)   République de Weimar   Révolution industrielle   Seconde Guerre mondiale   Silésie   Traité de Versailles   Unna   Wehrmacht   Wesel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^