Parsifal

Infos
Parsifal est un opéra en trois actes par Richard Wagner. Il fut produit pour la première fois à Bayreuth, en 1882. Cet opéra se fonde sur l’épopée médiévale Parzival de Wolfram von Eschenbach, et sur Perceval ou le Conte du Graal, de Chrétien de Troyes.
Parsifal

Parsifal est un opéra en trois actes par Richard Wagner. Il fut produit pour la première fois à Bayreuth, en 1882. Cet opéra se fonde sur l’épopée médiévale Parzival de Wolfram von Eschenbach, et sur Perceval ou le Conte du Graal, de Chrétien de Troyes.

Fiche technique

- Titre : Parsifal
- Description : Festival scénique sacré (Ein Bühnenweihfestspiel)
- Durée : Entre 3 h 40 et 4 h 40
- Catalogage : Wagner-Werke-Verzeichnis 111
- Livret du compositeur, d’après le Parzival (1210) von Wolfram von Eschenbach
- Langue : Allemand
- Composition :
- Livret : Première esquisse en 1857, deuxième en février 1877, rédaction de février au 19 avril 1877
- Musique : Du 25 septembre 1877 au 13 janvier 1882
- Création : Palais des festivals, Bayreuth, 26 juillet 1882. Direction musicale : Hermann Levi

Personnages

- Amfortas, souverain du royaume du Graal (baryton-basse)
- Titurel, ancien roi, père d'Amfortas (basse)
- Gurnemanz, doyen des chevaliers du Graal (basse)
- Klingsor, magicien (baryton-basse)
- Parsifal, chevalier (ténor)
- Kundry (soprano)
- Deux chevaliers (ténor et basse)
- Écuyers (sopranos et ténors)
- Filles-fleurs de Klingsor (sopranos)

Intrigue

:Place, pays et château de Montsalvat et palais magique de Klingsor. Herzeleide, de la maison royale des gardiens du saint Graal, a élevé son fils Parsifal dans une forêt isolée, pour l’empêcher de suivre les pas de son père, Gamuret, qui est parti en quête d’aventures héroïques et est mort prématurément. Ignorant du monde, Parsifal grandit comme un fou sans guide. Un jour il voit par accident un groupe de chevaliers, son amour de l’aventure est excité, et il implore sa mère de l’autoriser à s’en aller.

Acte I

Affiche annonçant la création de Parsifal, le 26 juillet 1882 au Festival de Bayreuth Une forêt aux environs du château du Graal situé sur une montagne inaccessible. Amfortas, roi des Chevaliers du Graal et fils de Titurel, leur fondateur, qui vit toujours, essaya un jour de tuer le magicien Klingsor à l’aide de la Sainte Lance que gardent les Chevaliers de l’Ordre du Graal en même temps que le Saint Graal lui-même. La lance est celle qui infligea la blessure au flanc du Christ sur la croix. Mais Amfortas succomba au charme d’une femme très belle et, tandis qu'il était dans ses bras, Klingsor lui arracha la lance et la lui plongea dans le côté. Ainsi fut perdue la lance, ainsi Amfortas reçut-il une blessure qu'aucun remède ne peut guérir. Apparaît Kundry, la femme à demi-folle qui se moqua du Christ sur la croix, dont la présence bien qu'un peu hostile annonce toujours une fortune meilleure. Accompagnée par les cris des écuyers, elle se précipite vers Gurnemanz et lui fait don d'une petite bouteille contenant un baume pour le roi porté au bain pour tenter d'apaiser ses souffrances. Gurnemanz leur apprend que Klingsor voulut, un jour, devenir membre des Chevaliers de l’ordre du Graal. Mais il n'aurait pas pu être fidèle au vœu de chasteté qu’il aurait dû prononcer. Une fois refusé par l'Ordre, il construisit un jardin magique dans lequel il installa des femmes d’une grande beauté, toutes appliquées à la perte des Chevaliers du Graal. Amfortas était au nombre de ceux qui succombèrent et cette chute coûta à l'Ordre la perte de la Sainte Lance. Un seul homme peut la reconquérir, « un innocent au cœur pur ». Un jeune étranger apparaît et, devant tous, abat un cygne. Un cri de réprobation s’élève. Le jeune homme est rapidement saisi, traîné devant Gurnemanz. Comme il ne la connait pas, c’est Kundry qui raconte son histoire. Tandis que la scène se termine, Gurnemanz propose au nouveau venu de l’accompagner au château du Graal à Monsalvat ; Ils s’éloignent. Scène 2 - Dans la halle du château, les chevaliers se réunissent. Amfortas est obligé, contre son désir, de faire l'exposition rituelle du Saint Graal qui réveille en lui la douleur causée par la lance. Parsifal est abasourdi par ce spectacle et oublie de poser la question qui le libèrerait. Quand il avoue ne rien comprendre, il est expulsé brutalement du château.

Acte II

Dans une pièce du donjon sont réunis les instruments de magie de Klingsor. Quand Parsifal approche, Klingsor ordonne à Kundry de le séduire. Mais d'abord ce sont les chevaliers qui s’interposent. Arrachant une épée à l'un de ses adversaires, Parsifal combat avec tant de bonheur que les assaillants sont dispersés et le château magique s'enfonce dans la terre, laissant sa place à un merveilleux jardin avec des filles superbes. Elles l’entourent et se disputent ses faveurs. Kundry apparait et lui touche le cœur en lui annonçant la mort de sa mère. Elle lui donne un baiser passionné mais ce baiser lui révèle brusquement la vérité et il la repousse. Cette attitude oblige Kundry à un véritable dilemme, car bien que Parsifal la repoussant soit l'homme qui lui apportera le salut, elle le voit encore comme sa proie légitime. Elle lui propose alors un compromis : que Parsifal lui donne un baiser seulement et le péché qui l'a poursuivie sans arrêt depuis la mort du Christ (elle avait ri de ses tourments) sera lavé. Le jeune homme refuse, car ce geste les condamnerait tous deux à la damnation éternelle. A la fin, désespérée, Kundry appelle Klingsor à l'aide. Le magicien apparaît, brandissant la Sainte Lance. Il la jette brusquement, mais l'arme s'arrête miraculeusement dans les airs, à la portée de Parsifal. Celui-ci s'en empare et fait le signe de croix. En un instant, le château de Klingsor tombe en ruines et le jardin merveilleux se transforme en désert aride.

Acte III

Un bois dans la gloire du printemps, des fleurs, un puits et la hutte d’un ermite. Parsifal, après avoir erré pendant des années, a appris la sagesse et va une fois de plus vers le château du Graal. Gurnemanz vit dans le bois, en dessous du château. Ayant trouvé Kundry, il vient de l’éveiller d’un long sommeil magique et la prend à son service. Gurnemanz, comme les autres chevaliers, est devenu vieux, car Amfortas n’a pas présenté le Graal, qui donne la jeunesse, depuis le départ de Parsifal. Quand il voit la lance sacrée dans les mains de Parsifal, il reconnait avec enthousiasme le candide. C’est le Vendredi Saint, Kundry lave les pieds de Parsifal pour qu’il puisse entrer dans la forteresse propre et pur tandis que Gurnemanz lui baigne les cheveux. Parsifal baptise Kundry comme chrétienne. Tous trois entrent dans le château comme à l’acte I. Scène 2 - Les chevaliers se sont rassemblés pour enterrer Titurel et demander à Amfortas de pratiquer la cérémonie de présentation du Graal. Ce dernier refuse et demande qu’on l’achève. Mais Parsifal, entrant, saisit la lance sacrée et soigne la blessure en la touchant. Les chevaliers acclament Parsifal qui s'agenouille, absorbé dans une prière. La lumière resplendit, le Graal s'embrase et une colombe descend de la coupole au-dessus de Parsifal. La repentante Kundry, mourante, tombe par terre.

A noter

-En 1904, Thomas Edison fait réaliser un film (toujours visible aujourd'hui) à partir des principales scènes de Parsifal. Son "théâtre roulotte" présente le film dans différentes villes des Etats-Unis, avec un récitant et des chœurs placés derrière l’écran.
-Une adaptation en comics a été réalisée par P. Craig Russell.
-Une adaptation filmée a été réalisée en 1982 par Hans Jürgen Syberberg. L'opéra se déroule intégralement dans un décor qui n'est autre que le masque mortuaire du compositeur. ==
Sujets connexes
Alain Badiou   Allemand   Baryton   Basse (chant)   Bayreuth   Catalogue thématique   Christa Ludwig   Chrétien de Troyes   Comic   Dietrich Fischer-Dieskau   Festival de Bayreuth   Franz Crass   Georg Solti   George London   Gottlob Frick   Graal   Gustav Neidlinger   Gwyneth Jones   Hans Hotter   Hans Knappertsbusch   Herbert Kegel   Herbert von Karajan   Hermann Levi   Hermann Uhde   James King   James Levine   Jess Thomas   Jessye Norman   Jon Vickers   José van Dam   Kurt Moll   Livret (œuvre musicale)   Ludwig Weber   Martha Mödl   Metropolitan Opera   Moyen Âge   Opéra (musique)   Orchestre philharmonique de Berlin   Orchestre philharmonique de Vienne   P. Craig Russell   Palais des festivals de Bayreuth   Parzival   Perceval ou le Conte du Graal   Pierre Boulez   René Kollo   Richard Wagner   Siegfried Jerusalem   Soprano   Theo Adam   Thomas Edison   Thomas Stewart   Ténor   Wagner-Werke-Verzeichnis   Waltraud Meier   Wolfgang Windgassen   Wolfram von Eschenbach  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^